20/07/2012

CAUSENT TIQUES ...

... Des affections, mais là n'est pas la question !

  

... Qui s'accroche de plus en plus :

 

« Chinemetal » s'installe à Reconvillier, après avoir dévoré Swissmetal !

 

(ça au moins c'est de l'humour qu'il ne comprendront pas)

 

... et il y en a qui aboient « Ja » !

 

 

Ne voyons-nous, tigres de papier, le voyou mastodonte de métal prêt à nous déchiqueter ?

 

Faire de ses hôtes des cocottes ?!

 

.................

 

Mieux ça que rien ? Peut-être bien ! Soyons courtois, pour une fois, avec ces mecs à si chinois minois et coupe au bol, faisant l'obole aux chiffes molles de la finance en décadence, bradant, cyniques, l'excellence des techniques de nos pères, de leur savoir-faire !

 

ANECDOTIQUEAPARTÉ ANECDOTIQUEAPARTÉ ANECDO

 

Mon père est né à Reconvilier et y a vécu son enfance. Il ne craignait ni que le ciel lui tombe sur la tête, ni rien d'autre de précis, sinon le péril jaune. En faisait presque une phobie prémonitoire : Ni les cocos rouges, ni trop le retour du nazisme récemment maté, mais alors l'invasion jaune, ... jamais, plutôt la mort .. ! Paix à son âme.

 

TIQUEAPARTÉ ANECDOTIQUEAPARTÉ ANECDOTIQUEAP

 

Espérons simplement que très peu d'ex-employés locaux d'ex-Swissmetal partagent cette terreur, et que tous finissent par apprécier de faire de la gogne sans grogner en rognant sur tout !

 

......................

 

Eh si ! Non ? :

 

Les Etats-Unis, eux, sont frappés par la plus grave sécheresse depuis 25 ans !

 

Qui cherchent et trouvent du liquide en Suisse !

 

......................

 

Et pire que tout, achètent encore honteusement tous nos restes de chocolat, qui disparaîtra d'ici 2020, pour cause de chaos du cacao ! Horreur ! Déjà que nos banques sont chocolat ! ...

 

......................

 

Voyous ailleurs :

 

Anglais bien que de glaise faits, 600 salariés sur 1'000 avouent qu'ils ne s'arrêtent jamais à midi pour manger !

 

Estimant naturellement qu'il serait pénible pour eux d'interrompre leurs huit heures diurnes de sommeil !

 

......................

 

Comment ? Où ça ? Quel chaud king ? Pour qu'elle brille ta nique ? ... Sots rient !

 

(Tiens, voilà un défi à la Perec comme je les aime, un roman entier tenant debout en anglais, écrit en jeux de mots français. Le premier qui le compose est le dernier des copieurs ! Donc, non, pas moi, impossible ... ou ... bon, alors à caser dans les projets futurs ! ... Comme si je ne pouvais pas la fermer un peu, moi, il va falloir à nouveau que je me plagie, vous verrez, au grand dam (ah non, pas de hamsters ...) de fâcheux grincheux, mais pour le bon air d'un fidèle lectorat de ravis de nouveautés, chapeautées ou non par votre bas rond-de-cuir, cela restant égal aux yeux de si gentil dieu de modestie).

 

......................

 

Et puisque tout doit finir par une mort alitée :

 

Ainsi que ne le dit pas le proverbe :

 

« Croix sur ton chemin ? Les Droits humains de tous les rats tu bafoueras, que dévoreras dès la moisson : Où tu les chie; Noie sous les sous le poisson ! »

 

......................

 

Bien. Vœux nus, sous été re-miné. À ruminer.

 

Ali GNIOMINY ...

 

.....................

 

... OU CAUSE TOC ? ...

 

... Qui se moque de son public, (hélas le lasse ?) car ressasse :

 

Ah, si j'étais fleur bleue

Et, pour les niais

Si j'allignais

Quelques vers pas trop chers,

 

...

 

Tous à la queue-leu-leu,

Tous éditeurs feraient leur beurre

De mes laids couplets

Pour clique à fric,

De ma mièvre fièvre poétique

Pourrissant cent pour cent

De la crème des Poèmes

 

.....

 

Ah, si j'étais fumier,

Ridicule monticule de vers sans pieds ni nerfs,

Sans consistance, sentant le rance,

Si j'étais ce purin

J'aurais tant de parrains!

 

 ... juste pour que tel pamphlet demeure quelques semaines à nouveau en première fracassante page de ce recueil informatisé.

 

Sur ce, n'ayez crainte je prends bien garde également de  ne finir par composer de l'ylang-ylang !

Les commentaires sont fermés.