17/08/2012

IL LA REND :

Immortelle pensée ! Empruntée aux subtiles ruses de graciles muses : « Le rire est le propre de l'homme » !

 

Sûr ! Mais alors, pourquoi ne rit-il plus dès qu'on lui passe un savon ?

 

....................

 

Encore une phrase bien impressionnante, à jeter en pitance à la Postérité !? : « Les jours du blasé n'en finissent de s'allonger ! Ceux du passionné manquent de dizaines d'heures ! »

 

Ça en jette, hein ? Avec ça, plus question de ne passer que pour un rigolo !

 

....................

 

Déjà qu'il manquait tant de sensationnels évènements mondains vécus ou passions à vous conter, en les précédents billets, et gentils coups de pouce promotionnels à dispenser au passage de temps à autre.

 

Tenez, au hasard, j'aime beaucoup Mika, et ce en dépit des escalopes qu'il utilise comme semelles pour danser. Il incarne pour moi comme une continuation de l'Onde : Donovan, Simon & Garfunkel, voire Crosby-Still, Nash & Young, d'une douceur bienfaisante devenue rare. Le pied, quoi.

 

Et croyez bien que je n'ai rien du style de ces lécheurs de reporters du Palais fédéral, priés de retirer leurs slips séchant aux fenêtres d'en face. Accusations absurdes ; Attendu qu'ils n'en portent jamais, n'ayant rien à soutenir dedans ! Non, je n'y puis rien, ne les cherche pas mais quantité de  célébrités me connaissent ou côtoient, ou sont plus ou moins liées à moi, tel mon cousin ce chanteur très connu en Allemagne, ou ce vieux Monsieur entre 1978 et 1986 qui me piquait mon banc d'écriture préféré du bout de la Jonction, au plus près de la réunion des deux fleuves, et qui écrivait aussi.

 

Je connaissais bien sûr Georges Haldas, un peu Nicolas Bouvier, dans le quartier, ce n'était l'un d'eux, mais je n'osais engager la conversation. Et Vlan. Je découvre récemment qu'il s'agissait de l'illustre Jorge Luis Borges, le vieux Monsieur plongé en ses feuillets qui m'intimidait tant que je sortais les pinceaux et me mettais en conséquence à peindre !

 

Faites quelque chose Docteur ! De loin ou de près, ils sont partout : Même le spectre de Lénine à trois rues d'ici. Je vais peu en ville et ne suis aucunement physionomiste, mais rien à faire, je n'y coupe pas, même à 5o mètres d'ici je croiserai Catherine Deneuve, Amélie, Alain plus rarement, toujours en grosse bagnole, Marc Rosset inévitablement occupera les trois-quarts de l'ascenseur que je prendrai.. Morisod me marchera sur le pied au Change Migros, et je feindrai d'ignorer deux-trois autres personnalités du Cinéma, du Sport, de la Musique, des affaires, des Sciences, de la politique ou de la tv. Ils sont partout, ils m'encerclent ... Je les vois ... Ah ah ! Et pourtant ! Au risible poste d'Etat que j'occupe d'admirée manière, sans améliorations bien au contraire, soit insulté à la même ridicule classe depuis 9566 jours, 8 heures, 19 minutes, dix-huit secondes : Rebelote : Nombre des sommités mondialement connues en leur domaine d'action, à qui j'ai parfois affaire !

 

Faut-il que j'en veuille pour autant à mes feus notables de parents, de m'avoir fait naître à cent mètres du tombeau de Saint-Germain ? Et cinq cents de l'auberge où aimât à se reposer Monsieur Goethe ! Plus féru encore et plus sûr que l'auteur en matière de déclinaisons verbiales et triturations de son langage !

 

..................

 

Mais fini de rire ! Sales garnements ! Prenez plutôt  exemple sur le modèle italien en vogue, qui va solutionner tous les problèmes d'un coup, dès le prochain retour d'un très cavalier politicien :

 

Lions & tigres faméliques croupissent dans les zoos d'Italie, faute de nourriture !

 

Alors que des dizaines de faux gladiateurs pour touristes sont chassés des abords du Colisée, que Brindisi est envahie de gwows noiws très musclés à bonnes dents, que certains danseurs de bunga-bunga (sauf un..) ruinent le pays, que le Vatican s'effondre... :

 

Il suffit évidemment de donner à chacun une énorme fourchette et un filet, de le pousser dans l'arène .. Et que les plus féroces d'entre les bêtes parviennent ainsi à se nourrir !

 

Ne s'oublie la Sagesse ancestrale, la Solution par l'Expérience adoptée par nos ancêtres ! C'est ce qui convient, de l'avis de beaucoup ?! Ce qui sied à l'époque d'une Décadence : Le peuple ne réclamant plus alors comme à présent que des jeux et du pain. On y est !?

 

En attendant, nourrissez correctement ces félins pour l'autre où qui vous voulez, mais nourrissez-les ou relâchez-les en masse sous leur climat, avec une formidable armada de médias suivant la Nouvelle Arche Néo-Noé, pouvant toujours se révéler utile ensuite, par les temps qui courent ...

 

Et n'en faites pas tout un pataquès pour autant.

 

.................

 

Que, pour financer l'Arche, des sponsors appuient la création d'albums de vignettes à têtes d'animaux, par exemple, les plus répugnants possible, ça marche bien ça.

 

Preuve en est en Colombie, ou un album de vignettes autocollantes consacré à de célèbres tueurs et narcotrafiquants fait un carton. Auprès des écoliers.

 

Les autorités de Medelin pensaient saisir ces articles, mais se sont rétractées.

 

Encore heureux. La discrimination eut été flagrante : Comment donc la Justice justifierait-elle que ces vignettes fussent interdites, tout en laissant épisodiquement en vente les albums Panini comportant les photos des corrompus du foot ?

 

.....................

 

Honteux toujours : En haute montagne, afin de relever le niveau, le Viagra est utilisé par les alpinistes pour mieux oxygéner le cerveau et les muscles, et pour prévenir les oedèmes !

 

À noter que l'on (qu'ils) ignore(nt) encore tous les bienfaits de l'avilissante petite pastille bleue. Qui aide ainsi à grimper, monter sans la moindre difficulté.

 

Petit inconvénient, cependant. Arrivés au sommet, le remède ayant accompli son application secondaire reprend son rôle habituel. Et pour redescendre plus légers, les grimpeurs ont coutume de décharger sur place tout surplus en poids et volume.

 

Ce qui ne serait pas si grave en soi, si, plus trop dans le coup mais cependant horrifiée par tel état de faits, Brigitte Bardot ne projetait de lancer une opération d'envergure pour la protection de la dignité des chamois, marmottes et bouquetins !

 

.......................

 

Je lui en veux ! Je lui en veux ! Vous allez dire que je lui en veux ?! Mais non, mais non, voyez : Elle était si belle : « sa » cité, avant sa « cécité », si jolie .. (avant même, hélas, les oublis de Chirac de ne paraître trop patraque aux terrasses) ... Une sorte de porte ou de fenêtre sur la ronde des talents de ce monde, actuels ou dépassés.

 

 

DSC_1393.JPG

 

 

Je me balade régulièrement dans le coin, bien qu'habitant Genève, et  trouve toujours à Saint-Tropez un charme naturel renouvelé, n'ayant strictement rien à voir avec ses habitants ou touristes.

.....................

 

Avec ou sans transition : Une applique dentaire sur les crocs de l'animal rend les morsures inoffensives. Hourra. Je connais plein de molosses qui ne vont pas tarder à vibrer sous les joies de la fraise du dentiste !? Car, si le gadget est attrayant, rien ne nous est conté sur la facilité de le poser ou de l'enlever, et sur les réels désagréments que cela peut causer à la bête.

 

Donc, Brigitte, c'est évident, cette trêve à notre totale opposition politique devrait être réalisable. Il faudra vraiment qu'on en discute l'un de ces soirs d'hiver sans s'énerver, autour de quelques hot-dog et d'une chaude cervelle de singe.

 

Ainsi, plus rien de mordant en vue ! Sinon un nouveau modèle en étude, pour députés féroces. A maintenir cinq mois à la niche, en laquelle on les aide à reprendre le pas avant la pose, là-même où on les .. jeta .. aux « fers ».

 

........................

 

Autrement dit : Glandeurs : Aidés cas dansent !

 

Souffrez, pour l'heure, que je ne vous en inflige surcroît.

Ali Gniominy

 

 

Les commentaires sont fermés.