01/08/2012

PAVÉ DANS L'AMARRE

Le chef de la police valaisanne arrêté en Turquie, car son fils ramenait un pavé provenant de Sidé !

Sidéré par l'atteinte religieuse adoptée par les autorités turques à l'encontre de ce compatriote, je m'élève au plus haut point pour exiger la libération immédiate de Monsieur Varone et crier au Sacrilège !

Sachent et comprennent enfin les autorités turques, qu'au vu de l'esprit carré valaisan, le pavé est un objet de culte !

Icône à l'attrait de laquelle ne peut décemment résister aucun fils de policier suisse !

Ses ancêtres, certainement, furent de ces preux grenadiers bernois qui amortirent en chœur et martyrs les jurassiens pavés de Moutier !

La Suisse toute entière, d'ailleurs, est un divin carré tip-top extra à lignes bien droites où rien ne dépasse !

Ainsi, que les justes et impartiales Têtes de Turquie pardonnent aux Suisses porteurs de pavés leur amour pour leur dieu, et renoncent à punir le père pour ce qui n'est visiblement qu'une bêtise d'enfant ! Le laissent revenir arpenter et célébrer le pavé valaisan !

Là où les puissants loups dévorent quantité d'ânons avant même leur naissance ! Là où l'avaleur n'attend pas le nombre des ânes nés !

........................

Tout ça pour ça , donc. Bof. C'est toujours mieux que ces jeux de mots vaseux de ces derniers temps, évoquant-ci sexe à satiété. Fini pour un moment.

De peur de passer pour un macho, du genre :

Des gueux, las :

Il publie une annonce pour louer son studio contre deux-trois relations sexuelles par semaine !

Le public s'en offusque : Inacceptable franchise !

Chacun sait que pour obtenir ce genre de crapuleuses relations payées, il convient d'annoncer :

Propriétaire cherche femme à marier !

.........................

Bref, n'ayez crainte, point de pavé ce jour, ce billet sera court.

Car, selon la sacrée formule qu'on emploie en la circonstance, inutile de passer en mon absence, les huissiers n'ont rien laissé de monnayable ... Et je m'envole à nouveau pour peu de jours vers de plus torrides contrées.

Non point que je tente de sauver ma peau en fuyant la Genève en guerre, en ce premier raout, mais bien plus huppée société m'attend en de bien plus en vue et reconnaissants lieux.

Je laisse donc en toute quiétude les journalistes alémaniques étudier Genève et affirmer qu'il s'agit de la ville la plus dangereuse de Suisse. Et constate que 15'000 touristes par an évitent par conséquent notre infâme coupe-gorge.

Il est indéniable, en effet, que ces temps-ci, si des touristes essaient de mettre un pied ici, ça va être leurs Fêtes !

Ali GNIOMINY

Gare aux feux du nationalisme et de tout ce qui se termine par « isme »


Commentaires

Aaaahhhh les pavés de Moutier, quels beaux souvenirs de notre jeunesse passée, n'est-ce pas Ali ? Au fait, as-tu déjà gouté aux fameux pavés en chocolat que l'on trouve dans les confiseries de la Prévôté ? un véritable délice, à se les jeter avec virulence dans le gosier, mais avec modération...

Écrit par : JMC | 04/08/2012

Les commentaires sont fermés.