19/03/2012

ANTRES d'AIDE ET SOLIDE ARIDITÉ

Argent de la solidarité perdu en Bourse. Quatre œuvres d'entraide suisse ont perdu en Bourse environ 1,5 million de francs des donateurs. Le Zewo, organisme de certification est visé et sa note risque d'être sévère.

Ainsi, sur la pitance mensuelle que me laisse pour minimum vital après saisie sur salaire le Grand Charognard, j'offre encore 40.- chaque mois pour l'une parmi toutes ces Œuvres d'entraide. J'exige, par conséquent, que soit publiquement révélé le nom des Œuvres impliquées dans cet abus de confiance et de détresse manifeste !

Ou qu'il soit bien indiqué aux donateurs que leurs dons seront possiblement entièrement misés sur le 7 dans la 5ème à Vincennes, à 137 contre 1, mais que les bénéficiaires ne toucheront pas un centime de plus le jour où ce tocard gagnera, car il faudra bien compenser les pertes subies des autres jours !

Intermède - Intermède - Intermède - Intermède - Intermède -

Peuple de pigeons, tu vas donc toujours chier de trouille sur tes acquis, tout en roucoulant ? Laisser les prédateurs te dominer par ruse et tromperies, supercheries de rapaces pourris ?

POURQUOI restes-tu ainsi avachi ? COMMENT est-il possible que des dons, par vous, par moi, sacrifiés de bon cœur, visant à sauver des vies, parer en urgence à des situations plus dramatiques que la nôtre, COMMENT ces dons peuvent-ils être utilisés à d'autres fins ? Et pire que tout : JOUÉS !

Alors que tout vrai joueur sait que : Quels que soient les trucs illusoires « trouvés » et superstitions de chacun, nous n'avons toujours que trois possibilités en tous jeux, dont deux peu intéressantes et dangereuses : Gagner ! Perdre ! Et récupérer juste sa mise !

edémretnI - edémretnI - edémretnI - edémretnI - edémretnI -

..........................

Donc, maintenant STOP ! Le Parti Railleur d'Extrême-Centre exige absolument que tous Partis, si paons, se mettent en Valeurs, soutenant l'Initiative :

« Pour une traçabilité des dons d'entraide »,

voire, « Pour le contrôle futur et rétroactif des comptes d'entraide »

En substance : Diktat du Parti Railleur :

Tout organisme d'entraide devra laisser l'accès libre à la consultation publique de son compte bancaire, dont les mouvements pourront être suivis en continu par Internet pour les donateurs.

L'usage de ces fonds est strictement réglementé et une vérification générale des comptes d'entraide doit être effectuée sur les vingt dernières années : Le P.R.d'E.-C. trouve en effet un peu simplet d'imputer systématiquement la faute aux milices d'Haïti, d'Indonésie ou d'ailleurs, pour les sommes faramineuses disparues, perdues dans la nature après sa furie ou celle de ses habitants.

Ce n'est être ni collabo ni ennemi du peuple que de reconnaître qu'à l'évidence le monde entier se ligue aussi contre les petits secrets de nos neutres prédécesseurs, les critique, les dénonce, démolit ! Ce n'est pas totalement sans raison.

Nous sommes certes les meilleurs du monde, donc comprenons que ce monde entier n'a pas tout tort, qu'il s'agira de projeter d'envisager l'étude approfondie de l'urgence pour nous d'admettre que nos aïeux se soient possiblement plantés, que ce n'est pas en planquant les maux liés aux biens de gens douteux que l'on aide la planète, ni en perpétuant les secrets de polichinelles épris d'esprit d'obscurs clochers.

Reconnaissons certains torts, chez nous autant que chez l'adversaire, et faisons valoir nos avantages, autres que financiers, il en existe encore quelques uns.  Que cessent au possible tous abus suisses de gestion, financière ou humaine, et la Suisse redeviendra ce qu'elle est en vérité et aurait peut-être dû rester : un pays pauvre mais sans trop. Pas ce lamentable pays geignant à présent ! Pris sous le joug d'impitoyables usuriers, pauvre pays abusé jusqu'au cœur, épuisé par trop de tromperies, malade de son image surdimensionnée, qui nécessiterait une convalescence mais se fait battre sans réagir, un pays mou et désillusionné, proie idéale de tous faux gourous et jeunes loups ... Gare ! Ou vous verrez qu'accepter plus longtemps bienveillance envers obscurantisme ou fonds opaques réserve plus forte claque encore !

C'est possiblement regrettable, mais c'est fait, alors sauvons au moins honorablement les meubles de nos victimes parents égarés; Il y avait les guerres, propre ou sale l'on savait l'argent de toute manière sale. C'est alors que des flots de crétins des alpes sont descendus en masse se réfugier dans les banques et se sont mis à jouer à leur stupide niveau. Pardonnez-leurs, ils n'avaient pas encore de télés potables. Ils ont accepté tout et n'importe quoi face à n'importe qui, pourvu que ça paie, et leurs dévalisés descendants s'en repentent, tentent de mettre de l'ordre dans ce foutoir mais il faut pour ça arrêter de les faire   passer pour d'infectes glacés fricivores ! Leur foutre un peu la paix. Juste après le contrôle approfondi des fonds d'entraide et autres 13% à fort discrètes destinations, va de soi.

..........................

Comment, ça ne vous a pas faire rire ?  Incompréhensible !


Ah! Le 6 dans la 4ème, voulais-je dire, désolé ...

...........................

ça ne va pas fort, vous, une contrariété ?

.......................

Pour petit remontant, celle-ci qui, pour une très rare fois, n'est pas de moi, que vous connaissez peut-être, transmise par un ami architecte :

C'est un jeune (ici vous remplacez au choix par: Corse, Mexicain, Maghrébin, Suisse romand, ...) qui se rend par obligation chez un placeur.

« Oui, Monsieur, j'en ai assez de vivre depuis des années sur le compte de l'assistance publique, vraiment, je voudrais trouver un travail ... »

Le placeur : « Mais quelle chance vous avez, j'ai justement quelque chose pour vous: Un multimilliardaire qui cherche un chauffeur. Limousine à disposition durant les congés. Villa individuelle, lot de costumes à disposition, un salaire de base de cent mille euros par an, plus quantité de gratifications. Tout dépend de votre engagement. En effet, la splendide fille de 20 ans du milliardaire souffre de nymphomanie et il faut au moins la contenter trois fois par jour. Est-ce que ça vous intéresse ?

L'autre, bavant, yeux exorbités : «  Et comment, et comment, que ça m'intéresse, mais, dites, vous ne vous foutriez pas de ma gueule ? »


« SI ! ... Mais qui a commencé ? »


Ali GNIOMINY

P.S. Allez, c'est pas si grave, juste un si gros tabou qui est à bout, et les bons organismes d'entraide n'ont pas à en pâtir. En principe.

 

 

Les commentaires sont fermés.