04/05/2013

LENTS POOLS

Salon s’en doutait. Salon aurait pu le parier. Salon s’en serait passé. Sale ombre au tableau : Au grand jour les traîtres à Voltaire toujours préfèrent taire l’existence si intense d’acquis de qui ne glose, n’arrose de prose, mais cause de choses que n’osent aborder encordés aux bienséances sans consistance. Qu’ils exposent en pâle expo de banals propos, n’alarmant des primant pontes de telle honte.

 

En quelque sorte : "Homère, ta mer de toutes les mers veille sur toi, car ne t’atteint le menu fretin; Le destin t’en fera gras festin."

 

……………………………

 

Aïe, qu’est-ce que le beau bas rond-de-cuir Ali Gniominy, Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche aurait l’air con, à présent, s’il venait à se voir par surprise attribuer en son absence le « Prix de la Salvatrice Insolence littéraire », ou celui du « Respect de la Valeur de l’Avis Contraire » ou n’importe quel truc de vaguement gratifiant, du genre susceptible d’estomper allergies de l’un des seuls qui Agit. Où si soudain surgissait sous les plumes d’un canard la plus petite allusion, à qui ne se lasse de chasse aux illusions de qui les amasse et les cadenasse, enferme en termes racoleurs, sans zèle ni réelle valeur.

 

Mais, cessons de cauchemarder, et pour leurres récapitulons :

 

La Science vient d’offrir le plus utile des cadeaux à nombre de pays, envahis de délinquants les irritant :

 

En introduisant des gènes de méduse dans l’ADN de moutons d’Uruguay, ceux-ci sont devenus phosphorescents ! Ce qui rend un fieffé service aux bergers ! De nuit ou dans la pénombre, le brouillard …

 

Ainsi, le gène phosphorescent sera très prochainement introduit en l’ADN de tous délinquants, voleurs, violeurs, dealers, escrocs, fraudeurs, tous expulsés récidivistes ou non, etc.

 

De sorte que nos villes, de nuit, feront largement l’économie de toute autre forme d’éclairage.

 

Sans parler des sous-sols de banques ou des Chambres parlementaires.

 

………………………..

 

Point d’éclairage à tous les étages, non plus, pour les têtes de l’USAM, demandant que les frais médicaux liés à l’abus d’alcool soient à la charge des buveurs.

 

Alors qu’il n’y a que les alcooliques non-abstinents, les fêtards réguliers, les inconscients, les cerveaux de l’Usam … pour croire encore qu’ils ne sont pas atteints d’une maladie grave, souvent irréversible, en abusant de l’alcool.

 

Leur interdire l’accès aux soins, par manque de moyens organisé, plus encore que ne le font déjà les assureurs directeurs de conscience de l’actuelle scandaleuse médecine à vitesses variées, consiste à voir exploser la délinquance liée au manque non contrôlé, au delirium violent, etc. Et dans ce cas, l’assurance maladie ne payant plus de soins pour cette maladie-là, par souci de traitement équitable se permettra (évidemment impunément, intérêts de politiciens obligent) de ne plus verser de prestations pour aucune maladie.

 

……………………………..

 

POOLS MOUILLÉS

 

Et une flopée de congratulations au Sieur Ducommun Michel, sur ce support, pour le décorticage des mensonges de la racaille dominante, au sujet des retraites dont elle nous dépouille partiellement sans la moindre justification valide. Je résume : Durant ces vingt dernières années, la Suisse a produit chaque année quatre fois plus de richesse que ce qui est nécessaire pour faire face à l’espérance de vie.

 

Et j’ajouterai pour ma part : ceux qui détournent ces montants au vu et à l’insu de tous et crient faussement à l’incendie ne sont toujours pas mis hors d’état de nuire, bien au contraire, mais ça ne saurait plus tarder. Dépouiller de manière aussi abjecte les aînés, handicapés, veuves, révoltés politiques, etc, atteint irrémédiablement l’intégrité et la santé de cesdits derniers, les mine et tue insidieusement. Il s’agit également d’un procédé génocidaire en vigueur, comme les nombreux systèmes d’empêchements d’accès aux soins adéquats des assurés de force. Conséquences de la politique médicale, de prévoyance, de droit à la justice, … politique du strict minimum prescrit en fonction du degré de fortune ou de dettes du patient. Différenciation de traitement dont devront tôt ou tard répondre les complices de pareilles trahisons ruinant la santé, les acquis et finalement la vie de millions de spoliés confédérés.

 

Ainsi, manifestent dehors ce 1er mai ceux qui ont bien raison de le faire. Moi, je me contente de remplir une réquisition de poursuite contre l’assurance maladie qui me tient en esclavage économique et sanitaire depuis trop longtemps, une plainte à qui de droit, une demande d’assistance juridique à Me Poggia, et … accessoirement, je prépare une initiative pour la création sans délai en Suisse de « Class action’s », fréquentes en Amérique et récentes en France, autrement dit de plaintes et recours collectifs avec demande de réparation très conséquente des torts causés à chaque lésé. À chacun sa révolte du 1er mai.

 

……………………………..

 

Ouf, le 2 est arrivé, la réquisition de poursuite est partie, les fautifs éviteront peut-être un jour de pratiquer illégalement la compensation au mépris de la Convention à cet égard signée avec le canton. Plus que 364 jours avant la prochaine pétée de plombs, bien méritée par ceux qui l’ont si consciencieusement provoquée.

 

…………………………….

 

Donc, fini de rire :

 

Un peu de sérieux : Le WEB est majeur, 20 ans le 30.04.1993, comme Titeuf.

 

Et pourtant les deux adorent se focaliser autour du zizi.

 

Vingt ans que le WEB fut créé à Meyrin mais ringards les maires ingrats successifs, en deux décennies, ne furent foutus d’exiger modification du nom de tel Meyrin digne en Webville ou Netville.

 

Et sinon, oui, mes reins vont bien, merci. Supportant sans peine les mots-valises et expressions bateau.

 

…………………………….

 

Scènes hot au McDonald’s de Kreuzlingen ! Mardi vers 23h30 le fast-food a diffusé de la publicité érotique sur ses écrans ! Comble de l’horreur, d’innocents mineurs se trouvaient dans l’établissement !

 

Vous l’avouerez : C’est une honte si les mineurs ne peuvent plus même faire la fête au bistrot à 23h30 sans être choqués par de la publicité tellement moins crue que celle qu’ils s’échangent généralement en ligne !

 

………………………….

 

Stupidité, toujours, susceptible de sauver la planète :

 

Si les 70 milliards de tonnes de méthane captives dans le permafrost sont libérées trop rapidement dans l’atmosphère, en raison du réchauffement climatique, c’en est fini de la vie sur Terre, et c'est bien parti en ce sens.

 

Alors que l’humain est en manque d’énergie fossile. Il provoque des séismes par extraction du gaz de schiste, explosions de centrales nucléaires, etc, alors qu’il lui suffirait à mon avis d’installer des pipelines entre les pôles et les pays demandeurs à éclairer sans modification de génomes, chauffer, etc.

 

L’extrémité du drain pénétrant sous le permafrost serait un peu plus chaude, sans risquer de dégeler la surface, qui recueillerait le méthane devenant rapidement liquide. Désamorçant ainsi utilement la bombe naturelle.

 

Voilà qui devrait simplement nous éviter certaines contraintes, de  cet avenir que nous concoctent les Verts et experts marrons, avenir sous cloches recueillant pour recyclage le méthane, des écuries, poubelles, de vos toilettes, sous-vêtements, etc.

 

……………………………

 

J’en devine qui s’offusquent, n’en portant jamais. Et d’autres jurant les grands dieux qu’ils en ont pourtant changé l’an passé !

 

C’est à ce stade précis que l’auteur a généralement un besoin pressant de se blanchir de tous soupçons, et de larguer de bons conseils expérimentés. Verts ou pas Verts dans les parages, je vous dois toute la vérité : Comme ne le dit pas encore le dicton :

 

« Foin de mouches et de crotin au popotin ; Prends une douche chaque matin ».

 

……………………………

 

Ou « douche après l’aube, c’est pas de la daube » mais en les milieux où circule cette expression, il est très mal vu de faire ce que l’on dit.

 

…………………………….

 

Bref, pas d’eau le matin ? Tu te recouches et tu éteins !

 

Nous vivons encore à une époque et généralement des endroits où le privilège de se laver correctement nous est offert, même à l’eau froide s’il le faut. Et certains crachent dessus. Impardonnable. Feue ma regrettée indienne Caboclo belle-maman ne cessait de le répéter : « Sois pauvre s’il le faut mais soit propre ». Il est toujours possible de se vêtir correctement et de soigner son corps, si on le veut. Le manque d’hygiène va de pair avec la dépression, le laisser-couler, évitons-le comme la peste. En dépensant cependant le moins d’eau possible, un défi quotidien à relever haut la main : ça vaut Neptune pour pas une thune comme déversoir sur sa baignoire.

 

…………………………….

 

POOLS LAIDS

 

Les polices de Belgique se sont réunies d’urgence, suite au surnaturel événement survenu. Pour rappel, lors d’une course-poursuite, afin de freiner la police, les malfrats jetèrent un coffre-fort sur la chaussée, qui s’éventra et répandit son contenu sur une centaine de mètres.

 

C’est alors que, contre toute logique, des passants se sont précipités et rempli les poches. Une fois, dix fois, et au final ce sont 500'000 euros qui ont DISPARU ! Alors que selon les estimations de la police locale elle aurait dû trouver au moins 800'000 euros de plus qu'il n'y avait dans le coffre en faisant les comptes.

 

Car, dès qu’un Belge voit par-terre beaucoup d’argent, qu’il devine mouillé dans une drôle d’histoire puisqu’il est là, il se dit que le sien a peut-être aussi préalablement été blanchi, et trouve normal de le mettre à sécher à l’endroit désigné.

 

………………………

 

Et vous l’aurez constaté : La réalité dépasse mes frictions : La police en question a donc décidé d’installer une boîte à lettres pour restitution anonyme de l’argent chouravé. Boîte ayant bizarrement disparu.

 

Bien que l’on nous affirme qu’elle contenait déjà 5'000 euros. Décompte fort précis. Un peu comme si une mini-caméra à l’intérieur avait filmé la fente, l’argent entrant et accessoirement le visage de la crapule urbaine, dont le faciès est transmis au secteur « Repentis, pas de sanction … pour le moment ».

 

……………………….

 

Un peu plus à droite : Horst Tappert (un nom comme ça aurait dû éveiller les soupçons) l’Inspecteur Derrick était nazi. Diverses chaînes s’empressent de le déprogrammer.

 

En remplacement: Audimat fulgurant assuré pour un New Italian Reality Show tantôt dans le dico : "24h/24, tout sur la vie et la jeunesse de Benoît XVI".

 

………………………..

 

Dépaysement souhaité ? Prenez le nouveau vol direct entre Genève et la Chine.

 

Ainsi, dans la Haute, ceux qui le méritent survolent nos monts, quand le soleil levé annonce brillants réveils …

 

Hourra ! Enfin ! Nous allons retrouver de ces vieux réveils-matin-radios tout simples, dont il n’est pas nécessaire d’avoir fait l’EPFL pour les programmer. Enfin des flots de toc à très bas prix et courte vie. Et une marée d’employés de Rolex, Pateck Philippe … délocalisée à Shangaï par l’avion du dimanche soir et de retour le vendredi.

 

Vive les relations sans considération pour les maillons en haillons de l’inhumaine chaîne perverse du commerce !

 

………………..

 

Oh ça, l’on nous le rabâche. De n’omettre que ces maîtres se fâchent et lâchent partenaires à bout de serfs, qui ne mâchent comme lâches les mots sévères émoussant nerfs et sang … fil conducteur des dictateurs.

 

Et, ça, long, ça l’est, je vous le concède. Que de chinoiseries.

 

Mais ne leur en veux à rats qui rient pour leurs leurres, leur aura d’ingrats dingues qui finira par s’estomper, cesser de pomper le fric public.


Non, franchement, tous ne sont pas si mauvais, de grands talents méritent respect, qui se pavanent avec mes vannes.

 

………………………..

 

Saint Ali est né ! Saint Bénévole dont on rigole même de l’obole.

 

……………………….

 

Tout à l’inverse : Kim contre l’humanité : Fin de l’hiver nucléaire ?

 

Un confrère me l’a soufflée sous le nez (la concurrence est féroce dans le domaine, entre celui qui invente en se tenant à l’écart de toutes influences et ceux qui maraudent, répandent et en tirent tous fruits):

 

En Corée du Nord c’est le printemps, les soldats ont préféré faire labour que la guerre.

 

…………………………..

 

Foin de pools alliés et autres propos à picorer en se battant pour l’instant, mes poussins, et gare aux renards … sales … on ne peut plus. N’oubliez de piailler :

 

Ali Gniominy

Les commentaires sont fermés.