11/05/2012

ABAISSÉ J'AI ...

... Relevé la nouvelle tendance à la Mode : Genève craque pour la collection la plus coûteuse de tous les temps, confectionnée par la nouvelle griffe du prêt-à-porter « Ducret acquitté » !

 

 

De belles vestes passées sous le manteau ; Ceinture imposée ; Chapeau ; Sans prendre de gants, l'inabordable modèle botte en touche tout en restant élégant et de facture solide.

 

 

.................

 

 

... Entendu parler d'un « Humoriste » tout sauf humaniste, interrompu en plein spectacle par la police belge, pour propos xénophobes et incitation à la haine raciale !

 

 

Peu intéressé par cette manière sélective de dérider les foules, je n'ai pas bien retenu son nom, mais c'est quelque chose comme Diabledonné.

 

 

Bien fait ! S'il veut vraiment un jour devenir bon humoriste, il fera comme le 99% de ceux-ci, excepté évidemment celui qui vous écrit, devra s'attacher les services de nègres !

 

 

...................

 

 

... Eu pitié des employés de Serono, qui menacent de faire grève !

 

 

Ils sont complètement fous, dans une époque si difficile! Ils vont finir par se faire licencier !

 

 

....................

 

 

... Entendu l'expression de la plus invraisemblable naïveté: Anne Emery-Torracinta : Toutes les formes de culture doivent êtres soutenues par la collectivité publique !

 

 

... Et le plus détestable mensonge, (mis en évidence par l'impressionnant silence entourant l'auteur), proféré par un certain Maudet : Je soutiens toutes les cultures, c'est une richesse qu'il faut préserver.

 

 

En fait non, ce n'est pas un mensonge, désolé. Effectivement, il préserve si bien cette richesse qu'elle reste totalement inaccessible à tous ceux, principalement les plus intéressants car originaux, n'entrant pas dans les normes de son clan décideur.

 

 

.........................

 

 

.... Est horrifié, révolté, écoeuré, se dit qu'une condamnation doit frapper le canard orangé du jour, comme d'autres feuilles de choux du genre, pour avoir titré :

 

 

« Renaud va mieux, l'alcool c'est fini ! » Alors que le malade en question ne boit plus que de la bière !

 

 

Je fatigue et suis fatigué, de devoir revenir sur ma triste expérience d'une à deux décennies d'alcoolisation, jusqu'au 16.09.1998 à 08h, après avoir terminé au moins trois litres de bière, d'au-revoir à cette dépendance, quand j'entamai ma troisième et décisive cure de sevrage. Et de réapprentissage des processus cérébraux, du rôle du déclic alcool sur les neurotransmetteurs, des farces du circuit de la récompense au contact même de boissons soi-disant sans alcool. Dont je finissais jadis par ingurgiter quotidiennement plus de douze litres, après quelques semaines ... « d'abstinence » !

 

 

L'addiction à la bière est l'une des plus sournoises et violentes de l'alcoolisme. Reflux acides, vomissements continus, vessie, reins, ... et pire que tout, le préjugé populaire imbécile sur le peu de dangerosité du houblon fermenté pour l'alcoolique.

 

 

Non, non, non, non, non, non, non ! Jamais, jamais. Jamais un seul alcoolique ne parviendra à devenir réellement abstinent, (à 99,99% en totale sécurité à cet égard, sa vie durant, sans regrets ni frustations, bien au contraire) tant qu'il n'aura pas intégré, ancré au plus profond de lui la règle simplissime, après sevrage médical du manque physique : Plus une seule goutte, même en sauce ou parfum, d'excellent cru ou de piquette, de liqueur à mémés ou chocolats fourrés, plus de contact du tout avec ce poison, et retrait de cercles où il coule à flots, et évitement de boissons genre Schweps, Red Bull & Cie, de tout ce qui provoque ce picottement d'appel sur les lèvres et la langue, cette amertume de base qui finit par être par trop sollicitée. Et pas de crainte tout de même, si après nombre d'années vous consommez par accident quelques gouttes de sauce au vin ou un chocolat à la liqueur vous le recracherez instinctivement, sans conséquences, vous pourrez à nouveau modérément employer n'importe quel parfum, en cas d'odeurs d'alcool ou de petit contact avec celui-ci vous serez nauséeux, mais pas pour autant immédiatement à nouveau dépendant. Méfiance, méfiance toujours malgré tout.

 

 

Donc, désolé, mais j'estime grave, même sur un ton journalistique possiblement ironique, d'offrir à lire à notre jeunesse que Renaud est tiré de son alcoolisme, vu qu'il ne boit presque plus ... à peine de cette bière si insignifiante pour la santé, chère jeunesse, qui ainsi vous attend d'ici peu.

 

 

................

 

 

 

... Transmis une reconnaissante pensée à la mémoire de mon illustre prédécesseur, en matière de fines bisbilles avec les lourdaudes autorités genevoises, qui exprima il y a 234 ans le fond de mon actuelle conviction, en affirmant :

 

 

« Je cesserais de mourir s'il me venait un bon mot » !

 

 

Que ne suis-je né beaucoup plus tôt, pour fréquenter pareil esprit, à qui j'emprunterai cette réflexion, (persuadés que vous saurez ce vol taire) pour y ajouter :

 

 

«  ... Et cesserais de vivre s'il ne m'en venait  plus » !

 

 

.......................

 

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

 

Commentaires

Désolé de me répéter, mais toujours aussi à propos. Il semblerait que la plupart des gens "de bien" manquent d'expérience de la vie.

Écrit par : Mère-Grand | 11/05/2012

Congratulations pour la jeunesse d'esprit et le soutien de Mère-Grand et de Plume noire, en cette opaque époque où tant renaît néant de famélique obscurantisme obligatoire. Mieux vaut (essayer) d'en rire. Bien amicalement.

Écrit par : Aimé Prisé | 14/05/2012

Les commentaires sont fermés.