27/06/2012

SOUPAPE ART HANTE

Apparent chambardement dans la recette du dominical bouillon d'onze heures. Une menue valve de retenue de tension de la boulloire était devenue obsolète et doit être changée. Ne reste donc plus que la présente soupape humoristique et politique, en attendant pour septembre une nouvelle émission radio, du genre « Le brouet et le fouet » très avant-gardiste et visionnaire, quant au futur de l'humour au sein de la Confédération Sino-Islamiste Helvétique.

Ainsi, l'hyper-hermétique, cloisonnée, très secrète et inaccessible Confrérie des Seigneurs Romands de l'amusement semble en avoir soupé du drolatique créneau politique.

Trop longtemps sur le feu, les grosses légumes paraissent avoir fondu, rapetici, disparu. Ne flottent plus que quelques navets poursuivant pour carotte le plus de patates possible. Et plus même de Maggi !

Mais pardon, pardon chers frères condescendants, du singe je préfère me nourrir, et jouir de plus de loisirs, que d'écouter la radio le dimanche matin.

Quant à podcaster ? N'ai-je déjà précisé que les castes et moi ....

Enfin, cheveux dedans ou non, c'est là le lot des disciples indisciplinés, tentant de taire au possible les sources de Maîtres en l'Art qu'ils imitent publiquement, et desquels ils tirent toute gloire.

Bien, le test du degré d'humour des confrères au chômage estival étant terminé, je vais ainsi prendre le relais en ma qualité de bienfaiteur bouche-trou jusqu'en septembre. Car les dépendants à l'humour poético-politique deviennent vite soupe-au-lait, et le dimanche à onze heures il leur faut absolument leur ersatz ou c'est la catastrophe. Ils retombent vite dans l'addiction aux messes.

Courage, cependant, car votre baroudeur préféré repart vers de nouvelles aventures et vous laissera en manque, mais seulement pour une quinzaine de jours, et en principe les séances de torture ne seront pas du voyage cette fois-ci, moins dans les mœurs à Monaco et Saint-Tropez qu'au Brésil. Quoique, tout augmentant ...

Et évidemment, selon la formule consacrée-ci, juré promis craché : En mon absence il y a toujours quelqu'un au domicile, entre autre pour compagnie à mon perroquet, et il n'y a absolument aucune valeur qui n'ait été déjà dérobée par les huissiers.

..................

Ce qui devrait (n'est-ce pas ?) vous laisser largement le temps d'effectuer le décompte des calembours et contrepèteries figurant dans les 501 billets de ce blog. Et le classement des meilleurs aux plus fumeux, va de soi. Car votre retard à fournir ces données vous a privé(e)s d'une énumération, dans le 500ème, des plus exceptionnelles phrases à double-sens du style « Sepp oeuvrait, semble à blanchir régulièrement » aux plus scabreux des titres d'articles : « Fifa syllabes .. aisées ». Merci d'avance pour telle preuve supplémentaire de votre habituel répondant.

..................

À présent, encrapulons-nous un brin dans les nuits lausannoises :

Une armée de policiers dans les rues !

Il n'y a plus qu'eux, d'ailleurs, pour se divertir la nuit. Mais rien ne l'interdit, ce sont des jeunes presque comme les autres. Et puis, qui sait si leur présence massive ne va pas réussir à faire mentir l'adage lausannois prétendant qu'il faut que jeunesse trépasse !

Quoi qu'il en soit : Plus aucune bande de beatniks.

En français ? Plus de violeurs en série.

...................

Musée d'art et d'histoire genevois : Un trou de 490'000.-

J'ai toujours pensé qu'en creusant un peu sous les musées on peut dénicher des trésors !

..................

La « Paix du travail » a 75 ans !

À la retraite, donc !

Au rythme où ça va, à 100 ans ce n'est plus que « La Paix ».

...................

Encrapulement absolu :

L'Etat de Genève abandonne les poursuites contre la banque qui m'engagea, m'exploita et me jeta il y a trente ans, dès que je trouvai inhumain de se faire engueuler et menacer par de hargneux chefaillons, parce qu'on fait en dix secondes la bise le matin à certaines collègues, avant de s'asseoir en silence absolu à leurs côtés pour se foutre les yeux en l'air devant d'irradiants écrans verts phosphorescents du DOS, pour huit heures de lignes de codes insensées. Banque m'ayant coulé financièrement et de réputation sans le moindre scrupule, avant de faire pratiquement pareil au canton en coûtant 2,3 milliards au contribuable.

Dette abandonnée purement et simplement par l'Etat. Qui vous empêche de découvrir multiplication de mes désopilants écrits, en me détruisant le moral et la santé par divers stratagèmes, dont les éternelles poursuites qu'il engage à mon encontre, pour une prétendue somme d'environ 180'000.- composée en énorme partie d'absurdes et inhumains frais de rappels, frais de poursuites ... + 30'000.- de taxation d'office pour un an sur gains de 75'000.- et autres « normalités » .. dont quelques milliers de francs restants depuis des décennies de saisies au bénéfice de la banque si généreusement grâciée ; Etat et assurances se servant en premier sur mes saisies sur salaire ...

Merci la justice exemplaire.

...................

Cent transitions : Dans la plus traditionnelle opacité juridique genevoise, un juge dont le nom est aussi secret que son appartenance politique, a décidé de classer le recours de Me Poggia, concernant les flagrantes irrégularités de l'étrange vote du 17 courant, ayant désigné très largement pour futur Conseiller d'Etat un certain homme de droite.

Soit. Si le recours au Tribunal Fédéral contre ce recours balayé confirme cette dernière décision, ne restera plus, par souci helvétique d'honnêteté et de parfaite égalité des chances, qu'à édicter que lors de tous les scrutins, fédéraux et cantonaux, le choix de l'électeur devra être déposé ouvert dans une enveloppe transparente, et les urnes seront baladées on ne sait où ni comment par des gens non assermentés. Protocole conforme à décisions de justice.

Certes, le gagnant avait dit-on plus de 11'000 voix supplémentaires. Pas loin, si mes souvenirs sont bons, du nombre de défunts et de démentifiés d'EMS qui jadis votèrent si massivement contre l'addhésion au Jura, dans ma région natale. Mais il n'y a que chez les sauvages que de pareilles fraudes sont possibles, n'est-ce pas ?

À Genève, la faim du loup ne justifie jamais les moyens. Et pour le moment, le béni Conseiller provisoire doit disposer de la confiance de tous, comme d'habitude, pour devenir vraisemblablement le maître absolu de la sécurité du potentat local.

..................

Résidants en EMS, puisque nous en parlions : Ils gardent leur argent de poche !

Pas fous ! Avec tout ce que leur ont volé dans leur vie les assurances, les banques et l'Etat,  l'AVS et la Prévoyance en tête des malfrats, ils ont compris la leçon et sont devenus plus prudents !

....................

Mark Muller vise une place de juge assesseur au Tribunal des beaux loyers !

Tout dépend si l'assesseur monte à tous les étages, et ce que vaut la Chambre d'appel.

.....................

Les Smartphones menacent la vie privée !

C'est vrai, quoi, il est inadmissible qu'à chaque fois que l'on sort un Smartphone de sa poche, tout le monde constate que l'on est un esclavagiste d'enfants asiatiques !

.....................

Allemagne : Circoncire un bébé devient un crime !

Enfin ! Il était vraiment temps que la religion perde, une fois pour toutes, le droit de toucher au zizi des petits garçons !

.....................

Sur ce festival de gentillesses, je vous laisse m'éditer tout ça, et à tout bientôt.

Ali GNIOMINY

 

 

Les commentaires sont fermés.