30/10/2013

HABITS SALES, INFAMIE …

Nul n’est sans ces ignares … et la Loi ! À respecter sous la dictée sans caqueter ni rire, ni réfléchir :

 

Connes Lois adoptées ? De bon aloi  exemptées !

 

Lois vétustes ? Croix injuste ! Tu dégustes !

 

Décrets de crétins ? Baratin ! Tu n’objectes qu’à l’infect, laid emblème de système sélectif, si hâtif, si zélé à fêler la Confiance (cible d’alliances possibles), la trahissant en ne hissant que ses promis, par rare astuce admis au faîte des bêtes us !

 

Lois ne faisant foi qu’au fond de voix à fond cueillies, à coup de saillies, usant tous droits. Lois de fous en vigueur, d’alpagueurs à rigueur innommable, condamnables.

 

Lois actuelles ? Délictuelles ! Tu démêles, à la pelle, toutes amarres de canulars (sans commentaire) de si sincères, avenants, sachant caresser, désintéressés  parlementaires provenant d’intègre pègre, à pedigree à degrés.

 

Lois à querelles, sous l’aile desquelles ploient leurs proies, lois des lobbies sans alibi, du capital à grand étal … les Lois mal faites sont à la fête.

 

…………………………

 

Il n’empêche que Noël approche, à quelques ridicules citrouilles américaines près, le temps des cas d’aucun espoir distribué, effets, vivres …

 

Alors que Christoph Blocher, ex-presque-Président de la Confédération, pense se faire présent du « Temps ».

 

À son âge, chacun souhaite encore s’offrir le temps de vivre, lui s’achète « le Temps » pour l’achever.

 

Ce genre de milliardaires est vraiment une race à part. Qui devrait être refoulée de Suisse.

 

………………..

 

Non, je n’aurai pas le Temps, pas le Temps … chantera-t-il, si l’opaque OPA ne fonctionne pas, si la dégradation du Temps annoncée n’a pas lieu.

 

Qu’importe, d’ici-là il y a fort à parier que ce monsieur aura trouvé un business nettement plus lucratif : Faisant vibrer la corde de l’injustice et de la dépossession même aux non-xénophobes de mon genre, Suisses de souche depuis plusieurs générations, menés vers l’abîme par des myriades de décideurs « Suissisés de 1ère ou 2ème génération ».

 

Sans conscience des racines menant au fond de l’âme helvète. De principes séculaires de conduite qui ne s’énoncent et ne se partagent qu’entre êtres génétiquement et telluriquement influencés par l’expérience de vie en Suisse de leurs aïeux, s’exprimant à travers eux.

 

Suisses de souche, (oui, mélangée à la base aux temps barbares, mais chuut, je vous interromps, moi ?) les seuls qui devraient être en droit de représenter le peuple et diriger le pays, ou du moins de l’ouvrir ... En droit fondamental aussi de  disposer à la naissance du  coin de la terre de leurs ancêtres que, pour X ou Y raisons oubliées, de toutes manières humainement injustifiables, des voleurs ont ramassé, amassant, amassant, laissant ce merdier aux légitimes héritiers … l’obligation de payer un loyer sur sa terre. Alors qu’il n’est, bien au contraire pire exclu, plus méprisé que le vrai Confédéré pris sous le joug des batards faussaires de l’Esprit Suisse …

 

Bref, constatez-le : Le boulot de tribun n’est pas si difficile que ça.

 

Vous prenez un peu de vrai, vous faites monter en moutarde, vous éliminez tous les pépins, salez, pimentez, mettez le feu et ça paie un max.

 

Exemple par excellence, très en vogue, à donner à nos chères têtes plus très blondes, n’est-ce pas ?

 

……………………

 

Recueillons-nous, à présent : Miracle ! Miracle ! Allez là où il y a ! Plus rien à la place des w-c qu’incompétentes autorités (précédentes) eurent le bon goût de placer sous notre nez, au bord du Rhône, exactement face au bout de la rue Emile-Nicolet. Container-toilettes pour futurs noyés et autres imprudents en herbe, par Autorités invités à venir en masse envahir et souiller celles qui étaient : nos plages désertes, depuis des décennies … Caisse à besoin qui, de surcroît, bouchait la seule vue sur le fleuve ouverte aux infortunés habitants de la rue en question.

 

Gloria ! Gloria ! Ainsi, l’une seule de mes sommations-ci fut suivie d’effet. Du moins jusqu’au printemps nous a-t-on dit tôt matin, avec peu de risque que le container revienne provoquer les riverains. Mais quel risque alors  … ! Les voisins rivalisent d’idées de choc depuis des mois, sur l’art de destroyer dans les règles des chiottes insultantes.

 

Congratulations donc aux auteurs de ce retrait. À temps.

 

………………………..

 

Que d’autres décideurs, dits de plus haut niveau, en prennent de la graine, car :

 

Travail.Suisse exige du Conseil fédéral que cessent les présumés détournements d’argent pratiqués par les gestionnaires du IIème pilier, à hauteur de 3,6 milliards de francs manquant à présent aux assurés, milliards ayant fini dans la poche d’assureurs-vie et prévoyance, et de leurs actionnaires.

 

Demander que cette probable escroquerie supplémentaire en bande organisée cesse, est bien. Exiger la rétrocession intégrale des biens subtilisés, avec réparation des torts causés et arrestations massives des protecteurs de ces pratiques, sera beaucoup mieux encore.

 

………………………….

 

Lois du fric, si critiques, toujours :

 

Genève pique à Lausanne le pharaonique Human Brain Project, complexe d’étude du cerveau !

 

Quoi de plus normal que cet établissement revienne à l’endroit de Suisse manquant le plus de cerveau !

 

Pour preuve supplémentaire, si nécessaire, Genève s’engage ainsi à payer un million par an pour le loyer durant trente ans.

 

Mais, dans le fond, peu importe ce qui est signé, la signature de contrat et la parole genevoise n’ayant traditionnellement aucune valeur. L’on s’y engage allègrement, pour exemple, à devoir un milliard et des poussières de l’argent du contribuable  à une société tessinoise, et si le ramassis populeux ose râler, on fait sauter fusible et hauts liens des SIG, il y a peu sommés de trouver une alternative à n’importe quel prix à l’arrêt programmé du nucléaire (jusqu’à ce que la Finance Politique parvienne à contourner comme de coutume également cette Volonté Populaire anti-nucléaire) … Ainsi, on rompt le contrat dans la plus grande opacité et tout est arrangé, sauf l’honneur.

 

……………………

 

Moins terre-à-terre :

 

Afin de décharger les autres aéroports du pays, dès 2014 celui de Bâle-Mulhouse servira pour le renvoi  des requérants déboutés.

 

Observons que, pour ne pas changer, les responsables se renvoient là à Bâle.

 

………………….

 

Vues aériennes genevoises pour preuve : L’appareillage des grandes oreilles de la NSA est en fonction sur le toit de la mission des USA.

 

L’armée suisse, lassée par ses plus de 400 accidents d’avion depuis 1941, ayant causé 350 morts, doit décider de mieux former ses pilotes. Ainsi, les as du Gripen auront tout loisir de s’entraîner au tir sur une cible toute désignée, dans des conditions de guerre réelle, sur le toit d’une mission ennemie.

 

Enfin une action légitime en vue, contre des traîtres aux principes fondamentaux entre nations.

 

Il devenait plus qu’indécent que, lorsqu’un pays comme l’Iran cache des activités litigieuses au monde, l'on fasse crever sous embargo son peuple, déjà à 98% victime de ses dirigeants ; Mais quand les USA plantent un couteau dans le dos même de leurs alliés, il convient de leur faire des courbettes, de leur  livrer nos banquiers pieds et poings liés. Et de leur remettre les milliards planqués chez nous par d’honorables résistants américains, héros refusant de contribuer, aussi scandaleusement que prescrit aux crimes de leurs tyrans.

 

En résumé de ces Abysses à plumés allumés :

 

Lois à malice : Justice factice.

 

……………………….

 

Pardon, cher Jmemêledeteout, épluchant, épluchant, c’est plus fort que moi, âgé déjà aussi, je n’y arrive pas, bouhhh, c’est trop dur, pas moyen de ne traiter qu’un seul sujet brûlant à la fois. Bon, je raccourcis déjà un peu mes phrases, éclaircis mes récits, mais je vous jure que j’essaierai de faire mieux bientôt. C’est que l’approvisionnement en aspects légers est en rade ces temps-ci, les fournisseurs d’infos ne proposent presque plus que du mordant, il faut bien s’adapter. Amicalement. Au possible …

 

Ali GNIOMINY

Commentaires

Oui, beeen, jmemêledetout au féminin et non au masculin - Seriez-vous miso tout plein au point d'occulter ne serait-ce que l'idée qu'une femme puisse répondre sur votre blog ? - est perplexe.

N'ayant aucun goût pour le royalisme, je vais cesser la 3ème personne qui, bien que commode en perd néanmoins quelque sincérité.

Je reconnais bien volontiers que tous les sujets sont brûlants, à défaut d'avoir éteint le feu suffisamment tôt, et que la légèreté ou même le positivisme a depuis longtemps déserté notre moelle épinière.

Hélas.

Je m'inclinerai donc devant la volonté du blogueur, qui après tout fait ce qu'il veut sur son blog, c'est sans doute la seule liberté qui lui reste, tout en gardant celle de lectrice en diagonale à défaut de pouvoir multiplier son quart de neurone déficient.

En lieu et place de "Je n'aurai pas le temps" qui est déjà bien dépassé par la réalité, j'aurais cité "La bête immonde" du même auteur-compositeur :

http://www.dailymotion.com/video/xa0mr8_la-bete-immonde_news

Elle est l'enfant que la bêtise a conçu avec l'ombre.

Pardonnez-moi ce lien.

Musicamicalement.

Écrit par : Jmemêledetout | 30/10/2013

Pardon, désolé, mille excuses si j'ai blessé une respectable catégorie dans mon commentaire précédent. Je devais dire, dorénavant : "-C'est bien ma veine, j'avais une chance sur TROIS ...-". Vous voyez, c'est même sans le vouloir que l'on peut discriminer des êtres ni homme ni femme, et finir par devenir un gros con de macho-miso-xénoph ...

Et, dans le fond, il suffisait que je revienne sur ce commentaire-ci (voir le suivant) et remplace "précédent" par "suivant" et ce serait devenu clair ou presque, n'est pas ?

Écrit par : Ali GNIOMINY | 31/10/2013

Ce commentaire est parti par erreur sur un autre billet. Je rectifie, pour meilleure compréhension des myriades d'historiens de l'Art qui glorifieront évidemment nos épistolaires échanges durant quelques millénaires.

Donc, je disais, à intercaler entre les deux commentaires précédents:

C'est bien ma veine, j'avais une chance sur deux. Absolument désolé chère commentatrice Jmemêledetout, et croyez bien, au vu de mes prises de position très anti-machos, anti-misos, anti-xénoph & Cie ... que je laisse aux Dames la même part de mon coeur qu'aux Messieurs très anti-machos, anti-misos, anti-xénoph & Cie ...

Mais votre style, et certains détails, me faisaient penser à tort à un certain Professeur, évidemment très anti-machos, anti-misos, anti-xénoph & Cie ... ça existe.

Merci, et à jamais donnons la chasse ...

Ali GNIOMINY.

Bien amicalement.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 31/10/2013

Ne vous flagellez pas, c'était une boutade :-)

D'ailleurs ma féminité hyper-sensible reconnaît très bien sa part de masculinité incontournable et si vous me suivez à la trace, je ne peux nier qu'elle s'exprime fortement LOL

Mais croyez-moi, je n'ai rien d'un professeur HA HA HA, d'ailleurs j'ai quitté l'école à 14 ans ET demi il y a fort longtemps. Oui, je tenais au demi.

C'est mieux lorsque vous répondez dans les commentaires, on a au moins une chance de recevoir les alertes.

Je ne sais si les grands historiens se pencheront sur nos échanges épistolaires, mais Google le fera sans aucun doute.

Allez, à peut-être un jour, devant un bon Bourgogne, s'il en est encore trouvable dans ce pays.

Écrit par : Jmemêledetout | 31/10/2013

à 14 ans et demi, comme Churchill ? Mes félicitations, chère Jmemêledetout, vous avez eu le courage de vos opinions avant moi, qui me suis trimballé de la compta jusqu'à sortir lauréat, avant de tout envoyer péter, de ce qui est si faussé, pour apprendre enfin directement de la vie.

Merci aussi en toute sincérité pour le bon Bourgogne, que je vous servirai et vous verrai un jour sans doute déguster, sans l'ombre du plus petit jugement de ma part ni la moindre attitude pète-sec, mais je prendrai un simple jus de fruits et serai tout aussi satisfait. Anecdote: J'ai passé toute la journée du 16 septembre 2013 à être persuadé que c'était l'anniversaire d'un proche, mais sans savoir qui. (Possible que j'ai raconté ça dans un de mes billets, mais je produis trop pour regarder en arrière, et oublie toujours plus vite).

Et c'est 11 jours plus tard que j'ai réalisé que le 16 septembre 2013 ça faisait 15 ans que je ne touche plus à l'alcool, par obligation médicale vitale. Ne me causant plus aucune contrainte d'aucun ordre depuis des lustres, au point que me soit sorti de la tête une date très importante pour moi durant au moins dix ans. Il n'empêche que j'ai toujours eu de bonnes bouteilles chez moi, et n'ai jamais refusé de faire santé avec un verre de Champagne ou autre sacré crû, que j'offre ensuite sans y toucher avec la plus grande joie à qui de capable, comme vous très certainement, de n'en boire qu'occasionnellement.

Bien Amicalement, un excellent week-end à vous

Écrit par : Ali GNIOMINY | 01/11/2013

Pour les 14 ans et demi, disons que je n'ai pas eu le choix, mais j'aurais fait le même si je l'avais eu. Et j'en suis d'autant plus convaincue aujourd'hui lorsque je vois ce qu'il advient de ceux qui font des hautes études, tellement sûrs de détenir des vérités qui seront invalidées 3 minutes plus tard par d'autres. Infinie virtualité de l'intellect sclérosant l'intelligence.

A quelques exceptions près, bien sûr.

Pour le bon coup de rouge, je m'en passerai dans ce cas, ne voulant en aucun cas donner des envies irréalisables à mon prochain ;) Et un bon rouge ne peut que se partager. Me contenterai d'un verre d'eau, j'aime beaucoup l'eau aussi. Mais je vous félicite d'avoir tenu le coup, ce n'est pas une simple affaire chez les gens accros.

Écrit par : Jmemêledetout | 01/11/2013

Les commentaires sont fermés.