22/06/2012

SAIN SENTIER : AIME !

500ème pierre blanche, à remarquer dès qu'embarqué(e)s sur ce très sûr petit sentier d'une écriture sans concession qui n'en a cure des conventions.

 

 

Gentil sentier tout entier dévoué à jouer à sa manière avec vos nerfs, zygomatiques et sens critique !

 

 

Cinq ans de sain cheminement, en direction du droit osé de composer à froid, sur ce support : Autre fond, autres décors à réflexion, que ne le font les encensés apôtres de l'inique pensée unique.

 

 

Cinq ans à fond de cale embourgeoisée mérite ... qu'on scie des rats, si on le veut.

 

 

.......................

 

 

500 billets pour pas un sou, pas une pub, pas un soutien (de cyniques gens de biens publics faisant passer hélas débilités d'escrocs trop pieux en lieu et place d'utilité) pas de courage, pas un article, une émission, pas une invitation de mon cheptel de fidèles décideurs lecteurs, et rédacteurs non détracteurs, m'approuvant souvent, mais secrètement, très discrètement. Et ceux qui m'ont reconnu sont ébaubis par mon illustre Présidence et amitié franche depuis des années avec des célébrités. Et horrifiés par le ridicule de la condition qui m'est cependant réservée ici.

 

 

À croire que, si vous avez malheureusement à critiquer Genève, avant la Suisse et tout le reste, et que vous vous démenez, même non sans humour, à dénoncer de flagrantes injustices, et proposer d'autres solutions, faites-le partout sauf à Genève, et encore moins sur sa Tribune !

 

 

La plèbe éditoriale sera super-sympa avec vous, ne vous censurera pas, estimera à juste titre que certaines réflexions limite passent tout juste, mais n'interviendra pas, ni dans un sens ni dans l'autre. Du moins, tant que vous n'aurez livré votre identité en pâture à tous pas d'accord durs de durs saboteurs.

 

 

Pas une insulte, ni un merci, pour les milliers de visites fidélisées sur ce site, pas une mention ; Pas à pas devient l'omission voyante, géante, gênante. Pas très marrante.

 

 

Mais l'Art et la Politique ne peuvent faire bon ménage qu'en qui ménage antipathiques et têtes de lard, et critique barbares cliques d'anars, mômes fêtards, comme glandeurs de décideurs, avec infiniment d'impec ... raffinement.

 

 

Et, bon, comment taire que : Que de bons commentaires !?

Nul ne sera-t-il jamais ci prophète, qui têtes de nuls embête ?

 

 

Peu me chaut ! De pis-aller ne me contente. Approche le moche moment où verront, comprendront leur erreur les incompétents locaux découvreurs d'innovateurs, cocos sous la risée dégrisés.

 

 

...............

 

 

500ème coup de gueule mis en veille, passons à plus sérieux :

 

 

Un fumeux personnage veut durcir la Loi suisse sur la fumée, et lance une initiative fédérale pour protéger les prédateurs !

 

 

Normal ! Des fois qu'un type essaierait de se cacher dans une forêt pour fumer ! Il faut bien qu'il y ait assez d'ours et de loups pour le bouffer, avant qu'il ne commence à nous polluer l'atmosphère.

 

 

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

 

 

Dans la même veine : Autre méchante piqûre de rappel, mais :

 

 

Comment vous en vouloir ? De craquer, car matraqués par du sectaire, sécuritaire ! De voter noir, comme à la foire !

 

 

Comment vous en vouloir d'en avoir tellement marre des querelles éternelles ... qu'avez plébiscité : Comme assommoir pour les bagarres, et litanie des tyrannies : Pierre, le fier loup de la Cité, et ses crocs, pour une ère PLR de trop. D'esprit de mépris, de glace, face à souillés et dépouillés par rare cynisme et despotisme.

 

 

Comment vous en vouloir si vos œillères datent d'hier ? Vous sermonner ?

 

 

Preuve est donnée des cataclysmes du sarkozysme, des dragueurs de rigueur, des persécutés de la sécurité  ... Le monde entier en a pris conscience. Excepté un minuscule ilôt d'irréductibles Genevois caractériels, accusant toujours un léger retard de quelques années ... et qui vont se faire salement soigner pour leur bévue, si aucun recomptage ne provoque le scandale du siècle genevois.

 

 

Recomptage inutile, semble-t-il. Hormis le fait que la politique des avantagés a déjà permis à deux concierges d'écoles de transporter des urnes, visiblement pas pour les dépoussiérer,  et à tout un chacun de lire le nom du candidat à travers l'enveloppe, sans annulation pour autant de si étrange scrutin ... : La véritable fraude au remplissage des urnes a lieu comme généralement en amont, par la fraude du remplissage des têtes sous prosélytisme démesuré, alarmisme, par intéressées familiarités et stigmatisation.

 

 

Les mous tondus Genevois (de mèche, oui) n'ont pas fini de se faire de la laine blanche, en l'enclos de tolérance zéro toujours plus exigüe du jeune loup et de sa meute.

 

 

Et pour trouver enfin la locomotive de gauche tant recherchée, tout indique que les perdants s'y prennent bien tard, leur Micheline ayant trop circulé pour revenir au garage, elle est plutôt partie pour finir au musée.

 

 

Ah, si une génération de frustrés socialistes n'avait estompé au possible la valeur du visionnaire Romand dont l'assurance du concours fut si particulièrement précieuse à François Mitterrand ...

 

 

Un espoir subsiste, que le Roi-Député du Parti Railleur d'Extrême-Centre, votre dévoué, largue les cales, embourbées ... enfin ... et daigne donner un coup de rame à la moribonde galère de la gauche genevoise.

 

 

Tout dépendra, en fait, dans les semaines à venir, de ce qu'en pense M. Hollande. Car, pour le Suisse Roi-Député cœur et socialisme n'ont pas de frontières, et le Souverain de lui-même et Serviteur d'autrui ne quittera pas sa couronne devant un acariâtre microcosme local. Mais si le nouveau macrocosme voisin le préconise, et reformule réellement plus humain contrat social, ma majesté est prête à déposer son sceptre. Au pied de tout pouvoir de type centre-gauche post-socialiste, d'ailleurs. Ici ou ailleurs.

 

 

 

Comment leur en vouloir, de croire aux leurres, aux chants méchants des marchands de peur ...

 

 

....................

 

 

Et sinon, quoi d'autre à relever ?

 

 

Ridicule : Il paie 2'500.- un chien qui n'existe pas !

 

 

Non mais, c'est un scoop, ça ? N'importe quoi ! Je paie trois fois ça par an à un Etat pour des services et avantages qui n'existent pas !

 

 

...................

 

 

Entre autre : L'école genevoise ne sait plus où mettre ses élèves !

 

 

Vous verrez que, pour radicale solution au problème, certains vont préconiser et parvenir à faire voter la libération de Breivik, Dutroux et compagnie.

 

 

..................

 

 

Ailleurs : L'exemplaire résistante et très respectable Prix Nobel, Madame Aung San Suu Kyi, à peine arrivée à Berne a été prise de vomissement !

 

 

C'est tout !

 

 

Eh bien quoi ? Vous vous attendiez à un vif développement, décortiquant les raisons de sa nausée ?

 

 

Qu'est-ce que vous avez l'esprit mal tourné !

 

 

Souhaitons simplement que la prochaine fois que cette grande Dame viendra en Suisse s'exprimer en toute liberté, ce soit de manière moins métaphorique, et en compagnie de ses proches.

 

 

Même si pour cela il nous faudra nettoyer bien plus encore  de vomi.

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

Commentaires

Félicitations et merci Ali pour ce sein-senti-aime billet. Toujours un régal de te lire, coups de gueule après coups de gueule. Ca prouve que ton crémol fonctionne super bien et que tu n'es pas chlagué du galetas.

Amitiés, JMC

Écrit par : JMC | 24/06/2012

Merci JMC t'es sympa, mais je me demande parfois si malgré tout je ne suis pas un peu starbé. Ce n'est "qu'accidentellement" que je tombe enfin sur le blog de Mère-Grand, c'est te dire. Je n'avais jamais même eu l'idée ni le temps, il est vrai, de chercher à savoir qui était la vénérable aïeule commentatrice qui si aimablement me congratulait pareillement. Et je suis très flatté de découvrir qu'il s'agit d'un très respectable lettré, lié de surcroît à une Académie qui me décerna très honorable mention et diplôme de contes et poésie en 1989, que je salue bien bas.

Très cordialement à vous deux et à mes milliers d'autres gentils visiteurs, mes meilleurs messages.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 26/06/2012

Les commentaires sont fermés.