12/03/2013

KORÉ – KORÉ, GAGNEZ EN SAUTANT

Jouer koré, en créole haïtien, signifie jouer le numéro précédent et le suivant du chiffre pressenti comme susceptible de sortir dans une loterie, course, etc. Chacun aura déjà fait l’expérience rageante de sa grille de loto sur laquelle systématiquement deux à quatre numéros tirés sont précisément les voisins directs de ceux qui ont été cochés. Et quel amateur de quintés a une seule fois perdu sans que son jeu ne comporte trois chevaux sur les cinq, soit obligatoirement deux insuffisants dans les trois premiers et incontournablement le cheval arrivé quatrième ?

 

Jouer koré demande bien de la réflexion et un certain nombre de formules pour couvrir en bonne partie les chiffres pressentis en misant sur leurs voisins d’avant ou/et d’après.

 

À présent que vous voici devenus plus savants, même si l’orthographe de koré n’est pas certaine, mais je ne veux pas déranger mon excellente amie Haïtienne pour autant, extrapolons un chouia ce principe de jeu.

 

Imaginons un tyran sanguinaire, terrorisant son peuple et la planète entière. Les gouvernements de tous pays misent plus ou moins gros sur sa destitution ou destruction, et par koré mal étudié, sur les bénéfices à retirer ensuite de l’assistance et de la reconstruction du pays.

 

Et c’est tout. Donc ils ne gagnent jamais, ou très difficilement. Car s’ils appliquaient le vrai koré ils devraient raisonner ainsi :

 

De même que les formateurs de terroristes sont plus responsables encore des abominations commises que les exécutants eux-mêmes, de même ceux qui laissent repartir d’établissements de luxe suisse-allemands un fou furieux formé à dite bonne école, exposant  actuellement son savoir et l’intelligence acquis à très grands frais, s’en tireront systématiquement sans le moindre scrupule ni reproche.

 

Moralité : Si les peuples misaient un peu plus sur le nettoyage du blanchiment de cerveaux sales en Suisse, le monde irait bien mieux.

 

……………………..

 

Sale, encore (en soldes) :

 

Parlant de misérables, j’ai eu grand-peine, l’autre matin dans les rues basses, pour l’âme des patrons de la jolie jeune fille-sandwich qui se baladait avec ses deux grands panneaux marqués : SALE – Liquidation … etc.

 

La marque qui paie cette gamine pour faire les trottoirs prévoit à coup sûr d’appeler ses prochaines créations :  « Cochonne et Salope »

 

Mais c’était d’autre saleté que j’avais à vous causer :

 

……………………..

 

Pollution insupportable au Vatican !

 

Le poêle fournissant la fumée noire et finalement blanche, indiquant l’élection du nouveau pape, est alimenté par des produits chimiques !

 

Cette religieuse pollution a cependant prétendûment une raison d’être :

 

Plus le trou dans la couche d’ozone sera élargi, plus il y a de chances que retombe sur Terre leur Messie !

 

Et le pire est qu’il est vain de porter plainte contre tel type d’empoisonnement, pour obtenir légitime dédommagement : Les contomats du Vatican sont exclusivement en latin, et le sesterce n’étant plus en circulation …

 

Pour l’heure, les pollueurs sont reclus, face à un dilemme insoluble : S’ils choisissent un pape noir, les mystifiés mèneront la planète comme prescrit jusqu’à son apocalypse, et si l’élu est de la bonne couleur annonciatrice, il y aura traditionnel favoritisme et racisme.

 

Enfin, tout laisse à croire que le prochain demi-dieu chef d’Etat manager de l’industrie de la crédulité sera jaune ou peau-rouge, soit bileux ou couperosé.

 

Quoi qu’il en soit : Balayons objectivement toutes vieillottes inepties :

 

Le XXIème siècle restera matériel ou ne sera plus !

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.