03/01/2013

LES BONNES RAIES : SOLUTION !

À vous, pécheurs, inutile de vous rappeler la solution pour prendre de bonnes raies. Je me contente de vous souhaiter d’emblée une Enrichissante et Salutaire Année 2013.

 

Par ailleurs, que soit soignée la raie qu’on pense, introduite la raie si pro citée, honorée la raie publique et respecté l’arrêt du cumul.

 

*******

 

Que demander à 2013 ? Très ironiquement, de n’avoir à nouveau à accompagner un proche après un an, le 31 décembre 2013 vers 13h30, exemplaire débiteur souhaitant illico se débarrasser de ses paiements à La Poste; à celle de Balexert, l’une des deux seules de Genève ouvertes ce sacré jour de Restauration, en lequel le Genevois se repose sur tout ce qu’il n’a pas fait durant un an.

 

Le Tableau numérique indique 601 – Numéro de la personne appelée à l’un des rares guichets – Nous parvenons à nous frayer un chemin vers le distributeur de chronologiques tickets, et tirons le 859.

 

257 esclaves de l’administratifs sont coincés en file d’attente, le dernier après-midi de l’an, n’ayant vraisemblablement rien de mieux à préparer. Merci La Poste pour si aimable et si festif divertissement, qui justifie à lui seul vos outrageantes augmentations.

 

*******

Merci surtout de priver les trop patients d’un vrai poste de télévision, comme tel est le cas dans n’importe quelle salle d’attente de commerce, d’administration, de médecin, etc, ... du tiers-monde.

 

Ce 31 décembre 2012, aurait pu les traumatiser le caractère innovateur du programme de la RTS (Réunion des Tartuffe Scandaleux) : Du presque jamais vu : « La grande vadrouille » !


Et à 19h20  «  En direct de votre passé » ! Nous rappelant la vanne française durant la grande guerre :


«La Suisse travaille 6 jours pour l’Allemagne et le 7ème elle prie pour les Alliés».

 

En résumé, le public du réveillon est supposé friand de gags éculés, pourvu qu’ils traitent de nazisme. CQFD.

 

*******


La veille, en urgence, je me dus de tester mes qualités d’éternel djeun’ trop la classe, ne souhaitant perdre entrées gratuites en tous cinémas reçues, valables jusqu’à fin 2012.

 

Nous assistâmes ainsi au début de saga du Hobbit en 3D. Alors que trois décennies et des poussières plus tôt, votre dévoué narrateur fut un passionné de John Ronal Reuel Tolkien, dont il dévora les œuvres entre deux Edgar Allan Poe et trois Howard Phillips Lovecraft.

 

Alors que s’étaient forgés en l’égrégore imaginaire personnel des histoires lues : tous les à-côtés de l’univers de Bilbot et des siens, il était soudain bouleversé à jamais en mon for intérieur. Et de quelle fracassante et merveilleuse manière ! J’eus pu m’en offusquer, tout y était préparé. Jusqu’à douter de la septicité des lunettes 3D, des risques pour mes délicats yeux.


Et yeuh, les amis, quelle déménagée, même pour un dit éternel djeun. Spectacle capable de faire oublier que l’histoire en question n’a plus grand-chose à voir avec ses origines. Un régal visuel et sonore, trois heures de voyage très inattendu valant le déplacement et réconciliant tout un chacun avec le nouveau cinéma. Même si, à l’inverse :

 

*******

 

Un cinéma n’a pas l’obligation d’accueillir un handicapé !

 

Raison pour laquelle certains films sont projetés dans des salles vides !

 

Leur public-type étant obligatoirement handicapé mental !

 

*******

 

Versons quelques larmes, encore, en souvenir d’une entité d’envergure que 2012 a arrachée à notre tendre affection toute secouée.

 

« MAX » ; La menace des pylones électriques a eu ta peau en Espagne !

 

Cigogne-balise depuis plus de treize ans, tu permettais de repérer les dangers dont sont victimes les oiseaux migrateurs.

 

Mission parfaitement achevée, sans brûler les étapes.

 

Et comble de générosité de sa part, pour Noël en un pays dans le besoin : Avant son dernier envol, Max avait pris soin de se gaver de marrons !

 

Fort heureusement, malgré d’intenses recherches dans les environs du drame, aucun bébé carbonisé n’a été retrouvé !

 

En revanche, phénomène surprenant au hameau du coin, ou des milliers de personnes affluent, depuis que des gastronomes affirment que la viande de cigogne est la plus tendre du monde, surtout si l’on a la chance de goûter au succulent petit tas de bidoche informe trouvé généralement avec la bête cuite à point.

 

*******

 

Sur ce, je vous laisse terminer d’exterminer ou non le sens des Fêtes :

 

Afin de préserver la foi pour certains.

 

Mais pour chacun : En tous cas pas son foie.

 

*******

 

Et, pour les nostalgiques de cette sympathique, économique et reposante époque de l’année :

 

Qu’ils écoutent YES-FM, locale radio en avance sur son temps, nous souhaitant, à minuit entre le 2 et le 3 janvier 2013, de « Bonnes Fêtes de fin d’année ».

 

Il est en effet judicieux de s’y préparer assez tôt, avant que guirlandes et boules ne soient remisées à la cave.

 

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.