« 2013-07 | Page d'accueil | 2013-09 »

26/08/2013

CIAO REBELLE

Salut

MICHEL,

...

VIS À LA

marge

du pas de charge

des interdits du Paradis.

... 

Tu as su embellir, aérer, animer

nos soirées de délire,

fêter, étés, hivers

les verres qui s’entrechoquent,

se moquent, pétés, d’une Société

pleine de haine et d’équivoque.

... 

Adieu MICHEL,

et tant pis, c’est ainsi,

le trajet de nos projets

fut divisé,

sans rejet nos visées théâtrales

éphémères ne se concrétisèrent au final,

je m’en allai jouer, enjoué, sans Rosé ni Martini pour José Giovanni,

puis à l’enseigne  de notre cher Robert Hossein,

chez Dard, le Comique Frédéric à rare chic,

tu t’en allas, las, gronder ta rage au long d’images

chez Goretta,

tu t’invitas

et sublimas

avec largesse toutes bassesses.

Salut le Rebelle,

tu te fais la belle,

quittes querelles,

mais moi je reste, rageur, peste et récolte

de ta révolte

également les éléments moteurs.

Je n’ai pour alibi

À ton enterrement

que la mer de Libye,

non mon égarement.

 

Va en Paix, inconquis,

Mon Respect t’est acquis.


Ali GNIOMINY

Ma sympathie à Nathalie et famille

23/08/2013

FACE À CES GANGS SE TAIRE ?

Ah,  fiché : Emoi l’a happé !

Puis le Suisse s’est accoutumé à son syndrome de Stockholm. Et le voici de nos jours qui propage ses louanges :

Ô Dieu des Helvètes, honneur à ton Image omniprésente :

« Mise au Point » sur Blocher, Film sur Blocher, articles à n’en plus finir sur Blocher :

Prosternés, gardez le nez au sol ! Et qu’ainsi prospère le Père des hauts dieux de la Suisse : Gloire à Kim Jong Blocher et ses apôtres!

………………………

Ici, l’ordurière politique d’affichage des jeunes UDC nous rappelle combien ce Parti met le flingue sur la tempe, des citoyens de ce qui devrait être une démocratie.

Pour être passé en réalité trop de fois par cette situation, où tout ne tient plus qu’au moindre tremblement du misérable tenant l’arme, j’entends porter plainte contre l’exposition publique d’un acte criminel qui ravive gravement mes traumatismes de manière répétitive, dès le moment où j’aperçois l’une de ces affiches. S’il fallait chiffrer le préjudice qu’une Justice respectable déterminera, du supplice que me fait ainsi et d’autres manières subir l’UDC et le reste de la droite peu glorieuse qu’elle préfigure, je l’estimerais à trois millions de francs ; Dont je ferais don, une fois totalement remise en positif mon ubuesque situation économique personnelle, dégradée par qui d’adroit : pour moitié au SSP et pour moitié au SIT, pour colmater les brèches et lutter plus concrètement contre les atteintes à l’intégrité que perpétue impunément cette certaine droite, en complicité avec la gauche-caviar genevoise, à travers tout son éventail.

Ah bon ? Ce n’est pas drôle, ça ? Trente-six ans à devoir trimer très au-dessous de ses capacités (et à produire sans le moindre appui ou gain des œuvres de qualité, sous le joug d’officielle escroquerie de gestionnaires de condition de vie en bande organisée … présumée ) … ça peut le devenir.

……………………..

Vraiment pas mieux ailleurs : La Suisse a présenté ses excuses pour ses fascistes mesures à des fins d'assistance et de placement extrafamilial, jusqu'en 1981, alors que les USA commettent impunément actuellement les mêmes méfaits, à l’encontre des latinos à la frontière du Mexique. Les parents clandestins sont férocement pourchassés et expulsés au Mexique, alors que leurs enfants nés sur sol américain doivent rester aux USA, et sont « pris en charge » par l’Etat brutal en question.

Pensons à eux, face à la violence des affiches d’Obama et ses chiens souriant en famille !

…………………………. 

Et recueillons-nous au passage :

Tour de Romandie de la vertèbre de Sainte Thérèse de Lisieux !

Assurément contrôlée positive !

……………………………

Des chercheurs Belges, dressent des carpes pour retrouver des cadavres sous l’eau …

… persuadés qu’elles parviendront bientôt à alerter par leurs cris les secours et indiquer où  récupérer ces malheureux, une fois.

……………………..

Sinon : D’ici une centaine de jours, notre soleil passe de son pôle négatif à son pôle positif, avec totale inversion de son champ magnétique, éjectant une tempête de particules chargées en électricité.

Secouez-vous un peu, c’est choquant mais vous risquez de ne plus avoir l’occasion de rire pour un bout de temps. Surtout si en prévision des pannes informatiques annoncées, soit de la pénurie de bons mots, vous avez l’excellente mauvaise idée de faire provisions de sujets drolatiques, en imprimant d’un coup les dizaines de milliers de pages A4 de ce blog.

………………………

Le lanceur d’alertes Bradley Manning regrette que ses actions aient blessé des gens et les Etats-Unis en général.

… Et confirme une fois encore combien seule la vérité blesse ! 

…………………….

Affichages traumatisants, toujours :

Comble de la déresponsabilisation dangereuse, ce titre de l’un de nos canards boiteux : « Le moustique-tigre à Genève ? Pas de quoi paniquer » 

Non, aucunement, jamais avant que vous n’ayez vu, comme je le vis (et vécus durant huit jours en un hôpital militaire brésilien, où je veillais sur un proche nécessitant huit heures quotidiennes d’hydratation par transfusion pour combattre la chute fatale de ses plaquettes sanguines ): Le sang couler des yeux et de tous orifices d’une petite fille, mourant sous les nôtres, atteinte de dengue hémorragique ; Parmi des dizaines de victimes entassées dans ce centre d’urgence contre l’épidémie d’Aedes …

… Saleté de bestiole dont les larves se reproduisent dans l’eau propre : Flaques après plusieurs jours, fonds de pneus entassés, bouteilles à culot ouvert laissées debout, soucoupes de plantes dont l’eau stagne quelques jours, et surtout piscines privées laissées non couvertes en l’absence des cossus propriétaires voyageurs …

Fléau très activement combattu sous les tropiques, mais jamais assez, malgré les promesses de vaccin contre les différentes souches de paludisme. Même si la science parvient un jour à éviter que le moustique ne tue, il faut avoir souffert de l’enfer du mal qu’il propage pour savoir de quoi je parle. N’est-ce pas Jean-Charles ? A qui je souhaite une excellente retraite. Si mon .. souvenir est exact, vous avez failli en mourir il y a quelques temps.

Aussi, dans l’espoir qu’il ne soit pas trop casse-pied, pour les anciens de ce blog, de me voir revenir régulièrement sur les mêmes sujets et avertissements, je me dois de préciser à nouveau que nombre de mes proches ont été une ou plusieurs fois victimes de la dengue, à des degrés plus ou moins graves. Tous piqués en trente ans de tropiques … Sauf moi ? Avec eux dans les mêmes conditions, et même plus attaqué qu’eux ?!

Eh bien, si, bien que j’aie parfois tendance à le nier, moi aussi en fait je fus atteint, mais pas de la même façon. Si les autres furent agonisants durant plusieurs jours, avec minimum 40° de fièvre, je n’ai subi de crises de paludisme que par deux fois : Le 15 janvier 1983 du matin au soir et fini, soigné au lait de noix de coco et au Paracétamol : Et il y a quelques années à Genève, une semaine après mon retour au pays, pour environ deux heures, à claquer des dents, grelotter sous un froid abominable alors qu’il faisait 30° dehors, ne plus avoir aucune force, des douleurs de partout … Une torture sans nom où l’on se sent partir définitivement à chaque instant. Et moins de trois heures après je semblais être en pleine forme, immunisé naturellement … à jamais ? Avec pour séquelles les plus habituelles des courbatures continuelles. Excepté face aux autorités m’ayant prétérité !

Quoi qu’il en soit, pour rappel primordial : Le malade doit boire, ingurgiter du liquide par tous les moyens possibles : Les risques de décès par hémorragie sont démultipliés à chaque fois qu’un même malade est piqué, et : Le pire ennemi de la dengue (il me semble qu’il en va de même pour les autres types de palu, mais je ne suis pas médecin) est l’antibiotique. Il ne faut surtout pas administrer d’antibiotique, luttant contre les globules blancs restants, déjà bouffés par la prolifération exponentielle des globules rouges !!!

Et surtout, avec le réchauffement tangible, il ne faut pas prendre à la légère, (comme le font nos autorités pour éviter toute panique et laisser ainsi l’ennemi s’infiltrer et donner du boulot à beaucoup) l’apparition de périls de types tropicaux sous nos cieux. Nous ne sommes pas vraiment mieux équipés ici pour combattre ce fléau jusqu’alors pratiquement inconnu, et dont le seul remède aidant un peu le souffrant semble être le bête paracétamol et la promesse de vaccin à l’essai.

Alors, même si ce n’est pas encore vital pour vous, vos proches et vos voisins, prenez également l’habitude de vider prudemment toute réserve d’eau traînant plus d’un jour dans un récipient ouvert en été. Ce n’est ni très classe ni très écolo, mais dans les pays chauds, dès qu’une flaque d’eau a plus d’un jour et qu’il est impossible de la vider, le citoyen dit responsable y déverse de la benzine ou du vinaigre ou n’importe quelle saloperie qui peut exterminer les larves.

Pour ma part, je me suis toujours contenté de répandre du produit à vaisselle, me paraissant suffisant pour empêcher ces mini-prédateurs de survivre.

Faites-en de même. Vos cossus voisins vous en remercieront. Pouvant organiser sans risque d’infection par voie volatile, au bord de leur piscine, d’inoubliables soirées-mousse.

……………………….

Vous avez eu l’honneur de découvrir le préventif paragraphe précédent, de la main même du préféré des sales bêtes tropicales : Les mygales, plus particulièrement, ne manquant presque jamais de me surprendre sous la douche, près d’un lit ou sous les tuiles lors de mes voyages.

Passion telle, pour rappel, que je faillis marcher sur l’une d’elles, bien réelle, cognée par une voiture, il y a une vingtaine d’années : Au bord de la Route des Jeunes, aux Acacias à Genève !!!  Vraisemblablement échappée de la caverne d’Ali-Baba du Port-Franc.

Alors que les Verts à l’époque balbutiaient encore du réchauffement climatique, que le Chikungunya devait être une marque de chewing-gum, que la médecine tropicale ne se pratiquait qu’au fin fond de la Papouasie, et qu’il n’y avait effectivement pas de quoi redouter ici les chinoiseries des moustiques tigres-de-papier.

 …………………… 

Légèrement moins tragique à présent :

 

Lindsay Lohan vide son sac à la télé ! 

Tiens, c’est nouveau, ça ? On la savait scandaleuse, mais l’on ignorait qu’il s’agissait en fait d’un travesti exhibitionniste ! 

Il appert qu’il/elle en avait assez, du bienfaisant plaisir sot au lit taire.

………………………

Horrible transition : Pénis séchés de bœufs vendus à la Migros, comme récompense à déguster avec plaisir par les canidés !

Quelle magnifique leçon de morale donnée par le meilleur ami de l’homme ! Prouvant ainsi qu’à l’inverse de quantité de bêtes dangereuses de France, des pays de l’Est ou du Sud, les chiens apprécient le pénis, et ne sont par conséquent aucunement homophobes.

……………………..

Contrairement aux barbares barbus, qui fomenteraient des attentats contre des trains européens. 

Préparatifs stupides s’il en est. Alors que selon la version officielle des rassurantes autorités Françaises, Espagnoles et Suisses :

Seul effectue le travail de ces terroristes, comme près de Limoges, Saint-Jacques de Compostelle et Granges-près-Marnand : Le « malencontreux hasard de la loi des séries ».

…………………….

Conseil des Droits de l’Homme :

L’utilité publique incarnée : Jean Ziegler est bien évidemment boycotté par la Berne magouilleuse, des clans souillant la Morale Idéale. 

Il fallait s’y attendre, aucune amélioration de l’état de ces invalides politiques :

La Suisse lave toujours plus clans.

…………………….

Mais, par souci d'impartialité, votre pas si rigolo que ça  bon Roi-Député du Parti Railleur d'Extrême-Centre-Gauche ne saurait n'envisager que de porter plainte contre certain affichage de droite, et omettre de faire de même contre les Socialistes et Verts portant gravement atteinte à nos intérêts et droits:

De riverains du Rhône à la Jonction, souvent propriétaires, à vie estivale pourrie par les fumées de grillades, beuveries tonitruantes, musiques à fond, milliers d'observateurs de nos faits et gestes au balcon,  procrastination et silence scandaleux des responsables:

Madame Künzler & Cie, il suffit ! Vous allez faire placer sans délai des panneaux d'interdiction formelle de grillades et musique, au long du Sentier des Saules, uniquement sur l'emplacement sis au bord du Rhône entre la Rue des Falaises et la Rue Emile-Nicolet ! C'est tout et la moindre des choses, en l'attente des toilettes promises depuis des lustres, pareillement éloignées de ce secteur!

Des dizaines de voisins savent que je suis écrivain, et plusieurs me supplient à demi-mot de prendre la tête d'une plainte collective avec importante demande de réparation des torts causés : Pour l'installation de plages publiques devant chez nous. Et surtout pour les appels répétés des médias à des milliers de nageurs et perturbateurs de sommeil, pour les faire venir risquer gratuitement leur vie dans ce cadre (jadis) paradisiaque, autrement pas dit: emmerder les "rupins" de riverains au possible, (comble de l'erreur de jugement en ce qui me concerne) en permettant de faire devant leurs fenêtres et contre leur garage ce qui est interdit à bien d'autres endroits plus éloignés des habitations.

L'article "Baignade" d'Aurélie Toninato dans la T.d.G. du 19 courant est une véritable provocation, qui ne présente stupidement que l'aspect idyllique d'ici-devant, recommande vivement de s'y rendre en masse pour des jours et nuits entières de grillades et Salsa, puisque c'est gratuit, ... que seuls casquent ceux qui doivent supporter ça et la fermer ou se faire insulter.

Un seul communiqué de ma part,  et vous regretterez en de pénibles et coûteuses procédures d'avoir fait semblant d'ignorer mes récurrents amicaux avertissements.

...................

Et un autre plus général, avec encore plus de succès assuré pour destituer et faire condamner un Conseil fédéral offrant une marge future jusqu'à 11.- le paquet de maladie, sciemment instillée à nombre de générations, pour le profit de tueurs et de l'Etat prévaricateur complice, ayant trahi son devoir de protection du citoyen,  probablement en vue d'élimination facilitée des plus faibles, les ayant  exposés aux pires poisons, rendus physiquement et psychiquement dépendants, (par la fausse permissivité et les effets de mode) et ruinés par cette progression mafieuse du prix de la drogue légale et létale. Etat coupable d'abus de détresse, abus de position dominante, tromperie, ... escroquerie en bande organisée ... présumés ... dont il s'agit une fois pour toutes de sanctionner les actuels agissements, ouvertement contraires au bon sens des principes fondamentaux du Contrat Social et de l'authentique Volonté populaire.

......................

Sectaires, toujours: Mes plus vives félicitations au gratuit GHI, ayant trouvé le truc pour faire fuir ces derniers, certainement la majorité de ses lecteurs, par son slogan: "Le journal malin des Genevois".

Malin? Vade Retro GHI !

Vous ne me croyez pas? Vous ne pouvez imaginer que beaucoup de monde en soit encore à éviter de toucher un journal sur lequel figure un nom de l'Ennemi, comme ils disent ?

Blocher-Tamedia & Cie pourront faire l'expérience, qui leur permettra facilement de faire disparaître le canard orangé romand, sous prétexte qu'il n'a plus de lecteurs:

Il leur suffira de remplacer le T de ce quotidien par un L .

....................

Vous voyez comme l'auteur est juste, qui donne parfois de cons conseils de tous côtés équitablement !

....................

Autre sport: Grèce, 1er direct de la nouvelle chaîne de télévision.

... Puis traditionnel uppercut de l'Union Européenne et KO, comme dans tout match truqué?

....................

Et par ailleurs: Extraits d'une pensée du jour, adressée à un excellent ami ne partageant pas nécessairement mes convictions mais sachant les tolérer, car fils et petit-fils de génies planétaires :

 

20 ans une fois,

20 ans deux fois,

20 ans trois fois:

 

Adjugé !

N’est grugé l’acquéreur de Bonheur !

 

Trois fois vain

De craindre, se plaindre :

 

SOIS SANS TEMPS

 

De contraintes qui éreintent,

De soucis qui ci scient,

En pleine forme, hors des normes

Déroutant,

 

SOIS HEUREUX, VIGOUREUX, EN SANTÉ,

 

À répéter vingt et vingt temps harmonieux


De la Mélodie sans envieux ni maladies !

...

La suite à découvrir prochainement, sous forme papier, sans le concours apparemment de la Rédaction de la T.d.G. secteur blogs, pour un petit mot vache ou de soutien, une attention simple à un énorme travail de créations, de qui leur pose le problème de son très très très relatif anonymat d'agitateur de zygomatiques et neurones. Pratique excuse légale permettant pour exemple d'éviter de s'étonner publiquement du peu d'écho de concernés, à un style et des d'idées utiles pas toujours farfelus.

Je vous salue, et selon la formule ci-consacrée: ????????????? ...

Les Aligniominitiés comprendront.

........................

Ali GNIOMINY

DSC_3436.JPG


13/08/2013

HAPPE ART, TAILLE IDEES

Premier mariage gay chez les protestants allemands ?

 

Sûr qu’ils se sont passé l’anneau dans le Bas-Rhin !

...

Moins gai :  Les Zinfozenvrac de votre bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche ::

Larmes de crocodile à 35'000.- pour l’immaculée Oprah Winfrey, victime des röstis zürichois, comme de l’apartheid helvétique m’ayant battu en vitesse pour faire un tour du monde.

La Brigitte Bardot américaine, « défenseur de l’année 2008 des animaux », a une dent contre Trois-Pommes, où lui fut refusé le droit de pleurer la dépouille d’un proche en ses mains, sous prétexte que sa moderne momification était trop chère pour elle.

Faute suprême, s’il en est, la vendeuse la traitait ainsi comme une sauvage, et pire encore, pratiquait le traditionnel apartheid économique helvétique, généralement exclusivement réservé au détriment des taiseux démunis Suisses : Par erreur à l’encontre d’une friquée étrangère ! Insupportable !

D’ici qu’on interdise aux véritables riches, Chinois, Arabes du Golfe ou Russes, de s’approprier la totalité de la Suisse il n’y a qu’un pas.

Que ne sauraient entamer les mendiants USA.

 

Pauvre vieux nouveau monde de tous les abus, toutes folies, où prolifère l’obscurantisme le plus dangereux. Pour exemple : Cette famille américaine de chrétiens extrémistes, qui fuyait la « patrie de l’avortement et de l’homosexualité » et passe trois mois perdue sur un bateau dans le Pacifique avant d’être recueillie, à deux doigts du trépas, par un chalutier vénézuélien. Plein d’anges gardiens adorateurs de Saint Chavez.

Chalutier plus vraisemblablement envoyé à leur secours par Oprah Winfrey, (qui aura réussi à ce que l’on parle au moins une fois d’elle en Suisse) Oprah craignant que ne crèvent les requins, en s’attaquant à une viande aussi avariée que les convictions affichées.

Plus petit encore : Elections genevoises : Les listes des bulletins électoraux sont écrites en caractères si menus que les Vert’libéraux distribuent des loupes aux électeurs !

Et pour examiner la moralité de l’ensemble de ces candidats (dont aucun à ce jour n’a eu le cran de réagir à l’une ou l’autre de mes légitimes revendications ou dénonciations-ci) … Des microscopes ? 

 

Un Portugais s’occupant de la conciergerie d’une résidence luxueuse de Lausanne est rétrogradé, et son épouse congédiée, pour des indiscrétions sur les ondes de la RTS :

Dans ce cas, il convient de licencier tous les assureurs parce qu’ils volent trop, tous les politiciens parce qu’ils mentent trop, si l’on se met à virer les concierges parce qu’ils parlent trop !

Marc Lauenstein, dentiste et athlète, remporte la course Sierre-Zinal.

Rien d’étonnant, avec les factures que pratiquent les dentistes ils ont tout intérêt à savoir courir vite face aux mécontents.

Quoi qu’il en soit, cet exploit est scandaleux ! Monsieur s’amuse à jouer aux champions, alors que tout près de là se porte au plus mal la Dent Blanche !

 

CFF : L’accident de train n’a pas ébranlé la confiance des usagers.

En revanche les 26% d’augmentation de la carte journalière pour abus de monopole, si !

Climat perturbé : Mais où sont les champignons ?

Dans nos piscines.

 

Il faut payer pour faire un stage au zoo.

Mais en contrepartie, les visiteurs vous donnent des bananes.

Ah que j’aurais été bon pour les emballages Carambar …

Et qu’est-ce qu’il ne faut pas inventer pour aboutir à une chute réaliste !

Ali GNIOMINY

Oh, et puis non, c’est trop moche comme gag, faire tomber nettement le niveau juste parce qu’il faut une chute.

Quoiqu’une photo de la Pissvache ici serait du plus bel effet, mais il faudrait que j’aille la tirer, car je ne partage que ce qui est de moi ou pour moi. Et puis les chutes, c’est assez tari par les temps qui se gourent :

DSC_3316.JPG

 

Non, rien de tel pour faire chuter la réputation d’un Suisse outrageusement ni trop taiseux ni trop modeste, que de publier cette effroyable preuve supplémentaire d’acte raciste perpétré à l’encontre d’un pauvre vieillard esclave grec, à qui l’abominable Helvète dérobe place assise sur la mule contre de quoi se saouler au raki pour un mois :

 

DSC_3601.JPG

Bref, votre ébaubi bon Roi-Député du Parti Railleur … le seul Parti pas pris, qui taille dans les idées, happe Art, et traite comme personne de Politique Art, vous invite à rejoindre régulièrement ses cohortes de sujets sous le joug du ghetto en guerre des faux taux bancaires ! Car : Plus on est de garde-fous plus on brille. Mais … chuuuut ...

09/08/2013

EN-CAS RANCE ?

Ah ! Titre de revanche, juste à croquer :  COQ TÔT DORT, FAIT !

Laissons ainsi un personnage mythique évoquer antique Poète déjà, qui, lui, s’assommait à l’opium en début de soirée, au point d’en négliger les poules.

Et remercions les dieux que, pour en-tête à tel en-cas, votre guilleret revenu (à couperet sur revenus) bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche n’ait point creusé jusqu’à vous assener un truc du genre  : à  « L’ÎLE IL Y A DES LOTS DISSÉMINES » de créatures sans ratures … Là où d’aucuns de ses sujets n’hésiteraient lors à franchir toutes limites, affirmant que « Lilly a des lolos de dix cc » etc.

Que nenni : Il est cher à mon cœur de vous remettre-ci quelques aspects fort occultés de mon individualité, quant à la Quête au Gai-Savoir et à l’irréfragable Vérité, que j’entamai il y a un demi-siècle, vendant ou offrant ensuite, à l'âge de vingt ans, tout ce qui m’appartenait pour partir en recherche de La Lumière, qui me mena de pénibles péripéties en mémorables merveilles à travers le monde, aux Sources de bien des mythologies. J’évoque rarement en détail les faits les plus extraordinaires ou paranormaux auxquels des témoins et moi-même avons assisté, les pistes et signes laissés par des Parfaits, nous ayant menés étapes par étapes vers des niveaux de conscience, soit de réflexion prodigieux. En traitent nombre de mètres linéaires de mes inédits classeurs, jusqu’à fin 1999. Dont la plupart écrite sous ivresse mériterait, à quelques exceptions près, le classement vertical. Puis dans les dossiers suivants, archivés sur gigas. Mais, à dessein, peu de ces captivantes expériences figurent sur ce support. Histoire de piéger les contemporains prétendus aptes à estimation du Talent, et …

… Car il est cher à mon budget de balancer-ci comme ça gratos tout le matos. Mais petits bouts par petits bouts, un bon millier mensuel d’entre vous rassemble depuis des années le puzzle de ces authentiques et hors-normes aventures. En l’attente d’une prise en charge sérieuse d’étude, et de juste valorisation de cet évident joyau d’archives de la vie privée, par qui de dit de droit et qui, souhaitons-le, le démontrera.

Donc en résumé, je sais tout et ne dirai rien, na. Excepté lorsque l’opinion mondiale devient par trop faussée et la Volonté Populaire de partout infantilisée. Dès que toutes démocraties sont devenues au mieux des timocraties au service exclusif des plus puissants lobbies. En ce moment-ci… j’interromps un peu de mes séries de plaisanteries, voire d’incendiaires mais justifiées critiques, pour vous conter aussi les charmes et fondements d’un récent retour au socle de notre surréaliste civilisation. Vous priant d’excuser au passage une rarissime erreur de ma part, dans ma dernière publication : Une exagération liée à un fait réel, ce que j’exècre. J’avais écrit que ne me rendais qu’à quelques milliers de lieues, alors que pour une fois ce n’était qu’à 2000 km d’ici. Mais accule pas.

En effet, après plusieurs passages durant ces dernières décennies à nous emplir des subtils égrégores laissés à Delphes, à Délos, … parmi tant de sacrés lieux familiers, plus ou moins connus, et avant de rejoindre l’île la plus au Sud de l’Europe dans la mer de Libye, nous décidâmes de nous rendre enfin au lieu de naissance de Zeus, la grotte Psychro surplombant le Plateau de Lassithi, en Crète. Ici où débuta l’Histoire mythique et non moins mystérieuse du Dieu des dieux de l’Olympe.

Ainsi : Merveilleux jour :

Afin de toujours mieux écrire

Je m’en allai

(vous allez rire)

au Mont Dicté :

DSC_3583.JPG

DSC_3592.JPG

DSC_3593.JPG 

DSC_3580.JPG 

Un sans-faute assuré : Ni en Polynésie, ni aux Fidji, ni en Australie ou en Nouvelle-Zélande, ni en Indonésie, ni aux Amériques, ni en Afrique, au Moyen-Orient … jamais n’appréciai pareilles splendeurs. Aussi prenants géants de stalactites et stalagmites entrelacés.

Alors oui, la Nature s’est façonnée des temples d’une telle puissance que le règne humain n’eût d’autre choix que de s’inventer un ou des dieux à placer dedans à son profit. J’ai Tout soudain compris.

En endroit, ô ironie, accessible au profane, puisque permettant les visites dès la fin du 19ème siècle. Nul besoin pour autant de gravir trente-trois étages initiatiques, d’entretenir les feux sous l’athanor ou de pister le Graal durant quarante ans de désert, pour bonne part chez Calvin : Il suffit à présent de fuir tous crétins en se cultivant en Crète.

Île sacrée en laquelle chaque être sensitivement constitué devrait pareillement, à peine mis le pied sur le tarmac d’Héraklion, lâcher son bagage à la recherche d’un stylo, et pareillement griffonner d’un jet sur de mous mouchoirs en papier :

Seuls les semi-

Échecs

Arrosés de larmes et sueur

Engendrent

Somptueux succès !

Seul l’abandon

Des esquisses

Laisse place aux délices

Des trouvailles

Et alertes découvertes

Qui entaillent carapaces obsolètes,

Laissent place en nos têtes

À fibre plus libre,

À concepts moins ineptes

Et moins gris

Que prescrits.

...

Or, Empli des splendeurs du berceau de Zeus, ayant saisi quelques clés d’évidence au passage, rendez-vous au sommet de l’atlante caldera (ou en l’endroit où situait l’Atlantide un platonique philosophe bien loin d’égaler l’immense Aristote) : à Santorin :

IMG_0505.JPG

IMG_0504.jpg

Puis méditez sur les beautés ravageuses des vagues compactes de touristes vous empêchant par leur charme estival d’apprécier pleinement le frisson suprême, celui de vous révolter contre l’incommensurable attrait d’un désastre volcanique. De surcroît susceptible d’avoir bien plus plongé l’humanité en l’obscurantisme toujours de rigueur, vous interdisant d’embrasser à la chaîne ces beautés, que mille anéantissements de bibliothèque d’Alexandrie.

……………..

Et surtout, dorénavant plus élclairé qu’avant par la proximité de telle Porte, parmi celles si étrangement survolées, par armées, et … vous vous refusez de tirer de hâtives conclusions, demeurez fermement incrédule (quoi qu’après tout ça …) férocement tâté par le doute, et frôlez alors les arcanes de l’absolu paradoxe :

Réalisez en partie pourquoi et comment tel découvreur d’exception, côtoyant depuis des lustres certains des plus Grands, disposant de privilèges spirituels hors du commun, lui coupant opportunités de gains faciles, préserve éclectisme immaculé, relatif anonymat, indépendance de Conscience et agnosticisme évolutif, secrets d’importance primordiale par dizaines, (qu’en presque totalité nul jamais ne connaîtra, Justice rétablie auprès de groupes de lésés étant susceptible de prétériter gravement l’ensemble des assujettis, par déduction de sommes colossales restituées, pour exemple concret) … Préserve indices parsemés, peu remarqués au milieu de tout et son contraire, excepté par qui d’attentif, patient et déductif, en découvre finalement les voies, au long des petites pierres d’achoppement aux croyances délétères ci déposées), … Pourquoi et comment je dispose de pareille diversité d’expression, tout en jouant souvent au gentil abruti, acceptant sans défi silence dense et sacrifices, au seul but du profit de fils de ….. parasites de l’élite décisionnelle, celle du pognon que nous gagnons, d’emblée garé et mal géré au bénéfice de ces fils …  De l’argent, cet outil détergent anti-gens d’Art que très lisses complices de qui nous saignent restreignent … ?

Désolé, désolé, ce doit être l’effet du micro-décalage horaire, mais à mon avis l’égrégore cupide local parasite gravement ma mégaréceptivité, il faudra que je consulte mon psy intérieur ou que resurgissent à travers moi comme jadis, à la stupéfaction générale, les formidables consignes de Grand Maître Essénien Bulgare à ses adeptes, dont je n’ai jamais fait partie mais que, comme tant d’autres groupements j’ai estimés ou redoutés, en meilleure connaissance de cause, et aidés, comme la Fraternité Blanche, ou fait cesser d’exister, comme avec les RG, concernant une farfelue secte ufologue française honteusement tire-fric, trahissant toute la vérité de phénomènes toujours inexpliqués auxquels j’assistai à plusieurs reprises en compagnie de dizaines ou centaines de témoins.

Assez de l’hypocrisie de clochers, sonnant le leurre des plus déments comportements. Assez de ces temps grossièrement détournés où le Président des Etats-Démunis menace puissant vis-à-vis, met en péril la Terre entière, pour faire taire un seul de ses citoyens trop informé sur les crimes étatiques. Assez de cette stupide époque où :

Bas lanceurs

d’alertes fraudeurs,

avec lots du gain,

sont conchiés,

sont une chiée

petit à petit,

ces convertis,

à s’annoncer

pour dénoncer

des tas d’Etats

que crise défrise,

au jeu ravageur

des enjeux majeurs.

Envers et contre toute logique, il est bien plus ardu, bien plus savant et jouissif de savoir se taire avec Justesse.

Surtout en les périlleuses gorges de Samaria, près de Chania, La Canée ou Hania, dont je vous parlais récemment, retrouvée après bientôt 40 ans. Gorges environnantes gorgées d’Histoire et de dangers, à parcourir sur treize kilomètres de pierraille, croissant au fil des fréquentes chutes de pierres à nos côtés. Avant d’entamer les kilomètres suivants jusqu’à la plage. Adrénaline exacerbée, crampes assurées, mais souffle coupé surtout par le spectacle offert aux efforts.

Sans titre1.jpg

Votre Quête, enfin, vous ramènera aux réalités du voyage, il vous faudra rentrer près d’Héraklion. Vous prendrez un hôtel de simple mais confortable catégorie et appellerez Swiss à Genève pour une information. Vous persisterez durant 12 minutes et 50 secondes à attendre qu’un réceptionniste de Swiss succède enfin à la voix et musique bébêtes du répondeur automatique priant de patienter … vous persuaderez qu’un tel service ne peut qu’être offert par la Compagnie, finirez par raccrocher excédé, vous passerez du renseignement requis, ainsi qu’à la réception d’hôtel, voir à tout hasard si vous avez quelque chose à payer pour l’appel inutile. Oui : 78 euros ! Facture en main et copie de listing téléphonique. 78 euros volés par ??? … Nul à ce jour ne peut le dire.

Puis vous retournerez tout simplement là où vivez généralement :

Là où l’espion Google Maps fait disparaître le Rhône dès sa sortie du Léman.

Eh oui, observez : 37 ans que tout est mis en place ici par les bien-pensants pour cacher au public mon exceptionnelle existence, et on en arrive à estomper jusqu’au Rhône déployant son somptueux lit sous mes yeux, et l’emplacement où naguère naquîrent les premiers inédits tomes de mes « Très grandes considérations du tout petit balcon ». 

Afin de lutter contre ce type de négationisme fluvial en vogue, j’immortalise preuves formelles de la persistance du Rhône sis ci-dessous :

IMG_0563.jpg

 Je reprends ainsi le fil de mes activités "normales", avec un petit regret toutefois: De n'avoir participé, le 20 juillet au Mont Olympe, à la commémoration des cent ans de sa première ascension par des non-dieux, les genevois Boissonnas et Baud-Bovy. Comme quoi, vous en témoignerez en la mythologie qui découlera de mon existence : L'on peut être chez Zeus et pourtant pas à l'Olympe en même temps ! Important.

............

Et puis, bon, depuis le temps que vous ne regardez que ça, ici-dessous !! Oui, oui, c’est bien le souvenir Minoen que je vous rapporte, pourquoi, vous n’aimez pas ? (Sachez pour votre instruction que le chinois le vendant sous le tee shirt m’a affirmé, pour preuve d’authenticité, que les Egyptiens buvaient de la bière peu de temps après Minos. Bien que tel cas net n’est pas encore établi).

IMG_0557.JPG

Souvenir de très bon goût, va sans dire : Parfait pour abstinents trop coincés désireux d’emmerder ceux toujours non parvenus à parfaite, soit définitive constance : Signifiant : Si tu ouvres trop de bières tu l’auras dans le ….

Et qu’une seule bien-pensante à présent ose se mettre à prétendre que mes absurdes méthodes de prévention n’ont un impact certain !

...................

Sur ce, je ne vais tout de même pas vous laisser finir la semaine sans plus de sourires. Quelques infos pour se remettre au rythme:

Un parrain de l’esclavage moderne en Suisse sous les verrous !

Allez savoir lequel des sept qui protègent encore l’asservissement inhumain nommé LAMAL et une justice à la carte !

………....

17 Suisses persécutés ont demandé l'asile à l'étranger!

Dont un Vaudois de 73 ans, reconnu par le Sénégal comme réfugié humanitaire pour non-fonctionnement des Institutions Suisses!

Comme quoi, sans en avoir l'air, ces pays d'accueil sont bigrement lucides. Voilà qui me rappelle ma jeunesse. Quand j'adressais à l'ambassade de France une demande d'asile artistique. Asile pour persécutions culturelles subies qui me fut refusé. Ô drame .... Cependant sous unique prétexte que je suis domicilié en Suisse. Soit qu'il est malaisé d'offrir l'asile à une victime chez son tyran, celà se conçoit.

Partie remise. Qui finalement me sauva la mise. Car en matière de discrimination de toute forme de non-formaté artistique, nos voisins n'ont plus rien à envier, aux usuriers locaux du droit d'exposer ou non les vrais valeureux dons.

................

Expérience périlleuse mais tellement commune, pour terminer la semaine :

Des socialistes déclarent la guerre contre le billet de mille francs !

Alors que chacun sait qu'Il est pratiquement impossible de gagner une guerre contre un ennemi que l’on ne voit jamais !

 

Ali Gniominy


All the posts