23/11/2012

FÂCHE HAUT

Consommation d’alcool interdite dans les stades, patinoires, et dans un périmètre d’un kilomètre lors des matchs importants !

 

Aïe, j’habite dans ce périmètre. Ne bois plus, mais j’ai plein d’objets du délit dans un petit bar. De bonnes bouteilles de minimum 14 ans 2 mois 7 jours 7 heures 16 minutes d’âge d’abstinence totale garanties … et dans un autre placard un lot d’antiques vuvuzelas super-exaspérantes, de chapeaux divinement ridicules, de pots de peinture pour peau, majoritairement de couleur verte et jaune (qui occuperont les pandores pour des mois, à comprendre pourquoi ces teintes-là surtout), objets que je devrai cacher à chaque match lors des razzias qu’ils entraîneront.

 

Eh bien oui, quoi ? Rien d’étonnant ; Nous y sommes arrivés. Ainsi, il semblerait : (si j’ai bien tout compris, que le risque de crise de nerfs ne m’a rien fait zapper par autoprotection) : Que les mandats de perquisition ne sont plus nécessaires aux Forces … par exemple pour entrer de force … chez les truands de travailleurs honnêtes petits fumeurs d’herbe, afin de contrôler le taux de THC des quatre plantes autorisées par domicile. Et donc pourquoi pas le taux d’alcoolémie des pochtrons d’appartement :

 

… De ces ignobles grand-mères abusant de leur cognac aux œufs, mamies potentiellement tellement capables d’assassiner leur aphasique conjoint ; Vu qu’il a dramatiquement cessé d’hurler à sa télé le traditionnel : « Non mais, y s’prend pour Frei, çui-là ? Mais regarde ce susceptible qui les envoie toutes par d’sus la cage à longueur de matchs et qui râle encore … !» :

 

Contrôles à domicile facilités, puis l’étape suivante dans le cheminement de la logique sécuritariste en place consistera à munir chaque immeuble d’un sas d’entrée-sortie muni d’éthylomètres et fumassomètres très sensibles.

 

Ainsi, réjouissons-nous par ailleurs en cœur, du magnifique spectacle sportif qui sera offert à tout un chacun, à l’entrée des stades et patinoires, quand énormément d’éméchés par anticipation, après vomissements divers et usage de moult sprays buccaux et parfums, penseront (comme invariablement sous effet de la drogue dure alcool) que ça ne se voit ni se sent pas, et seront refoulés d’emblée par de très très malabars, très très nombreux aguerris videurs … Réjouissons-nous pour les compétitions de catch total à venir, et l’excédent de public qu’elles attireront ainsi.

 

Et, comme très bientôt la fumée sera strictement interdite dans les stades, même inhalée quinze jours plus tôt …Finalement : On voit tellement mieux à la télé ! … Il suffit juste de pousser le cadavre du pépé de côté, sa bière n’étant pas finie, et de rester tranquillement sur son canapé à attendre la visite du Génie J’ai Haine ou autre Milice Inspectrice des divers Stades et Environnements humains.

 

…………………………..

 

En cette attente, et fort soucieux d’obéir toujours à la lettre aux doctes Lois qu’édifièrent mes pairs, de bas fondements ayant fait de hauts principes, je sollicite leur bien précieuse attention sur les quelques précisions, dont vermisseau que suis souhaiterait bénéficier : Et en regard de cette perspective, je vous prie de permettre que je vous conte ce qui suit en mes fleuris mots:

 

Attendu qu’il fut autorisé récemment, merci, mais par pure hypocrisie de navrante politique d’autruche, la plantation à domicile de quatre plans d’herbe, je souhaiterais savoir, profane en la matière, comment il est possible pour quelqu’un qui plante quatre graines, de savoir si la substance psychotrope qu’elles contiennent ne dépassera la limite « autorisée ». L’amateur sera certainement obligé de semer plusieurs graines et devra décider, quand la floraison déterminera s’il s’agit de plantes mâles ou femelles, quelles seront les quatre de ses « filles chéries » qu’il ne tuera pas ? Et qu’elles seront celles que la Loi l’oblige à massacrer ?

 

Ou alors, la radicalité législative exige-t-elle que décide le sort : Qu’ait ou non de la chance le semeur de quatre graines au maximum : 1) Que ça pousse 2) Que ça résiste 3) Qu’il y ait au moins une femelle 4) Que sont taux de THC soit dans la norme, soit très légèrement grisant par effet placebo 5) Que chats et oiseaux friands de cette délicatesse ne s’y intéressent de trop près 6) Qu’une ou l’autre milice, dans le doute et trop occupée pour effectuer des analyses, ne verse du défoliant dessus, et par souci d’équité végétale et d’économie de flacon ouvert, également dans les géraniums, orchidées, … et toutes plantes susceptibles de contenir quelque toxique ?

 

Mes plus vives congratulations pour les précisions qui seront évidemment sans délai publiquement apportées à ces justes interrogations. Le Législateur Helvétique étant réputé pour soigner les détails, orner ses Chambres d’étranges légumes et décoratives plantes, cachant la forêt d’Evidences aux yeux des soumis. Afin de perpétuer traditionnel isolement de toute vision réaliste de l’actuelle supercherie sociale généralisée.

 

…………………………….

  

Enfin, pour terminer ce chapitre des substances stupidement prohibées : Le plus odieux en l’industrie de la primitive répression, est que même si Washington et tant d’autres Etats sur Terre légalisent enfin les drogues récréatives sous diverses conditions, ce n’est pas vraiment pour rétablir un droit inaliénable bafoué, celui de consommer un produit sauvage naturel du terroir ou de se calmer en se mettant à l’abri des officiels tricheurs et voleurs : Non, ce n’est pas pour briser le trafic illicite faisant vivre ceux qui disent le combattre, que ces plus pragmatiques Etats ont ouvert le commerce contrôlé des drogues curatives et/ou récréatives. Mais uniquement parce qu’il faut des fonds d’urgence pour combattre la crise, exclusivement concoctée entre pas cools moralistes roublards, depuis des décennies au pouvoir. La Logique Pure n’a pas fini d’être coupée à l’henné.

 

……………………………

 

Mots, Quête … toujours :

 

Mon beau pays, roi des trahis, va : Illumine Nati !

 

Va donc sportivement t’offrir au Marché aux Puces déifiées des obsolètes gaffeurs, mais ne Préside bientôt destin de tous, au centre de toutes ces tempêtes, n’attise en cette ère plus de colère. Qu’hué limité sorte un as de la diplomatie des dés pipés, joue ses atouts de suite, fini le bluff. Il en va très réellement de sécurité de la Nation, comme entre autre : du pactole BNS à fort mystérieux recensement, entreposé par sécurité, toujours elle, dans d’autres pays « amis et stables », dont à Fort Knox, chez nos grands amis américains. Lieu dit si renforcé par leurs bons soins : que quiconque à l’intérieur, à l’instar de leur Icône : Picsou, plongeant en nos piscines d’or, ne peut voir à la TV : la Suisse jouer avec sa grande amie Palestine.

 

Contre toute apparence, excessivement peu d’Helvètes souverains savent où est passé leur or, encore non dilapidé par ventes au rabais ; Et toutes les rumeurs courent : Paradoxalement, le mur des lamentations, lui, ne contiendrait pas de cache BNS ; Celle des tombes sous Gizeh en revanche a été pillée depuis des lustres, comme tant d’autres sous le Vatican, ou celle sise sous le Palais Tour-de-Pise Fédéral (mystère sur lequel se pencher aussi, que celui de ce Palais fédéral tout de bizingue ; Effet d’optique ou réelle malfaçon symbolisant ce qui s’y trame?) … Quand à  la Muraille de Chine, elle a réservé quelques dizaines de ses kilomètres pour prendre tout prochainement soin des biens qui nous restent. Merci à ces amis.

 

Et chantons en chœur l’hymne de circonstance: … Mon beau valet, roi du balai …

 

……………………..

 

Restons dans les sordides dépendances de cossu(e)s en vue du monde entier:

 

Kesha. La chanteuse s’est fait un soutien-gorge, serre-tête, boucles d’oreilles et des colliers avec l’ivoire de plus de mille dents de ses fans !

 

Sans doute ceux qui l’ont sifflée.

 

Ah, non. Elle les a préalablement exhortés à la fournir en dents, les a appelés à faire don de leurs canines, molaires, incisives …

 

Quel ignoble trafic d’ivoire : Héler fans … Scandaleux !

 

D’ici peu elle viendra les tirer en Valais, les faons, c’est autorisé, même les blancs …

 

……………………..

 

Autres mœurs British : Fréquente fusion des noms de famille en se mariant : Ainsi, Dawn Porter et Chris O’Dowd s’appellent dorénavant O’Porter.

 

… Mais ne sont Cheikh pour autant.

 

Et déjà : À qui bon s’amuser à ça, alors que dans deux-trois générations, tout le monde s’appellera Yu, Wong ou Liù ?

 

…………………….

 

Mais, sous nos monts quand le soleil annoncera de nouveaux réveils, une montre géante, à Neuchâtel, garantie No Made in Taiwan, en guise de Siège central de la Swiss Watch Arena, sera visible du ciel !

 

Nous interrogerons Curiosity à ce sujet. Mais de tout manière :

 

Il était plus que temps qu’une étude tactique ait l’heur de donner, hors loges à temporels étals clinquants, un rôle exceptionnel, pas technique, au cadre en lequel un pan du labeur suisse s’expose et brasse les masses, tôt dompte amateurs. Relativement.

 

… Albert ! Sors de ce corps ! …

 

……………………

 

À présent : … plus ou moins … : La Suisse est coprésidente de l’Agence Spatiale Européenne … avec le luxe embourbé … !

 

Car qui mieux qu’Elle peut symboliser « Perdus dans l’Espace » ?!

 

……………………

 

Sidéré(e)s, je vous salue et souhaite incommensurable profondeur d’agréable distance entre deux temps de boulot ! *

 

 

Ali GNIOMINY

 

* Veillez, malgré tout, à soigner toute anglophobie galopante

Les commentaires sont fermés.