26/08/2013

CIAO REBELLE

Salut

MICHEL,

...

VIS À LA

marge

du pas de charge

des interdits du Paradis.

... 

Tu as su embellir, aérer, animer

nos soirées de délire,

fêter, étés, hivers

les verres qui s’entrechoquent,

se moquent, pétés, d’une Société

pleine de haine et d’équivoque.

... 

Adieu MICHEL,

et tant pis, c’est ainsi,

le trajet de nos projets

fut divisé,

sans rejet nos visées théâtrales

éphémères ne se concrétisèrent au final,

je m’en allai jouer, enjoué, sans Rosé ni Martini pour José Giovanni,

puis à l’enseigne  de notre cher Robert Hossein,

chez Dard, le Comique Frédéric à rare chic,

tu t’en allas, las, gronder ta rage au long d’images

chez Goretta,

tu t’invitas

et sublimas

avec largesse toutes bassesses.

Salut le Rebelle,

tu te fais la belle,

quittes querelles,

mais moi je reste, rageur, peste et récolte

de ta révolte

également les éléments moteurs.

Je n’ai pour alibi

À ton enterrement

que la mer de Libye,

non mon égarement.

 

Va en Paix, inconquis,

Mon Respect t’est acquis.


Ali GNIOMINY

Ma sympathie à Nathalie et famille

Commentaires

Merci pour l hommage a Vialla!!! trop peu de gens connaissent ce génie de l écriture et de la scène!

Écrit par : plumenoire | 01/09/2013

Les commentaires sont fermés.