13/06/2013

RUES MINÉES …

… Tic-tac, tu croques l’époque. Tactique ? Tu traques l’opaque :

 

Théodore Agrippa d’Aubigné dénonça son camarade du même âge, l’adolescent Bartholomé Tecia pour crime d’homosexualité. Ce dernier fut torturé puis noyé publiquement dans le Rhône au Pont-de-l’Ile en 1566 pour lui avoir fait des avances.

 

Bartholomé Tecia a désormais une plaque commémorative au lieu de son supplice.

 

De la Terrasse du vilain cafteur Agrippa d’Aubigné, nos Autorités surplombent la plèbe à « douteuses mœurs » et n’en tirent résolument aucune conclusion.

 

………………

 

A quand la révision des appellations de lieux publics ? A quand le plus petit devoir de mémoire genevois ?

 

Assez de cette stupide Rue de l’Hôtel-de-Ville ! Vive la Rue Bartholomé Tecia, jouxtant la Rue Maurice Bavaud !

 

……………….

 

Béat coule pas ! Ma conscience m’oblige à confesser finalement une certaine sympathie pour l’industrie religieuse protestante, à laquelle j’envoyai ma démission par lettre recommandée il y a des décennies. (Evidemment ceci sans le moindre rapport avec l’omerta me frappant depuis à Genève).

 

Sorte d’étrange empathie retrouvée à l’égard de l’une des variantes de la Suprême Supercherie Idéologique, devenue parmi les moins astreignantes. Eglise Réformée contrainte à s’animer et mieux se vendre, rappeler à ses mouvances égarées de cesser d’errer ailleurs.

 

Car, du Protestantisme des Lumières naquît l’obscurantisme évangélique, ravageant les pays en voie d’enveloppement : Evangélisme de spectacle, outil miracle d’abrutis réceptacles, éclatant de fausse joie, de promesses de messe au choix, d’aberrants sens sans façon, harangues à sons de « parlé en langues », prosélytisme pour le simplisme, favoritisme et crétinisme miséreux, dangereux, engendrant fanatisme et/ou soumission sans condition.

 

En ces « Paradis d’Eden » niés : L’évangélisme est au protestantisme ce que sont les déjections à l’arbre où poussèrent les fruits ingérés.

 

Nourrissant moult insectes et rendant les plantes vertes magnifiques.

 

………………….

 

Mais sur le plan humain, vos proches bouffés par l’un ou l’autre de ces enseignements pasteurisés, mixés et servis en bouillie lors d’interminablement fréquentes rencontres pour tapageuses prières ou scandaleux impardonnable diabolique absentéisme, vos proches commenceront à s’éloigner de vous, axer leur vie autour de la secte.

 

Enfin, passons,  voyez plutôt où mène l’esprit sectaire :

 

Oncle SAM à la barre !

 

Horreur ! Nous sommes épis et fauchés ! Nous envoie un pain le Grand Frère, utile d’habitude que pour la racaille ! Et quoi encore ?

 

En 2007, tout près d’ici, la CIA piège un banquier suisse, à coups de faux véhicule et habits de police (trouvés et portés avec quelle complicité ?) pour lui soutirer des informations capitales pour le fisc américain. Le banquier est saoulé comme un vulgaire renommé ambassadeur suisse à l’étranger, jouant les ivrognes au volant.

 

Se succèdent durant les années suivantes les exigences de l’envahisseur contre la Suisse. Sur la base d’aveux premiers n’ayant aucune valeur juridique, puisque obtenus par des moyens hautement réprouvables par toutes les Justices de tous les pays. De plus, à l’évidence, les USA violent à nombre de titres la sphère privée et la Souveraineté de chaque Confédéré lésé.

 

Et nous allons ainsi continuer à nous laisser dépouiller … et à fournir des documents pour preuves nulles et non-avenues, puisque découlant d’obtention frauduleuse, sans rien tenter ? Sans faire appel à l’arbitrage d’une Cour Internationale digne de ce nom ? Possiblement à Mme Del Ponte pour représenter la CPI, afin d’examiner plus en détail les agissements US au Viêt-Nam, en Amérique Centrale, Irak, (espace en lequel le gentil lecteur pourra apposer tous les noms de pays qu’il connaît) etc ? Nous allons accepter sous la menace de céder sans garantie de Légitimité aux exigences de si douteux adversaire nous ayant déjà tant trahis ?

 

Si nos zélés zoulous d’élus admettent qu’un gouvernement étranger anciennement dit ami, aux pratiques criminelles maintes fois démontrées et actuellement toujours portant atteinte irréparable à notre intégrité, qu’un gouvernement de ce genre puisse impunément violer les règles internationales et agir contre nos intérêts sur notre propre sol, et voir ses exigences absurdes récompensées, par de l’argent que 98% du peuple innocent devra finalement compenser, pour couvrir les saloperies financières des 2% d’Helvètes trahissant l’Esprit suisse d’Honnêteté et de Propreté en tous sens ; Si les clans dirigeants ont à ce point perdu toute lucidité, c’est que la guerre qui nous a été déclarée est à formaliser, clarifier aux yeux du monde entier. A commencer par l’exhumation des bombes atomiques disséminées sous sol européen dans les années de guerre froide, comme les 22 récemment trouvées aux Pays-bas, dont chacune équivaut à 4 fois la puissance déployée à Hiroshima. Exhumation aussi des relations américano-helvétiques en matière de « services rendus » pour dépotoirs secrets, surveillance d’or national et autres orduriers arrangements … passés …

 

Seulement, voilà, c’est difficile, car … ne le dites pas, ne l’écrivez surtout pas, ne le pensez pas même, … Mais ça fera salement peu glamour pour la prochaine campagne électorale US, ce : « Votez Obama, dont la politique sociale ruina et affama jusqu’à la classe moyenne suisse ! Obama, l’ami de Kadhafi qui acheva le démantèlement de la Suisse ».

 

……………………

 

Un seul avantage tiré de l’espionnage américain, c’est que nous apprenons pour le moins que les Suisses écrivent correctement leurs SMS. Mais vu le niveau d’où ça vient, ce n’est pas vraiment un compliment fiable.

 

………………….

 

Une pensée enfin, pour nos braves Parlementaires sur le front, de surcroît affligés sur leur base de graves ennuis de trône !

 

Car victimes de Haute trahison de l’Egalitarisme de façade : Papier hygiénique moelleux quadruple couche aux membres du Gouvernement et PQ recyclé, genre Merde-Budget, pour ceux qui font dans leur froc devant eux !

 

Mais, que tous arrêtent de nous faire ….., avec de semblables preuves d’évidente discrimination ! D’ici peu, l’inégalité sera réparée : L’unique papier à disposition, à discrétion, proviendra des nombreux pays, (dont celui ayant envahi le précédent paragraphe) qui battent actuellement tous les records à la planche à billets.

 

………………….

 

Justes, ici :

 

Jeter un pont, c’est éviter ainsi de piétiner trop long champ !

 

S’estimant insulté par un type ayant tout raté dans sa vie, un avocat genevois traître à sa patrie perd au Tribunal Fédéral discriminant impunément les déviants.

 

Motif ? Une plume acerbe dans les médias s’expose à des réactions en des termes plus violents que n’importe quel citoyen !

 

En prend note une saloperie de demi-pédé d’intello à la noix, toujours soucieux de combler l’incurie, de la part de la crapule dirigeante, en matière d’insultes à trouver à son endroit.

 

Et vive les Splendeurs nouvelles qu’offre la Liberté d’expression !

 

…………………

 

Et pardonnez mon fou rire, mais quand j’y pense, c’est vrai que j’étais con à l’époque, alors que je m’amusais encore à présenter des textes reliés et tout-ci et tout-ça à des « connaisseurs découvreurs » locaux ou nationaux. Dont l’indifférence méprisante et l’absence d’accusé de réception m’étaient assurées. Que de temps perdu offert à des ignorants multi-endoctrinés, stériles théoriciens de l’Ecrit.

 

Pas rancunier pour un sou, dont je manque évidemment, je souhaite pour exemple bonne chance et heureux suivi de leurs créations aux participants d’un Prix d’histoire de CHF-8'000.- mis au concours, pour auteurs ayant publié depuis le 30 mai 2009 un texte sur l’histoire politique, ou les aspects économiques, sociaux ou culturels de Genève.

 

Donc visiblement absolument aucune ressemblance avec le texte que je publie ici depuis bien avant le 30 mai 2009, à titre d’historiographie humoristique de l’actualité généralement locale, dont la chronologie fait du moins fréquemment référence aux principaux aspects à connaître de la vie au bout de ce lac et de ses têtes à claques entre 2009 et 2013. Permettant facile republication d’un choix d’adéquats sujets.

 

J’ai quantité d’activités bien plus essentielles à mener, suis écrivain, moi, n’ai aucunement à soumettre formelle candidature pour prouver, en gâchant ainsi mon précieux temps de création, que nul mieux qu’en mon genre ne sait traiter actuellement des plus graves problèmes contemporains de la Cité comme de l’humanité. Et surtout avec tant d’adorable humilité.

 

………………….

 

Vous voudrez bien vomir encore un peu, après les saignées ?

 

Hippocrate, né vers 460, mort vers 370 av. J.-C., croyait avoir fin nez en rédigeant son Serment à l’âge d’environ 90 ans. Comment aurait-il pu deviner que sa déontologie médicale enseignée serait de nos jours parjurée, trahie de la plus ignoble des manières par des Directions médicales suisses principalement, esclaves d’ordurier système financier incitant à limiter les soins ?

 

Se serait-il fatigué à recommander avant tout une médecine salvatrice pour tous de même manière, sachant qu’un jour le fascisme économique en vogue mettrait un âge limite aux soutiens en vue de guérison, multiplierait les difficultés financières pour accès à des soins à plusieurs vitesses, en fonction des moyens du patient, et renoncerait à prescrire une thérapie adaptée aux besoins du malade, surtout s’il a dépassé la date de validité, que le temps de vie qui lui est imparti par l’intolérable escroquerie Assurance-maladie obligatoire, AI, AVS, LPP, … est périmé ? Qu’il a suffisamment été dévalisé par une vie de primes et de contributions insupportables, qu’il n’y a plus de profit à en extraire?

 

Bienheureux Hippocrate, ayant pu vivre si longtemps en appliquant tous traitements dont il avait besoin. Alors que son pays inventait le concept de démocratie, d’information circulant au vu et su de tous, sans coupure brutale de la part d’un gouvernement où fourmillent les crânes rasés, et sans imaginer alors que toute démocratie n’existerait bientôt plus que sur le parchemin, de partout supplantée par détestable timocratie.

 

S’il avait vécu en Suisse, vers 2020, au lieu de -395 av. J.-C. alors qu’il était âgé de 65 ans, il n’y aurait d’ailleurs jamais existé de Serment.

 

Car les putains au service exclusif d’assureurs seront alors parvenues à leurs fins : Après de très dispendieuses études, et au vu du réchauffement de l’atmosphère entraînant des hivers bien plus rudes que jadis, attendu qu’en matière d’économies liées au 3ème âge le peuple Inuit bat tous les records, les citoyens suisses âgés de 65 ans seront pareillement amenés nus en haute montagne, à défaut de banquise et faute d’hiver atomique d’ici-là, ou rituellement massacrés par leur famille.

 

Au Nom et à la Mémoire d’Hippocrate, j’accuse formellement les responsables de l’actuelle forme d’ « eugénisme financier » en place, et entend que les discriminations imposées par les assureurs soient éradiquées sans délai, qu’une enquête parlementaire conjointement avec un audit pratiqué par des autorités étrangères détermine en la LAMAL quels réels intérêts ont été visés lors des votes, au bénéfice de quels responsables de lobbies et Partis, pour qu’en conséquence les assurances fassent tant de mal à quantité de leurs affiliés, et violent impunément la plupart des clauses contractuelles habituelles, trahissent la confiance de leurs clients forcés.

 

Et si mon soutien au Grand Grec déplaît aux habituels protecteurs de l’inégalité, qu’ils me condamnent pour mes propos comme le fut Stauffer pour avoir traité Kadhafi de criminel, je ne prendrai pas la peine ensuite d’attendre des excuses, plutôt que de répondre utilement aux légitimes attentes d’un plaignant … Et récuserai, va de soi, toute Autorité à affinités connues avec la droite.

 

………………..

 

Une menue précision, tout de même, contrairement à ce que l’on pourrait croire, je n’ai rien contre les fortunes propres, bien constituées, porteuses d’authentique utilité publique, et proprement gérées. J’ai de très appréciés et plus que respectables amis fortunés, du monde du spectacle ou plus rural, plus ou moins de droite, peu me chaut, dont les biens bien acquis méritent la valeur respectable qu’ils affichent. Jamais ne critiquerai celui qui, bien que possédant plus que la moyenne, sait éviter de nuire à autrui, de tomber dans les basses spéculations politiques, pécuniaires, médiatiques … et tous systèmes frauduleux portant atteinte au prochain. N’est aucunement condamnable ou culpabilisable celui qui a des biens et les protège, parvient à maintenir son train de vie sans excès, sans chercher à l’augmenter à tous prix, ni à le diminuer par des dons et sacrifices forcés.

 

…………………….

 

Fort fortuit rare hasard : À l’heure où vous écris-ci, se déroule à Uni-Mail un colloque international, et présentement s’exprime Nancy Park sur : « L’usage de la torture judiciaire à Genève au seuil des Lumières ».

 

Obsolète ! Sans intérêt ! Ce qui importe est l’usage de la torture judiciaire à Genève entrée en l’Obscurité !

 

…………………………

 

Quoi qu’il en soit, j’ai donc renoncé à être trop incisif envers les Autorités de tous bords, vous ne l’aurez constaté.  Ainsi que promis en prenant exemple sur la valeur des promesses d’amélioration de Celles-ci … Et comme dit l’autre, chez Heidi : (Qui est cet autre, au fait ? Le frère du soldat inconnu ?) … :

 

Je vous laisse ruminer un peu, j’en ai déjà Trüdi pour aujourd’hui.

 

 

Ali GNIOMINY

Commentaires

Le ou les médecins qui ont cru avoir l'idée originale qu'il fallait diminuer les frais de santé en laissant mourir les "vieux", en les poussant un peu s'il le faut, trouveront dans la "Ballade de Narajama" (film de Imamura, Palme d'Or de Cannes en 1983) un alibi artistique et de plus "ethnique" pour leur donner bonne conscience.
P.S. D'accord, il n'ont "pas voulu laisser entendre cela", la presse a déformé leurs propos, leurs pensées sont pures et ne sont vouées qu'au bien de la population en général, qui est d'ailleurs, pour un temps encore, mais un temps assez court si on veut bien les écouter, bien plus jeune en moyenne que ceux qui commencent, et commencent seulement, à peser si lourd sur le budget santé de la confédération et des cantons, à ne pas confondre avec nos budgets qui se porteront infiniment mieux lorsque les "aînés" auront refusé de payer leurs cotisations maladie pour mourir en paix, si les EMS veulent bien renoncer à leurs bénéfices en les laissant prendre cette décision ... une bouteille d'oxygène, s'il-vous-plaît, j'ai des sous de côté pour payer moi-même.

Écrit par : Mère-Grand | 13/06/2013

Hippocrate doit se retourner dans sa tombe depuis une bonne centaine d'années vert ou "vers" de rage, il serait grand temps de le ressusciter avant que ce pays ne soit peuplé de 80 % d'invalides dus à des maladies neuro-dégénératives et génétiques et de 20 % de malades graves en devenir.

Il n'y aura même plus personne pour longer les champs et nourrir l'incompétence généralisée dites-donc...

Je ne donne pas 15 ans à ce système pour s'écrouler complètement et générer l'un des plus beau génocide social de la planète.

La chute sera à la hauteur du déni, d'une insondable profondeur. Je ne serai pas là pour le voir, mais j'aurai été témoin de ce processus de destruction.

Écrit par : Jmemêledetout | 27/06/2013

Les commentaires sont fermés.