31/08/2012

POLIS SCIÉS

Bien élevés, propres sur eux, 1’100 flics ont assisté hier à un gigantesque spectacle d’autoglorification à l’Arena.

 

Alors qu’ils risquent lundi d’apprendre qu’ils sont au chômage, puisque devenus inutiles.

 

Jugez-en par vous-même, incroyable : 1'100 personnes réunies au même endroit genevois, et pas un seul porte-monnaie de volé !

 

…………………

 

Nos désoeuvrés gabelous n’ont donc plus qu’à devenir S.D.F, à dormir sur les bancs publics et passer leurs journées dessus, à regarder passer les belles filles, exceptionnellement sans être pour autant des indics. Quelle injustice.

 

Bon … ce ne sont certes pas toujours des lumières, mais stimulés par leur assemblée d’hier, ils sont bien décidés à présent à se cultiver, à lire Dante, s’enlever de la tête qu’il s’agit d’un fabricant d’utilitaires pour espaces publics, et cesser de ne penser qu’à s’allonger sur des bancs Dante.

 

…………………

 

L’auront-ils comprise ? Ma divine comète didactique aura-t-elle frôlé des astres de leurs abîmes déductifs ?

 

Vite une autre, mieux ciblée, plus noire et vraiment pas difficile, comme les aime ce public, et comme je les crains, présentant par avance mes plus sincères excuses aux familles des victimes, même si la vie continue avec ses pleurs et ses rires.

 

Explosion d’une fromagerie dans le canton de Fribourg !

 

Et pourtant un panneau indiquait clairement à l’entrée: l’interdiction formelle pour les fromagers de travailler sans souliers ou après avoir mangé des cassoulets !

 

…………………

  

Vieille ville de Genève, découvertes archéologiques de premier ordre, nos autorités en frétillent d’impatience : Alors qu’à deux pas de là les fonctionnaires et travailleurs crient généralement à juste titre leur colère, ras-le-bol : La peste est déterrée ! Sur des squelettes contagieux déposés en urgence près de sarcophages burgondes !

 

Mais que fait l’appeau lisse, à part siffler d’approbation et des verres à l’Arena.

 

………………………

 

Autre type de peste : Celle qui attaque une pharmacie, arrête une voiture, prend ses occupants en otage, provoque un accident, prend une balle au ventre de la part d’un compétent policier, ce pourquoi les parents portent plainte ensuite.

 

Que ceux-ci lisent plutôt sur ce support, dans mes articles du début 2012, le sort majoritairement réservé au Brésil à ce genre d’agresseurs à main armée. Pour la mort desquels il suffit d’avancer par la victime, à l’un ou l’autre des dévoués armés qui proposent de s’en charger, entre 50 et 1000 dollars, tout dépend si l’on souhaite assister à l’exécution. Malgré les tortures subies j’y ai renoncé, mais peu d’agressés sont aussi humain que je le suis. Alors, svp, ayez la pudeur de vous faire oublier, et votre fils malade dangereux avec, et de méditer sur les traumatismes causés à autrui.

 

…………………..

 

C’est tout pour ce jour et ce mois. Joyeuse pleine lune à vous aussi.

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.