16/03/2012

MANIFESTE TE MENT ?

Le présent Manifeste du Parti Railleur d'Extrême-Centre, votre lecture de chevet depuis bientôt cinq ans, ne saurait vous mentir, qui décortique adéquatement tous genres de désinformation, pour le plus grand des plaisirs de la majorité de tous bords réaliste, et déplaisir de toute minorité à débords égoïste.

 

 

Voilà, la jolie phrase c'est fait, mais toujours pas moyen de caser quelque part ou continuer ce : « Maudit dimanche, l'ai-je jadis dit, où Lady Di disparut ... » (Dites combien de tournures abominables vous trouverez en déplaçant les mots mais conservant le sens. C'est bon, dans trente ans vous serez un poète en herbe.)

 

 

Impossible donc de caser des trucs pareils dans un billet, qu'il soit manifeste ou non qu'il soit d'ordre poétique humoristique ou politique, personne n'y pigera plus rien, le vrac déboussolera, le lecteur se marrera et ragera la seconde d'après !

 

 

Non, manifestement ce manifeste te ment, moyen citoyen, s'il prétend tant tendancieusement s'y entendre en dressage sage de dures tournures. Il n'élève que nos rêves de classe, l'avoue, chasse les songes qui rongent hélas les belliqueux jusqu'à la

 

 

Un instant je vous prie ... Excusez-moi, c'était juste un r appel du comité de déontopudibonderie chargé de contrôler la mieuxséance du leader du Parti Railleur d'Extrême-Centre. C'est innovateur paraît-il. Que disais-je ? Peu importe.

 

 

Ah, Lady Di, ... Terribles ces accidents bouleversant le monde entier. Une très grande amie proche du Conseil de l'Europe m'appelait de Belgique hier, et pleura. Fervente Wallonne, écrasée sa vie durant par les Flamands, elle me prouvait que naturelle empathie efface toutes les frontières lorsqu'il y a tragédie, de plus impliquant des enfants. Je réalisai plus intensément encore cette extraordinaire faculté au fond de soi qui permet d'être sincèrement affligé même par la mort d'inconnus, comme de personnes détestées une vie durant. Et suis sûr qu'elle existe au fond de chacun (exceptés les descendants de Néanderthal, mais seuls les initiés de ce blog le comprendront), subsiste en cette actuelle guerre la peine ressentie, face à la souffrance d'autrui. Mais de là à laisser sans agir durant une année se dérouler des « accidents en série » tuant des dizaines d'enfants sur les chemins de Damas ... C'est vraiment trop chinois pour notre Parti, qui préfère se taire que de mentir en termes choisis sur ce que pense vraiment de tout ça son écoeuré leader.

Qui vous balade depuis un moment et vous trouve fatigué(e)s.

 

Une petite bouffée d'ironie ?

 

 

Palais des Nations, Genève: Une manif non autorisée d'opposants Syriens tourne au pugilat. La police utilise des bombes lacrymogènes !

 

 

Espérons que les tyrans auront la pudeur d'attendre que leur semblable Al Assad soit tombé pour envoyer à ces opposants l'amende de 100'000.- !

 

 

.........................

 

 

Ministres priés de laisser leurs mobiles au vestiaire !

 

 

Surtout pas ! Déjà qu'ils n'ont aucun mobile pour faire passer des lois violant les plus élémentaires droits humains !

 

 

...........................

 

 

Drame affreux en cadeau-bonus :

 

 

Venu filmer Til, la nouvelle star animale allemande, un lapereau né sans oreilles, un cameraman lui marche dessus et le tue !

 

 

Ce maladroit va se faire sacrément tirer les oreilles. Surtout à cause de ses excuses bidon : « - ça ne se reproduira plus ... ! Mais il n'avait qu'à m'entendre arriver ! ... Et puis, déjà, il fallait qu'il soit vraiment crétin pour avoir une telle malchance : Avec sur lui quatre pattes de lapin !

 

..............................

 

 

Et la totale : Crime contre l'humanité suisse :

 

 

Les handicapés exigent l'accès à plus d'un wagon !

 

 

Les CFF ne changeront rien, et envisagent même de porter plainte contre les handicapés prenant le train.

 

 

Au motif qu'il est vraiment très étrange qu'un handicapé puisse prendre un train avec ce que lui laisse l'A.I.

 

 

..........................

 

 

Ali GNIOMINY

 

(... Non, pas d'accord, vous ne me le reprochez pas, mais ce ne sont que satiriques légères déformations de l'actualité ou de la réalité pouvant parfois prêter à confusion que je produis, aucunement de méchants mensonges, ou tentatives de lancements de rumeurs, jamais. Quand je déconne je déconne, (estimant que qui en est arrivé-là dans la lecture de mon texte est apte à différencier la réalité de la plaisanterie, sinon il aura été plus avant repoussé par mes tournures et surprises), et quand je « baffe » c'est pour de bon et pour des causes bien réelles. Pouvant souvent être confirmées d'un simple clic googelifique. Il faut ainsi cesser de ne pas contrôler la véracité de mes affirmations ! Hein ? Pourquoi que je me fais du souci à cet égard, moi ? Ah oui, pour que ça ait un rapport avec le titre, mais le Parti Railleur vous le répètera inlassablement : ne vous mentez pas et passez un excellent ensolleillé terme hebdomadaire bien de chez nous ...)

 

 

Les commentaires sont fermés.