25/04/2013

L’ARGENTINE UTILE ?

Ah, l’Argentine, les Bons Vents (Buenos Aires) en poupe : Un Pape, un Messi et le Tango ! Indémodables et impayables !?

 

Le Tango, en tous cas, tient bien la piste. Plus que centenaire, et passionnant toujours les adeptes de tous âges. Mais de sexe farouchement opposé.

 

Car nul ne sait plus danser le vrai Tango, celui d’origine, lors qu’ignare censure séculaire a par trop fait son œuvre.

 

Ainsi, gageons que la frigide incitatrice, à mettre en geôle avec ses troupes d’enjôlés homophobes défilant en France, et autres malsains préservateurs de modèle familial discriminatoire, parions que ces débiles taches indélébiles à la Mémoire du XXIème siècle, terminent leurs cortèges par des soirées guinguette et Tango.

 

Ayant oublié jusqu’au fait que leur danse préférée, celle de papa et maman, celle que devront apprendre leurs formatés rejetons, que le Tango qu’ils célèbrent fut jadis très mal vu. Car ne se dansant qu’entre hommes.

 

……………………

 

Dès lors : Diverses infos, qui feront beaucoup plus mâle :

 

Bonfol engage des « nez », dans le voisinage de la scandaleuse décharge de produits toxiques en voie d’assainissement. Qui seront chargés de renifler matin et soir l’air ambiant, et de signaler toute puanteur encore non préalablement dégustée.

 

Recrutement difficile. Certes, des Jurassiens chargés ça ne manque pas, mais des « nez », alors là … si vous en trouvez un seul qui ne fume pas …

 

…………………….

 

En revanche : Pour renifler la pourriture financière des assureurs qui n’indemniseront jamais les concernés, pour l’empoisonnement subi durant des décennies grâce à ce Bhopal de Bonfol, ou aux souterrains de Saint-Germain sous les Golats, etc : Me Poggia serait tout désigné pour se porter volontaire.

 

…………………….

 

Autres chats fouettés dans la mare: Menacé d’expulsion Bulat Chagaev s’accroche !

 

L’on souffle que cet ex-plausible propriétaire de clubs, que ce Tchétchène devrait pouvoir prochainement se recycler dans la fabrication de poubelles de rue à Boston.

 

…………………….

 

Et au fait ? Votre cadet a-t-il bien joué avec les toupies Twisty de chez Migris, reçues à chaque dépense de vingt francs pour trois fois rien ? Le petit a-t-il apprécié les sites érotiques liés à « Twisty », arrivant en tête lors de sa recherche de ce gentil jeu proposé par  Migris ?

 

Vraiment, ces petites toupies c’est un super hameçon publicitaire, hein ? Surtout une fois au fond de la gorge.

 

………………......

 

Aïe aïe, Il faudrait que vous laisse, j’ai quelques fables à composer : Oh, trois fois rien.

 

Par exemple, j’envisage : « Super exploit et le satisfait contestataire ».

 

Quoi ? Ce titre ne vous plait pas ? Bon, alors disons : « Record beau et l’heureux anar » ; ça en jette plus ? Non ?  .. Ah. J’aurais cru.

 

Mieux ? «  Là, calorifère posé et le colley se gratte ». Facile, vous aurez instantanément trouvé : « Là Four mis et Lassie : Gale » !

 

Pas encore ça ? Dans ce cas, ce sera la fable de « L’écrivain nul et la déficiente ».

 

Ah ? Mais qu’est-ce que vous êtes difficiles.

 

Bon, alors :  « Le Mièvre et la Tordue ».

 

À salir prochainement.

 

……………………..

 

Les fables, c’est bien, c’est printanier, plein de grenouilles, de baies, nids, tiède fourrés, faons, âne gris et colibris, fées et lutins, gnomes et tout ça, c’est fabuleux, … « Au printemps, sur l’étang, tout se tend et s’entend à oser tenter de se hâter de tâter de la rosée » … Je devrais m’y lancer … Mais les fables ne doivent jamais s’enliser, tomber en l’ignoble toile, la si collante berne qui les guette : Du genre :

 

C’est ridicule un monticule de libellules, c’est ridicule !

Ça gesticule et s’accumule et ça pullule

Quand ça s’enfile en les vils fils,

Va se cogner à l’arrêt nié

 

Incontournable Moralité : Les fables, c’est merveilleux, dès qu’on les laisse écrire par d’autres plus doués.

 

……………………….

 

Voyons plutôt la réalité : 40 ans après le lancement du 1er laboratoire spatial, deux exoplanètes situées hors de notre système solaire sont découvertes. Jumelles de la Terre, ayant tout pour abriter la vie.

 

Quarante ans dans le désert stellaire et ce n’est plus un mirage ! Mais une honte :

 

L’humain du présent, en sa suprême intelligence, mettra bien moins de temps que ça à rendre ces nouveaux mondes invivables.

 

………………………….

 

CI très bas : Clause de sauvegarde décidée : Les frontières suisses seront un peu moins perméables à l’immigration massive. Ne seront délivrés que 53'700 permis entre juin 2013 et mai 2014.

 

Quant aux naturalisations, leur rythme a été freiné, ce qui se comprend. À noter qu’en ont bénéficié quelques personnages en vue particulièrement critiques, comme Alain Delon ou Tariq Ramadan, l’Egyptien petit-fils du fondateur des Frères musulmans.

 

Qui essuie un revers, dû à cette clause de sauvegarde. En effet, afin de sauver l’Egypte de l’obscurantisme et de la décadence qu’elle subit, M. Ramadan, sur le point de bénéficier d’un regroupement familial, voit s’envoler son rêve de faire venir la totalité de ses Frères.

 

………………………….

 

Tolérance et reconnaissance, encore : Je ne sais quel journaleux local bavait dernièrement son encre la plus obscure, au sujet de l’humour de Me Poggia.

 

D’emblée je vous arrête : Je ne suis ni MCG (il l’est d’ailleurs à peine plus que moi) ni son nègre.

 

En matière de cales, embourgeoisées ? Fi ! Science n’est offerte, certes, à chacun. Mais de là à mettre Me Poggia aux fers … pour avoir osé ci parler de « cas Binet » et de « cas Huzac » … Quelle belle ingratitude.

 

Car, sans même connaître tous les tenants de l’histoire, il me semble que si « l’escroquerie en bande organisée » (chut, on n’appelle jamais ça de cette manière quand la crapule est trop puissante, on parle de négligence, d’erreurs de gestion, etc) si l’abus de confiance des assureurs a été condamné, et qu’une partie de la rapine sera rétrocédée aux assurés lésés, ne serait-ce que pour ce détournement-là, c’est un peu beaucoup énormément grâce aux talents de notre super Mauro. Merci à lui, qui a beaucoup de cas pas cités.

 

…………………….

 

Et sinon : Heureuse nouvelle pour les jeunes mères en dépression (post-partouze)  post-partum ; Cette déprime postnatale bien connue qui les ravage après l’arrivée de bébé. Avant même la fin de leur congé maternité, de celui de paternité de leur mari et des nombreux avantages financiers et professionnels qui leurs sont offerts, grâce aux cotisations à sens unique que versent à leur exclusif profit les « pédés et gouines », dépourvus de tous avantages sociaux, sur lesquels, chez nos voisins comme ailleurs bientôt, il semble convenir de cracher régulièrement en défilés de bons parents normaux (voir plus haut).

 

Ainsi, soucieux d’apporter son soutien aux victimes de post-partum, le bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche leur offre généreusement ce conseil :

 

Assez de cette marmaille qui vous casse les oreilles durant ses cinq premières années. Certes, elle rapporte en allocations et autres subsides ; Mais dépenser ça pour un sale mioche ? Que nenni. Economies avant tout.

 

En l’occurrence, les boîtes à bébés prolifèrent. Il suffit d’y jeter le rejeton ou les deux-trois avortons si c’est le jackpot. L’abandonner durant 364 jours, durant lesquels les heureux jeunes parents promèneront la poussette avec une poupée dedans. Le 365ème jour, la mère se pointera au Service des enfants bazardés et réclamera son bien à grosses larmes. (Le Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche propose à cet effet un kit poivre-piment pour yeux, à très bon prix). L’on dispose d’un an pour revenir sur une décision d’abandon.

 

Et il suffit de le balancer dans une autre boîte ; Ne pas le  nourrir, au risque qu’il ne passe plus dans l’espace prévu après la quatrième année.

 

Alors, ma jeune amie, ce moral, remonté ? Hein ? Cynique ? Moi ?

 

Avec plaisir.

 

………………….

 

Sinon : Coutumière de subir les injures les plus grand guignolesques, la Corée du Sud n’a pas vu venir l’insulte de Bill Gates, décontracté fournisseur de réacteurs nucléaires, ayant salué la Présidente en gardant une main dans sa poche !

 

Suprême indignation ! Totalement incompréhensible !

 

Quelle tristesse : Ce « pauvre » Bill, qui n’articule pas un mot de coréen, et croyait tellement bien faire en démontrant d’office qu’en matière de nucléaire il n’a pas peur de mettre la main à la poche.

 

…………………

 

Finalement, dites, pour oublier tout ça : L’argent inutile … n’existant pas :

 

Comment se distingue la manière de se nourrir propre aux chats argentins ?

 

En ne lappant pas.

 

…………………………

 

Et le premier qui dit que ma patte agonise …

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.