« 2012-02 | Page d'accueil | 2012-04 »

30/03/2012

OFAS DE RAGE JE DIS :

Rossini va-t-il harmoniser l'OFAS ? Maux artificiels vont-ils disparaître ? Vers directionnels vont-ils quitter pomme pourrie ? Mal héritée, la super tâche n'est-elle plutôt pour Nova ?

 

 

(Si vous n'y comprenez rien, tapez « Ofas Rossini Nova » sur votre moteur de recherche, et découvrez toute la portée de cette note).

 

 

Vague nervosité en tous les cas, mais les bêtes (ô vanne) affilié(e)s sont assuré(e)s d'aller mieux : Car bas revenus (ô fun) barrent la route à trop d'abus ! C'est choux, Berne, dès que ça remet l'OFAS au pas.

 

 

Ne tolère plus, comme en ce qui me concerne, pour cause de retards de paiement de la prime d'assurance-maladie obligatoire, l'une des plus chères du marché, que lamentable minimum vital après saisies pour injustes poursuites ne me permette plus de me soigner.

 

 

Du fait que, contre mon gré, j'ai été viré d'Auxilia à CSS et depuis le 01.01.2012 à l'infâme Intras, exigeant le paiement des médicaments avant éventuel remboursement par l'assureur. Qui applique certainement (je n'ai pas encore fait appel à elle) comme ses prédécesseurs, le système de la compensation de dette ; Séquestrant ses prestations dues à l'attention du médecin ou du pharmacien, pour rembourser la « dette à fondement notoirement exagéré» : Les primes impayées s'accumulant et augmentant de plus abusément chaque jour de frais et intérêts indus. Tout cela pour : L'empêchement ou la gêne d'aller consulter son médecin, pour raisons économiques imposées par l'assureur, et l'impossibilité de sortir quelques centaines de francs par mois pour des médicaments indispensables, sans savoir si cette privation terrible sur le minimum, à laquelle il faut ajouter le 10% pour le médecin, sera ou non remboursée. Empêchement criminel, anticonstitutionnel.

 

 

Mais voilà, aucun avocat courageux n'apparaît, le spécialiste en la matière n'ayant jadis jamais pris la peine de répondre à mes requêtes. Personne pour prendre, dans les règles de l'art « toréatoire », la défense de qui est ainsi atteint de manière irréparable dans sa santé, par négligence de l'OFAS & Cie, (ou de qui ?) atteint dans ses finances, ... de victime de haute trahison, prévarication, violation des clauses contractuelles, contrainte, abus de confiance, de détresse, de monopole, de position dominante, non-assistance à personne en danger, extorsion ....

 

 

Aucun Ténor du Barreau ne paraît disposé à déterminer quels lobbies financent quoi, pour que des lois si inhumaines que la Lamal actuelle puissent, en toute impunité, interdire à certains assurés de s'acheter de quoi se soigner ! Pour l'exemple cité, de la tension dans les yeux provoquant cécité, si j'arrête de mettre deux sortes de coûteuses gouttes par jour jusqu'à leur restant.

 

 

Une excellente manière de me censurer, en n'ayant plus à me lire : laisser pourrir cet esclavage sans bouger. Merci à tous d'en prendre note.

 

 

Ainsi, vive l'accès à la médecine à niveaux variables du premier monde, sous le joug de vendus « terroristes législateurs » dépourvus de scrupules.

 

 

C'est grave ! Elémentaire, mes chers : watts sonnent : La cacophonie étourdit démunis, dépouillés, spoliés, les punit et ruine, prétendant les aider à garder la santé. Rats véloces et voleurs, nabots, l'air hautain promettent le fromage et n'en offrent que les trous.

 

 

Qu'ils cessent d'orchestrer ainsi faux bruits et belles promesses de messes, d'assurance de base respectant le Droit constitutionnel à la santé, et rétablissent la vérité sur ceux qui dansent sur criminelle ritournelle, de l'obligation de se voir maltraités sans pouvoir lutter contre légale absurdité.

 

 

Ainsi, nous verrons bien si Rossini n'épie voleuses assurances ou si Nova retisse un tissu social plus humain.

 

 

Belle initiative : Que chauds pincés, de buts si privés, faux répondants en délit se taisent, essaim sens dessus dessous bourdonnant, démonté, verdi par le temps, comme assureurs du passé.

 

 

Alors ? Ce sujet alarma ? Est-ce trop ?

 

 

...........................

 

 

Bien, faites le calcul ... Vous connaissez la musique. Ici les dénonciations d'officiels criminels côtoyent les perles les plus pures comme les gags les plus foireux, c'est la règle, et rien n'assure contre ça. Tant mieux. Car il y a toujours quelques drolatiques remèdes par-ci par-là pour se remettre des témoignages précédents ou suivants.

 

 

..........................

 

 

En Dordogne, un fabricant de sous-vêtements détourne la campagne présidentielle française, par des affiches du genre : « Le changement de slip c'est pour maintenant ! » Avec la photo de F. Hollande, ou : « Prenez le pouvoir du slip » avec l'effigie de Sarkozy, etc ...

 

 

Heureusement qu'il y a encore quelqu'un pour croire que ces candidats en ont !

 

 

................................

 

 

Une chose est sûre, il est temps de modifier les appellations stupides : les Verts, les Roses, les Rouges .. et de les remplacer par : Les Jaunes, les Bruns clair, les Marrons, ... et que tous se mouillent un peu plus !

 

 

Une pénible tache, cependant, dans cette campagne où le linge sale se lave en public : Les candidats n'auront pas à user leur fond de culotte dans certaines circonscriptions : Ils savent déjà n'obtenir aucune voix à l'Île du Levant ou au Cap d'Agde.

 

 

(Si vous n'y comprenez rien, et cétéra et cétéra, ... Google ou autre, vous tapez : « Levant nu » ça suffit. Et ne vous perdez pas en chemin, restez sur recherche « web » et non « images », vilains libidineux, va).

 

 

.............................

 

 

Grève de la faim d'un prof de l'Ecole Hôtelière, victime de mobbing !

 

 

Allez, allez ! Une bonne excuse pour éviter de devoir goûter aux ignobles essais de ses élèves ?! Un peu facile, ça cache quelque chose : Il ne mange plus vu qu'il n'y a plus assez pour lui, avec les maigres moyens alloués, en a gros sur la patate mais ne veut pas le dire ?! Il sera simple de le cuisiner à ce sujet, on le dit assez soupe au lait.

 

 

..............................

 

 

Enfin, ne nous laissez pas, Berset ! Et tournons le regard vers le drôle de manège en chantier genevois :

 

 

Eric Stauffer au Conseil d'Etat ?

 

 

Il semblerait que ça coule de source : Un rafraîchissement assuré pour ses vis-à-vis !

 

 

Le soutien UDC, ayant largué le maire PLR le plus sécuritaire de l'univers, met le feu à la droite. Alors qu'il est démontré que Stauffer est bien le plus leste pour arroser un foyer.

 

 

De mystérieux moyens suffisants mis en campagne ont, à coup sûr, déjà tout réglé, pas de souci à se faire, les alliés n'ont plus qu'à bidouiller un semblant de volonté populaire en amont et la machinerie chiera comme toujours un beau scrutin, pas la moindre coulant.

 

 

.......................

 

 

Non, mais ... Vous me dites si mes démonstrations de sympathie vous fatiguent ? Ça va, j'ai compris, pas très marrant aujourd'hui. Disons que je vous sais également épuisé(e)s. Vous serez donc exempté(e)s de toute salace allusion impliquant que : Démo crasse ... scie !

 

 

N'oubliez toutefois pas que : Des magots ? J'y crois !

 

 

.......................

 

 

et à dimanche, pour l'actu-ci sur le vif de la Fête annuelle du Parti Railleur d'Extrême-Centre

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

 

27/03/2012

VAGUES GARS BONS ? VAGUE ABONDE !

Bientôt des escadrons de la mort en Suisse ?

 

 

Les enfants Roms sont des victimes, c'est un fait, mais une victime peut aussi être un délinquant. Et arrêtez de me regarder comme ça !

 

 

Oh, il n'y a certes rien de délinquant à dire, comme-ci, plein de choses qui ne plaisent pas, mais alors pas du tout à certains, pour autant que l'on reste dans une logique propre et impartiale, et que l'on bourre si possible le tout de sains conseils et d'ironie.

 

 

Donc bravo ! Je vais un peu moins pleurer sous la pluie de désarroi face à un gosse maltraité dans l'indifférence générale. Mais ... désolé, chers concitoyens : ATTENTION ! La victimisation est le fond de commerce de ces mendiants, les qualifier officiellement de victimes, entre leur naissance et leur majorité, n'est pas un bon exemple et renforce leur marché.

 

 

De plus le XXème siècle  nous a offert d'autres sinistres spectacles d'enfants arrachés de force à leurs parents, stérilisés, etc ... et la société sans mémoire a dû payer pour ces erreurs. Le cadre est certes tout autre, le contexte est sans conteste complexe, mais je tenterai d'y apporter un début de solution par une mise en garde : ce témoignage bien concret.

 

 

Trente ans que j'observe l' « évolution » de la mendicité au Brésil. Le pays a d'abord eu la réaction naturelle (actuelle pour nous) de protéger au maximum les enfants mendiants, les exempter de peines lors de petits larçins, les cadrer sans contraintes, etc ... Puis vinrent les escadrons de la mort, afin de les exterminer comme de la vermine. Pourquoi ?

 

 

Sans doute parce que j'ai eu de la chance le 13 janvier de me faire braquer par des adultes. Répondrai-je à côté.

 

 

Si l'un de leurs avortons avait eu le doigt sur la gâchette, tel que c'est le cas habituellement, le contenu de ce blog serait déjà aux Archives de la vie privée et autres centres d'études, et en vitrine de toutes librairies évidemment.

 

 

Car si, pour ces pourris majeurs, la vie humaine n'a absolument aucune valeur, leurs gosses victimisés gagnent leurs galons face au clan en faisant du zèle, tuant pour la frime. C'est démontré mois après mois, les tueurs sont rarement majeurs, ils savent qu'ils risquent peu et les criminels adultes qui les manipulent pour les sales besognes aussi. Certains ados et même un pré-ado figurent ou figuraient parmi les principaux parrains de la drogue. Ces victimes-là ne plaisantent pas.

 

 

Croyez-moi, passez deux heures à arpenter, à cinq ou six personnes, la magnifique copacabana de Copacabana : Sans vous faire insulter, importuner ou « presque » détrousser par une ribambelle de pubères !

 

 

Je vous offre aussi rare que ça, de m'accompagner pour une séance d'authentique Condomblê où chez d'impressionnants spirites si le cœur vous en tient. À l'heure où les enfants commencent à rôder. Adrénaline et Suspense garantis ; n'est conseillé qu'aux gens avertis.

 

 

En l'occurrence, évitons de tomber dans le piège de la survictimisation des mineurs. La mort qui arrive aussi de leurs mains est la même. La dépression, les maladies, phobies, la ruine qui s'en suit, de vies brisées suite à leurs agressions sont bien réelles, et ne doivent rester impunies.

 

 

Ils sont coupables. Coupables d'être des instruments entre des mains malveillantes, incapables de résister aux mauvaises influences inculquées avec force, coupables des torts qu'ils peuvent causer par abus de l'état de victime ! Voilà tournure qui devrait un jour jurisprudanser, sur le rythme de plus juste société. Accuser de dommages causés par abus de l'état de victime, et punir les mineurs un peu moins que leurs ainés, mais les dissuader correctement de continuer en ce sens.

 

 

Nous sommes, heureusement, encore bien loin en Suisse de cette catastrophe juvénile brésilienne, pour exemple. Nos gentils mendiants et autres cambrioleurs évitent encore de tuer, leurs petits les imitent et tentent de les dépasser. Quoi de plus naturel et rassurant. Que persiste telle innocence ...

 

 

...........................

 

 

Vous reprendrez bien un peu de ces trucs qui ne font pas plaisir, mais alors pas du tout, hein ... ?

 

 

DÉPUTÉS, EH : HONTE EST VITE ÉVITÉE !

 

 

Rejet massif, le 22 mars, de l'intention UDC de faire bosser 42h par semaine la racaille fonctionnaire, faire payer à ces sales intellos le luxe d'être exploités par plus retors employeur que tous ceux du privé, qui pour une fois seraient alliés, dans la manière de faire croire à un privilège ce qui est devenu un scandaleux piège à sacrifices indus, une tromperie de première envergure sous le joug de rapaces financiers que défendent précisément  UDC, PLR .. Experts en l'art de peindre même de faux diables sur les murailles de la crédulité populaire, pour lui faire gober que la situation est gravissime, qu'il faut aider l'autre encore et encore plus, se priver à l'extrême du strict minimum qui asseoit à peu près l'esclave du fonctionnariat, en recevant encore moins que le trop peu habituel ... et glorifier ces leaders économiseurs, sauf lorsqu'ils s'achètent leur élection et leurs faux succès dans les urnes.

 

 

La fonction publique est en burnout, ce n'est vraiment plus le moment de la poignarder dans le dos en prétendant la sauver. L'employeur ingrat et malade viole impunément (à mon profane avis) les règles contractuelles fondamentales, modifie en permanence les clauses financières du contrat d'engagement, prévoyance, etc, gèle les progressions, augmente exponentiellement les déductions sur salaire, l'assujetti doit s'adapter à des conditions de travail déjà trop draconniennes, et la bonne idée UDC est d'augmenter et généraliser l'absentéisme pour surmenage. Bravo. Car le fonctionnaire n'effectue pas seulement un boulot presque toujours ingrat si ce n'est insultant comme le mien, il doit aussi supporter les préjugés et fantasmes des frustrés du privé, et c'est là de loin son devoir le plus pénible.

 

 

L'on retiendra de tout ça le rappel de l'un des participants à la séance, M. Golay me semble-t-il, qui glissa : ... Aucun effort n'a été fait sur les jetons de présence ...

 

 

Il y a sans doute bien d'autres pistes à étudier pour réparer les erreurs de ceux qui nous trompent en permanence.

 

 

Voyez à un autre niveau, le plus sécuritaire des maires PLR de l'univers serre à présent la main à l'UDC, lisse les bottes sur lesquelles il a craché au nom du maintien d'une droite pas molle au Conseil d'Etat.

 

 

Encore une chance pour Genève qu'elle soit dépourvue de membres du Ku-Klux-Klan. Quoi que ...

 

 

..............

 

 

Pas encore dans le noir, mais le canton reçoit en gros 88,22 millions sur les 3 milliards que vous et moi avons perdus dans la supercherie BCGE, de la part d'un réviseur, superviseur visé, ... Pour ne pas aller voir plus loin.

 

 

Et voilà qui arrange tout le monde, semble-t-il. Le trouduc de contribuable n'en étant plus à 2 milliards 920 millions et quelque. Et pour le réviseur, les 110 millions largués en tout seront vite rattrapés. Il y aura bien un audit farfelu ou deux à pratiquer à grand prix aux HUG ou ailleurs, comme dans le bon vieux temps.

 

 

.................

 

 

Donc tout va bien dans la meilleure des rondes. Sinon que le Léman est truffé de bactéries nocives !

 

 

Rassurons-nous : Genève a un Département-fantôme depuis quelques décennies, il pourra peut-être enfin servir à quelque chose :

 

 

Transformons légèrement son appellation et tout sera réglé grâce au « Département du bouillon de Culture » !

 

 

..................

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

..Vous l'avais dit k'sa n'plairait pas, mais alors pas du tout ..

 

 

..................

 

 

 

Allez, je ne suis pas chien, je vous refile un peu de rab :

 

 

Crétois en colère ! Lis-t-on.

 

 

Bientôt plus de quoi nourrir leurs minautores !

 

 

...................

 

Ah Hania, Hania, ah, ... Ses environs. Mes 22 ans sonnants et trébuchant d'avoir vendu trop de mon sang pour nous payer pain quotidien, à Thessalonique, Patras, Athènes .. puis le bateau jusqu'à Hania, l'ancienne capitale de Crète ; Hania en hiver, notre tente plantée entre les orangers, à fruits aussi gros que des pamplemousses, en janvier. Pluie glaciale durant 48h, que nous passons à grelotter et maudire le chapelet des antiques et actuelles divinités. A écouter nos estomacs gronder et nous réfugier par moments au seul et unique troquet à des kilomètres à la ronde. Hania, son labyrinthe de soucis vitaux : Survivre, manger, boire, ne pas geler la nuit, trouver du boulot, se payer le retour pour la Grèce, et ne pas cuire sur place dès que le soleil apparaît.

 

 

Au troisième jour tel est le cas. D'un coup ça grimpe de 30°. Nous sommes illico engagés pour piquante récolte, des plus harassantes, ... surtout que ballonnés de manière abominable, estomacs débordant d'acidité due à pléthore d'oranges-pamplemousses, seul et unique repas pris depuis plusieurs jours. Hania, Hania, ça peine, ça tire, ça croche, ça blesse, ça pleure en cachette et non comme un vrai héros grec, ça n'en peut plus, ça vacille, je m'effondre.

 

 

Des heures et deux jours de plus que, tel Sisyphe éreinté, je cueille ... les gros cailloux et petits rochers, à déplacer pour une nouvelle plantation. Ça paie mieux que la récolte des oranges, mais à quel prix. La chaleur insupportable, la fringale qui tenaille, je suis à terre, au milieu d'un brûlant champ de pierres.

 

 

Une ombre me rafraîchit. Un très vieil indigène édenté et sa joviale bobonne me tendent un énorme morceau de pain, une bouteille d'eau, et un gigantesque bout de : Ce que je décrirais comme du fromage au chocolat ! (Juste en passant, le must actuel au Brésil, la pizza au chocolat, pas goûté, pas envie, paraît-il dommage ...)

 

 

Un quart de tomme de fromage au chocolat, de quoi manger pour une semaine, et ces gens n'ont rien à voir avec le bourru qui nous a engagés, sans logis ni nourriture inclus.

 

 

Délicieux machin, disons mi-figue mi-raisin, dont bénéficie pareillement mon compagnon d'infortune crasse. Pas le temps de nous jeter voracement sur la manne soudaine que nos sauveurs ont disparu.

 

 

Il n'y a pourtant pas tant d'obstacles bouchant la vue ... mais disons qu'ils furent bien réels. Qui resteront à jamais gravés dans notre reconnaissance et honorent à eux seuls l'authentique générosité crétoise, ainsi dorénavant légendaire.

 

 

Ah, Hania, Hania la Canée, ses abords sous la pluie glacée à nouveau. Eole déchaîné sur Egée nous prive encore de travail. Nous nous sommes engueulés, c'est infernal, c'en est assez. Je descends à la ville, entre en toutes les boutiques de préhisto-électronique. J'ai deux trésors quasi-inestimables à proposer. Un mirifique enregistreur à cassette magnétique tout ce qu'il y a de plus fragile, et un méga-génial quelconque transistor à vingt balles suisses ... à céder ici facilement pour le triple de son prix.

 

 

Mes deux phoniques « tirelires de secours » chéries, qui diffusaient si bien leurs grésillements sur du Mozart comme du Wish you are de Pink Floyd, du Gentle Giant ou du  Ravi Shankar,.. ah ... Hania .. cruelle, comme tu dois être belle sous d'autres conditions ... et dire que ne t'ai plus revue ...

 

 

Hania, où j'obtins un bon prix de mes trésors sacrifiés, nous permettant de rentrer chez nous  à Anafiotika au pied de l'Acropole, de nous réveiller au son de la flûte du célèbre philosophe des 80 ', notre voisin, d'aller, avant les caisses à porter au Pirée, squatter les douches du stade olympique sans faire de sport, se faire engueuler en grec par un entraîneur, à qui l'on débite des trucs cons à toute vitesse en français pour qu'il ne comprenne pas, et qui nous répond en parfait français appris à la Sorbonne, érudit musclé encore remercié pour nous avoir permis si longtemps de rester propres gratuitement.

 

 

Hania, Héraklion, Délos, Athènes, Delphes, Alexandropolis, Thessalonique, vous me manquez tellement, même si presque partout en vos cités j'ai beaucoup souffert.

 

 

Excepté à Leucade et Ithaque, que j'adore parcourir à scooter. Et espère retrouver un jour, point trop meurtries par l'économie.

 

 

Ah, gniark gniark, c'est si bon, si maso, de raviver ses souvenirs, de se rappeler ce que c'est qu'avoir faim, et la colère, les difficultés, souffrances que ça peut déclencher.

 

 

Quoi qu'il en soit, si par malheur je heurtais un jour par trop en mes écrits la sensibilité de quelques gros cons et qu'ils me font mettre au trou pour motifs politiques, vous saurez qu'il faudra éviter de m'amener des oranges.

 

 

.....................

 

 

Alors, toujours aussi acide ?

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

21/03/2012

CLOWNS-NÉS ?

Georges Clooney, pris dans une manifestation, finit en taule !

Selon son (certainement très laid) compagnon de cellule, l'amateur de petit noir a prétendu qu'il sortait avec Angelina Jolie.

 

 

Le pauvre chéri, vraisemblablement presque aussi (mais en moins franc) relativement hétérosexuel que je le suis, il fallait bien qu'il s'invente une copine (affreux quasi-oxymoron) pour éviter que son codétenu ne le colle de trop près !

 

 

.......................

 

 

MISO ISLAND

 

 

Un brasseur Australien a acheté un îlot au Sud de la Grande Barrière de Corail, interdit aux femmes pour que les hommes puissent y boire en paix leurs bières.

 

 

Bravo. A condition qu'un fleuriste achète une île plus grande, interdite aux machos, soit aux hommes, pour que ces dames puissent y langer en paix leur charogne de maramille, faire la lessive, la vaisselle, repasser, briquer l'île à fond quotidiennement, puis siroter leur cognac aux œufs pour mieux lutter contre les préjugés à leur encontre.

 

 

Et les contrats de vente stipuleront bien entendu que les deux îles devront, dans vingt ans, prendre l'appellation respective de : New Mykonos et New Lesbos !

 

 

......................

 

 

Comment : « va te faire voir ... » ?! Ce n'est plus une destination assez bling-bling où se montrer ?! Et puis, c'est devenu si mooode d'en être, mais sur les bords seulement

 

.......

 

Ô Maux : C'est que sue élite ! Hit accule Hispaniques !

 

(Alors, heureux, ô laids, faites-vous un beau voyage, entre graisse et spas, gnôle et tout ça ...?)

 

.......................

 

 

Foin de non-déviance : Revenons à toute vapeur lever le voile sur une affaire grave, macho à souhaits, de jeu des dons de solidarité.

 

 

Au lendemain du précédent billet, nous apprenions que la Chaîne du Bonheur n'était pas l'une des quatre scandaleuses Œuvres impliquées dans la perte en Bourse de bonne part des dons !

 

 

Ayant bien au contraire réalisé un bénéfice de 17 millions.

 

 

.......................

 

 

Oui oui, ça s'arrête-là pour ce sujet, le gag est excellent, suffisant, authentique, trop fin.

 

 

.......................

 

 

Mais, quand même ... Bon : Question pratique, pas facile de fourrer tout ce fric dans un bas de laine, le temps de l'envoyer ... à qui au fait et comment ? ... Et devoir déduire les incommensurables frais de gestion sur les dons ou impôts, au lieu de tenter de les faire accroître ou perdre par spéculation ? ... C'est avant tout l'argent des autres, alors moi ce que j'en ai à foutre ... n'est-ce pas ? Désolé mais ça me provoque une ... bulle ... à l'estomac, comme un renvoi d'aigreur financière bien connue !

 

 

Stop ! Le Solidaire est le der' des ders s'il se met à jouer, se permet de flouer le bon cœur des donateurs !

 

 

Simple placement d'une part sur compte épargne en banque, à la limite, mais rien de plus !

 

 

Enfin, quoi que tu conseilles, toujours tu paies ... alors ...

 

 

..........................

 

 

Beaucoup plus comique :

 

 

L'autre soir vers la gare, pluie fine et bise, un obèse rabougri chauve Rom traîne en sa poigne son/un gamin de moins de dix ans, visiblement épuisé, à travers la foule.

 

 

Pris d'une indescriptible pitié, révolte contre de telles conditions de vie sans abris que symbolisent ces deux visiblement malheureux. Que faire ? Sur ma joue droite ce n'est pas de la pluie et je rentre en marchant, comme pour partager, alléger la peine de tous les plus malheureux.

 

 

Bon alors, je l'ai ou non  cette foutue place vacante de remplaçant de l'Abbé Pierre? Et cependant, je me dois aussi, pour naturelle autodéfense, d'écrire ceci :

 

 

L'avocate des Roms trouve ignoble de déloger régulièrement ces mendiants de plus en plus violents de dessous nos ponts !

 

 

Genève  estime que s'ils commencent à fabriquer des habitations en dur il deviendra impossible de les déloger (sic) ... (intéressant, il faudra que je pense à aller construire mes cabanes, pour m'approprier quelques hectares du Bois de la Bâtie ...)

 

 

Ignoble, absolument : Qu'ils occupent plutôt à l'année nos abris PC. Au prochain incendie en ville les habitants pourront toujours être relogés en Roumanie.

 

 

C'est inhumain de ne pas les laisser parasiter l'occident en présentant le plus affligeant des spectacles, alors que ce peuple est d'artistes-nés, très inspiré, mais esclave d'impitoyables mafias. De ne pas comprendre qu'il faut les aider très modestement à rentrer chez eux, après fichage morphologique évolué et moult avertissements. La seconde fois où ils sont contrôlés en Suisse par simple scannage de la foule, ils passent un mois à effectuer des travaux surveillés assez durs d'utilité publique, et pour la 3ème fois, des arrangements sont pris entre la Suisse et la Roumanie pour la construction de prisons sur sol roumain, avec législation en main des pays lésés par des ressortissants Roms, ou autres pour d'autres pays, fixant les peines et en contrôlant l'exécution.

 

 

Et puis, dans le fond, réfléchissons et laissons faire : Il n'y a, dans le paysage local, qu'une seule chose qui manque cruellement pour révéler le vrai visage caché de la Genève de l'autre quart-monde : Des favellas !

 

 

.....................

 

 

Pour l'heure, des ronds bleus sont taggués sur les trottoirs de Plainpalais, marqués "Deal Point in Genève", soit : Place de deal !

 

 

À mon humblissime avis c'est un coup des autorités de la circulation: Tant que les vendeurs restent dessus ça fluidifie le trafic !

 

 

.....................

 

 

Ouais, fumeuse ... mais pas tant que la suivante, qui carrément crame l'herbe sous les pieds des fautifs :

 

 

C'est rosse, féroce, un Rhino qui rumine et finit par piétiner l'arrogance de roitelets de la jungle, en gagnant (à) la Cour des Droits du bipède autoproclamé évolué.

 

 

Ainsi, je ne me souviens si l'anticonstitutionnelle expulsion eut lieu ou non sous les ordres de l'amer actuel, et n'en ai cure d'ailleurs.

 

 

Mais je crains fort que dans cette aventure ce Rhino n'y laisse bien des plumes ... sali par le goudron des intentions de tricheurs chasseurs. Et ne récupère jamais son havre de quiétude au cœur de la jungle genevoise.

 

 

Qu'il râpe sa corne sur les salades qu'il ingère, et sauve sa race tous âffres cessants !

 

 

..........................

 

 

Auguste lectorat soit  salué pour ce jourd'hui.

 

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

19/03/2012

ANTRES d'AIDE ET SOLIDE ARIDITÉ

Argent de la solidarité perdu en Bourse. Quatre œuvres d'entraide suisse ont perdu en Bourse environ 1,5 million de francs des donateurs. Le Zewo, organisme de certification est visé et sa note risque d'être sévère.

Ainsi, sur la pitance mensuelle que me laisse pour minimum vital après saisie sur salaire le Grand Charognard, j'offre encore 40.- chaque mois pour l'une parmi toutes ces Œuvres d'entraide. J'exige, par conséquent, que soit publiquement révélé le nom des Œuvres impliquées dans cet abus de confiance et de détresse manifeste !

Ou qu'il soit bien indiqué aux donateurs que leurs dons seront possiblement entièrement misés sur le 7 dans la 5ème à Vincennes, à 137 contre 1, mais que les bénéficiaires ne toucheront pas un centime de plus le jour où ce tocard gagnera, car il faudra bien compenser les pertes subies des autres jours !

Intermède - Intermède - Intermède - Intermède - Intermède -

Peuple de pigeons, tu vas donc toujours chier de trouille sur tes acquis, tout en roucoulant ? Laisser les prédateurs te dominer par ruse et tromperies, supercheries de rapaces pourris ?

POURQUOI restes-tu ainsi avachi ? COMMENT est-il possible que des dons, par vous, par moi, sacrifiés de bon cœur, visant à sauver des vies, parer en urgence à des situations plus dramatiques que la nôtre, COMMENT ces dons peuvent-ils être utilisés à d'autres fins ? Et pire que tout : JOUÉS !

Alors que tout vrai joueur sait que : Quels que soient les trucs illusoires « trouvés » et superstitions de chacun, nous n'avons toujours que trois possibilités en tous jeux, dont deux peu intéressantes et dangereuses : Gagner ! Perdre ! Et récupérer juste sa mise !

edémretnI - edémretnI - edémretnI - edémretnI - edémretnI -

..........................

Donc, maintenant STOP ! Le Parti Railleur d'Extrême-Centre exige absolument que tous Partis, si paons, se mettent en Valeurs, soutenant l'Initiative :

« Pour une traçabilité des dons d'entraide »,

voire, « Pour le contrôle futur et rétroactif des comptes d'entraide »

En substance : Diktat du Parti Railleur :

Tout organisme d'entraide devra laisser l'accès libre à la consultation publique de son compte bancaire, dont les mouvements pourront être suivis en continu par Internet pour les donateurs.

L'usage de ces fonds est strictement réglementé et une vérification générale des comptes d'entraide doit être effectuée sur les vingt dernières années : Le P.R.d'E.-C. trouve en effet un peu simplet d'imputer systématiquement la faute aux milices d'Haïti, d'Indonésie ou d'ailleurs, pour les sommes faramineuses disparues, perdues dans la nature après sa furie ou celle de ses habitants.

Ce n'est être ni collabo ni ennemi du peuple que de reconnaître qu'à l'évidence le monde entier se ligue aussi contre les petits secrets de nos neutres prédécesseurs, les critique, les dénonce, démolit ! Ce n'est pas totalement sans raison.

Nous sommes certes les meilleurs du monde, donc comprenons que ce monde entier n'a pas tout tort, qu'il s'agira de projeter d'envisager l'étude approfondie de l'urgence pour nous d'admettre que nos aïeux se soient possiblement plantés, que ce n'est pas en planquant les maux liés aux biens de gens douteux que l'on aide la planète, ni en perpétuant les secrets de polichinelles épris d'esprit d'obscurs clochers.

Reconnaissons certains torts, chez nous autant que chez l'adversaire, et faisons valoir nos avantages, autres que financiers, il en existe encore quelques uns.  Que cessent au possible tous abus suisses de gestion, financière ou humaine, et la Suisse redeviendra ce qu'elle est en vérité et aurait peut-être dû rester : un pays pauvre mais sans trop. Pas ce lamentable pays geignant à présent ! Pris sous le joug d'impitoyables usuriers, pauvre pays abusé jusqu'au cœur, épuisé par trop de tromperies, malade de son image surdimensionnée, qui nécessiterait une convalescence mais se fait battre sans réagir, un pays mou et désillusionné, proie idéale de tous faux gourous et jeunes loups ... Gare ! Ou vous verrez qu'accepter plus longtemps bienveillance envers obscurantisme ou fonds opaques réserve plus forte claque encore !

C'est possiblement regrettable, mais c'est fait, alors sauvons au moins honorablement les meubles de nos victimes parents égarés; Il y avait les guerres, propre ou sale l'on savait l'argent de toute manière sale. C'est alors que des flots de crétins des alpes sont descendus en masse se réfugier dans les banques et se sont mis à jouer à leur stupide niveau. Pardonnez-leurs, ils n'avaient pas encore de télés potables. Ils ont accepté tout et n'importe quoi face à n'importe qui, pourvu que ça paie, et leurs dévalisés descendants s'en repentent, tentent de mettre de l'ordre dans ce foutoir mais il faut pour ça arrêter de les faire   passer pour d'infectes glacés fricivores ! Leur foutre un peu la paix. Juste après le contrôle approfondi des fonds d'entraide et autres 13% à fort discrètes destinations, va de soi.

..........................

Comment, ça ne vous a pas faire rire ?  Incompréhensible !


Ah! Le 6 dans la 4ème, voulais-je dire, désolé ...

...........................

ça ne va pas fort, vous, une contrariété ?

.......................

Pour petit remontant, celle-ci qui, pour une très rare fois, n'est pas de moi, que vous connaissez peut-être, transmise par un ami architecte :

C'est un jeune (ici vous remplacez au choix par: Corse, Mexicain, Maghrébin, Suisse romand, ...) qui se rend par obligation chez un placeur.

« Oui, Monsieur, j'en ai assez de vivre depuis des années sur le compte de l'assistance publique, vraiment, je voudrais trouver un travail ... »

Le placeur : « Mais quelle chance vous avez, j'ai justement quelque chose pour vous: Un multimilliardaire qui cherche un chauffeur. Limousine à disposition durant les congés. Villa individuelle, lot de costumes à disposition, un salaire de base de cent mille euros par an, plus quantité de gratifications. Tout dépend de votre engagement. En effet, la splendide fille de 20 ans du milliardaire souffre de nymphomanie et il faut au moins la contenter trois fois par jour. Est-ce que ça vous intéresse ?

L'autre, bavant, yeux exorbités : «  Et comment, et comment, que ça m'intéresse, mais, dites, vous ne vous foutriez pas de ma gueule ? »


« SI ! ... Mais qui a commencé ? »


Ali GNIOMINY

P.S. Allez, c'est pas si grave, juste un si gros tabou qui est à bout, et les bons organismes d'entraide n'ont pas à en pâtir. En principe.

 

 

16/03/2012

MANIFESTE TE MENT ?

Le présent Manifeste du Parti Railleur d'Extrême-Centre, votre lecture de chevet depuis bientôt cinq ans, ne saurait vous mentir, qui décortique adéquatement tous genres de désinformation, pour le plus grand des plaisirs de la majorité de tous bords réaliste, et déplaisir de toute minorité à débords égoïste.

 

 

Voilà, la jolie phrase c'est fait, mais toujours pas moyen de caser quelque part ou continuer ce : « Maudit dimanche, l'ai-je jadis dit, où Lady Di disparut ... » (Dites combien de tournures abominables vous trouverez en déplaçant les mots mais conservant le sens. C'est bon, dans trente ans vous serez un poète en herbe.)

 

 

Impossible donc de caser des trucs pareils dans un billet, qu'il soit manifeste ou non qu'il soit d'ordre poétique humoristique ou politique, personne n'y pigera plus rien, le vrac déboussolera, le lecteur se marrera et ragera la seconde d'après !

 

 

Non, manifestement ce manifeste te ment, moyen citoyen, s'il prétend tant tendancieusement s'y entendre en dressage sage de dures tournures. Il n'élève que nos rêves de classe, l'avoue, chasse les songes qui rongent hélas les belliqueux jusqu'à la

 

 

Un instant je vous prie ... Excusez-moi, c'était juste un r appel du comité de déontopudibonderie chargé de contrôler la mieuxséance du leader du Parti Railleur d'Extrême-Centre. C'est innovateur paraît-il. Que disais-je ? Peu importe.

 

 

Ah, Lady Di, ... Terribles ces accidents bouleversant le monde entier. Une très grande amie proche du Conseil de l'Europe m'appelait de Belgique hier, et pleura. Fervente Wallonne, écrasée sa vie durant par les Flamands, elle me prouvait que naturelle empathie efface toutes les frontières lorsqu'il y a tragédie, de plus impliquant des enfants. Je réalisai plus intensément encore cette extraordinaire faculté au fond de soi qui permet d'être sincèrement affligé même par la mort d'inconnus, comme de personnes détestées une vie durant. Et suis sûr qu'elle existe au fond de chacun (exceptés les descendants de Néanderthal, mais seuls les initiés de ce blog le comprendront), subsiste en cette actuelle guerre la peine ressentie, face à la souffrance d'autrui. Mais de là à laisser sans agir durant une année se dérouler des « accidents en série » tuant des dizaines d'enfants sur les chemins de Damas ... C'est vraiment trop chinois pour notre Parti, qui préfère se taire que de mentir en termes choisis sur ce que pense vraiment de tout ça son écoeuré leader.

Qui vous balade depuis un moment et vous trouve fatigué(e)s.

 

Une petite bouffée d'ironie ?

 

 

Palais des Nations, Genève: Une manif non autorisée d'opposants Syriens tourne au pugilat. La police utilise des bombes lacrymogènes !

 

 

Espérons que les tyrans auront la pudeur d'attendre que leur semblable Al Assad soit tombé pour envoyer à ces opposants l'amende de 100'000.- !

 

 

.........................

 

 

Ministres priés de laisser leurs mobiles au vestiaire !

 

 

Surtout pas ! Déjà qu'ils n'ont aucun mobile pour faire passer des lois violant les plus élémentaires droits humains !

 

 

...........................

 

 

Drame affreux en cadeau-bonus :

 

 

Venu filmer Til, la nouvelle star animale allemande, un lapereau né sans oreilles, un cameraman lui marche dessus et le tue !

 

 

Ce maladroit va se faire sacrément tirer les oreilles. Surtout à cause de ses excuses bidon : « - ça ne se reproduira plus ... ! Mais il n'avait qu'à m'entendre arriver ! ... Et puis, déjà, il fallait qu'il soit vraiment crétin pour avoir une telle malchance : Avec sur lui quatre pattes de lapin !

 

..............................

 

 

Et la totale : Crime contre l'humanité suisse :

 

 

Les handicapés exigent l'accès à plus d'un wagon !

 

 

Les CFF ne changeront rien, et envisagent même de porter plainte contre les handicapés prenant le train.

 

 

Au motif qu'il est vraiment très étrange qu'un handicapé puisse prendre un train avec ce que lui laisse l'A.I.

 

 

..........................

 

 

Ali GNIOMINY

 

(... Non, pas d'accord, vous ne me le reprochez pas, mais ce ne sont que satiriques légères déformations de l'actualité ou de la réalité pouvant parfois prêter à confusion que je produis, aucunement de méchants mensonges, ou tentatives de lancements de rumeurs, jamais. Quand je déconne je déconne, (estimant que qui en est arrivé-là dans la lecture de mon texte est apte à différencier la réalité de la plaisanterie, sinon il aura été plus avant repoussé par mes tournures et surprises), et quand je « baffe » c'est pour de bon et pour des causes bien réelles. Pouvant souvent être confirmées d'un simple clic googelifique. Il faut ainsi cesser de ne pas contrôler la véracité de mes affirmations ! Hein ? Pourquoi que je me fais du souci à cet égard, moi ? Ah oui, pour que ça ait un rapport avec le titre, mais le Parti Railleur vous le répètera inlassablement : ne vous mentez pas et passez un excellent ensolleillé terme hebdomadaire bien de chez nous ...)

 

 

13/03/2012

À L'AFFÛT, MAIS ...

 

Fumeuses, ces lois suisses, qui protègent les cigarettiers en lieu et place du citoyen trompé, qui interdisent à celui-ci d'obtenir comme ailleurs juste dédommagement pour les graves torts subis,  et qui infligent 200.- d'amende pour qui fume une plante naturelle, traditionnellement du terroir !

 

 

Prenons un exemple au hasard. Tiens, justement, celui qui vous écrit !

 

 

Depuis 42 ans pris dans l'enfer du tabac, si bénéfique à l'Etat prévaricateur, à raison d'un paquet par jour en moyenne : L'absence de correcte aide et prévention, au contraire, la publicité intensive et la mode d'alors, le courant de bienséance dominant, m'ont fait à ce jour dépenser, à une moyenne de 5.- le paquet, actuellement à 7.40, toutes punitions de malades incluses, la modique somme de 42x365x5 = CHF - 76'650.-, dont ne ferait pas de mal le remboursement par les fautifs empoisonneurs.

 

 

Pire encore : Si l'on additionne, toujours en moyenne, le joint allumé que j'ai en main en ville chaque jour depuis 42 ans, j'affabule évidemment pour l'exemple, il doit bien y avoir un ou deux jours où je n'ai pas fumé dehors, .. et si l'on considère mon permanent souci de prévention, le fait que j'ai toujours déconseillé à quiconque d'essayer de fumer, ... Si l'on tient compte des détours que je fais, cachant soigneusement le joint dès que je vois arriver des enfants ou des adolescents, afin qu'ils ne puissent pas même sentir l'odeur de l'herbe, ... Si l'on étudie l'exemple que je donne, de possibilités de parfaite intégration professionnelle pour tous les jeunes, à qui le système fait croire que puisqu'ils ont fumé un joint c'est fini, qu'ils sont perdus pour la société, drogués, qu'ils n'ont plus qu'à y aller à fond et se laisser couler ... Si l'on réalise que je ne fais aucun mal à quiconque, ne fumant jamais avant d'aller me faire exploiter professionnellement, ou à l'inverse pour assumer très honorablement ma charge présidentielle au service d'illustres associés, ... Si l'on voit les choses sous un angle un peu plus objectif, nos autorités me devraient bien un salaire de 7'000.-, soit au moins 200.- par jour depuis 42 ans, pour mes excellents conseils et ma civilité, mon exemplarité, ma discrétion et tout le tintouin. Soit : 200x365x42 = CHF -3'066'000.-

 

 

Magnanime, je m'en voudrais cependant de priver mes concitoyens (allusion à un possible séisme juridique bien concret celui-là) d'une pareille sortie de caisse de l'Etat, je pardonne et ne réclame rien en ce sens. Pourquoi ?

 

 

Car, même si légèrement enfumé, mon raisonnement est le suivant : Les trois seules fois où je n'ai pu éviter l'irruption à mes côtés d'agents de police, ceux-ci et celles-ci ont immédiatement ressenti à qui ils avaient affaire ; Un homme mûr, fumant seul, dégageant empathie et souci d'agir correctement, soit un consommateur intégré visiblement équilibré à sa manière et non-violent au possible, à éviter toutefois de provoquer pour des broutilles.

 

 

Et ces véritables champions du juste travail social ont à chaque fois paru ne rien voir et ne rien sentir. Ont évité de stupides procédures établies par des technocrates hors du terrain, s'érigeant en arbitres, là où il ne devrait pas même y avoir de compétition, entre connaisseurs et profanes !

 

 

Ainsi, je ne manifeste ici aucune provocation ou animosité, je n'ai pas 100'000.- à débourser, des fois qu'elles nous empêcheraient de briser la glace ; Je félicite aussi parfois les êtres qui savent composer, sur le terrain, entre le rappel de lois iniques et la logique la plus évidente et arrangeante pour chacun.

 

 

En vérité, en tous cas la mienne, il n'existe que deux genres de fumeurs de cannabis. Ceux à qui celui-ci procure de l'énergie positive, de l'envie de faire bien et avancer, et les autres, qui s'allongent à la première bouffée et ne feront plus rien, se laisseront aller. Ce sont eux principalement qui sont à risque.

 

 

Qui domine ces effets depuis des décennies et s'en sert sans jamais en être esclave, l'herbe ne créant pas d'accoutumance physique, sait opérer cette alchimie entre ce qui se voit généralement et le petit plus optionnel à manier avec goût et prudence. Mais nous sommes relativement peu dans ce cas. De grands actifs, avec ou sans chanvre pareillement. Donc je déconseille vivement à l'ensemble la prise de cette substance.

 

 

Bref, ou l'herbe vous « booste » un brin, et vous vous mettez tout naturellement à servir, à composer, créer, aimer, aider autrui, ou il vous faut arrêter immédiatement de fumer, vous écrouler, ne plus rien accomplir de bon.

 

 

Visiblement, le pétard ne fait que de révéler le caractère profond de l'individu, il ne parvient pas à en modifier le fonctionnement de base. Fumeur ou pas, si vous vous préparez depuis des années à réagir d'une certaine manière, rien ne vous en empêchera ou ne vous y obligera, les circonstances vous y inviteront ou non, c'est tout. Si vous êtes fait pour devenir génial vous le prouverez, mais si votre destin est de devenir cannibale ne comptez pas sur l'herbe pour vous servir de condiment, ce que vous êtes et faites est très difficilement inclus dans la manière de voir et ressentir de quiconque a fumé, vous ne pourriez le supporter, abandonneriez, vous écrouleriez.

 

 

Assez d'idées reçues et de tabous à bout de souffle ! Assez d'hypocrisie ! Sus aux trafiquants d'amendes et merci à ceux qui refusent parfois d'infliger celles-ci, qui s'élèvent contre l'imbécile répression malfaisante qu'ils sont censés incarner.

 

 

Dommage qu'ils soient privés de manifester leurs joies et leurs douleurs, au risque de devoir sortir 500 billets de 200.-, ce qui fait lourd dans la cagnotte.

 

 

....................

 

 

Bah. Parlons plutôt gros sous, toujours, aux alentours :

 

 

Campagne bling-bling d'un minuscule chef d'Etat financée par Kadhafi ?

 

 

La rumeur court selon laquelle des séances de bunga-bunga furent bien plus perverses qu'imaginé !

 

 

......................

 

 

Autre type de perversion, pour ne jamais revenir à celle de notre justice :

 

 

Me R. Assaël, victime d'une fausse loterie va alerter le Procureur général.

 

 

Ne vous fatiguez pas, cher Maître, vous vous précipitez en un sens duquel je suis depuis longtemps revenu.

 

 

J'ai donc jadis aimablement posé la question à M. le Procureur Bertossa, si mes souvenirs sont bons, qui me répondit en substance : qu'en l'état il n'y avait rien à faire, qu'une plainte n'aboutirait pas, du fait que l'arnaque est trop grosse, trop évidente pour entrer dans le cadre du vol par astuce ou de l'escroquerie.

 

 

Et permettez-moi de vous confesser qu'il existe malheureusement tellement de supercheries sociales si évidentes, qui n'entrent pas dans le cadre du vol par astuce ou de l'escroquerie ...

 

 

Enfin, les temps ont peut-être changé. Si tel est le cas, je vous prierai de réclamer pour moi auprès du Nigeria que ses ressortissants coupables me versent les 500'000 euros gagnés.

 

 

Donc, résumons : 76'650.- + 3'066'000.- +  602'830 (500'000 euros à 1,21), soit 3'745'480.- auquels je renonce, ça fait cher la journée, je ne vais plus pouvoir m'acheter de manifestations ...

 

 

........................

 

 

Et sinon, rien d'autre d'horrible pour finir ?

 

 

Un Vaudois recycle les vieilles poules en saucisses !

 

 

C'est ignoble. Chacun a droit à une retraite honorable, même après une vie à faire du bien à des saucisses !

 

 

Ali GNIOMINY

 

 


 

09/03/2012

NAINS PORTENT COIS !

Appenzell : Squelettes de nobles du Moyen Âge mis à jour.

Les archéologues disposaient d'un microscope très performant !

.......

Tous tenaces préconcepts écartés : Le couple semble être celui de fondateurs, en 1483, de lotissements sociaux destinés aux pauvres.

Franchement : Aller déterrer les inventeurs des HLM faisant toujours honte à la société, quelle gloire !

Et, pour ces nobles défunts, ce doit être bien rageant, en leur doré paradis, de se faire encore et toujours, 529 ans plus tard, ratisser par des pauvres.

......................

Allons, un peu de respect, si ne voulons que viennent chaque nuit nous tirer les pieds les abominables Silvesterklaüse !

.....................

Observons plutôt les sauvages rituels welches :

Une question gourmande est sur toutes les lèvres :

Faut-il entarter les 300 personnes se proposant d'entarter l'entarteur d'une Micheline qui, elle, ne surchauffe ?!

Gare à l'indigestion d'agressions. Le coupable a les foies, c'est évident, il sait déjà que l'on ne s'attaque pas ainsi à la crème, a sans doute pris une sacrée tarte en réalisant la portée de son geste. L'aspect détestable de l'espace médiatique qu'il souhaitait émouvoir, et non horrifier. À l'idée surtout qu'il faille entourer plus encore de coûteuse protection les personnes publiques.

Pas plus sucrée qu'une autre, cependant, la victime aurait pu trancher de manière glacée, en faveur d'une plainte avec amende salée, mais consciente de ce que déguste ce pauvre affamé de Justice, elle fait fort et noie rapidement l'affaire, sous une couche de bagoud et d'humeur de bon goût.

Aussi : Rompez votre contrat d'entartrage mis sur la tête de l'entarteur, j'en prie votre honorable mafia en herbe. À mon avis, il pète un peu les plombs, a de l'intermittence du côté de la bougie, est à bout de souffle, mais je vous parie que ce monsieur, (dont j'ignore même s'il achète ses hypocrites tourtes Migros avec ou sans alcool), est en vérité un bon papa-gâteau ! Qui a besoin d'aide et de soins plutôt que de haine et de crèmes de jour.

..........................

Mais oublions ceci et fonçons découvrir la traditionnelle  foire de la pollution :   Et ses slogans-choc :

- Testez votre voiture verte au salon ! -

Oui, Madame, hier était hier mais aujourd'hui c'est votre jour, bravo ! Testez la puissance de nos 4/4 dernier cri, 30 litres au 100, 287km/h au démarrage, et dites-nous si, alors, vous ne testez votre voiture, verte, au salon !

..........................

Bouillie, encore :

Des faits qu'ai à vous livrer ? Avachis heureux :

Trône l'Accord ACAC, au siège de lieux d'aise encensée !

En ses lignes, un authentique crime contre l'humanité en préparation, concocté par nombre de pays, dont la Suisse, qui vous privera par exemple du plaisir mille fois renouvelé de citer l'un ou l'autre de mes chapitres (ainsi que vous le faites si régulièrement..), de poster un clip musical, puis d'avoir accès à Wikipedia, Youtube, Facebook ...

Accord et âcre idiotie ... pas encore signé(s).

Absurdité si dangereuse que même le PLR n'en veut pas, c'est vous dire ...

N'œuvrent, pour proposer cette saleté opaque visant prétendument à défendre les droits d'auteur, (leur droit de citer leurs pairs, pour les étudier et faire connaître, le droit de piquer des passages d'infos parues dans les médias afin de les détourner ironiquement, et en constituer un blog très apprécié, duquel quelques centaines de pages reliées circulent en prestigieux comités de lecture d'éditions, sous l'appellation : - Les chroniques « ça gueule » au nègre marrant  - ?) ... N'œuvrent apparemment à l'ACAC :


... Que d'officiels terroristes issus de la droite dure de la droite dure de la droite suisse, ou, pour le moins, de la fange des lèche-cul flatteurs d'étrangers fascistes en force et vigueur qui, eux, signeront, prostitueront notre liberté d'expression à tous les planétaires sectaires chantres de la pudibonderie législative.


...........................


Bon, j'ai assez piétiné l'ACAC, ça devrait me porter chance.

...........................

Senteurs fauves :

Harrison Ford est outré que les jeunes regardent Indiana Jones sur le web plutôt qu'au cinéma.

On le comprend. Ses cascades ne sont déjà pas évidentes à faire sur grand écran, alors, devoir en plus les exécuter sur I-Phone ...

............................

La maman de Justin Biberon écrit son autobiographie, ses années de lutte contre la drogue !


Ah bon ? On ne savait pas que le baby avait été accro à ce point-là aux petits pots ou à sa lolette.

..............................

Antoine Baratin, gentilhomme du XVIIè siècle, excellant en l'art d'aborder les damoiselles, eut évidemment une descendance. Ainsi naquîrent les parentes éloignées Carla Bruni et Valérie Trierweiler, petites cousines qui, respectivement, baratinèrent Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Eux-mêmes cousins descendant d'un gueux paysan savoyard sous Louis XIII

On ne choisit pas sa famille.

Voilà qui renforce le constat selon lequel les rapports entre cousins finissent par donner des crétins.

................................

Ô, pardon ! Méat coule pas.


Enfin ... gare à la clope à ne pas trop fumer en fin de semaine.

Bon .. oui .. Kent.


Ali GNIOMINY

07/03/2012

THÉSÉE : VOUS ?

Nos TPG éditent un guide de leur labyrinthe, à l'attention des minos n'ayant pas de quoi se payer un char pour aller à la mine. Aux torts causés aux usagers s'ajoutent ceux issus de conducteurs laissant les handicapés sur le trottoir. Chauffeurs à cœur froid.

Mais, dans le fond, comprenons-les, ils ont déjà tant de handicapés du cerveau à leur tête ...

Au fait, quand est-ce que la population lésée descend  dans la rue, jour après jour, pour bloquer la ligne 12 jusqu'au rétablissement, sur cette voie principale, du 13 et du 17 ? Et remise en service d'un bus direct au Boulevard Saint-Georges, entre la Jonction et la place du Cirque ??

Gare à ce que je ne devienne entité P.G. (Particulièrement Gouailleuse) !

.......................

Goût ailleurs, d'ailleurs, plutôt pour d'autres saveurs répandues aux environs des basses rues, où guettent à présent la badaude : de bien noires forêts !

Ainsi, voici qu'un grugé malotru parmi tant d'autres nous dévoile s'en être pris à Madame Calme-Iran à coups de tranche de forêt-noire (certainement de la Migros, traditionnelle tourte de laquelle le furieux avait vraisemblablement préalablement par trop ingéré les cerises au kirsch) !

Violence gratuite. Heureusement pour cet homme ruiné. Que je désapprouve absolument.

Mon fidèle lectorat, depuis quatre ans sur ce support, vous rappellera si nécessaire les épisodes où je contai-ci la « descente aux enfers d'un poète endetté » (TdG.7.7.1988); De quelle manière un fils de bonne famille, suite à un accident, est rayé à vie de tout pouvoir économique par faute de refus, signifié par de pas encore correctement condamnés pontes d'une certaine banque, de reprendre un petit crédit, qui eût servi certes à rembourser quelques centaines de francs de dettes ... qui entraînèrent le début de décennies de poursuites et saisies. J'aurais-là déjà de quoi reprocher à la locomotive en question d'avoir roulé plus tard sur de mauvais rails avec de branlants wagons.

Puis, dès que Madame Cale-Mirettes fit les yeux doux à la tête des finances genevoises, elle me répondit en gros qu'il n'y avait rien à faire, que je devais payer la taxation d'office suite à maladie de plus de 30'000.- pour une année où je n'ai eu pour tout revenu que 70'000.-

Et, en tant que Présidente de la Confédération, ne pouvant ignorer mes œuvres et mon passé proche de plus correct socialisme qu'aujourd'hui, Madame Calamity-Reine s'est tirée les flûtes en me faisant savoir qu'une grâce présidentielle et remise à jour financière ne pouvait être accordée à cet égard.

Et je n'en perds pas moins tous les égards que je reste devoir à cette courageuse fonceuse que j'aime à taquiner, trop humaine pour ne faire trop d'erreurs, mais grande dame à coup sûr, à critiquer si l'on veut mais respecter tant qu'on peut. Car, en l'occurrence, si l'art est difficile la critique est débile : Qui peut dire ce qu'il déciderait, face à de cruciales situations, à ces niveaux de gouvernance ? Qui peut prétendre qu'à sa place, face à des tyrans et autres bien trop maîtres du monde, il ne se sentirait pas un peu tarte ?

Donc, svp, quelle que soit la cible, même pour symbole public de mécontentement, aucun type d'agression, et fini les excuses du genre :

« - J'avais vraiment besoin de l'entarter, je n'en pouvais plus de la voir se promener avec son bol retourné sur la tête- » !

......................

Révoltante nouvelle, pour finir : 2012 sera propice aux tiques !

Non, ça suffit ! Il a fait son temps, Sarkozy !

Ali GNIOMINY

06/03/2012

EN TRACTS

Décision politique: Pénurie de toubibs = Formation simplifiée !

En fait ?

1er Module    : « Vous avez un simple rhume ça fait cent-trente» (2h)

2ème Module : « Faut opérer mais ce sera cher » (2h)

3ème Module : « Désolé mais c'est humain de laisser traîner quelque chose à soi dans un corps » (6h)

4ème Module : « Mes condoléances, j'ai fait ce que j'ai pu .. » (5mn)

....................

Autres catastrophes :

Des tornades meurtrières dévastent les Etats-Unis !

Mardi effrayant, vu la perturbation liée à l'actuelle déferlante créationniste.

Le plus terrible c'est que les effets dévastateurs de ces tornades sont si violents qu'ils se propagent jusque sur l'ex-secret bancaire suisse.

.....................

Crimes encore : Agression au bordel à Bâle !

Vraiment aucune pudeur ces malfrats, capables d'aller jusqu'à attaquer leur propre mère !

....................

Leur salvation : Le Mouvement chrétien conservateur valaisan plaide pour le retour de la peine de mort !

Oui, vive le progrès, tuons-les tous, notre barbu Père ressuscitera les siens.

L'on croirait  entendre un suprême guide atomique en train de gagner ses élections, mais non, il ne s'agit que de conseils de valaisans chrétiens.

...................

Bénéfique à présent : Les élèves d'une école de culture générale apprennent aux aînés à envoyer ou recevoir des SMS !

Merveilleuse initiative :

«  -Tu vois, papy, quand je t'envoie un texto qui dit - File-moi mille balles - , tu appuies ici pour pouvoir me répondre oui tout de suite- »

....................

Enfin ! Des scanners high-tech pour ficher les hooligans !

Il y a vraiment de chouettes métiers ! Pensez au tatoueur qui sera chargé de leur graver sur le front le code-barres !

Mais, l'étoile rose sur le front des homos interdits d'adoption ...

L'évolution de l'informatique n'a pas fini de nous surprendre.

.....................

Pluviométrie, du jamais vu depuis 1959 !

Genève est à sec. Plus moyen d'arroser le terrain du Servette.

Ah, vraiment .. foi de Messager Bancal je vous le dis, moi, ma brave dame, c'est tous ces Mauriciens qui doivent ramener une vague de chaleur ici ...

.......................

Distrinova, le nouveau monstre de La Poste, est nourri en vrac d'un côté, et les envois ressortent classés par quartier, ordre de distribution de la tournée et ordre des boîtes aux lettres.

Avec une vitesse impressionnante, Distrinova va effectuer un tri des facteurs, d'autant plus simple que la plupart d'entre eux sera acheminée à la même adresse, CCGC, 6, Glacis-de-Rive ...

.......................

Il paraît encore que : La traite humaine existe aussi à Genève ! 

No comment !

(À l'instar d'un fumeux Magritte, nous admettrons que ceci n'est pas un blog basé sur une certaine maltraitance étatisée ou non de non-Genevois)

.....................

Enfin : Remerciements sincères et profonds pour leur Appel à une gouvernance mondiale, solidaire et responsable, seule apte à combattre l'actuelle planétaire polycrise, risquant de mener le monde à la polycatastrophe, merci à Messieurs Michel Rocard, Stéphane Hessel et Edgar Morin, démontrant que même indignés l'on se doit de rester toujours poly ...

Avec les respectueux compliments d'

Ali GNIOMINY

P.S. Après la pluie le beau temps. Il n'y a pas que sous les tropiques qu'il y a de beaux arcs-en-ciel. Na. Et en plus qui couronne ainsi les sommets de l'école de commerce ! Tout un symbole à trouver .. et tout le baratin à étudier ou non les mercredis matin ... afin de ne point voter crétin ...

 

Photos-2011 017.JPG

Toud droits de reproduction etc, pour ce que ça sert,...

 

02/03/2012

DES FAILLES HANTENT

Nos stations s'avouent impuissantes face aux avalanches de fond !

Ne manque plus, finalement, qu'un simple - s - et c'est donc le paradis !

Sauf pour les pistes dont ce - S - est précédé de BN, de C  ou d'UB

Mais c'est très technique tout ça ...

...................

Glissons vers une autre bonne nouvelle : Libération du millier d'otages du navire Costa Allegra, de la Compagnie la plus poissarde de l'univers. J'écrivis ceci à ce sujet, l'autre jour, alors que dérivait au large des Seychelles, suite à un incendie le privant d'électricité, ce fleuron maritime d'une filiale grimée de Carnival ... :

Ce paquebot n'a aucun souci de naufrage à se faire ! Aucun risque pour lui de tomber sur de la glace.

Car : Gag : Je n'ai, pour ma part, qu'une seule fois failli verser en dos à cause d'une odeur. Issue d'un vieux frigo oublié durant des mois à moitié plein sous les tropiques, suite à une panne d'électricité. Le rêve de tout entomologiste enrhumé, et le plus efficace des vomitifs.

Vous reprendrez bien un peu de ce camembert ? Ou est-ce que je le coule directement dans la chaux vive ?

....................

Retour en Barbarie : De moins en moins en odeur de sainteté, IKEA « flique » à présent, ayant obtenu des informations de police, ses salariés et clients de France, pour le moins, selon le « Canard enchaîné ».
....................

Finalement, pourquoi les déplacer ? Laissons-les faire bientôt table rase du problème ; Elles sont très bien où elles sont, ces citernes à essence de Vernier ...

....................

Paris Jackson, fille du défunt Michael, affirme que celui qui chante sur l'album posthume n'est pas son probable père, mais un certain Jason Malachi !

Et l'on dira encore que bien Malachi ne profite jamais ?

..................

Sur la même gamme, minettes et minets du monde entier se trémoussent et mouillent sur le méga-tube brésilien « Ai se eu te pegue », interprété par le joli minois de Michel Telo.

Assim voce me mata, Michel. Réussir à s'en foutre plein les poches en accélérant juste le rythme de Sharon et Dyggs de l'infortunée Cangaia de Jegue, tube tout prémâché qui figure avec Bolo Doido, mon préféré du groupe ! Bravo !

(Désolé pour l'aparté moins public, mais qu'y faire si bonne part des plus grandes stars brésiliennes actuelles sont (fils/filles d') amies d'école ou de quartier à mes proches. Je ne puis que bénéficier incidemment parfois de quelques scoops, ci offerts. Et en mon infinie bonté d'antipaparazzi convaincu, je m'engage même à offrir copie de l'original de la Cangaia de Jegue à qui sera le premier à m'en faire la demande par commentaire). 

....................

Destruction, toujours :

Au Pakistan, à Abbottabad (dans Mâh Thabatière) la maison de Ben Laden est rasée.

Attendons-nous d'ici peu à ce que soit rasé le Palais Wilson, repaire jadis d'un Hannibal enragé, actuellement en exil doré à l'ouest d'Alger.

.....................

Doré, encore :

Lux in Arcana : Exposition aux musées du Capitole à Rome de quelques « grands secrets » du Vatican.

Interdite aux enfants ?!

....................

Bandits, toujours :

Quelques chiffres du GHI : 400 Maghrébins en liberté passagère à Genève sont responsables de 6217 délits avérés entre 2008 et 2011.

Par ailleurs, une bande de Roumains est démantelée, spécialisée dans les cambriolages avec violence.

Problème ? Oui. Soulevé par la pertinente analyse du professeur de la Psychiatrie aux HUG, affirmant : - Par rapport à d'autres pays, la police à Genève est très bien outillée pour faire un travail social de qualité ! ... - 

... Soit de merde en matière de protection du citoyen.

Merci Professeur !

Invitons plutôt quelques matons bien sentis, du pays ou approchant .. des délinquants terrorisant ici les honnêtes gens. Que viennent ces gros bras œuvrer en nos prisons, dresser comme de coutume ailleurs les petites frappes en détention.

Et ne relâchons plus ces matons ensuite, mais chut ...

......................

En l'occurrence : J'ai le profond regret de devoir annoncer à mes bien-aimés confédérés qu'a défunté le temps du pittoresque habitat suisse ouvert à tous ! Que la violence en progression mondiale va rapidement modifier le paysage urbain ou rustique.

En effet : Désolant de facilité : .. pour tout mental tourmenté dès la naissance par absolue culpabilité d'être issu d'abjecte lignée privée de tout: Appel au vol pour toute intelligence minimale : ... Que ces cossues villas et simples immeubles sans grillages aux fenêtres, sans portes renforcées ni chaînes ni cadenas supplémentaire, ni gardes ni chiens féroces !

Une insulte au labeur de ces voleurs, qui leur a malhonnêtement appris à contourner même les problèmes de barbelés-rasoirs et fils à haute tension ! Attention !

....................

Au passage, si les ferronniers et autres industriels en matière de fabrication de grillages de protection et serrures renforcées ne veulent croiser le fer avec l'auteur, il serait bienvenu qu'ils daignent dignement récompenser ce vilain coup de pouce sécuritariste les enrichissant. Mais ô combien réaliste.

......................

Restent, certes, les abords du domicile à truffer de pièges mortels et tout sera bientôt dans la norme. Tous égaux en confiance pourront dormir enfin sur leurs deux révolvers.

Bon, les pieds-tendres, j'ai un sacré duel et quelques exécutions de pantins en souffrance, faut que je vous laisse ; ... Faut bien vivre avec son temps ...

Ali GNIOMINY

All the posts