« 2013-04 | Page d'accueil | 2013-06 »

30/05/2013

PAR JURA SIEN …

.. Par vaux et bois rôde à nouveau le carnassier. Des habitants du Val-de-Travers ont vu le loup!

 

Tapi dans des champs de gentiane, entre un dahu et trois éléphants roses ?

 

Le loup en question se serait réfugié près de la Brévine, la Sibérie de la Suisse (pour les si mal instruits indigents non-Helvètes), et paraît bien s’entendre avec les phoques et les ours blancs.

 

Pauvre bête, errant sous le potentat nouveau, sûr qu’elle ne trouvera à se mettre sous les crocs un seul chaperon ROUGE.

 

…………………

 

Plus haut, dans le bas, de La Neuveville à Boncourt, est berné une fois de plus le peuple jurassien. L’envahisseur germanophone de la contrée à franc-parler n’en démord pas, resserre le mors, qui favorise les fonds obscurs, privés, non contrôlables, pour achat de votes, et paiements cachés de campagnes disproportionnées, face aux moyens des  ouverts adversaires.  Pas de fonds publics, ou annulation du scrutin. L’ours bec à miel n’a pas fini de dépouiller les abeilles de leur production.

 

…………………

 

Bien moins lourdaud : 

  

SERVICES INDUS STRIENT ÉLÉMENTS ?

 

 

IMG_0356.JPG

Sartre est arrivé .. ? Euh … Sa retraite arrivée, avec une pub comme ça, ce Jean-Paul-là des SIG se la coulera-t-il douce ?

 

Ou sera-t-elle striée, ravinée par usure des plus dures ?

 

…………………

 

Effet mis :

 

Fin de l’oseille et fin du blé; Plus de mousse : Que terre battue … allongée au Tapie … Lagarde erre ?

 

Désolé, ça m’a échappé, je retire ce que j’ai écrit, car :

 

Si tu ne vas à Lagarde éraflée, Lagarde hérissée viendra à toi.

 

…………………

 

Evoquant la domination allemande, criante anecdote :

 

Refus des autorités de Zürich d’une rue Maurice Bavaud !

 

Ce welche héros qui fut guillotiné en 1941 pour avoir tenté d’abattre Hitler.

 

Réparons ce scandale, en remplaçant l’appellation d’une rue de Genève portant le nom d’un sinistre individu par celui de ce courageux neuchâtelois.

 

Que s’appelle Rue Maurice Bavaud l’actuelle Rue Jean Calvin.

 

………………..

 

Mais tous les teutons ne sont à blâmer : À Munich, un individu s’introduit dans une maison, fait sa lessive, se prépare un repas … et arrose le jardin !

 

Un cambrioleur si attentionné mérite largement que le Tribunal lui fasse une fleur.

 

…………………

 

Celui de Genève, lui, est à applaudir, ayant baffé un PLR semeur de béton, à qui les complices de Parti avaient délivré l’autorisation de dénaturer la vieille-ville, en surélevant ses immeubles de bourgeois. Autorisation annulée pour Excès de Pouvoir.

 

Cette sentance, relative aux agissements coutumiers du club des mini-dictateurs genevois, devrait être prononcée de plus en plus souvent.

 

…………………..

 

Intégristes, encore : Celles et ceux de France, dont les nauséabonds défilés contre la même loi anti-homophobie n’existent qu’en ce pays d’entre les Etats l’ayant adoptée, ces fâcheux ne supportent pas l’idée qu’un enfant ait pour exemple deux mamans.

 

Compréhensible. Pour bonne part d’entre eux, issus d’orientaux pays, sachant de quoi ils parlent, après avoir grandi, eux-mêmes ou leur ascendants, sous des cieux encore plus intolérants, et dû supporter les haines et bagarres entre leurs nombreuses mamans.

 

Dont certaines à peine pubères.

 

…………………...

 

Coups doubles : Battues par-ci, battu par-là :

 

Mais c’est le 30 mai : Vive la Journée mondiale sans tabac. Sage !

 

Car observez les dégâts de partout des obscurantismes contemporains, en progression planétaire ! Combien deviendrait idyllique un monde sans fanatiques, sans convaincus vaincus par leurs croyances sans réelle consistance, en lequel chacun serait parvenu à intégrer que tout est dans la réponse en la question :

 

« Croire est-il réellement un besoin, ou certains ont-ils besoin de nous le faire croire ? »

 

…………………..

 

N’allez pas croire qu’est nécessairement triste l’absence d’acceptation de la légitimité d’une soumission à Supérieur, par essence d’ordre subjectif. Tout au contraire. Libéré de tous libérateurs vous déjouez l’envahisseur. Du chasseur d’âmes vous révélez amalgames. Mais respectez religiosité, pour la beauté des œuvres engendrées par véritables extasiés, remerciez l’invention Religion pour la Sagesse humaine ancestrale qu’elle dispense, même perdue en les pires abominations imaginables pondues et rapondues, par successions de cupides maîtres à dépenser ; Ayant concocté pour profit exclusif le  cataclysme spirituel actuel. En lequel les convictions saines et réalistes à l’évidence sont sabotées sous la menace, mises à l’écart totalement, sournoisement cachées et toujours plus persécutées.

 

Finalement, qui s’aventure vraiment à contre-courant actuellement doit avoir pas mal de biceps cervical, pour secouer masse critique des tiques, sur efforts et leurs fruits, incrustées en nos sociétés.

 

Car vois-tu, l’ami, avec tout critique ignorant face à ce qui le dépasse par trop, taisant tes enseignements, c’est que sûr, sali, t’es rature !

 

 

Ali GNIOMINY

24/05/2013

TOUSSEZ ! GO !

Faut-il favoriser les congés de paternité ?

 

Oui ! Comme pour les homosexuels et tous ceux qui n’ont et n’auront pas d’enfants : Congé Pater Mité, d’égale durée, en moyenne deux fois dans leur vie professionnelle. Puisqu’ils sont censés payer aussi pour cet avantage, ils n’ont pas à en être exclus. Ou alors …

 

…………………….

 

Les bons comptes font les bons avis.

 

Et qui calcule correctement est tragiquement ignoré. Pour preuve :

 

Yitang Zhang, un chinois anonyme passe trente ans à confectionner des sandwiches dans un fast-food américain et stupéfie le monde scientifique par son théorème sur les nombres premiers.

 

Comme quoi, selon ma thématique, ça confirme qu’en matière d’inconnus, avec le nombre, les derniers sont bien les premiers.

 

……………………

 

Milieu de l’information sur la RTS : Léger oubli dans le TJ de 12h45, ce 22.05.2013 : Pas un seul mot sur le Sommet de Bruxelles traitant d’évasion et de fraude fiscale, passant simultanément en boucle sur Euronews. En lequel il est demandé à la Suisse, l’Autriche, le Luxembourg, etc, quand donc ces pays vont cesser d’enrichir les riches et d’appauvrir les pauvres !

 

Si ce Sommet est si visiblement ci boycotté, vous comprenez mieux l’omerta qui me frappe, du fait qu’en ce désert éthique je répète exactement cela depuis bientôt quarante ans ?

 

……………………..

 

De machinations en machinations sont perdues, déformées, reformées, faussées les diverses données nous concernant. Et nous aurons bientôt perdu un milliard, dépensé pour rien dans des projets foireux du système informatique de la Confédération. (Dont les fonctionnaires bénéficient déjà d’un congé paternité sur nos impôts à sens unique).

 

Système GEVER verreux, FIS défectueux, INSIEME fourgué en catastrophe aux contributions … Le Département des finances a également testé et abandonné une alternative conjointement avec Microsoft.

 

Ainsi, l’Histoire dévoilera tous les mystères de la ruine helvétique, comme du soudain enrichissement phénoménal de Bill Gates. Et bien des générations se bidonneront encore, ou maudiront jusqu’au souvenir de la naïveté des cro-magnons de l’informatique suisse. Et là, les derniers resteront les derniers.

 

………………………..

 

Aux mages, encore : Ray a rejoint Jim chez Saint-Pierre, Gardien des Portes.

 

Avec Doors et déjà dès 15 ans d’âge, j’ai franchi les Portes de la perception chaque mercredi après-midi. Buvards après buvards, pills après trips, poudre de mescal après psilocybes …

 

Et lorsqu’un « Orange Sunshine » devenait trop speed, lorsqu’au comble de l’angoisse apparaissaient les crochus, dentus, griffus, sortis à grands demi-cris des circonvolutions cervicales, je me précipitais sur mon magnétophone, tentais de démêler l’écheveau de la bande magnétique, la remettais fébrilement en place et l’avançais à l’aide d’un crayon, et enfin surgissait la Délivrance : « Riders on the Storm », qui m’emmenait doucement vers d’indicibles extases lumineuses, que je traversais tout en redescendant très progressivement sur Terre, joints après joints.

 

Merci Ray et Jim … De m’avoir si régulièrement et si délicatement préservé, par ce morceau de paradis (disons plutôt de parapluie) des pires horreurs hallucinatoires. De penser aujourd’hui à mon inconscience d’alors me terrorise.

 

Vous, jeunes fous irresponsables, qui à présent testez de semblables cochonneries, sachez qu’un vieux singe ne devrait vanter les mérites indiscutables d’un produit stupidement interdit, mais je vous en conjure, si vous flippez à l’acide : Fumez, fumez un peu cannabis, sans tabac excitant, l’herbe vous tranquillisera instantanément, et mènera illico vers des visions sereines et joliment décorées. Rien que pour cet aspect para-thérapeutique, à même de vous éviter la perte de contrôle et les accidents dus à la panique qui s’ensuivent, ce remède naturel devrait être vendu en pharmacies.

 

Et si vous n’en avez pas, et d’autant plus si en avez, juste après « Rider on the Storm » écoutez n’importe quel enregistrement de Mozart, Moody Blues, ou Pink Floyd (sauf Ummagumma), et bon retour à vous vers la « réalité ».

 

Mini-Thimoty Leary et simili-Aldous Huxley en herbe, apprentis chamanes urbains, je vous l’affirme en parfaite connaissance de cause, ce qui se déchaîne derrière les Portes de la perception est parfois effroyable, traumatisant, souvent inquiétant et très rarement extatique. Le bilan est invariable, si vous y goûtez vous finirez toujours tôt ou tard par ne plus vouloir y toucher pour rien au monde. Aussi, fuyez ces bombes pas comiques, et si vraiment vous intriguent par trop ces Portes, que vous ressentez irrésistible besoin de vous y frotter, entrouvrez-les avec un petit pétard, mais rien de plus, ni alcool, ni autres drogues dures, ni hallucinogènes (y-compris le THC du cannabis ingéré à très haute dose, très attention, les délires sont plus difficilement contrôlables encore que ceux du LSD, ça ne tue pas mais vous passerez quelques heures à regretter que tel ne soit pas le cas).

 

Dis, tonton, pourquoi tu pousses ? Pourquoi tant de frousse ? Me lanceront les petits cons, qui préfèreront leur insouciance à mon expérience. Avant de réaliser toute l’importance et l’efficacité de mes conseils, dès qu’égarés en voyage intérieur aux confins du trop loin.

 

……………………..

 

Idiot halluciné à 15 ans, junkie à l’héroïne à 20, alcoolique à 40 et véritablement débarrassé de toute dépendance grave, excepté de la drogue dure tabagique, enfin … sage … dès 42 ans, un parcours atypique qui ne devrait pas laisser indifférent. Du moins la plupart des actuels pantins théoriciens de la prévention, aussi habilités à disserter des effets des drogues et systèmes permettant de ramener à la raison une victime de bad-trip, que moi de la manière de découper le fugu japonais sans tuer personne.

 

……………………..

 

Mais allez faire comprendre ça à la caste de droite bondieusarde s’arrogeant depuis des décennies le pouvoir exclusif de foireuse prévention, afin de mieux réprimer et encaisser ensuite.

 

……………………..

 

Ecoeuré par les atteintes institutionnalisées à l’intégrité des discriminés d’Helvétie, que je dénonce ici, je n’en oublie pas moins qu’existe bien pire ailleurs, et qu’il faut aussi savoir défendre efficacement son pays contre les plus sournois et dépravés de ses très faux amis. Pour exemple parmi tant d’autres, qu’existe-t-il de plus immoral et de plus grave, Monsieur Obama ? De frauder le fisc, de conseiller les fraudeurs, ou de présider tête haute un pays en lequel une fille de suissesse a passé 22 ans dans le couloir de la mort avant d’être reconnue innocente ;  (Et que soit poursuivi le flic corrompu ayant impliqué à tort pour se valoriser quantité d’innocents) ; Victime de ce pourri allant passer encore des années dans une prison de l’Arizona, si elle refuse de signer un papier attestant qu’elle renonce à tout dédommagement financier de l’Etat fautif ?

 

De quel droit, Mr Obama, au nom de quel type de Morale votre justice se permet-elle de s’en prendre à la Suisse, en regard de l’insulte au bon sens que représente votre conception américaine de la cupidité impitoyable élevée au rang de Justice, bafouant tout principe d’impartialité et d’égalité de traitement ?

 

Face à des impôts américains servant à entretenir pareille supercherie, les fraudeurs et ceux qui les aident doivent être félicités, protégés et décorés hors USA.

 

Il est temps de mettre un stop aux prétentions déplacées du paradis des shérifs hors-la-loi. Non au futur « accord » en préparation. Plus un seul centime à verser, plus une seule information donnée à des rapaces indignes de la moindre confiance, jusqu’à réparation ou démantèlement des criminelles aberrations législatives se prétendant nos créancières.

 

Tous égo ? C’est donnant donnant.

…………………


Triste nouvelle, à l'instant : Homme .. âgé .. Mais : 

Avec ta frimousse_t’as_quitté ta vie de juif errant au sein des quatre vents. Merci aussi. Ciao Milord, ciao Métèque.

 

………………...

 

Congratulations plus joyeuses, à Mère-Grand, pour son attention et sa connaissance des adorables bestioles ailées. Effectivement, vous avez l'oeil, la plume rouge provient de l’une des trois « Jandaia brésiliennes » (dont j’ai oublié les autres noms d’oiseau) que jadis ramenai du Brésil vaccinées et en toute légalité, avant le renforcement de la Convention de Washington. Qui vécurent en mon logis avec un couple de perruches dont la femelle si heureuse enfanta en tout 36 petites, trop vite devenues grandes. Nous en offrîmes à toute la république ou presque (jamais un centime pour vente d'une vie, c'est mon principe, même une plante s'offre, tel le Yucca qui faillit finalement démolir le plafond).

Et de toute cette splendide et fort bruyante (excepté le yucca) population  ne m’accompagne plus depuis vingt-six ans, et me survivra sans doute d’ici quelques décennies, que mon incommensurablement précieuse amazone à front bleu.

 

Ainsi, vu que si je répondais à votre aimable commentaire sur mon (avant)dernier billet ci-dessous je ne pourrais joindre ces photos trouvées sur Internet, je vous montre ici de quels volatiles il s’agissait, en dehors des perruches :

 

Un couple de :

 

images-2.jpeg       Brasilpetshop.com.br

Et le petit compagnon de ma « perroquette » à qui devait appartenir la plume en question :

images-1.jpeg clicasorocaba.com.br

..........................


Vilains oiseaux, pour en finir:


L'UDC valaisanne et neuchâteloise fait main basse sur les écoles!


Fin annoncée des crucifix en classe, à remplacer par des drapeaux au plafond. Un succès évident pour la relève des formatés votants.


Au moins, ces petits romands apprendront sur le bout des doigts l'Histoire qui leur est imposée, et enfin, enfin, enfin sauront prononcer quelques mots d'allemand.


...........................


À défaut de soleil et d’insoutenable drôlerie, qu'en cette fin de semaine tout gazouille pour vous aussi.

 

Ali GNIOMINY

19/05/2013

GRATIN ÉPURÉ ?

En nos sillons sans rayons, sous les ondées inondés, ne pullulent plus, rares, (car il a plu…) les tubercules.

 

Dramatique. D’autant plus que peu d’amateurs bavent d’envie à l’idée de devoir prochainement remplacer l’accompagnement de leur steak-frites par de l’escargot à toutes les sauces.

 

Qui d’éveillé en pleure. Mais qui dort rit fort.

 

…………………..

 

Ouhla, ça vous perfore la patate un gag comme ça, non ?

 

Pas la frite, je sais. C’est que les poules mouillées nous gouvernant partent à la dérive, asticotent et démantèlent tout, en échange de toujours pire. Nous feront impunément encore plus payer de n’y pouvoir rien, dans l’ignominieuse gestion de nos biens de Souverain trompé, trahi par nombre d’usurpateurs spéculateurs. Pas la frite.

 

Et ne sommes pas même Belges, capables de rester sans gouvernement. Quelle tristesse.

 

Au moindre leurre que font gigoter gigolos de la Finance, nos dirigeants l’appât tâtent !

 

…………………..

 

Il y a cependant de quoi se réjouir. La chance nous sourit. D’ici peu c’en sera fini du déluge, comme de l’incommensurable prétention humaine.

 

En l’espace d’un jour sont survenues trois impressionnantes éruptions solaires. Dont la plus puissante de l’année.

 

Juste une explosion vraiment plus forte encore, de ce rikiki soleil, grain de poussière au cœur d’un grain de sable galactique, et pfuiiit, un souffle de 1000°C sur la Terre et ses voisines, et tout ce qui vit supplée la disparition des frites.

 

…………………….

 

Et fini également les tragiques accidents de zapping, du genre de celui m’ayant canalisé sur France 3, le 13 mai à 15h15, où se déroulait un épisode de l’Inspecteur Derrick.

 

Mes félicitations à la Direction de cette chaîne, pour son refus de déprogrammer cette série, depuis qu’il est prouvé que Derrick en sa vraie vie fut nazi.

 

Ainsi, les croissantes kyrielles de néo-nazillons interrompront leurs nuisances certains après-midi de semaine, plongées durant cinq minutes dans l’épisode diffusé, avant de s’endormir profondément.

 

……………………

 

D’autre part, avis à la population : Si vous observez les cliques de la tolérance zéro en train de ramasser des mégots à terre, n’en déduisez pas trop vite qu’elles ont toutes bu leur salaire dès sa réception, et sont de surcroît en manque de nicotine. Tel n’est pas le cas pour certains de cesdits ramasseurs.

 

En effet, une doctorante reconstitue le visage d’un fumeur en 3D grâce à l’ADN trouvé dans un mégot. Ce qui est susceptible de poser des problèmes d’Ethique :

 

1)  L’ADN jeté dans la rue nous appartient-il toujours ?

2)  Les écolos n’ont-ils inventé-là une superbe supercherie visant à assurer la propreté des villes ?

 

Cette seconde question paraît impertinente. Car Heather Dewey-Hagborg (aïe, pourvu qu’elle n’entre pas dans l’Histoire, car retenir un patronyme pareil …), l’inventrice ne sait pas si les visages 3D qu’elle reconstitue ressemblent absolument aux mâchouilleurs de mégots, malgré les facteurs déterminés par l’ADN (Ethnie, couleur, particularités, sexe, indices morphologiques, etc).

 

L’on se demande seulement ce qui empêche cette doctorante, pour preuve de ressemblance de la reconstitution 3D, de lécher une lamelle de verre et de reproduire son propre visage par analyse d’ADN ?!

 

La peur de découvrir le résultat ? Ah, ces dames, le jour où elles seront satisfaites de leur minois …

 

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas les nouvelles règles éthiques imposées : Plus un mégot, bout de papier, pipi, caca, crachat, cheveu, bout d’ongle, poubelle, … plus un seul indice sur vous ne doit quitter votre appartement ; ça sent la rebellion.

 

………………..

 

Unanimité, en revanche, et gloire aux coupes rosées, au sein du club d’éminences grises ayant choisi le nouveau maître des bacchanales veveysannes : La star tessinoise Daniele Finzi Pasca est embauchée.

 

La Fête sera belle, en 2019 ! Les vignerons seront ronds ! Finzi Pasca, sous les ronrons saoulé d’honneurs, mettra de l’eau dans son vin, dès que fâcheux demanderont si pareille Fête justifie réellement six ans de salaire de star.

 

Suite à quoi, la valeur du patrimoine naturel suisse fluctuant tellement à travers les époques, la kermesse se déplacera quatre à cinq fois par siècle à Saillon, pour la fabuleuse Fête des Cannabiculteurs.

 

Et enfin les esprits seront en paix. Tard.

 

………………..

 

Ah, sots, si assis on dit des … conneries, alors debout, droit et correct : Pour cet ode à Maudet couvert :

 

N’en déplaise à qui de co-révolté voudrait me découvrir plus critique encore, pourfendeur d’édiles dealers de fumeuses promesses et scabreuses décisions, je tiens à fournir ces quelques précisions. Permettez-moi, pour ce faire, d’appliquer en toute humilité la Delonnesque troisième personne.

 

Votre dévoué, le bas rond-de-cuir Ali Gniominy, Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche, n’a cessé, ces derniers temps, de critiquer la manière de faire de M. Pierre Maudet, omnipotent politicien local facilement sympathique, mais porteur malheureusement de l’arrogance insupportable d’un Parti bourgeois, à l’évidence à la base de l’omerta absolue frappant l’artiste et fonctionnaire d’Etat, qui le démontre depuis plus de trois décennies. L’examen des bisbilles lui ayant valu finalement très discutable blâme et plafonnement définitif, perpétuel mépris signifié sous l’ère G.O. Second puis F.Longchamp … lui rendra Justice un jour ou l’autre, trop d’indices de flagrante discrimination subsistent.

 

Il n’empêche que le spolié n’a absolument rien de personnel à reprocher à M. Maudet, et nullement contraint de le faire, ce bas rond-de-cuir le prie de l’excuser si les vannes au détriment de tel ministre ont parfois affligé ce dernier.

 

L’auteur n’a jamais eu à se plaindre de la police genevoise, il le répète et certifie, et ne connaît Champ-Dollon que de nom, n’est même jamais passé dans les environs. Qui se permet de descendre en flèche l’administration de telles Institutions. Vrai que c’est gonflé, et si facile de s’en prendre à Maudet.  Indigne d’une intelligence dite supérieure. Mais qui donc n’est parfois un peu con, surtout pour la gallerie ? Qui donc peut en vouloir au Roi-Député … de n’être qu’un idiot savant ? Mimant et caricaturant foule d’égos surdimensionnés, sans plus de méchanceté.

…………………

 

En vérité, l’un de mes illustres érudits amis, de deux fois et demi l’âge de Pierre Maudet, ayant eu la joie de s’entretenir avec lui sur divers sujets d’importance, fut impressionné par les compétences et l’intelligence, la mémoire et la volonté de bien faire du personnage, en proie à nombre de problèmes particulièrement complexes à traiter.

 

Par conséquent, je ne suis pas du tout d’accord avec la plupart des décisions que M. Maudet représente, des directions qu’il prend en politique, de l’impunité dont bénéficient les faiseurs de condition de vie difficile dont ne s’inquiète la police, mais je respecte profondément M. Pierre Maudet, en tant que jeune homme valeureux admirablement dévoué au service de la communauté. (Bien qu’erreur de jeunesse : Par trop affligé d’idéaux éculés, ne menant finalement qu’à la catastrophe sociale actuelle …).

 

……………….

 

Poli ?! Ce n’est pas de trop, un paragraphe comme ça. Dans le ridicule contexte injurieux genevois. Car, franchement, à quoi auront servi toutes ces haines dès qu’éruption trop violente … ?

 

Cessez de vous friter ! Et remontez la pente, côte à côte !

 

……………

 

Bref, pour ma part je vais tenter de voler un peu moins dans les plumes de ceux dont je n’aime pas la politique, et mieux tenter de leur trouver quelques excuses :

 

Voyez, pour exemple, le scandale Freysinger, dû à un vieux drapeau chez lui sur lequel figurerait un aigle qui fut employé comme insigne nazi. Le député a assuré qu’il ignorait tout de cette signification.

 

Et à présent voilà que des fouines malintentionnées pourraient d’aventure m’accuser pour les mêmes motifs. Bien que ma réponse, pareille à celle de l’UDC Freysinger, serait des plus sincères :

 

Vers 1977, en réalisant ce dessin-collage, jamais je n’aurais imaginé une seconde que le pouvoir symbolisé par cet aigle, trouvé dieu sait où et mis là allez savoir pourquoi, pourrait avec le temps prendre sinistre réputation, totalement opposée à mes convictions. Je ne sais si ce fut l’aigle en question ou un autre qui fut emblème nazi, mais je n’en renie pour autant cet ouvrage de jeunesse, que je sais né de pures intentions. Même s’il évoque plus le gribouillage que l’œuvre d’art

1ers-79-80-VII.jpg

Ce dessin retrouvé, après des décennies passées dans un classeur archivé parmi des dizaines d’autres, et jamais ressortis d’une armoire auparavant, fut en fait comme un sinistre présage.

 

Car, si la Tribune de Genève est souvent le terreau duquel je tire des informations à remodeler humoristiquement ou rageusement, il peut arriver qu’elle me bouleverse par surprise, dans sa chronique nécrologique.

 

Ainsi, je découvre le décès du jeune Dr Davide Dosio. Non seulement l’un de mes fidèles lecteurs, mais je lui dois surtout de s’être démené comme un beau diable (un bien bel ange en fait) pour régler les problèmes administratifs ayant découlé des tortures que des gangsters m’infligèrent au Brésil le 13 janvier 2012. Sans parler de sa précieuse aide psychologique, m’ayant permis avec l’écrit de surmonter très rapidement le traumatisme résultant de cette seconde violente prise d’otages subie en 9 ans. Merci Davide.

 

La faucheuse est décidément monstrueusement ignoble, mais ce n’est pas nouveau.

 

Ma profonde sympathie à sa famille et ses confrères affligés.

 

………………

 

Show must go on. Moins drôle que de coutume, ça arrive.

 

Survolons cependant encore un peu le ras-le-bol général :

 

Les pilotes d’Easy-Jet sont épuisés !

 

D’ici qu’on ait des loques aux staffs … Rheuuu … fait le moteur qui les endort. Et teuf teuf teuf … de temps à autre, qui les réveille une ultime fois !

 

Morts, alités, n’oubliez :

 

-       Vols bon marché = Chers appâtés peuvent nous quitter.

-       Viande bon marché = Vieille carne maltraitée.

-       Electronique bon marché = Obsolescence programmée.

-       Engagements bon marché = Incompétence assurée.

-       Fiscalité bon marché = Peuple grugé obligé de compenser.

-       Ethique bon marché = Supercheries en vigueur ci et ailleurs.

-       Printemps bon marché = Mirifiques contrats signés avec les principaux empoisonneurs de l’atmosphère et du marché.

-       Politique bon marché = Populisme odieux, soit soulèvements provoqués.

-       Elections bon marché = En dépit de parlement gangrené, pourri par égoïstes intérêts, surtout pas de Conseil Fédéral élu par un peuple affaibli, trop longtemps sciemment déresponsabilisé et dangereusement résigné.

 

Bref, voilà là qui vole bien bas ; pas paradisiaque à souhait ; lors qu’est dit qu’Esprit Saint sur ancêtres descendit il y a deux millénaires, sans obsolescence programmée …

 

En fait : Produit phare périmé, plein de poussiéreuses promesses d’Amour, de Partage, d’Egalité, de Justice et Fraternité, de Pardon, Récompenses …  d’une industrie jadis florissante, tombant trop lentement en désuétude, exclusivement servant de caution « morale » à déshonnête Economie.

 

…………………

 

Enfin, quitte à y laisser des plumes, à défaut de colombes, voici pour vous cette «œuvre» printanière que m’offrirent mes perruches dans les années 80.

 

fleurs.jpg

 

Et que ma patte hâte toujours la bonne humeur.

 

Ali GNIOMINY

12/05/2013

TAIRE MYTHES ?

Bien au contraire, parlons du mythique Paul Mc Cartney qui, en plein concert au Brésil, vit fondre sur lui un essaim de sauterelles. Le maître n’a pas bronché et a continué son spectacle comme si de rien n’était.

 

Qu’y faire, si les salades de l’ex-Beatles plaisent même aux sauterelles ? déjà qu’il aime le cricket … Et puis, certainement que notre Lord n’aura pas même réalisé que les sauterelles ne faisaient pas partie des manifestations hallucinatoires dues au LSD.

 

Pardon, my dear, ce fut juste pour le fun. Je sais bien que, tout comme moi, vous n’explorez plus les tréfonds ou sommets de votre cerveau depuis des décennies. Ces dizaines de dizaine d’heures passée en guerres intérieures nous ont appris à rester impassibles dès que survient étrange événement. Et même à y prendre du plaisir.

 

Il m’est en effet arrivé, à plusieurs reprises au Brésil, le soir après l’averse, de sonner le branle-bas de combat. Nous avons alors moins d’une minute pour éteindre toutes les lumières, tout fermer, calfeutrer.  Et s’abattent sur nous des millions de Tanajuras (termites ailées) perdant leurs ailes instantanément. Le nuage dure quelques minutes, et le balayage des ailes quelques heures.

 

Le pire étant que ça a son charme. On rit sous cape comme des gamins, surtout à cause des chatouilles de dizaines de bébêtes sur le corps.

 

Mais je me tais à ce sujet. J’en connais qui sont capables après ceci de faire breveter l’Insectothérapie.

 

………………………..

 

Bestioles, encore : Un flic en mission puni pour excès de vitesse !

 

Le trop zélé gabelou est arrivé à l’apéro avec la bleue avant même que ses collègues n’aient eu le temps de sortir les fourchettes et les carrés de sucre, d’où leur légitime frustration et la punition infligée.

 

…………………………

 

Autres zélés à fêter aujourd’hui : André Hediger et Rémi Pagani.

 

Bien qu’à Genève ce soit tout le temps la fête des maires.

 

Décidément, je ne vous en épargne aucune, je sais, désolé, je ne me fatigue jamais trop le dimanche. Ce billet n'est qu'un simple aparté presque sans prétention. Comme pour excuses à toutes les dames dont je n'ai pas fait une mère.


………………………….

 

Et sur La Télé, c’est aussi la fête aux mères iconoclastes ou non, qui n’auront jamais autant pleuré que ce dimanche : Avec l'Emouvant hommage romand à Mozart, intitulé Passages, de Bernard Novet, sur 200 jeunes choristes se préparant à interpréter le Requiem du génie. Entre deux larmes qu’arrache obligatoirement le Lacrimosa, écrit en sanglots par le phénoménal mourant, que ses contemporains laissèrent crever, s’humilier à emprunter auprès de Frères de Loge pour tenter de survivre, en vain … L’ignorance criminelle des cossus de l’époque face aux rarissimes génies n’ayant rien à envier à l’actuelle débilité en la matière, de ceux censés les révéler et soutenir. Que ces minables aillent en enfer faire leur fête à Mammon.

 

…………………………..

 

En attendant :

À toutes les mamans du monde,

Toutes à la ronde en les aimant,

Parfaites,

Pas ……

 

BONNE FÊTE !

 

Ali GNIOMINY

09/05/2013

VER Y EST

À Veyrier, les sbires à Maudet l’Incarcérateur en font beaucoup trop !

 

L’hypersécurisation locale contre les cambriolages a merveilleusement fonctionné. Elle s’est transformée en fructueux racket des riverains.

 

En résumé : Concentrer un paquet de flics à longueur de journées et prétendument de nuits en un endroit, les pousse à s’emmerder comme pas possible. Les pauvres doivent s’occuper comme ils le savent (clin d’œil belge). Déjà que cette surveillance à la con leur fait perdre leur performance en matière d’intéressement aux amendes distribuées …

 

Tout logiquement, ces gabelous assomment d’amendes les habitants, à défaut de méchants malfrats, ceux-là même qu’ils sont censés protéger. (Si, si : Sibyllin ; Gueux).

 

Pour la moindre infraction, le plus minuscule millimètre de dépassement dans le parcage, etc. C’en est trop. Les lésés simili-fautifs se révoltent, signent lettres et pétition, qu’ils adressent à Pierre (le jeune loup aux crocs se brisant à force de croquer des moutons). Et l’on nous dit qu’une séance de coordination a permis de régler ce problème. Bien, magnifique. Mais … Comment fut-ce possible ?

 

Tout laisse à penser que fut au pied levé contracté un nouveau préposé au Secteur « Annulation des contraventions aux privilégiés ». Afin de décharger Pierre le loup de l’inculpation d’abus d’autorité y-relative. Un certain Dédé Hediger, expert ex-maire bouc-émissaire.

 

Le Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche lui souhaite un excellent très bref nouvel avenir professionnel et durablement carcéral. (En fonction des crises de grandiosité du despote en fonction).

 

Les heureux, dans l’histoire, sont à présent les Veyrites. Quant à savoir s’ils le méritent … À qui il est implicitement recommandé de parquer n’importe comment, rouler à tombeaux ouverts, battre des records d’incivilités, afin d’occuper les las agents à remplir des bûches pour du beurre, et les glisser ensuite à Dédé pour classement vertical.

 

……………………

Violente annonce, à présent, véhiculée par Tamedia Publicitas, dans le feuillet Tribune-Expresse du 6 courant (après marathon) :

 

En substance (toxique) «  Cherche femme de ménage, etc etc, EUROPÉENNE, etc etc ».

 

Enfin un peu de précisions sur les convictions et choix de l’employeur en question : Il veut une européenne comme-ci comme-ça. Donc pas de Suissesse, pas vraiment de race dûment européenne.

 

Bien qu’il puisse s’agir d’un lapsus revelrösti, et  que Suissesse fût considérée alors comme aussi acceptable qu’EUROPÉENNE. Le futur patron aurait cependant pu ajouter, mais ça se devine, qu’elle devra être blanche, docile et soumise, avec des hanches de rêve, et ardemment Blochérienne.

 

…………………

 

Là où les rats passent … Voyez : Le fisc français reçoit l’avis de décès d’un contribuable encore et toujours redevable …

 

Et ni une ni deux, est adressée missive au cimetière d’Autheuil, avec dûment apposés le nom du destinataire et le numéro de sa tombe.

 

Pardonnez-moi si je n’invente ni ne remanie rien à ma sauce. C’est aussi navrant qu’authentique. Et l’on s’étonne encore que de tels vautours se disputent la carcasse pas encore froide de notre secret bancaire ?

 

Bref, le défunt n’a plus trop de choix. Il doit impérativement entamer un plan de désendettement. Ou son cercueil sera saisi, ainsi que tous les biens qu’il contient : os pour faire du savon, cheveux, ivoire dentaire, méthane, asticots pour magasins de pêche, etc.

 

……………………

 

Pas trop de soucis de fisc à se faire, à part ça, pour les prêtres pédophiles. (Désolé, ça faisait trop longtemps que je les laissais tranquilles).

 

Le plus insupportable à imaginer est leur audience au Tribunal, avec le Juge questionnant : « Mais vous rendez-vous compte à quel point vous êtes cynique, sans cœur et glacial en imposant de telles pratiques à des mineurs ? »

 

Et les religieux malades répondant : « C’est vrai, Monsieur le Juge, rien qu’à y penser ça fait froid dans l’ado ».

 

……………………..

 

Autres abus : Pourquoi donc l’Hospice gêné râle ?

 

Un requérant d’asile psychiatrique défonce le capot du véhicule d’une Genevoise, avant de tenter de sauter du toit de l’auto sous une moto la dépassant. Pour 5'000.- de  dommage subi. Que personne ne veut payer. L’Hospice Général répondant en un premier temps qu’il ne paie pas car il y a vraisemblablement tentative de suicide. Charmant. De quoi se flinguer, effectivement, pour la victime de l’histoire.

 

En résulte que si des dingues assistés se mettent à tout casser dans les bureaux de l’Hospice et finissent par se jeter par la fenêtre, (du 1er étage à Rive, c’est fastoche) rien ni personne ne financera la réparation, réorganisation et le nouvel aménagement des Services, qui fermeront boutique ?

 

Et alors s’ouvrira un Service d’authentique assistance enfin humain, dépourvu de préjugés mystificateurs à abondantes bondieuseries et contraintes subliminales, exempt de mépris pour ses « parasites » si rentables, son troupeau indifférencié de ratés des finances à maintenir au possible en condescendante tant que perpétuelle exclusion sociale. Un Hospice de jeunes … enfin, qui luttera contre l’absurdité de la condition des working-poors, retraités, handicapés, saisis par poursuites, abusés par escroqueries d’assurances obligatoires, intérêts déloyaux sur emprunts, tarifs généraux et loyers démesurés, Hospice enfin au service aussi des indigents encore abusivement classifiés comme disposant de prétendu minimum vital, et non plus Hospice complice de ce système de discrimination par privations injustifiables … au bénéfice quasi-exclusif de pas sages non-contribuables de passage. Assez du tout au même panier ; Des puissants fonds aux puits sans fond(s).

 

Assez, aussi, de l’ingérence intolérable de l’Hospice général dans la sphère privée de qui a le malheur d’essayer de demander légitime compensation des spoliations dont il est victime. Assez des humiliations infligées au citoyen confédéré qui doit fournir un invraisemblable dossier de situation, renseignements excessivement inquisitoires sur sa vie, dont le relevé bancaire des dix derniers mois sur son compte-salaire. Pour obtenir hypothétiquement ridicule subvention qui lui est formellement due en contrepartie des dizaines de milliers de francs que le fisc lui saisit pour salaire à ces employés du blocage de passage à l’accès à l’aide sociale. J’ai droit depuis 2011 à un règlement très conséquent des exigences imbéciles d’assurance-maladie, pour minimum 8'000.- que je peux/dois demander … à condition que je passe des heures à remplir toutes indignes conditions imposées, et me soumette au désespérant diktat des technocrates de la gestion inégalitaire des fonds d’assistance. La lettre est prête depuis deux ans, mais mon allergie à pareille dégradante machinerie est trop vive, je ne veux rien avoir à faire avec ça. Le plus longtemps possible sans exiger par voie de Justice validation de l’usage et de la destination, des obstacles à l’accès de fonds versés par des citoyens, dès lors qu’ils ont droit eux-mêmes à une aide financière de l’Hospice Général.

 

……………………….

 

Gentil ! Du calme, du calme les liens ! Au pied, de la lettre ! Ici j’ai dit ! C’est lassant si on élève toujours le ton pour recevoir ce à quoi l’on a droit !

 

……………………….

 

En fait l’Injustice majeure en ce pays, comme ailleurs, est symboliquement condensée en le dernier jeu de la Migros. Pour vingt francs une toupie vous est offerte … mais la caissière oubliera systématiquement de vous en parler. Vous dépasserez 50.- en achats, la caissière vous offrira généreusement trois toupies, … sans vous dire surtout que si vous le demandez vous recevrez un cadeau bien plus important. Vous y avez droit mais ça ne vous parvient pas comme le droit le sous-entend. Vous avez l’humiliante obligation de perdre opportunité vous revenant, si vous ne luttez pas pour que vous soit remis votre bien, si ne le cherchez pas, ne le réclamez pas à grands cris. Il en va de même dans tous les domaines et en ceci réside le principe de discrimination sociale en vigueur. Entre privilégiés correctement avertis et laissés sciemment en l’ignorance labyrinthique, législative et administrative, spirituelle ou philosophique, en le brouillard tout exprès les handicapant au possible. Que ce qui est dû à chacun lui soit attribué, sans qu’il n’ait à se battre à cet effet contre hargneux parasitaires roitelets gestionnaires.

 

……………………….

 

Haussons-nous plutôt sur ce que nous conservons d’authentique et sain en ce pays. Bien que …

 

De nouveaux procédés permettent de créer de fausses pierres précieuses très ressemblantes. Imaginons que Rolex, à Bienne, se mette à incruster de fausses gemmes en ses montres. À coup sûr, son Directeur, furieux, se fâcherait et quitterait l’entreprise.

 

Le pauvre (relativement) passerait alors pour un horrible misogyne homophobe !

 

Pourquoi ?

 

Car son départ signifierait implicitement :

 

Je vous laisse Bienne aux gemmes honnies !

 

………………………..

 

Et moi, je vous laisse à votre très précieux repos religieux. Comme quoi ça peut avoir du bon. Histoire de réfléchir en quelle mesure il est possible de contribuer paisiblement à l’œuvre d’utilité publique véritable entamée par la philosophe Annie le Brun : « Détruire le besoin de croire affectant les sociétés actuelles ».

 

Ali GNIOMINY

04/05/2013

LENTS POOLS

Salon s’en doutait. Salon aurait pu le parier. Salon s’en serait passé. Sale ombre au tableau : Au grand jour les traîtres à Voltaire toujours préfèrent taire l’existence si intense d’acquis de qui ne glose, n’arrose de prose, mais cause de choses que n’osent aborder encordés aux bienséances sans consistance. Qu’ils exposent en pâle expo de banals propos, n’alarmant des primant pontes de telle honte.

 

En quelque sorte : "Homère, ta mer de toutes les mers veille sur toi, car ne t’atteint le menu fretin; Le destin t’en fera gras festin."

 

……………………………

 

Aïe, qu’est-ce que le beau bas rond-de-cuir Ali Gniominy, Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche aurait l’air con, à présent, s’il venait à se voir par surprise attribuer en son absence le « Prix de la Salvatrice Insolence littéraire », ou celui du « Respect de la Valeur de l’Avis Contraire » ou n’importe quel truc de vaguement gratifiant, du genre susceptible d’estomper allergies de l’un des seuls qui Agit. Où si soudain surgissait sous les plumes d’un canard la plus petite allusion, à qui ne se lasse de chasse aux illusions de qui les amasse et les cadenasse, enferme en termes racoleurs, sans zèle ni réelle valeur.

 

Mais, cessons de cauchemarder, et pour leurres récapitulons :

 

La Science vient d’offrir le plus utile des cadeaux à nombre de pays, envahis de délinquants les irritant :

 

En introduisant des gènes de méduse dans l’ADN de moutons d’Uruguay, ceux-ci sont devenus phosphorescents ! Ce qui rend un fieffé service aux bergers ! De nuit ou dans la pénombre, le brouillard …

 

Ainsi, le gène phosphorescent sera très prochainement introduit en l’ADN de tous délinquants, voleurs, violeurs, dealers, escrocs, fraudeurs, tous expulsés récidivistes ou non, etc.

 

De sorte que nos villes, de nuit, feront largement l’économie de toute autre forme d’éclairage.

 

Sans parler des sous-sols de banques ou des Chambres parlementaires.

 

………………………..

 

Point d’éclairage à tous les étages, non plus, pour les têtes de l’USAM, demandant que les frais médicaux liés à l’abus d’alcool soient à la charge des buveurs.

 

Alors qu’il n’y a que les alcooliques non-abstinents, les fêtards réguliers, les inconscients, les cerveaux de l’Usam … pour croire encore qu’ils ne sont pas atteints d’une maladie grave, souvent irréversible, en abusant de l’alcool.

 

Leur interdire l’accès aux soins, par manque de moyens organisé, plus encore que ne le font déjà les assureurs directeurs de conscience de l’actuelle scandaleuse médecine à vitesses variées, consiste à voir exploser la délinquance liée au manque non contrôlé, au delirium violent, etc. Et dans ce cas, l’assurance maladie ne payant plus de soins pour cette maladie-là, par souci de traitement équitable se permettra (évidemment impunément, intérêts de politiciens obligent) de ne plus verser de prestations pour aucune maladie.

 

……………………………..

 

POOLS MOUILLÉS

 

Et une flopée de congratulations au Sieur Ducommun Michel, sur ce support, pour le décorticage des mensonges de la racaille dominante, au sujet des retraites dont elle nous dépouille partiellement sans la moindre justification valide. Je résume : Durant ces vingt dernières années, la Suisse a produit chaque année quatre fois plus de richesse que ce qui est nécessaire pour faire face à l’espérance de vie.

 

Et j’ajouterai pour ma part : ceux qui détournent ces montants au vu et à l’insu de tous et crient faussement à l’incendie ne sont toujours pas mis hors d’état de nuire, bien au contraire, mais ça ne saurait plus tarder. Dépouiller de manière aussi abjecte les aînés, handicapés, veuves, révoltés politiques, etc, atteint irrémédiablement l’intégrité et la santé de cesdits derniers, les mine et tue insidieusement. Il s’agit également d’un procédé génocidaire en vigueur, comme les nombreux systèmes d’empêchements d’accès aux soins adéquats des assurés de force. Conséquences de la politique médicale, de prévoyance, de droit à la justice, … politique du strict minimum prescrit en fonction du degré de fortune ou de dettes du patient. Différenciation de traitement dont devront tôt ou tard répondre les complices de pareilles trahisons ruinant la santé, les acquis et finalement la vie de millions de spoliés confédérés.

 

Ainsi, manifestent dehors ce 1er mai ceux qui ont bien raison de le faire. Moi, je me contente de remplir une réquisition de poursuite contre l’assurance maladie qui me tient en esclavage économique et sanitaire depuis trop longtemps, une plainte à qui de droit, une demande d’assistance juridique à Me Poggia, et … accessoirement, je prépare une initiative pour la création sans délai en Suisse de « Class action’s », fréquentes en Amérique et récentes en France, autrement dit de plaintes et recours collectifs avec demande de réparation très conséquente des torts causés à chaque lésé. À chacun sa révolte du 1er mai.

 

……………………………..

 

Ouf, le 2 est arrivé, la réquisition de poursuite est partie, les fautifs éviteront peut-être un jour de pratiquer illégalement la compensation au mépris de la Convention à cet égard signée avec le canton. Plus que 364 jours avant la prochaine pétée de plombs, bien méritée par ceux qui l’ont si consciencieusement provoquée.

 

…………………………….

 

Donc, fini de rire :

 

Un peu de sérieux : Le WEB est majeur, 20 ans le 30.04.1993, comme Titeuf.

 

Et pourtant les deux adorent se focaliser autour du zizi.

 

Vingt ans que le WEB fut créé à Meyrin mais ringards les maires ingrats successifs, en deux décennies, ne furent foutus d’exiger modification du nom de tel Meyrin digne en Webville ou Netville.

 

Et sinon, oui, mes reins vont bien, merci. Supportant sans peine les mots-valises et expressions bateau.

 

…………………………….

 

Scènes hot au McDonald’s de Kreuzlingen ! Mardi vers 23h30 le fast-food a diffusé de la publicité érotique sur ses écrans ! Comble de l’horreur, d’innocents mineurs se trouvaient dans l’établissement !

 

Vous l’avouerez : C’est une honte si les mineurs ne peuvent plus même faire la fête au bistrot à 23h30 sans être choqués par de la publicité tellement moins crue que celle qu’ils s’échangent généralement en ligne !

 

………………………….

 

Stupidité, toujours, susceptible de sauver la planète :

 

Si les 70 milliards de tonnes de méthane captives dans le permafrost sont libérées trop rapidement dans l’atmosphère, en raison du réchauffement climatique, c’en est fini de la vie sur Terre, et c'est bien parti en ce sens.

 

Alors que l’humain est en manque d’énergie fossile. Il provoque des séismes par extraction du gaz de schiste, explosions de centrales nucléaires, etc, alors qu’il lui suffirait à mon avis d’installer des pipelines entre les pôles et les pays demandeurs à éclairer sans modification de génomes, chauffer, etc.

 

L’extrémité du drain pénétrant sous le permafrost serait un peu plus chaude, sans risquer de dégeler la surface, qui recueillerait le méthane devenant rapidement liquide. Désamorçant ainsi utilement la bombe naturelle.

 

Voilà qui devrait simplement nous éviter certaines contraintes, de  cet avenir que nous concoctent les Verts et experts marrons, avenir sous cloches recueillant pour recyclage le méthane, des écuries, poubelles, de vos toilettes, sous-vêtements, etc.

 

……………………………

 

J’en devine qui s’offusquent, n’en portant jamais. Et d’autres jurant les grands dieux qu’ils en ont pourtant changé l’an passé !

 

C’est à ce stade précis que l’auteur a généralement un besoin pressant de se blanchir de tous soupçons, et de larguer de bons conseils expérimentés. Verts ou pas Verts dans les parages, je vous dois toute la vérité : Comme ne le dit pas encore le dicton :

 

« Foin de mouches et de crotin au popotin ; Prends une douche chaque matin ».

 

……………………………

 

Ou « douche après l’aube, c’est pas de la daube » mais en les milieux où circule cette expression, il est très mal vu de faire ce que l’on dit.

 

…………………………….

 

Bref, pas d’eau le matin ? Tu te recouches et tu éteins !

 

Nous vivons encore à une époque et généralement des endroits où le privilège de se laver correctement nous est offert, même à l’eau froide s’il le faut. Et certains crachent dessus. Impardonnable. Feue ma regrettée indienne Caboclo belle-maman ne cessait de le répéter : « Sois pauvre s’il le faut mais soit propre ». Il est toujours possible de se vêtir correctement et de soigner son corps, si on le veut. Le manque d’hygiène va de pair avec la dépression, le laisser-couler, évitons-le comme la peste. En dépensant cependant le moins d’eau possible, un défi quotidien à relever haut la main : ça vaut Neptune pour pas une thune comme déversoir sur sa baignoire.

 

…………………………….

 

POOLS LAIDS

 

Les polices de Belgique se sont réunies d’urgence, suite au surnaturel événement survenu. Pour rappel, lors d’une course-poursuite, afin de freiner la police, les malfrats jetèrent un coffre-fort sur la chaussée, qui s’éventra et répandit son contenu sur une centaine de mètres.

 

C’est alors que, contre toute logique, des passants se sont précipités et rempli les poches. Une fois, dix fois, et au final ce sont 500'000 euros qui ont DISPARU ! Alors que selon les estimations de la police locale elle aurait dû trouver au moins 800'000 euros de plus qu'il n'y avait dans le coffre en faisant les comptes.

 

Car, dès qu’un Belge voit par-terre beaucoup d’argent, qu’il devine mouillé dans une drôle d’histoire puisqu’il est là, il se dit que le sien a peut-être aussi préalablement été blanchi, et trouve normal de le mettre à sécher à l’endroit désigné.

 

………………………

 

Et vous l’aurez constaté : La réalité dépasse mes frictions : La police en question a donc décidé d’installer une boîte à lettres pour restitution anonyme de l’argent chouravé. Boîte ayant bizarrement disparu.

 

Bien que l’on nous affirme qu’elle contenait déjà 5'000 euros. Décompte fort précis. Un peu comme si une mini-caméra à l’intérieur avait filmé la fente, l’argent entrant et accessoirement le visage de la crapule urbaine, dont le faciès est transmis au secteur « Repentis, pas de sanction … pour le moment ».

 

……………………….

 

Un peu plus à droite : Horst Tappert (un nom comme ça aurait dû éveiller les soupçons) l’Inspecteur Derrick était nazi. Diverses chaînes s’empressent de le déprogrammer.

 

En remplacement: Audimat fulgurant assuré pour un New Italian Reality Show tantôt dans le dico : "24h/24, tout sur la vie et la jeunesse de Benoît XVI".

 

………………………..

 

Dépaysement souhaité ? Prenez le nouveau vol direct entre Genève et la Chine.

 

Ainsi, dans la Haute, ceux qui le méritent survolent nos monts, quand le soleil levé annonce brillants réveils …

 

Hourra ! Enfin ! Nous allons retrouver de ces vieux réveils-matin-radios tout simples, dont il n’est pas nécessaire d’avoir fait l’EPFL pour les programmer. Enfin des flots de toc à très bas prix et courte vie. Et une marée d’employés de Rolex, Pateck Philippe … délocalisée à Shangaï par l’avion du dimanche soir et de retour le vendredi.

 

Vive les relations sans considération pour les maillons en haillons de l’inhumaine chaîne perverse du commerce !

 

………………..

 

Oh ça, l’on nous le rabâche. De n’omettre que ces maîtres se fâchent et lâchent partenaires à bout de serfs, qui ne mâchent comme lâches les mots sévères émoussant nerfs et sang … fil conducteur des dictateurs.

 

Et, ça, long, ça l’est, je vous le concède. Que de chinoiseries.

 

Mais ne leur en veux à rats qui rient pour leurs leurres, leur aura d’ingrats dingues qui finira par s’estomper, cesser de pomper le fric public.


Non, franchement, tous ne sont pas si mauvais, de grands talents méritent respect, qui se pavanent avec mes vannes.

 

………………………..

 

Saint Ali est né ! Saint Bénévole dont on rigole même de l’obole.

 

……………………….

 

Tout à l’inverse : Kim contre l’humanité : Fin de l’hiver nucléaire ?

 

Un confrère me l’a soufflée sous le nez (la concurrence est féroce dans le domaine, entre celui qui invente en se tenant à l’écart de toutes influences et ceux qui maraudent, répandent et en tirent tous fruits):

 

En Corée du Nord c’est le printemps, les soldats ont préféré faire labour que la guerre.

 

…………………………..

 

Foin de pools alliés et autres propos à picorer en se battant pour l’instant, mes poussins, et gare aux renards … sales … on ne peut plus. N’oubliez de piailler :

 

Ali Gniominy

All the posts