08/06/2012

FUSION DE CORPS : NID .. AUSTÈRE ?

L'âpre voyance des aveuglés Corps de Fonctionnaires Genevois prédit un avenir fort conflictuel, suite aux étreintes envisagées de la riche et belle CEH d'avec la gueuse et pauvrette CIA. En les beaux draps de leur nid, cousu de fil blanc d'austérité, où doit être consommé le pas gai mariage forcé.

 

 

Car est ainsi fait le simulacre de justice de la timocratie suisse, qui protège les coupables et les laisse méfaire, tromper abusivement l'assuré, perdre ses cotisations en placements douteux, modifier unilatéralement et impunément les promesses non tenues et clauses contractuelles, diminuer systématiquement les droits acquis, ... Coupables intouchables pour lesquels travaille une justice s'activant à pourchasser les victimes de la supercherie du IIème pillage, justice participant à séquestration abusive par menace et coercition du fruit du labeur de spoliés et méprisés, ceci pour remboursement des erreurs de parasites gestionnaires, vivant grassement sur l'argent d'autrui en le flambant sans l'avis du propriétaire ; Remboursement par diminution de revenus ou rentes ou augmentation de charges pour ceux qui subissent et ne décident de rien, correspondant exactement alors à l'amende que doit recevoir une femme battue pour avoir refusé de donner tout son argent à son mari délirant et habitué à aller risquer le tout, et généralement le perdre, au casino !

 

 

Et voici qu'il est dit aux affiliés de la CEH : Il faut aider la CIA, on ramasse ça sur vos droits et ce ne sont pas vos guignoleries devant les canons qui y changeront quoi que ce soit. Punkt schluss.

 

Et, du côté de la CIA, il semble que ça râle aussi, pour d'autres raisons. Sans doute que les instituteurs ont peur qu'il y ait, ne serait-ce qu'une seule fois, un minimum de partage équitable en ce pays, et qu'ils soient forcés à combler le manque à gagner des dépouillés de la CEH en leur offrant la moitié de leurs deux mois de vacances et autres avantages.

 

 

......................

 

 

Oups, la gaffe, il ne faut pas trop que je me les mette à dos ... Déjà qu'ils sont parmi les derniers à savoir lire ... Depuis que j'ai perdu les Clodettes (voir articles précédents ou suivants, et je ne vais tout de même pas systématiquement devoir répéter que ce qui précède chronologiquement correspond à ce qui suit ci-dessous, vous n'avez qu'à vous concentrer un peu, pour une fois).

 

 

......................

 

 

Donc, de tout cœur avec les manifestants hier en vieille-ville ! Qui comprendront aisément qu'un Roi-Député du Parti Railleur d'Extrême-Centre ne puisse s'abaisser à traîner en des lieux de maintien de l'injustice si malfamés.

 

 

D'autres affaires autrement plus importantes l'occupent. N'était le risque accru d'une prochaine découverte de l'El-Dorado, cette Eminence de l'Insolence douce aurait déjà exigé formellement que son avoir soit détenu exclusivement sous forme d'or ! Magot de lingots que l'assuré de force puisse voir en tous temps en coffre grossir !

 

 

Alors qui ? Derrière quelle loi faite pour qui et pourquoi vraiment ? Se permet de bloquer à sa guise et pour des décennies la totalité d'un capital acquis dans l'effort, dans le pas même secret espoir que crève le légitime bénéficiaire avant de pouvoir bénéficier de son bien parasité ? Ces règles sociales sont à peine un peu plus que centenaires, croyez-vous que c'est ce que l'on vit, comme racket actuel, que voulaient nos aïeux ? Cette sinistre plaisanterie « sécuritaire » va-t-elle aussi bouffer les esprits et les finances de milliards d'êtres durant deux millénaires, comme la religieuse ? Est-il normal que cette prétendue protection nous rende malade et nous ruine, plonge délibérément dans la précarité annoncée, par faute de gestion abusive, catastrophique à notre insu, de ce qui nous appartient ? Non, il suffit ! Une timocratie comme celle de ce pays doit être à présent dénoncée, et ses rouages s'équilibrer enfin pour devenir un jour une authentique démocratie.

 

 

Je m'y applique. Vais ouvrir le bureau de transfert des vacances d'instituteurs, et de moitié des privilèges de la police, au personnel de la santé.

 

 

Et je me servirai vilement au passage, bien sûr, comme tout gestionnaire de quoi que ce soit ; En nouveau Robin-des-Bois, je créerai un office de dénonciation de la discrimination frappant les working poor sans enfants, ni intention d'en avoir, ni trop jeunes ni trop vieux pour avoir droit socialement à quoi que ce soit; Pompés de tous côtés par des cotisations d'assurance-maternité, paternité, etc, forcés à sens unique à contribuer à tout ce qui ne les concerne nullement, et se voyant refuser toute forme de possibilité de soutien provenant de la communauté, face à leur véritable dépouillement, basé sur le criminel calcul d'un minimum vital très inférieur à la réalité. Permettant de fidéliser l'esclave vache à lait et de faire le beurre des timocrates.

 

 

......................

 

 

Passons ! Autre train-train à ruminer : Dernière bassesse du minuscule défenseur étriqué des droits du friqué : Du 6 au 15 mai à l'Elysée, le rejeté a méticuleusement déchiré le courrier adressé à son successeur.

 

 

Le peuple appréciera la délicatesse, le souci de ses besoins, lors d'une pareille passation de pouvoir, et imaginera aisément qu'il doit en être de même pour toute transition entre les destructeurs précédents et les constructeurs arrivés. Les dossiers doivent être saccagés, toutes informations indispensables pour gouverner sciemment boycottées, et à coup sûr, ce mari d'une cabotine fredonnante aura inversé les boutons rouges et verts du dispositif d'enclenchement nucléaire. Avec remerciements de bonne part des français (là je ne risque rien, je les ai perdus depuis longtemps) pour le privilège de lui offrir une retraite bling-bling, sur la base des 140% d'augmentation crapuleuse qu'il s'était accordée sur son ex-salaire, retraite dépassant sans nul doute le revenu des actuels dirigeants actifs et, eux, dévoués au mieux-être de la communauté.

 

 

Que telle ultime rétention d'informations, que ce vol et cette destruction de pièces soient condamnés, et le coupable forcé d'accomplir sa peine en déchirant à la main toutes archives de journaux du monde ayant un jour eu la faiblesse de parler de lui, tout ce qui concerne la regrettable époque de son intrusion au désastreux pouvoir.

 

 

Une note d'espoir, pourtant: Chaque nouveau jour est une bénédiction, depuis que ce patronyme a cessé de nous écorcher en continu les oreilles. Rien que ce progrès-là est déjà une avancée socialiste inestimable.

 

 

.............................

 

 

Euro 2012, à présent : Immense défi pour l'Espagne, tenante du titre !

 

 

Et comment ! Elle a vraiment intérêt, alors que sa note est passée hier, d'un coup, de A à BBB, à tenter de conserver le tout dernier titre qu'elle possède encore !

 

 

..............................

 

 

Alliance entre Moscou, Pékin, Téhéran et Kaboul pour empêcher toute ingérence occidentale dans la boucherie Syrienne. Boucliers anti-missiles de l'Otan déployés, ... Vive le joli printemps revenu, les petites entrailles frétillant encore, les splendides boudins tout écrabouillés, les gentils gens tout partout tous frères, et faits à l'image du Parfait. Inconnus. Vive le printemps et gazouillons en chœurs :

 

 

Réjouissons-nous : D'aucuns prétendent que la Société Nietzchka Pï Tâl òu Ogoù Lagh a récemment fait l'acquisition de la Brévine et des milliers d'hectares glacés alentours, afin d'y construire semble-t-il un très protégé et fermé mystérieux parc d'attraction pour indigènes ...

 

 

..............................

 

 

Rien à voir avec ce qui précède de tout faux, ou presque, mais l'école genevoise croule sous l'afflux d'élèves !

 

 

Chuuut ! Vous êtes fous ? Il ne faut pas le dire ! Vous allez finir par attirer les Breivik ? !

 

 

................................

 

 

Cinq Suisses en canot entrent en collision avec un ferry sur le Danube :

 

 

Originaires de Lysberg, sans doute !

 

 

C'est triste, quand-même, ces pauvres réfugiés économiques clandestins, qui sombrent en espérant atteindre un jour une civilisation meilleure !

 

 

....................

 

 

Recrudescence du cannibalisme en occident :

 

 

Une nouvelle drogue appelée « 7ème ciel » pousse à l'anthropophagie. Cette substance extrêmement dangereuse, possiblement inventée de toute pièce par les milieux anti-drogue, ce toxique aurait, dit-on, bien du succès dans les couvents, où les nonnes s'ennuient ferme. Et ça les pousserait même à partir en ville en quête d'aventures ...

 

 

Des mises en garde de la police seront affichées, invitant les hommes abordés par une nonne, à se méfier de l'amante religieuse !

 

 

..................

 

 

PS : Tout fout le camp. Sous LSD je ne dévorais que des chips, tout en peignant mes visions. Comme celles-ci, que vous connaissez sans doute, toujours à vendre pour un prix évidemment exorbitant.

 

 

Chefs-d'hors-d'œuvre que vous ne pourrez jamais espérer vous acheter, avec vos lamentables moyens de lavettes n'ayant ni la pudeur ni le courage de relever mes défis ...

 

 

(Allez, quoi, à peine 750'000 CHF, c'est donné, imaginez si vous devez attendre les évènements cités plus loin ((OUI ! APRÈS la séparation entre les chroniques, c'est ça ...)) pour vous procurer si mirifiques tableaux chez Sotheby's, ainsi additionnés de ce qui plaît tellement aux critiques d'art contemporain ... Alors que l'artiste peut lui-même pratiquer cet ajout avant de vous vendre bien moins chers ces trésors :

 

 

introspection-dessin-2.jpg
Rêve-dessin-clair.jpg

 

.................

 

 

Et encore, pour achever la semaine :

 

 

Thaïlande : Insupportable pudibonderie !

 

 

Ikea doit modifier l'appellation de ses lits « Redalen », évoquant en thaï la masturbation, et des pots « Jättebra », nom très vulgaire évoquant la baise.

 

 

Au fait, ce n'est pas en Thaïlande, également, que des enfants fabriquent pour trois fois rien, en dehors de leurs heures de prostitution, ces appareils faits de bits, qui ne peuvent fonctionner que si les utilisateurs introduisent leur PIN ?

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

Commentaires

La Constitution genevoise a-t-elle prévu l'article stipulant que: "Faire rire des centaines de personnes un moche vendredi après-midi, et presque chaque jour, et des milliers ensuite au long des années, les faire voyager à divers niveaux de jeux de mots ou les faire pleurer lors de splendides après-midis: n'est d'aucune utilité publique, ne doit jamais être ni cité, ni valorisé ni récompensé, ni reconnu, officialisé ..." ?

Merci aux constituants pour cet irréfragable ajout, sans lequel ces faiseurs de justice locale passeraient vraiment pour des crétins dépourvus de la moindre logique, ou plus vraisemblablement de lamentables partiaux censeurs, braqués sur une pique les concernant et rejetant pour cela l'ensemble des produits d'exceptionnel talent ci discriminé. Privant de la sorte le public de la plupart des bienfaits que l'auteur peut et pourrait mieux encore leur dispenser, si correcte et digne valorisation de ses dons, dont profite abusivement Genève, survenait enfin.

Écrit par : Wallace-Horace Kilmérit | 08/06/2012

Si je l'ai bien compris, j'applaudis à ce qu'écrit Kilmérit. Celui dont il parle en a en effet beaucoup. C'est pourquoi je le remercie assez régulièrement, mais pas assez souvent.

Écrit par : Mère-Grand | 09/06/2012

Encore mille excuses, chère Mère-Grand, pour d'aucunes de mes grivoiseries épistolaires susceptibles de heurter la bienséance qu'impose votre grand âge (ah,ah).. et mille fois merci pour votre constant soutien à l'artiste pluridisciplinaire dont les pseudonymes vont de Wallace-Horace Kilmérit, en passant par Bernard Hivyst, Aimé Prisé et quelques autres, jusqu'à Ali Gniominy. Et tous ces personnages en un seul, qui le jure formellement, n'ont jamais profité, ni aucun autre évidemment, de l'apparent paravent du pseudonyme pour commettre d'acte répréhensible, de lâchetés sur la toile ou autres bêtises, ou pour émettre un avis et des affirmations que l'auteur ne pourra soutenir; Et même généralement prouver avec témoins, pour ce qui est des authentiques épisodes de sa vie, pourtant parfois difficilement crédibles (ovnis, transes mystiques durant des heures dans la neige pyrénéenne vêtu d'une seule fine toge de lin, tortures subies en début de cette année, puis terreur et état de siège au Brésil, évènements cachés du monde au possible, paradoxe de ma condition de vie d'indigène dissident politique suisse à Genève et des illustres honneurs qui me sont témoignés par ailleurs sur le plan artistique, etc etc ) rien qui ne puisse être soutenu et répété devant les médias et/ou tribunaux, le cas échéant.

Mais vous savez tout ça, chère Mère-Grand, j'ai peur de vous fatiguer avec de sempiternelles rengaines, mais j'ai besoin parfois de briser le train-train de mon humour vachard et de mes critiques acerbes et solutions souvent utopistes, en parlant de choses plus profondes, de ce que je vis ou que j'ai vécu; Mais revient vite au premier plan ce terrible regret quotidien, de ne pouvoir me consacrer pleinement, adéquatement en fonction de mes dons, à la composition de gentils mais pas stupides poèmes, thèmes musicaux,ouvrages pour petits et grands à des années-lumière du contenu de ce blog,.. etc, revient tout supplanter ce crime contre le patrimoine que représente à mes yeux le refus de certains décideurs contemporains de valorisation de mes concepts d'utilité publique évidente.Et j'en remets une couche, et il pleut du "moi je" à tout-va, ce qui m'horripile chez les autres, et ça je connais bien, et là je suis le meilleur ... et le plus monstrueux est qu'il m'est impossible de faire autrement que de dire vrai: Comment n'avoir que les banales conneries en vogue à raconter, lorsque l'on est poète globe-trotter, fonctionnaire, président d'illustres associés, surdoué en obscurantiste nation haïssant les têtes dépassant, champion d'échecs sans jeu de mots mais sans doute champion de jeux de mots aussi, (qu'ils essaient de compter à tous les étages tous mes calembours en tous mes textes, à chaque lecture ils en découvriront de nouveaux, parfois que je n'avais pas vus moi-même) ... en quelque sorte initié à l'anti-sectarisme, pour être entré au coeur de nombre de cercles spirituels ou autres très fermés et ne m'être jamais laissé aspirer que par mon sain éclectisme, mes déductions et mon intuition salvatrice? Comment ne pas surprendre ou choquer mais de toute manière intéresser, comment faire pour redescendre dans les normes pourries établies, dans le vil commerce permettant diffusion, pour que l'Histoire puisse retenir que les éditeurs, mécènes, découvreurs et autres roitelets de la culture et des médias des XXème et XXIème siècles ne furent décidément point les derniers des crétins? ça semble de plus en plus peine perdue.

Mais je m'emporte, voyez-vous chère Mère-grand, ça m'a fait tellement plaisir de papoter avec vous quelques instants, il faut dire que je vieillis aussi un peu, plus grand monde ne me rend visite sur "commentaires", je n'ai toujours pas dépassé le record des 8'200 gentils passages chez moi en décembre 2011, de voisins informatiques fort bien intentionnés, et bien élevés, je vous assure: Depuis cinq ans, la seule fois qu'un jeune sans doute éméché m'a un tout petit peu égratigné, de fort sympathiques inconnus lui ont tout de suite signifié que c'était salaud, qu'Ali Gniominy est excellent et ne doit pas être saboté. Dur dur d'être un mauvais ...

Sur ce, Bisous, chère Mère-Grand, et très sérieusement, un céleste et miraculeux remède, d'excellent goût, et ça il faut le faire, c'est la nature qui s'en charge, à ne pas oublier pour la petite tisane du soir: La sauge.

Écrit par : Aimé Prisé | 11/06/2012

Les commentaires sont fermés.