26/07/2012

FUN ÊTRE

Triste ! De laides femmes renoncent à user de laits de corps et autres lotions de beauté ! Elle abandonnent l'idée  de plaire un jour, et s'enferment la plupart du temps dans l'obscurité de leur désespoir et de leur chambre !

 

Allez, les laides : éclairez votre vie ! Ouvrez-les, vos laits !

 

.......................

 

Courage ! N'est pas toute rose non plus la vie d'Apollon des Poètes : Jugez-en par vous-même, voyez donc ce qu'en dit le plus beau et plus humble d'entre eux :

 

Terre pourrie peut me pister,

Me détester,

Me délester,

J'en ris :

...

 

Un être m'aime

Du fond du cœur !

...

 

Est ma fenêtre

Sur le Bonheur !

...

 

Terre marrie

Peut m'envier :

Je vis éveillé !

...

 

Veille à briller,

Souris

À chaque claque !

 

......................

 

Ah que ça c'est du poème qui ne jaunit pas, non ?

 

Bref : Joyeux ânes nient versets, refusent à muses assises temps sagaces !

 

Et profitez d'en avoir la chair de poule, car à l'avenir ce n'est plus le froid qui vous la provoquera :

 

Le Grand-Nord fond à vue d'œil !

 

Et alors ?

 

Vain alarmisme, en fait : Il suffit de fourrer le nez dans son congélateur pour le comprendre : La solution est évidente : Nous n'aurons plus jamais aucun souci : Remplissons le Groenland aux zones les plus chaudes : de rafraîchissant gaz fréon !

 

.........................

 

Fenêtre sur « mon » Jura :

 

Un gouffre immense découvert à Tavannes !

 

Les spéléologues locaux ont de quoi être fébriles. Premiers au monde à parcourir un nouvel itinéraire en le dédale du gruyère de moraine et calcaire jurassiens ! Ils pourraient tomber sur des peintures préhistoriques, et surtout sur des squelettes de dinosaures, mamouth, tigres à dents de sabre, etc ... La région est mondialement connue pour ses fossiles précieux.

 

Un conseil, cependant, de bientôt vieux de la vieille, certainement avisé : Que ces Colomb de l'underground jurassien prennent bien garde d'éviter de parcourir une quinzaine de kilomètres légèrement au Nord-Est, sous peine de se retrouver sous les cratères et souterrains de Saint-Germain, sous les Golats, et d'en ressortir brûlés par les gaz moutarde centenaires et autres tonnes d'infames saloperies, qui feront un jour rougir de jalousie toutes les dioxynes de Bonfol et d'ailleurs.

 

...........................

 

Fenêtre sur une formelle preuve supplémentaire de ce qu'affirme l'auteur :

 

Un chauffeur belge de semi-remorque intercepté à Dintikon à 09h du matin avec 1,92 pour mille d'alcool dans le sang : Les policiers ont été sidérés par ce résultat !

 

Effectivement, je vous le disais dans mon dernier billet, au sujet de mes aventures dans la Yougoslavie de Tito (bien fait, na, pour les flemmards, ce blog est truffé d'épisodes relatant de tels faits majeurs de mes époustouflantes pérégrinations à travers le monde, .... mais ceux qui ont peur de survoler pages après pages, dizaines d'articles après dizaines pour retrouver ces épisodes sont bien punis) ... :

 

Un camionneur circulant avec moins de 2 pour mille à 09h du matin est une dangereuse et incroyable exception !

 

.........................

 

Fenêtre sur les ovnis du col de Vence. En direction de Tende, de cette vallée des Merveilles parsemée de pierres gravées préhistoriques, à écriture encore inconnue. Fenêtre sur ce coin de Provence où un nombre impressionnant de témoins, dont l'auteur, des journalistes, des gendarmes, des villages entiers, ont vu ces sphères aussi grandes que des immeubles, flotter à quelques dizaines de mètres sur leur tête, changeant de couleurs en les sortes de vapeurs mouvantes les enveloppant, avant de disparaître en une seconde à travers les cieux.

Le pire des incrédules de l'univers, après une telle expérience ou deux, peut jurer sur son âme que nous ne sommes pas seuls dans l'univers. Et finir même par plaisanter à ce sujet.

Car l'un de ceux-ci a été aperçu à Saint-Paul de Vence, en direction de la mer, je l'ai pris au vol l'autre jour et vous le présente en exclusivité :

 

DSC_1463.JPG

Traduit directement du °°°'`:°°+;?^°, l'extraterrestre constructeur s’appelle Jean-Marie Fondacaro, et l’engin est nommé « L’envol »

Bon voyage.


Ali GNIOMINY

 

 

Commentaires

Emoi, émoi, Mère-Grand, que vous me provoquâtes ce jour anniversaire, découvrant votre précieux succinct message "On vous lit.." ! ça n'a l'air de rien mais c'est parfois énorme. Vous écrivez vous-même et savez comme moi combien il est impossible d'estimer la portée réelle de ce que l'on crée. Quel public s'en soucie, en bénéficie. D'autant plus lors qu'existe une omerta contre sa liberté de pensée et de disposer de moyens à hauteur de ses compétences effectives. Merci

Bien amicalement.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 26/07/2012

je dois dire que je suis plutot surprise de cet article
mais positivement ! j'ai pris plaisir a lire ces lignes, surtout le début :)

Écrit par : julie | 03/08/2012

Excellent, j'y était ce début d'été, du 11 au 18 juillet pour être précise.
La vue est juste hallucinante, a t elle point qu'on a décidé de pic niquer sur place pour en profiter un peu plus

Écrit par : Elise | 11/08/2012

Cet billet est très intéressant et je vais d 'ailleurs le relayer à une amie qui est sur la même longueur d 'onde que vous et je suis certaine qu 'elle m 'en remerciera. Bravo pour cet article et l 'énergie pour mettre en commun ces réflexions. Je serais ravie d 'avoir la possibilité de lire vos billets sur ce thème dans le futur. Ca m 'est vraiment très agréable ! Merci 1000 fois !

Écrit par : jeu de tennis | 13/08/2012

Les commentaires sont fermés.