07/05/2012

FRANC : SOIS HAUT, LENT, DÉLIMITÉ ?

Haut : Ni trop ni trop peu ! Lent : À dégringoler ! Délimité : Inévitablement !


Après cette très économique introduction: Félicitations à notre nouveau bourreau fiscal voisin, et bienvenue à lui au faîte de l'Etat français.


Qu'il n'oublie jamais, cet ami du peuple, que la Suisse n'est pas un pays de huit millions de banquiers facilitant évasion. Bien au contraire, l'on dit chaque Suisse un peu flic, et le rôle du flic est de lutter contre les évasions. Même et surtout les évasions massives exponentielles de fruits du labeur du petit peuple suisse n'osant se plaindre correctement, « exemplarité » oblige ; Légitimes acquis rackettés sans scrupule par des lobbies bourgeois faiseurs de lois ; Soustractions salariales et autres servant à réparation internationale des fautes commises par cossus eux-mêmes, au préjudice d'assujettis majoritaires larbins sciemment ruinés. Victimes, mondialement escamotées, des agissements des réels dirigeants de la Confédération timocratique Helvétique.


Que sache, Monsieur Hollande, reconnaître les siens (observer aussi sur ce support ce que droite suisse réserve comme sort, durant un quart de siècle, à un artiste et fonctionnaire peu commun, depuis qu'il eût le « malheur » de recevoir des témoignages de reconnaissance et sympathie de François Mitterrand et d'y répondre de mémorable manière, et que cela s'apprit ... ) ... Que le Président Hollande puisse garder mesure en toutes décisions, et s'entourer de gens du terrain plus compétents, plus connaisseurs des motifs concrets de l'urgence d'opérer un rééquilibrage économique national et mondial. De revaloriser les productions usurpées par la Finance débridée.


..................


Ceci dit, fini de plaisanter à présent ! C'est que je n'ai pas que ça à faire, je dois me dépêcher de passer la frontière pour aller un peu harceler la gueuse. Car, justement, suite à jurisprudence, notre ami voisin pays n'a plus de loi interdisant le harcèlement sexuel.



L'on murmure même que ce vide juridique arrange bien les affaires de certains puissants ayant perdu leur immunité ...



Mais c'est des histoires, tout ça.



Pour exemple : Vous avez vu comme moi sur votre écran que Rachida Dati n'a pas l'air traumatisée.



.....................



Note à benêts :



La précédente méchanceté gratuite l'est totalement. N'a strictement rien à voir avec une information disposant d'un fondement vérifiable, et ne doit en aucune façon constituer la base d'une rumeur calomnieuse, qui ne ferait que raviver le souvenir d'un citoyen comme un autre, à qui je souhaite simplement bon vent.



À ce sujet, connaîtriez-vous un bon Empathiologue ? J'ai juste un petit excès de compassion à éliminer.



.......................



Entracte administratif - Objet : LAMAL Editions - Entracte administratif - Objet : LAMAL Editions -



Soient dûment avertis les modernes esclaves suisses qui, à l'instar de l'auteur, ne sont plus en mesure de se soigner correctement, par manque d'argent pour l'achat de médicaments possiblement non remboursés, (les assureurs, même ayant signé la Convention de non-compensation, se permettant tout de même dernièrement cette pratique criminelle) ... peuvent s'arranger avec leur pharmacien, s'ils ont le même depuis longtemps, pour signer une cession de créance. Afin que la Caisse verse directement l'argent des remèdes prescrits à ce pharmacien. Ou que celui-ci établisse à la confiance une facture et se contente d'être payé ensuite par l'assuré.



Art.42 LAMAL - En dérogation à l'art.22, al 1, LPGA96, ce droit peut être cédé au fournisseur de prestations. 97



Pas moyen, en revanche, semble-t-il, de briser à l'amiable l'injustice et la discrimination que représente l'obligation d'être affilié(e) à une assurance-maladie de base obligatoire énormément plus chère que des concurrentes, offrant les mêmes discutables services. À suivre. Remerciements au Service cantonal genevois de l'Assurance-Maladie pour les précisions obtenues, sans attente interminable au cœur de toutes les ethnies pour obtention de renseignements juridiques gratuits.



Fin d'entracte administratif - Objet : LAMAL Editions - Fin d'entracte administratif - Objet : LAMAL Editions



....................



Allez savoir pourquoi : Plâne tristounet sentiment d'incertitude, comme si comique de service peinait passagèrement à dénicher drôleries dans l'actualité, comme s'il craignait soudain de n'être à la hauteur toujours de l'immense attente d'habitué(e)s, prêts à se bidonner, comme si soucis cisaillaient toile de fond d'exception, telles tracasseries dont nul ne rit, dont il serait si facile de dispenser ce joyeux luron si, qui de pouvoir y consentaient enfin.



...................



Mais bon, c'est le printemps arable, la culture si longtemps en jachère en a marre et chérit enfin mes salades, paraît-il, de plus en plus.



Pas besoin de vous faire un tableau.



A peine peut-être encore la description de quelques détails de la chasse gardée poético-musico-picturale de l'artiste :



Là, les haies ! Les lilas, là ! Là, la laie ! Là, l'hallalli ! Là les laids lilas longs qu'hait la laie ! Là, le plomb: Les longs lilas laids la laie ont eu ... Oh ...



Voilà, amusez-vous à remanier autant de fois ces consonances sensées qu'il vous plaira, ça fera office de chewing-gum épistolaire en l'attente de prochaines défibrillations de vos zygomatiques.



Ali GNIOMINY




Les commentaires sont fermés.