25/10/2013

LAS, PIRES RITES TUENT ALITÉS

Au plus mal, entre deux râles, ils y crurent. En moururent.

 

Que de rites qui abritent les immenses espérances de croyants larmoyants, en la perverse cacophonie de leurs diverses cosmogonies.

 

D’aucunes de ces inventions prétendent même qu’une dizaine de vers à soie auraient tissé le Temps. Et les crédules s’y conformant deviennent ainsi mes plus fidèles adeptes.

 

Pourquoi ? Parce que vénérant tout de dix vers tissant !

 

…………………..

 

Un colonel égyptien atteint de troubles mentaux est interné à Champ-Dollon depuis 2007.

 

À comparer l’état de l’Egypte en 2007 et à présent, vivement que les malades mentaux reprennent le pouvoir.

 

…………………

 

Répugnante argutie d’un élu cher, parmi les plus coûteux pour le peuple, contre l’Initiative socialiste 1 :12, pour des salaires équitables :

 

« -Monsieur Orcel, ayant encaissé pour son entrée à l’UBS l’équivalent de 385 années d’une salariée moyenne, a versé 50% de la somme aux impôts, pour assurer le fonctionnement des infrastructures et offrir des prestations aux plus faibles

 

Ah ah ah ah ah, que c’est drôle. Je ne sais si tel est le cas de M. Orcel, mais : Comme si ces gros contribuables ne faisaient pas généralement partie des lobbyistes sans scrupules arrosant en douce à outrance les partis de droite, pour faire systématiquement capoter, à coup de gros sous et avantages promis à leurs complices votant à l’aveugle, toutes initiatives (comme 1 :12) visant elles à délivrer les victimes de pareille haute trahison et corruption politique en force et vigueur !

 

Car, parvenir si facilement à diminuer les rentes des plus défavorisés, augmenter sans cesse leurs charges et primes, les maintenir crapuleusement avec un pouvoir d’achat insuffisant, discriminer fiscalement les célibataires et prétendre avec suprême dédain que « nos enfants leur paieront l’AVS », alors qu’il serait en ce cas équitable que tout célibataire sans enfants passe sa retraite dans un palace, pour l’équivalent de ce qui lui est extorqué en surplus sa vie durant ; Priver malades, handicapés, veuves et orphelins, et autres fabriqués sans grade : de certains menus avantages dont ils disposaient auparavant, réussir par chantage financier ou dessous-de-table à faire passer des lois de ce genre pour résultat de la Volonté Populaire … coûte finalement beaucoup beaucoup plus cher à la Société que l’arrosage offert aux contributions par Monsieur Orcel et semblables.

 

Et encore, quant à la répartition de cet impôt qui est pratiquée ensuite, traditionnellement en majeure partie au bénéfice des plus nantis … Sans compter que sera préalablement décompté tout ce qui est possible et connu des seuls spécialistes, genre assurances-vie, 3ème, ,4ème, 5ème … 17ème  Pilier, etc. Ou ce Monsieur s’empressera de « s’endetter » dans l’immobilier et n’en paiera pratiquement pas.

 

Or, c’est là le sort que leur réserve tel élu cher qui nous énerve tellement en cette, ah ah ah, excusez-moi, ah ah « démoc .. » ah ah ah « démocratie »…

 

………………….

 

Dictature, toujours : François congédie « l’évêque de luxe » placé en Allemagne par son co-pape prédécesseur.

 

L’actuel pape des pauvres s’offusque du besoin d’accumulation de biens et des dépenses inconsidérées de pareil serviteur de l’Eglise.

 

En toute logique, les milliards extorqués durant des siècles aux plus naïfs, généralement les plus pauvres, vont bientôt être retirés des revêtements en or, pierres précieuses et œuvres d’art des églises et cathédrales, pour servir enfin aux plus défavorisés lésés.

 

À l’évidence, la misère et la faim dans le monde seront à jamais éradiquées en moins d’une semaine.

 

……………………

 

Et sinon boostons, boostons en choeur l’acide Kynurénique agissant sur la dopamine, et diminuons énormément toutes dépendances, voire éradiquons-les. Les animaux donnent d’excellents résultats, qui à eux seuls pourraient presque faire pardonner les saloperies qui leur sont faites au nom de la Science. Mais sur l’humain ?

 

L’on nous apprend que, parmi d’autres, la doctoresse Barbara Broers des HUG émet certains doutes. Cependant, si l’on considère depuis les cent dernières années les remèdes efficaces testés sur animaux puis sur le marché, et le nombre de cas où ces traitements ne fonctionnaient pas sur l’un ou l’autre, ça peut certainement aider à cerner le véritable motif pour lequel les comités d’éthique décident du droit ou non de tester sur l’homme la manipulation d’un acide comme le Kynurénique. A savoir s’il faut absolument risquer de mettre au chômage des cohortes de soignants, ou acteurs de système répressif, devenus inutiles en un monde sans dépendances ?! …

 

Alors ? Quel est le prix réel d’une Souveraine découverte qui couche(rait) ainsi toutes les inventions précédentes ? D’une savante Entité qui nue reine nique et habille tôt si délicieusement nos vies, ainsi libérées de dépendances ?

 

………………….

 

Foin de théories du complot. Demeurons lucides. Ont d’autres chats à fouetter nos plus fédérées Autorités, suite à leur formidable coup de pouce offert à l’industrie médicale, pharmaceutique et mortuaire, en permettant l’opacité d’un scrutin appelant le peuple à voter sur les épidémies, sans expliquer spécifiquement qu’il autorisait par la même occasion la propagation intentionnelle ou non du virus du sida, qui n’est plus poursuivie d’office. Franchement, dites-moi : Où va-t-on si les criminels empoisonneurs ne peuvent plus même se rendre de discrets services ?

 

…………………..

 

Deux officiers d’une base nucléaire du Dakota, censés garder un silo lance-missiles, s’endorment en laissant l’installation ouverte.

 

Oseront-ils avouer que le soir précédent ils avaient fait la bombe ?

 

………………..

 

La fidélité vous pèse ?

 

Faites comme le très secret Daniel, marié, 42 ans, qui publie sa photo dans les journaux, pour publicité de Swiss.infidelity.ch, en affirmant «-Je trompe régulièrement ma femme en toute discrétion-».

 

Veillez cependant préalablement à n’épouser qu’une femme analphabète, sourde et aveugle.

 

…………………..

 

Il a fallu quarante ans à l’Etat Italien pour reconnaître que Sofia Loren n’avait pas fait de fausse déclaration.

 

Je confirme la véracité de ses dires. J’ai bien assisté au tournage de « Mariage à l'Italienne » de Vittorio de Sica, et effectivement, les suppliciés Sofia Loren et Marcello Mastroianni ont été contraints à passer un après-midi entier sur la plage brûlante de Bibione pour tourner une scène de quelques secondes.

 

Et comme par hasard, allez savoir pourquoi, sans doute ce qu’il conviendrait d’appeler « l’effet balcon », lorsque mon père et moi nous sommes éloignés du tournage, mon paternel se mit à m’expliquer les choses de la vie, qu’en fait il ne faut pas penser que les cigognes et les choux soient seuls à engendrer des bébés …

 

……………………..

 

Oups, il semblerait plutôt qu’il s’agissait, pour Sofia Loren, de sa déclaration fiscale. N’empêche que l’on envie parfois les acteurs pour leur salaire, excepté les dépouillés intermittents du spectacle, mais l’on oublie facilement les véritables souffrances qu’endurent souvent même les stars.

 

En toute vérité, je vous l’avoue, j’étais tellement pété sur le tournage, ce matin-là du début 1986, que je ne parviens plus à me souvenir si c’était avec George Wod, Rufus … sous la direction de José Giovanni, ou avec Maurice Aufair, Candice Patou … pour Robert Hossein, c’est vous dire. Réussir à oublier une seule minute passée sous les ordres de Géants, n’est-ce là le pire des blasphèmes ? Mais malgré l’alcool, le reste et mon uniforme de policier genevois, je grelottais durant d’interminables reprises de la scène où mes acolytes et moi découvrions un « cadavre » flottant dans le Léman.

 

Je n’ai jamais compris comment le « cadavre » avait pu tenir si longtemps dans l’eau glacée. Certes, il sortait du lac pour se « réchauffer » durant quelques minutes de temps à autre, histoire de reprendre une couleur presque normale, et retournait « faire la planche », la mine assortie au moche temps régnant, idéal pour une scène morbide.

 

En revanche et en flic toujours, j’étais fort sobre le jour où un embouteillage s’est créé, causé par le tournage, à midi devant l’actuel Hôtel Mandarin Oriental, à l’époque le très luxueux Hôtel du Rhône. Toute l’équipe regagnait la salle à manger, alors que les automobilistes énervés m’interpellaient : « Monsieur l’agent, s’il-vous-plaît, faites avancer celui-là », … Plus le choix, il en allait de la réputation de nos mirifiques gabelous, je ne pouvais laisser ainsi la gabegie.


Imaginez que je leur fisse un bras d’honneur et me rendisse nonchalamment me restaurer en le cinq étoiles. Non. Je m’occupai, plus vrai que vrai, de la circulation, dégageai (n’y a rien à voir) le passage en quelques minutes puis m’éclipsai en direction du festin. Conscient du risque que j’encourais de manger aux cuisines.

 

Mais déjà un majordome me conduisait à la table où une chaise était réservée au compétent dévoué faux flic. Celle des Géants susmentionnés réunis, (j'étais à jeûn, mais pour me souvenir si Frédéric Dard était présent ce jour-là ...) qui m’accueillirent parmi eux comme une vieille connaissance. Leurs dames surtout me faisant l’honneur de me poser quelques questions, de me parler de choses et d’autres afin que je ne sois trop intimidé.

Avec mes excuses à vous si ça fait certainement plusieurs fois que je décris cet épisode sur ce monument "bloggistique", mais pour elles et eux, encore une fois,  je tire vraiment mon faux képi.

 

…………………….

 

Et vous laisse tout de go  terminer joyeusement la semaine.

 

Ali GNIOMINY

Commentaires

J'aurais dit demo-crassie ou démocrassie.

Une vulgaire démo de la crasse quoi. Ou démons stration. Très st(r)ationnaire, car rien ne change, contrairement au flux de la vie qui est en perpétuel mouvement.

Écrit par : Jmemêledetout | 30/10/2013

Les commentaires sont fermés.