14/02/2013

QUE PAGANI NIE LA CACOPHONIE DES MOCHES REPROCHES !

Ce maire (ir)ritant que qu’on critique, doit être canonisé, en qualité de martyr attitré du scandaleux potentat de droite, ayant séquestré à Genève les directions inamovibles de 15 régies publiques sur 21.  Honte, honte aux abus, surtout, de l’adorable, mignonne, délicieuse caste du PLR, dont la personnalité paranoïaque ne doit jamais être atteinte ; dixit le dernier esclandre d’un délicat Tribunal Fédéral, à peine déjà protecteur de non déviants jeunes homophobes valaisans. Faute de quoi c’est notre si gentille mamie Tribune qui casquera. Nos amis blogueurs sont invités à ne plus critiquer à juste et vif titre que les malversations de Oui-Oui, de Calimero et Saturnin.

……………………………….

QUELS LÂCHES NIQUENT KEUFS ?

A Moscou, fusillade de vingt minutes à la Kalachnikov entre deux groupes rivaux composés de quarante personnes : Un homme blessé au pied !

Mais c’est monstrueux ! Que la Croix-Rouge amène ces quarante malheureux en Suisse, pour de sérieux examens ophtalmologiques !

……………..

LA PIERRE ET LES LOUPS !

Jugement, ce jour, en Turquie du commandant de police valaisan Varone. Une 3ème expertise de la pierre qu’il avait ramenée, semble prouver sa valeur historique.

Il est probable que l’élu PLR encore présumé innocent passera les dix prochaines années dans une prison turque, étant donné que ce vol envenime le litige entre la Suisse et la Turquie, au sujet de saintes reliques conservées dans la cathédrale de Fribourg et que réclament les autorités turques.

En effet, la pierre en question n’est pas le vulgaire bout de Table de la Loi ou de l’Atlantide que nous supposions. Le vestige serait beaucoup beaucoup plus important que ça, puisqu’il s’agirait en fait du plus gros calcul rénal de Saint Nicolas.

……………….

MIGRAS RETIRE DE LA VENTE UNE VESTE TOXIQUE !

Le cuir était celui de vieux chevaux malades roumains ?

Spécialiste du recyclage, afin d’éviter une trop grande perte, Migras va broyer ces vêtements et les transformer en lasagnes.

Peu de risques de plaintes avant un bon bout de temps. Cuup ayant finalement fait analyser après tout le reste de l’Europe le poison aux antibiotiques qu’elle vend. Après que les autorités suisses se soient empressées, en un premier temps, d’affirmer que la tromperie ne touchait pas les produits vendus ici, avec la même conviction jadis affichée en prétendant que les émanations de Tchernobyl s’arrêtaient à nos frontières. Il est ainsi fort improbable que les lasagnes et autres produits de Sainte Migras, me brûlant à chaque fois l’estomac, puissent être un jour analysés avant empoisonnement.

……………………………

Bizarre, tout de même, ce très opportun et si radical moyen de dégoûter la terre entière de la consommation de viande. À stocks diminuant sérieusement, à la vitesse de l’ozone dévoré par l’élevage. Les mafias de l’alimentaire feraient-elles à présent dans l’écologie, la protection des animaux et le végétarisme ?

……………………………

Sinon, rien à dire. Que du romancé, de l’impersonnel surtout. Rien qui puisse chatouiller la susceptibilité pour exemple d’un certain fortuné fabricant de poisons, Christaffe Bluchar, s’étant offert le principal journal bîlois pour le détruire, en commençant par licencier 72 des 96 collaborateurs.

Que les aventures de Oui-Oui … mais gare à qui tente de mettre Nein-Nein en  méritée difficulté.

 

Ali GNIOMINY


 

Commentaires

je n'aime pas les maires ...

Fin censurée par l'auteur, moi, dit Ali Gniominy, j'en suis absolument désolé. Un terme qui frise la délation ou la calomnie gratuite va contre mes principes, et ça me pose le problème de conscience sans doute voulu, mais mon éthique "parajournalistique" et les évidents risques juridiques encourus m'interdisent de vous laisser terminer votre phrase comme je l'ai reçue.

Amicalement malgré tout, et toutes conceptions de la liberté d'expression.

Ali GNIOMINY

Écrit par : dodo | 14/02/2013

Les commentaires sont fermés.