« 2013-02 | Page d'accueil | 2013-04 »

27/03/2013

QU’ON PLIE CITÉS ?

Il en va ainsi de la mémoire en gruyère de nos deux-trois dernières générations. Des fléaux qui, au début du XXème siècle, furent endigués très difficilement, après avoir causé d’innombrables drames, détruit la vie de milliers ou millions de personnes, sont réintroduits : L’absinthe libre, le loup, l’ours, l’obscurantisme, le sécuritarisme … à flinguer à nouveau. C’est bien malin.

 

J’aimerais tant n’avoir à critiquer … mais est-ce de ma faute ? Voyez, je critique déjà par anticipation le fautif, qu’il soit ou non moi. Non. Je ne devrais pas. Il est très vilain de critiquer avant la Fête des œufs & cloches et du tapin des petits lapins.

 

Afin de mieux vous en dissuader, je vous conte-ci l’authentique aventure survenue à l’une de nos connaissances, anonymisée pour la circonstance.

 

La femme n’en peut plus, elle est en burnout, harcelée depuis des années par une infâme cheffe. Elle se rend au syndicat, ou dans un office d’orientation ou chez un psy, à la police, comme vous voulez, ça ne change rien, elle a besoin d’aide urgente. Appelle un peu de tous côtés. Finit par recevoir une convocation pour un entretien au Service tel et tel où elle se rend.

 

Un Monsieur la reçoit cordialement. Elle craque alors et déverse le comble de sa rage et tout son fiel sur la charogne de salopiote de supérieure hiérarchique criminelle qui la mine, et tout ça. Et fusent les « Je n’en peux plus, cette garce de mal-baisée de, disons, Marie Durand, doit gicler de là, personne ne peut plus la puer … ».

 

Compatissant, l’interlocuteur apporte alors l’aide attendue à cette victime sans autres formalités. Et il lui tend sa carte de visite en lui  souhaitant bonne chance :

 

La femme lit et … « … Mais, … Pierre Durand … vous êtes … ? »

 

« Eh oui, Madame, son mari, et croyez bien que je vous comprend ».

 

………….

 

Bien moins grave : Cadeau Maudet offert aux autres cantons : Genève exporte sa délinquance !

 

Lausanne durcit à l’extrême ses mesures policières.

 

Toujours 1 – 0 dans la partie de ping-pong.

 

Genève va bien finir par devoir concéder le nul …

 

                                                                                  à Lausanne, en un but instructif sur les nouveautés déviées des techniques répressives …

                                                                                  existe Athletissima et ses musclés lancers de poids.

 

………..

 

N’en soyez si tout soudain chamboulé(e)s, prenez-en ce que voulez, de préférence inattaquable, et poursuivons :

 

………..

 

Cow-boys encore, et vilains indiens jurassiens, qu’agrafe le Telegraph du jour :

 

Absinthe : Après 30 ans d’illégale distillation, sous clandestine couverture prévaricatrice de shérifs successifs  chargés de faire respecter le copinage au Val de Travers : Un habitant de Fleurier  remporte deux médailles d’or pour la confection de ses poisons !

 

Ainsi : À peine que l’inévitable légalisation du cannabis sera enfin correctement votée, et malgré le fait que l’herbe n’a jamais tué, elle, le chanvrier Bernard Rappaz va ployer comme un général de république bananière, sous sa veste chargée de dizaines de médailles !

 

………..

 

Pour changer un peu d’air : Last-Minute : 7 jours en Egypte pour 800.-

 

D’autant plus donné que sur place de gentils organisateurs offrent plein de divertissements inoubliables pour vous : Lapidations, tranchage de mains, viols collectifs, pendaisons …

 

………………

 

Quant à l’Allemagne, ça ça peut vous plaire, tous les dégoûts sont dans la nature, mais prudence : Voyez ce qui vient d’arriver à une ribambelle d’apprentis Suisses, infectée aux noravirus provoquant vomissements et diarrhées en masse dans un train.

 

Interrogés ensuite, les jeunes ont affirmé «  Tout ce qu’il y avait de bien dans ce voyage à bas prix c’était les tartes Ikea, englouties avant le voyage du retour. Et pour le reste, on ne s’est jamais autant fait chier ».

 

………………..

 

Puant, encore : Teutonne OPA de Tamedia sur l’information romande. Des dizaines de rédacteurs vont gicler, et va sans doute couler un canard orangé déjà tout mangé … Ou … la T… ! Là, toutes et tous, on bombarde jusqu’aux plus hautes Instances de plaintes contre les responsables vite trouvés de ce véritable médiacide : Pour rappel, le billet de M. Plomb :

 

Journal COOP Georges Plomb  - écrit le 19.02.2013 dans Médias :

 

Christoph Blocher, a 72 ans, chercherait à étendre son influence sur le monde suisse des médias. Aujourd’hui, le maître à jouer de l’UDC peut compter sur des titres amis comme la «Weltwoche» et la «Basler Zeitung», sur la télévision par Internet «TeleBlocher», par exemple. Désormais, Blocher viserait le groupe du Tages-Anzeiger» («Tamedia»). Plusieurs actions sont lancées («Der Sonntag» du 17 février). D’abord, la «Weltwoche» procède à des attaques répétées contre le passé «gauchisant» de l’actuel rédacteur en chef du «Tages-Anzeiger», Res Strehle. Le but est de peser sur la ligne du quotidien zurichois, jugé «trop à gauche» par les blochériens. Presque en même temps, la «Basler Zeitung» et «Tamedia» prépareraient la promotion commune de la «SonntagsZeitung» (de «Tamedia») dans la région bâloise. Incidemment, l’imprimerie de la «Basler Zeitung» ferme et le journal devrait être imprimé sur les presses zurichoises de Tamedia. Pour Blocher, la simultanéité de ces actions serait un moyen d’arriver à ses fins. Certes, Pietro Supino, éditeur de «Tamedia», protège Res Strehle. Mais certains croient déjà observer des adoucissements au «Tages-Anzeiger».

«Tamedia» est un poids lourd de la presse suisse. Outre ses titres zurichois, il contrôle d’influentes publications dans le canton de Berne (dont «Der Bund», «Berner Zeitung») et en Suisse romande (dont «24 Heures», «Tribune de Genève», «Le Matin»), pour en citer quelques-unes. Christoph Blocher présume-t-il de ses forces? On a parfois tort, il est vrai, de le sous-estimer.

………………….

 

En effet : Mais constatons également ici le comble de l’abominable stupidité blochérienne :

 

Licencier quantité de journalistes romands, de peur qu’ils puissent être gauchistes !

 

………………….

 

Comme quoi l’erreur peut être inhumaine !

 

Bref, allons-nous longtemps encore devoir subir l’insoutenable diktat sur l’information de quelques nantis obscurantistes ?

 

Qu’Odieux ne protège la guerre des röstis, prête à être déclarée !

 

Mais pour leurres : Sauvons-nous près de là où s’annulent si facilement les résultats de scrutins, et conseillons :

 

Damphreux, dans Freud devrait trouver la solution.

 

Car, ce village de notre Jura ne supporte qu’en Ajoie quelques filles de joie taquinent maires et mères enquiquinent.

 

………………….

 

Sinon : Mes remerciements à l’excellent Geluck, qui ma touche a touillé, et bien fait rire pour son clin d’œil en le gratuit du jour : Oui, Ali l’a lu !

 

…………………..

 

Et une pensée pour Chypre : Pas très rassurante : Le Gouverneur de la banque centrale a pour prénom Panicos !

 

Tout s’explique.

 

Pour ne rien changer de mes régulières exclusivités, je fus l’un des premiers visiteurs à pouvoir rouler sur la ligne verte de Nicosie, en ce no-man’s-land ni Grec ni Turc, lors d’un essai d’accalmie. Ce fut d’ailleurs bien moins chaud qu’avec notre Palestinien de chauffeur et garde du corps en Cisjordanie, alors qu’en toute innocence un ami pointait son Nikon sur un convoi de chars d’assaut. Et bien moins chaud encore, pour revenir à Chypre, que l’arrestation hypermusclée d’un « terroriste » Turc dans notre hôtel de Limassol.

 

C’est ainsi que devraient être traités les terroristes du capital, infligeant actuellement barbare traitement à l’île d’Aphrodite, pour couvrir les dettes accumulées par eux-mêmes au plus tordu des jeux boursiers.

 

…………………….

 

C’est cependant ici, à Genève, que l’auteur que vous préféreriez sans doute détester, ce bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre, songe pour la première fois à apporter concrètement son concours politique, en la lutte vitale contre l’extrême-droite locale au pouvoir depuis trop de désastres. Et ralliera vraisemblablement, en qualité d’Indépendant le mouvement « Ensemble à gauche », que les sauveurs du petit peuple Vanek et Grobet ont l’excellente idée de concocter.

 

Ainsi trouverons-nous l’élan nécessaire pour que la justice locale cesse de battre des records d’absentéisme au travail. Dont les conséquences gravissimes sont manifestes.

 

Mais c’est humain, pour ces pauvres Magistrats, victimes premières des friquées crapuleuses connexions : Il n’existe rien qui ne mine plus et rend durablement malade que de n’avoir rien à faire à son poste.

 

Et, comme présentement : Lorsqu’il n’y a plus de justice il n’y a donc plus de travail !

 

……………………..

 

Je vous laisse tout à vos chocolatières adorations. N’oubliez pas que de vous offrir de Bonnes Pâques is hard.

 

Ali GNIOMINY

Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche

21/03/2013

MINE HÉROS

Des punaises de lit infestent la caserne de Colombier !

 

Pauvres recrues. Comme si de se voir parasitées par les obligations militaires ne leur suffisait pas.

 

De mon temps, je ne me contentais que de glisser ma mygale en plastique dans certains lits de cette caserne. Et la seule punaise était ce nabot de teigneux lieutenant neuchâtelois. (Avez-vous constaté combien les plus vaches, qui ne rient pas, sont toujours dans l’ordre : Neuchâtelois, Vaudois et Valaisans … ?)

 

Oh, pardon. J’allais stigmatiser. Je n’ai rien dit. Mais c’est vraisemblablement un Neuchâtelois, le premier qui a suggéré que ces punaises devaient être arrivées dans les lits de la caserne par la faute de requérants d’asile.

 

Comme si des soldats, ou ce genre de responsables de centres d’accueil, pouvaient coucher avec des requérants …

 

Absurdité vite démentie à grands cris par la Grande Muette, affirmant que cette provenance est impossible.

 

Pas besoin d’être très malin pour comprendre qu’en fait, celui qui a contaminé Colombier avec ces punaises est Robert, le frontalier tricheur parasite qui vole le pain des Genevois.

 

…………….

 

Et donc, à Genève : Les fonctionnaires sont priés de s’occuper du nettoyage :

 

Voyez la scène :

 

« Mais que fait donc le Professeur ? Son patient agonise ! »

 

« Il en a pour une petite heure encore, le temps qu’il finisse de descendre les poubelles, nettoyer les vitres, récurer le sol, détartrer la cafetière … »

 

……………….

 

Mais non, voyons, je plaisante. Chacun aura compris que les fonctionnaires sont à présent priés d’effectuer le nettoyage professionnel de la plupart des incompétents qui les dirigent.

 

……………….

 

À part ça : On dit que dix crimes minent action, donc je ne commettrai pas même le premier. Pour exemple,  je ne jetterai nullement la pierre au PLR valaisan à terre, ce n’est plus la peine. L’UDC lauréate des votes de droite (défunts et démentifiés généralement compris), l’UDC valaisanne dispose d’une jeunesse intolérante, homophobe et xénophobe dite non-déviante, protégée par les plus hautes Instances nationales, jeunesse qui ne tardera pas à s’autoriser en toute impunité la lapidation des adversaires politiques.

 

À laquelle, ironie du sort, semblait se préparer le PLR, en priant ses membres les plus influents de ramener des pierres du monde entier.

 

…………………

 

Voix de pavé, encore : Le Phoque d’Or est décerné à la plus glaciale des chansonnettes, car : Quelle poisse on ne méritait pas ça, dès le 1er avril ça jettera un froid lorsqu’on devra subir, en chaîne sur le monopole sonore des manchots médiatiques, monocorde litanie à la Bruni maltraitant du pingouin, mélopée à double-sens, dit-on ! Tiens ? En le but, vaguement suggéré, de contourner l’interdiction morale de cracher la haine de son clan face aux pingouines ? …

 

………………..

 

Bank is au terme … (pas terrible celles-là, je sais, mais vous faites mieux vous, avec les oreilles et les doigts gelés ?) … de sa route, et à la source de sa pratique, mais je le répète, inutile de l’interroger car la brune nie.

 

Elle qui sera modèle, dès septembre, choisie comme égérie de Bulgary. Vous savez, cette marque de grand luxe traquée pour évasion fiscale.

 

Ainsi, sous le règne du couple amateur de fausses notes, le pays conquis fut plus que jamais cédé parcelle par parcelle à pas si vil prix au Qatar.

 

L’on murmure qu’ils auraient même vendu au Qatar le ventre d’une ex-ministre de la justice. Mais allez croire à ces histoires de vipères du désert …

 

……………….

  

Bien plus certain : Représentant des adorateurs du veau d’or helvétique, Didier Burkhalter affirma hier au pape François … (qu’est-ce que ça peut faire familier, proche du peuple, ce prénom fourre-tout, mais ça devait arriver, la suite logique donnée à feu « Dieu », le Tonton François, même si le mythe est renfloué par un nouveau François pas si politiquement angelot que ça. Franchement, la place de François Ier était prise de longue date, certes, mais les Jean, les Pie .. sans sacré numéro, ça n’aurait pas fait sérieux. Longue vie à François zéro) … Burkhalter a dit au pape : « La Suisse estime fondamentales les valeurs de paix et de lutte contre la pauvreté, si fondamentales qu’elle les a inscrites dans sa Constitution »

 

Le Saint Père s’est ainsi réjoui que la Justice Suisse empêche si consciencieusement que la paix intérieure ne soit troublée, du fait qu’énormément de citoyens sont  précipités dans la pauvreté par d’orduriers lobbies corrompant ouvertement votes et lois, trahissant sans scrupule la Volonté Populaire, s’autorisant à pratiquer impunément maintes escroqueries de haut vol : Obligation de payer la téléphonie ou l’assurance-maladie de base le triple de ce qui se paie à l’étranger, des loyers, achats et charges en général ordurièrement surévalués au détriment exclusif des plus démunis, abusés et dépourvus de toute véritable défense ou protection de l’Etat timocratique inféodé aux plus cossues crapules.

 

François 0 n’a pas manqué de bénir l’image d’épinal suisse de la lutte contre la pauvreté hors frontières, feignant d’ignorer que le généreux pays donateur dépouille et trahit en fait son peuple d’ignoble manière. En étant, pour exemple encore, semble-t-il  incapable de fournir un décompte sérieux, depuis 1949, de la totalité de son or séquestré entre autre à Fort-Knox. Une initiative UDC, visant au rappatriement urgent de ces milliards et à la fin de leur dilapidation, risque bien de réserver une très méchante surprise, quant aux restes des biens du souverain.

 

………………….

 

Enfin, moi, ce que j’en dis … alors que des milliers de personnes sur plusieurs continents me lisent jour après jour toutes affaires cessantes, et encouragent parfois vivement, ne démontent jamais ou ne contredisent avec intelligence ce que j’affirme, sont enfin conscientes de la valeur de mon travail, à l’inverse des guignols locaux chargés de reconnaître et rétribuer les authentiques talents d’utilité publique, … ce que j’ai à dire de tout ça ? Que ces incompétents, perpétuant omerta par indifférence à mon encontre, et maintien de ma ruine organisée, font honte à la culture suisse, et à l’histoire des atteintes les plus sournoises à la liberté d’expression. Et que leur malveillance et ignorance crasse, leur préjudiciable inefficacité, les ont déjà ridiculisés pour bien des générations à venir.

 

Croyez ainsi que je n’ai rien contre l’écrivain-prototype encensé, que je n’ai jamais lu, et qui affirme sur un quotidien: « J’ai besoin de tisser un cocon de mots pour me protéger du monde extérieur ».

 

Il démontre simplement ce que paient tous bornés ou corrompus « décideurs d’achat d’art » ce qui ne dérange surtout pas : Un repli intérieur protecteur, et c’est tout.

 

Aucune valorisation à espérer pour l’écrivain jalousé jusqu’au mépris, affirmant à l’inverse : « Vous avez besoin que je démêle, pour vous protéger, un écheveau de trahisons vous emprisonnant ; Que je me mette en danger ».

 

Voir ses mérites récompensés est le droit de qui de notoirement talentueux, visiblement méritant.

 

Qui de chargé de valoriser impressionnant travail fourni, qui se soustrait à son obligation, est prévaricateur et sera tôt ou tard publiquement jugé en conséquence. Ou échappera à l’opprobre s’il s’amende sans délai, par couverture idoine dudit patrimoine artistique.

 

…………………

 

En cette attente, un fait de printemps retient encore mon attention. Qui résume à lui seul ma détermination à rester toujours en éveil :

 

Perquisition chez la Directrice du FMI !

 

C’est proprement scandaleux. Un principe fondamental a été bafoué :

 

Au FMI,  tout comme au Vatican : Il ne faut jamais baiser la garde.

 

…………………

 

Fin de pavé. Que l’amarre soit au plus vite desserrée, ou je finirai par vous balancer-ci les tenants de l’un des plus impressionnants futurs procès politiques et médiatiques du siècle … en souffrance.

 

Ali GNIOMINY


Que vous voici autorisés à nommer en toute simplicité: Sa Remuante Seigneurie le Roi-Député du Parti Railleur d'Extrême-Centre, va de soi.

14/03/2013

EST TROMPÉ …

À l’ingrat souillé.

 

Gonflés, que ses propos trônant en la rubrique « Opinions », page 2 de la Tribune de Genève du jour de la fumée blanche :

 

« Lorsque je pris en 1983 la décision de m’établir dans votre pays … je pensais changer d’horizon et de niveau de pensée, alors que je .. faisais que sortir de la fange pour plonger dans la fosse septique ».

 

Ah, l’impudent ! Issu de la fange, ayant joui des plus belles fesses et tombé dans les fèces !

 

……….

 

Qu’il soit mis au parfum ! Afin de le féliciter d’apprécier tellement notre fosse septique qu’il y patauge depuis trente ans :

 

Je lui offre cette anecdote, évidemment authentique, et rare opportunité : Alors qu’en 83 il sortait de la fange, je dirigeais les chefs d’équipe d’un parc de camions et camionnettes chargés de dératisation et de vidange de fosses septiques. D’où mon obsession persistante de rendre plus propre la fosse dont il parle.

 

Aussi, inutile qu’il soit sceptique à mon égard, je conçois parfaitement ce qui le contentera enfin :

 

Au vu de l’étendue et de la puanteur de cette fosse l’incommodant tant, les grands camions sont indispensables ; Avec mes nauséabondes amitiés, je vais lui envoyer les grosses suçeuses.

 

………….

 

Élevons-nous légèrement vers autre trône :

 

L’Argentine aux anges ! Imaginez : Un pape et un Messi !

 

………….

 

Seule ombre au tableau : Risque de se trouver fort peu en odeur de sainteté le rédacteur de la TdG de mardi, qui présentait comme difficilement papable l’actuel élu, … dont la santé est si fragile ….

 

Aïe : Genre de gaffe à se faire excommunier sur-le-champ. Un peu comme si quelqu’un osait supposer que le nouveau pontife fait juste la transition pour quelques mois, histoire de préparer l’Histoire à la présence, simultanément ou à la suite, de papes Sud-Américains.

 

Car, franchement, en 2014, une coupe du monde de foot au Brésil avec un pape brésilien ça en jetterait un max ? Non ?

 

Et, tant qu’à faire, puisque c’est entré en les vaticanes mœurs, pourquoi pas un pape par pays?

 ………….

Bref : Je n’irais pas jusqu’à dire que ce jour est de deuil national au Brésil, mais pas loin. Il faut connaître l’atavique aimable rivalité entre Argentins et Brésiliens, et en l’état j’en connais un bout. Feu mon Vénérable beau-père  Brésilien fut recueilli au couvent Jésuite à l’âge de sept ans, orphelin de mère et vendant des journaux pour nourrir son père malade. Puis chez les Franciscains. Le récit du calvaire encouru en ces obscurs cloîtres, pour le peu qu’il pouvait nous conter, même après tant d’années, nous hérissait les cheveux. Extrême dénuement permanent, coups réguliers, offrant une endurance exceptionnelle, inégalable. À 77 ans, un mois avant son décès d’un cancer de l’estomac, j’engueulais copieusement ce regretté illustre Vénérable, qui s’étonnait de devoir poser sa charge au milieu d’un escalier, avant de continuer l’ascension avec un sac de 50kg de ciment dans les bras.

 

Le nouveau François Ier est assurément résistant, mais à trop tirer sur la corde, lui-même ne sait plus mesurer son usure.

 

Quoi qu’il en soit, le message est limpide, en cette austère époque. Je vous le résume en vous invitant à méditer sur ces phrases de Saint François d’Assises, dont l’athée que suis a jadis étudié la vie avec délectation durant des dizaines d’heures, plus que celle de tous autres Saints. Non non, vous ne vous trompez pas, je fus protestant, avant de donner ma démission à l’industrie religieuse. Ce qui ne m’a pas empêché de m’intéresser à toutes autres tendances religieuses, par ailleurs tout aussi fondamentalement infantiles et/ou cupides.

 

François d’Assises disait donc :

 

« Voyez les petits oiseaux, ils picorent deux trois graines, ils boivent quelques gouttes d’eau … et ils s’envolent »

 

Mais aussi :

 

« Jetez-moi une pierre, je vous donnerai un petit pain  »

 

Moralité : Le catho nouveau sera pauvre, très pauvre, volontairement pauvre, totalement pauvre, il aura tout dilapidé, et se chargera cependant de nourrir des inconnus, à condition qu’ils le maltraitent.

 

Décidément, de même qu’une entreprise qui fait faillite renaît facilement, et voit ses affaires fleurir sous un autre nom :

 

De même, l’Eglise catholique devrait s’appeler prochainement Eglise de Masochistologie.

 

……………..

 

Fais-moi mâle, chaud nid, fais-moi mâle …

 

 

Ali GNIOMINY

12/03/2013

KORÉ – KORÉ, GAGNEZ EN SAUTANT

Jouer koré, en créole haïtien, signifie jouer le numéro précédent et le suivant du chiffre pressenti comme susceptible de sortir dans une loterie, course, etc. Chacun aura déjà fait l’expérience rageante de sa grille de loto sur laquelle systématiquement deux à quatre numéros tirés sont précisément les voisins directs de ceux qui ont été cochés. Et quel amateur de quintés a une seule fois perdu sans que son jeu ne comporte trois chevaux sur les cinq, soit obligatoirement deux insuffisants dans les trois premiers et incontournablement le cheval arrivé quatrième ?

 

Jouer koré demande bien de la réflexion et un certain nombre de formules pour couvrir en bonne partie les chiffres pressentis en misant sur leurs voisins d’avant ou/et d’après.

 

À présent que vous voici devenus plus savants, même si l’orthographe de koré n’est pas certaine, mais je ne veux pas déranger mon excellente amie Haïtienne pour autant, extrapolons un chouia ce principe de jeu.

 

Imaginons un tyran sanguinaire, terrorisant son peuple et la planète entière. Les gouvernements de tous pays misent plus ou moins gros sur sa destitution ou destruction, et par koré mal étudié, sur les bénéfices à retirer ensuite de l’assistance et de la reconstruction du pays.

 

Et c’est tout. Donc ils ne gagnent jamais, ou très difficilement. Car s’ils appliquaient le vrai koré ils devraient raisonner ainsi :

 

De même que les formateurs de terroristes sont plus responsables encore des abominations commises que les exécutants eux-mêmes, de même ceux qui laissent repartir d’établissements de luxe suisse-allemands un fou furieux formé à dite bonne école, exposant  actuellement son savoir et l’intelligence acquis à très grands frais, s’en tireront systématiquement sans le moindre scrupule ni reproche.

 

Moralité : Si les peuples misaient un peu plus sur le nettoyage du blanchiment de cerveaux sales en Suisse, le monde irait bien mieux.

 

……………………..

 

Sale, encore (en soldes) :

 

Parlant de misérables, j’ai eu grand-peine, l’autre matin dans les rues basses, pour l’âme des patrons de la jolie jeune fille-sandwich qui se baladait avec ses deux grands panneaux marqués : SALE – Liquidation … etc.

 

La marque qui paie cette gamine pour faire les trottoirs prévoit à coup sûr d’appeler ses prochaines créations :  « Cochonne et Salope »

 

Mais c’était d’autre saleté que j’avais à vous causer :

 

……………………..

 

Pollution insupportable au Vatican !

 

Le poêle fournissant la fumée noire et finalement blanche, indiquant l’élection du nouveau pape, est alimenté par des produits chimiques !

 

Cette religieuse pollution a cependant prétendûment une raison d’être :

 

Plus le trou dans la couche d’ozone sera élargi, plus il y a de chances que retombe sur Terre leur Messie !

 

Et le pire est qu’il est vain de porter plainte contre tel type d’empoisonnement, pour obtenir légitime dédommagement : Les contomats du Vatican sont exclusivement en latin, et le sesterce n’étant plus en circulation …

 

Pour l’heure, les pollueurs sont reclus, face à un dilemme insoluble : S’ils choisissent un pape noir, les mystifiés mèneront la planète comme prescrit jusqu’à son apocalypse, et si l’élu est de la bonne couleur annonciatrice, il y aura traditionnel favoritisme et racisme.

 

Enfin, tout laisse à croire que le prochain demi-dieu chef d’Etat manager de l’industrie de la crédulité sera jaune ou peau-rouge, soit bileux ou couperosé.

 

Quoi qu’il en soit : Balayons objectivement toutes vieillottes inepties :

 

Le XXIème siècle restera matériel ou ne sera plus !

 

Ali GNIOMINY

07/03/2013

QU’ABATTE MANNE JUSTICE SCIÉE ?

Un faux Batman remet à Scotland-Yard un véritable auteur de délits mineurs désireux de se rendre. Eclats de rire au commissariat, et vives félicitations.

 

Que voici splendide exemple de justice dans la joie, que s’empresseront d’imiter nos myriades de milices locales de surveillance incontrôlables.

 

Telle rigolote pratique se propagera avec l’effet de bêtise traditionnel du buzz, et chacun s’y mettra : Du simple facho de quartier jusqu’aux faux justiciers de notre actuel Parlement de milices.

 

Ainsi : Cat Leuthard, Widmerschlumpfette, Johann Spieder-Amman, Popeye Burkhalter, Barbarella Sommaruga et Superberset parviendront-ils à détrôner l’usurpateur calife Ueli Iznogoud, et à exterminer les ignobles lobbies économiques corrupteurs de votes et lois ?

 

A suivre … Aux prochains numéros … ?

 

…………..

 

En attendant : Un petit creux ? Suivez les bons conseils de Cradingue.ch :

 

Ikea retire de ses cafétérias de 23 pays des tartes contaminées aux matières fécales.

 

Un scandale ! Ce dessert rappelait si merveilleusement le fumet naturel des boulettes de bœuf de cheval.

 

Les tartes retirées seront évidemment généreusement remplacées par des crottes en chocolat.

 

Ce cas catastrophique sera vite oublié. Ikéa innove sans cesse. Ne tardera à rénover ses cafétérias, en lesquelles le client montera lui-même son repas en kit. Tout sera mis à disposition pour la confection d’un menu : Les ingrédients, et pour la cuisson un bon verre d’eau de cuvette des w-c, bien moins chère que celle du robinet !

 

…………….

 

Faits calfeutrés encore, pour lesquels il convient sans doute de modifier légèrement toutes appellations : Afin d’égarer les stupides lecteurs, étages d’avocats, etc :

 

Après Sotvartis, le groupe pharmaceutique Cloche, aura lui aussi prochainement un nouveau président de son conseil d’administration.

 

Reste à savoir (relire-ci quelques billets en arrière) si l’introduction de ce nouveau membre se produira avec ou sans Vaseline !

 

……………..

 

Des lits d’initiés, passons à l’aise à la baisse … des retraites d’humiliés spoliés, trahis, haïs, liés sans méfiance à des rats par contrats mensongers de prévoyance en danger : De détournement. Comme en ce moment !

 

Oh, et zut, leur trahison, leurs leurres, auront raison des putes de la déviance des assurances. Lasse est la populace, la masse inquiète ramasse les miettes, gentille, puis fout un pain aux petits copains !

 

…………..

 

Voyons ailleurs meilleurs payeurs :

 

À Charlotte, dans un club de strip-tease, pom-pom girls, etc, le rappeur Drake jette 50'000.- en coupures diverses au pied d’effeuillées à croquer !

 

J’ignore tout de ce que ce cher Drake couine, mais je conçois belle métaphore d’une racaille lobbiste  dilapidant de manière ciblée le fruit de ses rapines, en récompensant pour services politiques rendus des créatures peu chatouilleuses sur la Morale.

 

……………

 

Sur ce : Une sereine fin de semaine.

 

Ali GNIOMINY

01/03/2013

GAI T’ES ?

Les paroles volent, les écrits rient : Mais :

 

Exercice de diction : (Nerfs solides uniquement !) Avant de larguer les voiles et d’envoyer la vapeur :

 

À présent que vous répétez vingt fois de suite sans erreur « Les chemises de l’archiduchesse sont-elles sèches, archi-sèches », passez au stade suivant. Remplacez tous les « ch » par des « s » et l’inverse. Et répétez dix fois « Les semiches de l’arsidussèche chont-elles chesses arsi- chesses », puis cent fois encore sans vous tromper, plus rapidement en alternant la première et la deuxième phrase.

 

Bien, vous êtes occupé(e)s pour un petit moment, ça me culpabilise un peu moins de ne pouvoir vous divertir à souhait, ces jours-ci. Et puis, qu’est-ce qu’il ne faut pas inventer pour gagner un peu de temps sur ce qui vient …

 

Oui, à part ça, dites-moi, comment donc font nos amis Belges, une fois qu’ils écrivent ce qui précède, sans jamais savoir employer le verbe pouvoir ? … « ça me culpabilise un peu moins de ne savoir vous divertir à souhait ? » Ce n’est pas du tout ça : Savoir ? ça je sais vous divertir ! J’ai la frite pour ça, mes os se tendent de rire sous le vent du Nord, je ne vous dis pas combien ravive mes rhumatismes l’idée même du plat pays que ne connais pas, ni ne sais ne connaître avant ma dernière bière. Car, je l’avoue, les Belges sont généralement de vrais canons, très beaux et (non, non) bons. Tel le superbe Philippe qui étudiait à Aix, et Jean-Philippe … (au fait, la direction de la brasserie Lip signale que pour raisons de décence elle n’engage jamais d’employés dont le prénom est Jean-Philippe). Vraiment, avec les Belges : Aux waters, l’eau morne, pleine de Gueuze, éclabousse à l’excès, à coup sûr, jusqu’aux murs. Des mecs comme ça, que ces Belges. Et ces jeunes Wallonnes, qui allient sympathie, absence de connerie et airs de Barbie …

 

Foin de taquineries, et mes vœux les meilleurs de prompt rétablissement à mon excellente amie Arlette, du Val de Sambre, artiste et traductrice des plus hautes sphères européennes, traversant une période difficile …

 

Nos animés desseins pour janvier prévoyaient un petit saut à Charleroi, ce fut contrecarré par des soucis de santé, mais ce n’est que partie remise.

 

J’irai sans doute un jour prochain, puis retournerai en Belgique, jusqu’à ce que je sois parvenu à saisir tous les mystères et paradoxes de ce dit si plat pays.

 

Comment, pour exemple, se fait-il que le berceau des Marches Blanches anti-pédophilie ait, pour fierté et symbole connu du monde entier, un petit garçon nu faisant pipi ?

 

Oups. Je ferais mieux de la fermer. Dutroux risque d’être libéré s’il plaide la faute du Manneken-Pis pour incitation publique à inique excitation.

 

Ah non, pas de risque qu’il puisse obtenir gain de cause, je crois qu’il s’attaquait plutôt aux petites filles.

 

Qu’il attende, pour intenter un procès en Italie au propriétaire d’une statue de petite fille urinant, l’érection du monument qui remplacera la fontaine de Trevi, pour fêter la réélection surprise et les aspirations d’un taulard en cavale politique.

 

……..

 

Et si « Mousse au lit » nie, qu’il aille se faire voir.

 

Bien que, le cas échéant, il ne puisse être comblé à 100%. Attendu que 10% des Grecs sont atteints d’une forme d’anémie.

 

10% des forces vives en moins, dont ne tiennent aucun compte les manipulateurs de notations, qui punissent à 100% ce pays.

 

Ils ont beau se saigner à la tâche, pour les beaux crocs des vampires de la notation, du moins exécuter ce que leur anémie leur permet d’accomplir, mais rien à faire, cette anémie interdit à ces pauvres Hellènes même le don du sang. A 2'200.- le deal du litre en Suisse. Nation ayant la bonté de le faire, à bien plaire, 750.- le litre aux Grecs, mais songeant pour raison économique à cesser ses envois, si j’ai bien tout compris. Qu’un blessé grec n’a pas autant besoin de sang qu’ailleurs.

 

Mais enfin, ça c’est des trucs dits d’éthique, alliant des hontes aux logiques. De coriaces problèmes à étudier en amont pour éviter les désastres. Un peu comme si des débiles conservateurs sabotaient la raison législative, en tentant de parvenir à imposer l’ajout dans la Constitution de « La protection de la vie humaine ». Article empêchant certes toute interruption de pontes inconsidérées de prosélytes greluches à lunettes et robes jusqu’aux pieds, mais protection constitutionnelle qui permettrait ainsi à tout un chacun de se retourner contre l’État pour tout ce qui tue l’individu, le stress des impôts, la pollution, la subjectivité des médias, le boulot, etc. Merci, la droite dure. Là vous faites fort en l’art de l’autogoal général, bravo. Il y a encore des solides dans vos rangs.

 

Malgré de petites choses aussi fragiles que Jurassiennes d’en haut, en contrée alternant shérifs impitoyables et faibles d’esprit appelés aux plus hautes tâches. Adeptes, certainement, de la Fée des fous ayant été par eux légalisée. Habitués à sacrifier régulièrement au culte des sacrées cuites à l’absinthe et autres drogues protégées, et disparaissant épisodiquement de la vie publique pour décuiter.

 

Ah, si certains grands malades pouvaient expérimenter ce que je vis à présent, après avoir simplement réalisé, osé avouer, intégré définitivement que j’étais alcoolique et que ça me détruisait, le 16 septembre 1998. La libération conceptuelle vient de là. Ne plus vouloir (se) montrer une image fausse de soi, cesser de (se) cacher ce que tout le monde voit que l’on ne veut pas reconnaître, nos addictions respectives.

 

Ou l’orientation sexuelle non consensuelle. Croyez-en quelqu’un qui ne l’a jamais cachée ni vraiment révélée, et qui pour la première fois couche par écrit sa bisexualité. Après avoir maintes fois livré des indices : « Lion ascendant Taureau, né de père Lion et de mère Taureau », voilà qui comprend tout le nécessaire pour un équilibre hormonal et sa neurotransmission par l’acide glutamique parfaits.

 

Certes, veuillez m’en pardonner, car au vu du nombre de décennies qu’il m’a fallu pour en arriver là, ce n’est plus un coming-out, mais carrément un coming-septembre.


……….

 

Alors, ça va mieux à présent que vous avez pu coller l’étiquette ?

 

Certes, l’étiquette exige que l’on se plie même à des lois de mauvais aloi. Il convient de cacher tout ce qui peut fâcher intolérants de trop haut rang, de s’afficher comme fiché, comme voulu par ces élus. Il est donc un peu lâche, d’avoir attendu jusqu’à ce que l’Université de Genève prouve ce que j’affirme ici depuis des années, quant à la modification possible de l’orientation sexuelle des souris, donc des mammifères, suite aux découvertes faites sur les mouches, pour avouer ma parfaite double attirance hormonale. À ma décharge (oh, pardon) je suis issu d’une époque et d’un lieu où l’on ne riait pas des tabous. Vers mes treize ans, ma brave mère, paix à son âme, jamais ne puis lui en vouloir d’avoir retranscrit l’opinion maternelle générale, me dit un jour : « Je préférerais te savoir mort que drogué ou homosexuel, ou pire encore, l’un de ces tièdes indécis couchant avec hommes ou femmes ».

 

Voilà qui met du temps à déconstruire toutes stratégies élaborées en soi pour paraître « normal », sans tomber dans le ridicule si répandu des frustrés faux machos s’inventant vie maritale, heureux rejetons et tout le tintouin, et demandant à une copine lesbienne de jouer l’épouse de temps à autre en société, et autres stressants artifices. Simplement en laissant entendre que ce soit possible, sans mensonges ni nécessité de révélation. Ainsi, dès la puberté, face aux « risques d’être découvert » je me suis forgé une constitution bien masculine, ai chassé férocement tout indice laissant paraître aspect efféminé, j’ai bénéficié d’une voix grave, suis devenu extérieurement si entièrement garçon que cela surprend généralement que de découvrir qu’un mec qui couche avec d’autres mecs, pas plus que la plupart des homos ou des hétéros, n’est pas nécessairement un enculé.

 

A une exception près : Si, en n’ayant vraiment rien provoqué pour ça, comme tel fut jadis mon cas, il se fait droguer et subit un viol collectif. La victime eût alors pu facilement devenir un enculé d’homophobe comme tant d’autres, mais tel ne fut heureusement pas le cas, le lésé se contenta de détester ça et de combattre mieux encore toute forme d’agression sauvage, physique ou intellectuelle, de rabaissement ou d’injuste surélévation d’autrui.

 

…………..

 

Autre « anecdote » intéressante encore, parmi les nouveautés scientifiques : Des mesures effectuées grâce à un anneau entourant la verge d’homophobes visionnant des films porno homosexuels, prouvent que sans exception ces intolérants étaient particulièrement excités et en érection. Démontrant ainsi leur évidente part d’homosexualité refoulée.

 

Imaginons des affamés attachés à une chaîne, devant un délectable repas, mais que l’espace laissé leur interdit de toucher.

 

La frustration et la souffrance les auront vite poussés à maudire cette inaccessible délicieuse assiette, les torturant par sa simple existence.

 

……….

 

En résumé, ça ne traînera plus : Vu que l’orientation sexuelle se modifie à volonté chez les mammifères, avant que les anti- ne relancent et ne finissent par faire voter à coups de millions l’idée de « guérison des homos » à effectuer par ce moyen : Doit être offert un petit mois d’homosexualité aux hétéros les plus coincés, et réciproque. Sûr qu’ensuite disparaîtra toute crétine actuelle et persistante discrimination, face à deux saveurs aussi tentantes et délectables l’une que l’autre.

 

……….

 

Il est absolument inacceptable qu’au XXIème siècle, en Suisse pour le moins, tellement d’ados soient encore contraints, par l’ignorance religieuse en force et vigueur, à se suicider plutôt que d’avouer leurs penchants naturels. La femme qui aime la femme n’aura en principe pas d’enfants, l’homme qui aime l’homme pareillement. La nature finit par équilibrer toutes choses dans les différents règnes. Elle sait lutter pour la régulation et contre la surpopulation par divers moyens, doux comme l’homosexualité ou s’il le faut violents comme les catastrophes.


Merci à telle subtile orientation salvatrice dont bénéficie une part du genre humain ou animal. Au vu de la liberté d’action, d’études, de déplacements, de moyens, d’ouverture de conscience dont bénéficie au minimum le 10% déclaré des homosexuels, c’est plutôt d’avoir un enfant hétéro qui devrait être pour les parents une catastrophe.

 

…………

 

Sur ce, chère Madame, chère Incertaine Personne, cher Monsieur, je vous laisse disposer du droit de réaliser l’ampleur des dégâts dans le monde, provoqués par une morale délétère partant de partout en lambeaux, et d’établir enfin parfaite égalité de traitement en vos têtes entre êtres humains majeurs, qu’ils couchent ensemble ou non.

 

Ali GNIOMINY

All the posts