16/04/2012

FIFA : Syllabes .. aisées !

Parlons top models à l'envers : Un certain amateur, pour qui ça n'a pas marché aux puces des hippies, pas grippe-sou, adorateur de dispendieux avions de seconde catégorie, a jusqu'à fin juin pour livrer aux Chambres, accouché, le rapport sur la corruption au sein de la Fifa. Et pas uniquement concernant les 138 millions de pots-de-vin d'ISL.

 

 

Sepp oeuvrait, semble à blanchir régulièrement. N'aurait jamais ouvert enchères pour attribution de la Coupe ?

 

 

Mais bigre : Combien la Suisse hésite-t-elle à cracher dans sa soupe, même reconnaissant l'infâme brouet qu'elle est devenue ? Elle irait, dit-on, jusqu'à soutenir coûte que coûte la direction de la Fifa, exigeant qu'à ce sujet quiconque cesse de déblatérer !

 

 

..................

 

 

Sachant que le Parlement a clairement démontré qu'il ne veut pas de transparence sur le financement des partis politiques, malgré les avertissements du Groupe d'Etats contre la corruption (Greco), bien des malfaiteurs au pouvoir ne sont pas prêts de s'envoyer en plus un autogoal dans leurs affaires parallèles, et enverront encore longtemps la morale se fait faire voir chez Greco.

 

 

.....................

 

 

Autre sport extrême : Chute libre de la Prévoyance dans la délinquance étatisée.

 

 

Il deviendra presque impossible de retirer partie de son IIème pilier pour accession à la propriété, retrait en capital, prêt chirographaire, etc ...

 

 

Au fait, au nom de quel droit, quels réels intérêts et pourquoi une loi ose se permettre de bloquer totalement notre accès à notre capital de prévoyance, alors que nous prévoyons notre avenir en souhaitant le stabiliser à l'avance ? Quelle est cette ingérance inacceptable à la sphère privée, cette perpétuelle violation des règles contractuelles qui s'effectue par modifications unilatérales des clauses en toute impunité ? Qui protège ça et dans quels buts ? Est-ce bien la volonté de chaque assuré de force, que de crouler sous les soucis jusqu'au seuil du cimetière, pour hypothétiquement avoir éventuellement droit à relatif confort en plus de la pitance de base laissée pour une vie de sueur au front ? Est-il vraiment écrit con sur notre front ?

 

 

Admettons que chacun consente à se constituer un fond de prévoyance ; Qu'il s'oblige alors délibérément à ne pas toucher avant retraite partie de ses cotisations, d'accord, mais puisse disposer du reste pour garantie ou liquide à sa guise, à partir de quelques années de cotisation.

 

 

Ainsi, encore un Droit constitutionnel (encouragement à l'accession de la propriété) sur lequel défèquent allègrement les criminels actuels au pouvoir, auxquels sous la force, la coercition et la menace, l'extorsion, nous devrions obéir sans nous plaindre et fournir le papier. Si nous étions des lavettes ...

 

 

Ne passons l'éponge sur ces assurances n'ayant absolument aucune valeur morale, visant exclusivement à n'avoir jamais à verser de prestations, usant en ce sens leurs assurés, d'autant plus si l'officielle escroquerie a déjà perdu nos avoirs détournés en se faisant entuber au jeu de couillons des Bourses.

 

 

...........................

 

 

Et qui dit que ce ne sont fractions de votre prévoyance qui se volatilisèrent avec la jolie fusée Nord-Coréenne, désintégrée en vol par le plus grand des hasards ?

 

 

C'est notre gouvernement qui doit trembler, voyant que risque de lui passer sous le nez, ne serait-ce que pour ce que mérite son attitude me concernant, le Prix Nobel du sabotage !

 

 

À moins que tout acte de malveillance envers la fusée soit écarté, qu'il soit prouvé que l'explosion du moteur du jouet .. fut due à des restes de röstis d'un Suisse allemand tyran d'adoption !

 

 

........................

 

 

Et, au fait, arrête de te gratter comme ça jusqu'au sang !

 

 

« C'est que ... la nouvelle entreprise de détection des punaises de lits est passée ... »

 

 

« Et alors, tu avais des punaises de lits ? »

 

 

« Non, mais les détecteurs sont des chiens ! »

 

 

....................

 

 

Bon, assez joué à la baballe aujourd'hui. Je voue laisses aux gemmes honnies.

 

 

Avec excuses du Roi-Député du Parti Railleur d'Extrême-Centre à ces dames, pour le second étage du titre !

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

Commentaires

Ce que je trouve hilarant c'est ceci : thésauriser c'est pas bien notre argent perd de la valeur. Pourtant aujourd'hui on se rend compte qu'en laissant simplement notre argent dans une banque cela nous coûte.

A quand la nationalisation des avoirs LPP pour boucher les pertes de la crise ? Une autre plaisanterie qui, si elle devait arriver nous fera rire jaune.

Écrit par : plume noire | 19/04/2012

Les commentaires sont fermés.