21/03/2013

MINE HÉROS

Des punaises de lit infestent la caserne de Colombier !

 

Pauvres recrues. Comme si de se voir parasitées par les obligations militaires ne leur suffisait pas.

 

De mon temps, je ne me contentais que de glisser ma mygale en plastique dans certains lits de cette caserne. Et la seule punaise était ce nabot de teigneux lieutenant neuchâtelois. (Avez-vous constaté combien les plus vaches, qui ne rient pas, sont toujours dans l’ordre : Neuchâtelois, Vaudois et Valaisans … ?)

 

Oh, pardon. J’allais stigmatiser. Je n’ai rien dit. Mais c’est vraisemblablement un Neuchâtelois, le premier qui a suggéré que ces punaises devaient être arrivées dans les lits de la caserne par la faute de requérants d’asile.

 

Comme si des soldats, ou ce genre de responsables de centres d’accueil, pouvaient coucher avec des requérants …

 

Absurdité vite démentie à grands cris par la Grande Muette, affirmant que cette provenance est impossible.

 

Pas besoin d’être très malin pour comprendre qu’en fait, celui qui a contaminé Colombier avec ces punaises est Robert, le frontalier tricheur parasite qui vole le pain des Genevois.

 

…………….

 

Et donc, à Genève : Les fonctionnaires sont priés de s’occuper du nettoyage :

 

Voyez la scène :

 

« Mais que fait donc le Professeur ? Son patient agonise ! »

 

« Il en a pour une petite heure encore, le temps qu’il finisse de descendre les poubelles, nettoyer les vitres, récurer le sol, détartrer la cafetière … »

 

……………….

 

Mais non, voyons, je plaisante. Chacun aura compris que les fonctionnaires sont à présent priés d’effectuer le nettoyage professionnel de la plupart des incompétents qui les dirigent.

 

……………….

 

À part ça : On dit que dix crimes minent action, donc je ne commettrai pas même le premier. Pour exemple,  je ne jetterai nullement la pierre au PLR valaisan à terre, ce n’est plus la peine. L’UDC lauréate des votes de droite (défunts et démentifiés généralement compris), l’UDC valaisanne dispose d’une jeunesse intolérante, homophobe et xénophobe dite non-déviante, protégée par les plus hautes Instances nationales, jeunesse qui ne tardera pas à s’autoriser en toute impunité la lapidation des adversaires politiques.

 

À laquelle, ironie du sort, semblait se préparer le PLR, en priant ses membres les plus influents de ramener des pierres du monde entier.

 

…………………

 

Voix de pavé, encore : Le Phoque d’Or est décerné à la plus glaciale des chansonnettes, car : Quelle poisse on ne méritait pas ça, dès le 1er avril ça jettera un froid lorsqu’on devra subir, en chaîne sur le monopole sonore des manchots médiatiques, monocorde litanie à la Bruni maltraitant du pingouin, mélopée à double-sens, dit-on ! Tiens ? En le but, vaguement suggéré, de contourner l’interdiction morale de cracher la haine de son clan face aux pingouines ? …

 

………………..

 

Bank is au terme … (pas terrible celles-là, je sais, mais vous faites mieux vous, avec les oreilles et les doigts gelés ?) … de sa route, et à la source de sa pratique, mais je le répète, inutile de l’interroger car la brune nie.

 

Elle qui sera modèle, dès septembre, choisie comme égérie de Bulgary. Vous savez, cette marque de grand luxe traquée pour évasion fiscale.

 

Ainsi, sous le règne du couple amateur de fausses notes, le pays conquis fut plus que jamais cédé parcelle par parcelle à pas si vil prix au Qatar.

 

L’on murmure qu’ils auraient même vendu au Qatar le ventre d’une ex-ministre de la justice. Mais allez croire à ces histoires de vipères du désert …

 

……………….

  

Bien plus certain : Représentant des adorateurs du veau d’or helvétique, Didier Burkhalter affirma hier au pape François … (qu’est-ce que ça peut faire familier, proche du peuple, ce prénom fourre-tout, mais ça devait arriver, la suite logique donnée à feu « Dieu », le Tonton François, même si le mythe est renfloué par un nouveau François pas si politiquement angelot que ça. Franchement, la place de François Ier était prise de longue date, certes, mais les Jean, les Pie .. sans sacré numéro, ça n’aurait pas fait sérieux. Longue vie à François zéro) … Burkhalter a dit au pape : « La Suisse estime fondamentales les valeurs de paix et de lutte contre la pauvreté, si fondamentales qu’elle les a inscrites dans sa Constitution »

 

Le Saint Père s’est ainsi réjoui que la Justice Suisse empêche si consciencieusement que la paix intérieure ne soit troublée, du fait qu’énormément de citoyens sont  précipités dans la pauvreté par d’orduriers lobbies corrompant ouvertement votes et lois, trahissant sans scrupule la Volonté Populaire, s’autorisant à pratiquer impunément maintes escroqueries de haut vol : Obligation de payer la téléphonie ou l’assurance-maladie de base le triple de ce qui se paie à l’étranger, des loyers, achats et charges en général ordurièrement surévalués au détriment exclusif des plus démunis, abusés et dépourvus de toute véritable défense ou protection de l’Etat timocratique inféodé aux plus cossues crapules.

 

François 0 n’a pas manqué de bénir l’image d’épinal suisse de la lutte contre la pauvreté hors frontières, feignant d’ignorer que le généreux pays donateur dépouille et trahit en fait son peuple d’ignoble manière. En étant, pour exemple encore, semble-t-il  incapable de fournir un décompte sérieux, depuis 1949, de la totalité de son or séquestré entre autre à Fort-Knox. Une initiative UDC, visant au rappatriement urgent de ces milliards et à la fin de leur dilapidation, risque bien de réserver une très méchante surprise, quant aux restes des biens du souverain.

 

………………….

 

Enfin, moi, ce que j’en dis … alors que des milliers de personnes sur plusieurs continents me lisent jour après jour toutes affaires cessantes, et encouragent parfois vivement, ne démontent jamais ou ne contredisent avec intelligence ce que j’affirme, sont enfin conscientes de la valeur de mon travail, à l’inverse des guignols locaux chargés de reconnaître et rétribuer les authentiques talents d’utilité publique, … ce que j’ai à dire de tout ça ? Que ces incompétents, perpétuant omerta par indifférence à mon encontre, et maintien de ma ruine organisée, font honte à la culture suisse, et à l’histoire des atteintes les plus sournoises à la liberté d’expression. Et que leur malveillance et ignorance crasse, leur préjudiciable inefficacité, les ont déjà ridiculisés pour bien des générations à venir.

 

Croyez ainsi que je n’ai rien contre l’écrivain-prototype encensé, que je n’ai jamais lu, et qui affirme sur un quotidien: « J’ai besoin de tisser un cocon de mots pour me protéger du monde extérieur ».

 

Il démontre simplement ce que paient tous bornés ou corrompus « décideurs d’achat d’art » ce qui ne dérange surtout pas : Un repli intérieur protecteur, et c’est tout.

 

Aucune valorisation à espérer pour l’écrivain jalousé jusqu’au mépris, affirmant à l’inverse : « Vous avez besoin que je démêle, pour vous protéger, un écheveau de trahisons vous emprisonnant ; Que je me mette en danger ».

 

Voir ses mérites récompensés est le droit de qui de notoirement talentueux, visiblement méritant.

 

Qui de chargé de valoriser impressionnant travail fourni, qui se soustrait à son obligation, est prévaricateur et sera tôt ou tard publiquement jugé en conséquence. Ou échappera à l’opprobre s’il s’amende sans délai, par couverture idoine dudit patrimoine artistique.

 

…………………

 

En cette attente, un fait de printemps retient encore mon attention. Qui résume à lui seul ma détermination à rester toujours en éveil :

 

Perquisition chez la Directrice du FMI !

 

C’est proprement scandaleux. Un principe fondamental a été bafoué :

 

Au FMI,  tout comme au Vatican : Il ne faut jamais baiser la garde.

 

…………………

 

Fin de pavé. Que l’amarre soit au plus vite desserrée, ou je finirai par vous balancer-ci les tenants de l’un des plus impressionnants futurs procès politiques et médiatiques du siècle … en souffrance.

 

Ali GNIOMINY


Que vous voici autorisés à nommer en toute simplicité: Sa Remuante Seigneurie le Roi-Député du Parti Railleur d'Extrême-Centre, va de soi.

Les commentaires sont fermés.