25/09/2013

CÂBRANT LENTS …

Les stations valaisannes sont scandalisées : La Météo fait la pluie et le beau temps !

 

Qui décide ainsi du nombre de skieurs qui fréquentent ou non les pistes ! Alors qu’il suffirait une fois encore que la Suisse  prenne exemple sur la Suède : Que MétéoSuisse annonce chaque soir de l’année : « Pluie et neige », à l’exception de deux semaines en été, où s’affiche un radieux « Soleil et neige ».

 

Et tant pis pour les râleurs, si le ciel met autant de temps à être démonté qu’un conflit de famille à tiroirs qui meuble l’actualité, on en est quitte pour envoyer quelques Gripen balancer dans l’atmosphère glacée toute l’eau chaude dénichée, en vue de rentable réaction …

 

Et surtout : Modèle suédois oblige : Une météo bien moche en permanence oblige à rester chez soi, à équiper son logis, demeurer désinformé. Si bien que chacun sera presque seul à jouir d’une bonne branlette en plein air, exclusivement dirigée vers la gloire de la Justice suédoise, va de soi.

 

Car ici comme là, rien ne semble interdire de se masturber au grand air, voire en public, pourvu que celui-ci ne fut point trop pudibond et que, vous agitant (ou du moins vos 14cm de moyenne dont je ne serais pas fier), vous n’invitiez quiconque du regard à se joindre à vos festivités. Ainsi n’acceptiez en principe pas d’être vu par autrui.

 

Il faudra encore attendre un peu pour que cette bénéfique thérapie de plein air apaisant les esprits, destroyant bienséance et tabou, favorisant les rapprochements et l’estimation facilitée de la marchandise à laquelle s’attendre, soit remboursée par les assurances.

 

Suédoise subtilité juridique (« de blondes » me vaudrait d’aventure un procès ?) de ce qui jadis s’appelait de l’exhibitionnisme. Mais tout augmente … progresse.

 

Résumons : Si j’installe un paravent en U, avec ouverture d’un seul pan, et que je m’allonge et me branle dedans, sur la Place du Molard en plein midi un samedi ? Rien ne me l’interdit ?! J’ai mis le paravent, affichant ainsi mon principe de refus d’être vu par autrui sauf par inadvertance, quand quelqu’un passe devant l’ouverture ; à ne pas regarder et qui n’a pas de son côté à reluquer ça. D’autant plus que c’est fort susceptible de le complexer à vie.

 

Puisque ne suis en lieu entièrement cloisonné, cette ouverture existant obligatoirement, du paravent, d’un coin de sable ou de forêt, etc, quelle différence cela fait-il avec la Place du Molard ?

 

En voilà un buzz qui, vu le nombre de petites cochonnes et de vilains libidineux de tous bords que supporte la planète, en fera le tour instantanément, et…. Zut ! Plus la peine de tester, j’ai tout vendu à Kojak. Voilà que, pour le moins, trois jeunes artistes m’auront déjà piqué l’idée. Bonne chance à eux. On passera les voir à l’occase, dans leurs spectacles suivants qu’on espère un peu plus relevés.

 

…………………..

 

Dire que naguère sur ce support je traitai bien avant l’heure du sujet, vous en souvient-il ? Sur l’île Saint-Pierre, en hommage à Rousseau … Mais :

 

Qui prête attention à pareilles considérations dépourvues d’élucubrations ? Et qui ne rougit dès que j’agis : d’Emotion : Que mes notions générales sur Lois et Fois soient un régal ; de Rage : Que ne surnage sous tous tumultes d’incultes qu’en une « cage » sur tous hommages à mon courage ; de Honte : Las, face à la Tonte par parasites fixant limites, axant leurs rites si destructeurs sur la faillite des créateurs, faisant fi de leur Valeur au profit de profiteurs ; de Colère : Dès qu’erre auteur. En fait, n’en fait son beurre ! …

 

…………………….

 

Voyez un peu où peut nous mener une simple branlée que foutent les Stations valaisannes à MeteoSuisse. C’est vous dire si le climat se réchauffe.

 

……………………..

 

Oups ! Désolé, c’est parti trop vite.

 

…………………….

 

Sur ce, permettez-moi de lancer « allô » un Apple à la raison : Hi hi : (C’est pas de la blonde, ça, c’est du local et du bon) :

« Je ne suis I-PAD en accord avec vous, mais ferai tout pour que vous ne puissiez me maudire »

 

Vol taire, de cette manière, est exemple à suivre, en matière d’audience surtout. Car : Plus c’est niais, c’est débile, plus s’empilent les billets.

 

Alors bravo de me choisir, les mecs du Mac, « Avec cette pub on vous entube » ferait recette aussi, mais n’hésitez, c’est gentil, très mignon et sage, fort élégant, de vous hâter de m’envoyer d’avance au passage un petit million pour ces slogans que je balance.

 

Je ne suis pas Roi-Député … pour rien. Du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche … Oui oui, on sait, on sait.

 

…………………….

 

Bon, et sinon, quoi de bœuf ? Rien de spéc. Mais ce que j’aime dans un Téléjournal c’est la fin. Quand il/elle nous dit : « Passez une bonne soirée sur notre Antenne ».

 

Certes, il convient d’admettre qu’il serait mal aisé de nous conseiller : « Passez une mauvaise soirée sur les autres chaînes ».

 

Il n’empêche qu’il est légèrement incompatible de passer une bonne soirée en étant perché sur une antenne. Enfin, l’égoût et les douleurs …

 

……………………….

 

Au fait, pour rehausser le niveau, bon anniversaire aux flopées de ceux qui naissent ou sont nés ces jours-ci, conçus en toute fin d’année, entre deux huitres, trois moules, quelques asperges et quantité d’alcool … telle que pour se souvenir de tout, sinon que ça devait être autour du 31 décembre …

 

Aïe, aïe, suite à tant d’abus des parents, pour transmettre ses bons vœux à l’anniversariant (j’aime tellement ce terme portugais que je le néologise effrontément en français), il serait adéquat de souhaiter plutôt : Bon âne né !

 

………………………..

 

Ah ! Se faire des amis, rien de tel.

 

Voyez ce chaleureux rapprochement entre USA et Iran. Et versez une larme de n’assister à l’instant, pour absolue jubilation, à l’une ou l’autre Texane chaîne TV qui doit bien rester quelque part, dédiée 24h/24 à la famille Bush. Ah ! Les voir goûter aux actuelles effusions américano-iraniennes, sans plus pouvoir fourguer leur très cher armement, quel régal …

 

Et bien fait, ça m’apprendra à médire. Tout en écrivant ce qui précède : Premier riz réussi ! Ni collé ni brûlé, ni … salé.

 

Ça m’apprendra aussi à vouloir faire à manger chinois …

 

………………………….

 

De bons amis, donc, comme ces Verts-socialos locaux nous ayant foutu leurs chiottes publiques, effectivement, à cinquante mètres sous notre nez de « rupins » de privilégiés. Des voisins envisagent les boules puantes. Pour ma part, dès qu’il fera chaud et à la première petite odeur de pipi sentie, je prévois plutôt l’achat groupé d’encens d’église bien écoeurant, pour en enfumer à outrance l’hôtel-de-Ville lors de séances, jusqu’à ce que les têtes de cette insulte aux riverains du Rhône éloignent ces wc au long des dépôts TPG.

 

Bons amis, tous, exceptés ces criminels dûment avertis par mes soins à réitérées reprises-ci, vous en êtes témoins, ayant laissé en l’état le nouveau carrefour tueur de la Jonction. Une vie de 21 ans, prise par la bêtise et conséquences de la surdité d’Autorités, refusant d’écouter usagers.

 

Autorités visiblement composées de pléthore d’actuels anniversariants.

 

Paix à l’âme de cette gamine et tourments à celle de responsables de la malfaçon des lieux, jusqu’à ce que ce carrefour périlleux soit repensé et reconstruit plus intelligemment.

 

……………………………..

 

Passons aux propositions de vogue : Implanter une puce à vie aux pervers ?

 

Puce qui, pour ces méchants molosses, ferait office de collier ?

 

Question cornélienne pour tout humaniste en herbe, pareillement pour tout shooté aux idéologies.

 

Une chose est certaine, toutefois : Tout laisse à penser qu’avant qu’un, à peine décent, salaire minimum de CHF-4'000.- devienne la norme en Suisse, les travailleurs concernés auront subi l’implant de quatre bras supplémentaires.

 

……………………….

 

Pratique … pour leurs pratiques relaxantes au grand air.

 

Comme quoi tout se touche, finalement.

 

Bref : « Rompez vos liens, faites-vous du bien, ne restez limité(e)s à la mitée intimité, rendez la Terre bien plus porchère … »

 

…………………………

 

… C’est cela, c’est cela, ouiii … La séance se termine ; Nous examinerons la suite de ces fantasmes à la prochaine consultation. En attendant pensez à vous, le temps se rafraîchit, gardez la camisole bien serrée …

 

………………………….

 

Interférence paragraphique, désolé, j’ai dû mélanger avec un futur texte antitabous, sur les néologismes douteux et les traditionnelles et réputées « Branlades de l’horreur en EMS », qui auront lieu chaque 31 octobre d’ici quelques décennies …

 

…………………………..

 

On s’amuse, on s’amuse, et ma muse en vacances qui ne lutte, ne dispense … bonne …

 

Chuuutt !

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.