26/02/2012

COUAC AQUATIQUE

Genève, la seule ville où l'on s'extasie autant devant la rosée du matin que face à l'arrosée du soir !

Marqué d'une Pierre blanche, un député de petit Conseil reçoit l'eau froide du verre d'un bouillant adversaire.

Le jet d'eau sera ainsi enfin connu du monde entier !

Battra le record de ces savates d'Irakiens !

Il faut bien que les petits s'amusent au boulot, essaient de déclencher leurs menues tempêtes pendant que  les grands se bagarrent, eux, dans les beaux bars et médias.

Mais imaginez si l'eau avait contenu toute l'acidité de l'orateur agresseur ... !

.............

Plus catastrophique ? Difficile ! Essayons :


Avis à la povpulation : En raison de la fin du monde du 21.12.2012, Noël 2012 sera fêté le 24 novembre 2012, et nouvel-an sera avancé au 1er décembre 2012 à minuit, qui sera en fait un exceptionnel 31 novembre 2012, créé pour la circonstance. Dès le 1er janvier 2013, à savoir l'ancien 2 décembre 2012, chaque jour sera compté après le passage d'un, deux ou trois jours effectifs, en sautant directement la notion du 20 au 22 décembre 2012, comme certains hôtels américains zappent le 13ème étage, jusqu'à rattraper le véritable 2 janvier 2013, qui sera donc, dans ce calendrier intermédiaire, le ???... Vous voyez bien que vous ne suivez pas, garnements : Le fictif 1er février 2013, bien sûr, qui redeviendra le 2 janvier. Meilleure stratégie à ce jour favorisée vraisemblablement par nos autorités.

Cependant, pas folles, celles-ci ont un argument imparable pour prouver l'impossibilité de la fin du monde pour le 21.12.2012 : Car :

Les voyageurs qui quittent l'aéroport de Tahiti vers 23h le 20.12.2012 en direction d'Auckland y atterriront le 22.12.2012 à l'aube. Votre pamphlétaire à ne faire taire n'a ainsi jamais connu le 22 juillet 2005, est passé d'un seul trait du 21 au 23. La prédiction des mayas annonçant la fin de tout, voyageurs y-compris, est donc fausse, impossible. CQFD

...............

Pauvres Mayas, Aztèques, Incas, trompés, massacrés pillés une seconde fois : Les 500 millions d'or du galion espagnol retrouvé « reviennent légalement à l'Espagne » ...

Pays ruiné à grassouillets musées ...

................

Revenons à nos fauchés : Un jeune sur six a déjà des dettes !

Info capitale pour banquiers, assureurs, vendeurs de n'importe quoi :

Cinq jeunes sur six ont du fric à parasiter !

..................

Une certaine Zahia, femme publique, dribble les critiques de la mode avec sa ligne de lingerie.

Elle restera peut-être dans les mémoires comme créatrice de godemichets à dentelles et autres soyeux et subjectifs sifflets d'arbitres ?

..................

Histoire du droit d'injurier ce qui mérite injure :

Au XIXème siècle, en novembre 1894, le député socialiste français Alexandre Millerand écrivit dans la Petite République, sans être poursuivi, au sujet du Président Casimir-Périer, Chef-d'Etat ensuite destitué : (Sources « De voyou à Pov'con » R. Meltz, Laffont)

«  ... incarnation vivante, rejeton orgueilleux des grands bandits légaux qui ont détroussé vos ancêtres par l'usure, le monopole, par la savante mise en œuvre de tous les procédés que la loi faite par eux et pour eux leur mit en main ! ».

À canoniser ! En faire le Saint protecteur contre la reproduction perpétuelle de la suprématie criminelle en place.

Ah, si notre bien-aimé grand voisin devenait plus franc, et ressuscitait en son opposition un peu d'ADN politique du grand socialiste Millerand ! (dit Lonlon ?!)

.....................


À Lonlon enfant de la patriiie ...


Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.