06/04/2012

VENDRE DIX SAINTS ?

On l'a échappée belle ! Après réflexion Judas n'en vendit qu'un !



Imaginez le topo, ça nous aurait fait neuf jours fériés de plus. Aussi traître qu'incompétent, ce Judas : Neuf fois plus de septicémies suite aux auto-flagellations auraient donné plein de boulot pour d'autres, c'aurait bien relancé le commerce de clous et de glaives ...



Bref, pas que ça, proches !



Par souci de ne heurter les endeuillé(e)s pour la 1'979ème fois, prohibant tout rire ce jour et le 2 novembre, attendu que le Parti Railleur a suffisamment ri lors de sa fête annuelle du 1er avril, son Excellentissime Chantre évitera de déclencher trop-plein d'hilarité.



...........................



Et vous convie à vous rendre à Zoug : Pour les « Cours de sexe » donnés par un prêtre à des couples.



Sinon, pour les cours de théologie, demandez la pulpeuse Suzette «  3 passes à l'heure ».



.....................



Puis, détendez-vous en lisant votre journal, vous annonçant que : Alger ne veut pas reprendre les 400 délinquants terrorisant Genève.



Comme c'est dommage, vous dites-vous, mais ô combien compréhensible.



Car l'ami si courageux qui, durant vingt ans monta, tôt matin, la colline de Saint-Jean par les petits chemins près de la maison rose des artistes, et les redescendait le soir, n'a pas fini de devoir faire un immense détours, afin d'éviter prudemment les clans de mendiants jonchant le dessous du pont de bois et environs, et le harcelant depuis qu'il a une fois eu le malheur de céder une pièce, ou les dealers tapis dans l'obscurité, qui ont failli plusieurs fois lui provoquer une crise cardiaque.



Sans parler du groupe d'algériens buveurs de bière qui se saoulent, dealent et fument sous ses fenêtres 18h sur 24, 350 jours par année, vomissent et pissent sous les étoiles et sur la porte du garage.



En l'occurrence : Il est évident que le gouvernement Algérien n'a plus de quoi accueillir ses vulgaires parasites exilés en nos contrées.



Vu, principalement, les goûts de luxe de l'Hannibal réfugié avec sa portée à l'ouest d'Alger ...



.......................



Une seule solution : Joe Arpaio, le shérif Texan le plus raciste du monde sera jugé. Il enchaîne pour exemple les femmes comme les hommes, par souci d'égalité, soumet les gens aux travaux forcés pour un phare cassé ...



La police secrète genevoise étudie la composition d'un commando d'élite, afin d'extirper ce shérif des griffes de la justice américaine et lui offrir le poste de Chef à Genève.



Haineux pour haineux, autant prendre le moins anar.



De surcroît, ce nouveau Chef de toutes les milices locales s'annonce soucieux d'environnement et d'économie verte. Qui nous assure qu'il n'y a pas meilleur compost que des détenus devenus verts, une fois décuplée l'actuelle suroccupation des cellules pénitentiaires. Oh oui, Joe, fais-leur mal ...



L'abolition des jours-amende, ce retour à la case départ et dernière de la justicette locale, n'est que le début de l'instauration des méthodes de Big Joe. Qui feront merveille après Pâques, quand tous gêneurs auront été tirés comme des lapins.



..........................



Allez, je vous laisse à vos stigmates. Gare à l'indigestion.



Ali GNIOMINY


 

Les commentaires sont fermés.