« 2011-08 | Page d'accueil | 2011-10 »

26/09/2011

VITE FESSES BIEN FAITES

Il n'y a plus que ça qui intéresse ... La preuve : Vous vous êtes précipités sur ce titre, avides de combler quelque vide, et se demandant bien lequel ...

Frustrer son lectorat n'est cependant aucunement l'intention de votre dévoué, qui s'empresse de trouver de quoi râler au sujet de quelque chose liée plus ou moins au thème foireux du titre, qui eût dû exprimer en fait que le présent billet soit cette fois-ci plus court. Papier qui s'intitulera, en l'horreur du marchand d'armes Bush et des siens de la Skull & Bones : NO ZOO COMME YALE !

Sortis, certes, des pires ou des meilleures universités, des professeurs et sbires (presque jamais susceptibles) s'activent dans le monde entier à appliquer la meilleure médecine possible dans les conditions qui les entourent.


Sous nos latitudes, les infections nosocomiales en milieu hospitalier sont déjà un fléau, mais je ne vous conte pas ou si peu les abominations sanitaires rencontrées outre-atlantique.

J'assistai ainsi, fumant ma clope dans un jardin de dispensaire médical de campagne, à une opération d'une jambe à ciel ouvert. La salle d'opération étant plus chaude que l'extérieur, sa porte-garage fut ouverte sous mes yeux, et l'infirmière qui maniait le chasse-mouches sembla encore la plus gênée. Je vis aussi, mais il y a plus de vingt ans, la cuvette d'alcool (et encore) dans laquelle était rapidement passée la seringue servant à vacciner l'ensemble des patients. Sans parler de la souris fôlatrant en la huppée clinique d'oncologie, de l'énorme blatte entre les piluliers ... (et croyez qu'il en faut pour bouleverser un solide gaillard qui jadis fit un reportage dans un bloc opératoire, assistant, juste au-dessus des chirurgiens, à une opération de la vésicule d'un patient corpulent) ... et partout : La bactérie, celle si résistante qu'il faut sceller le cercueil rapidement. Comme pour quatre de mes connaissances en moins de trois ans.

La dernière amie en date, Tatiana, la cinquantaine bien-portante, énergique, se blesse à la jambe. Tarde à s'en occuper. Est prise de fièvres, hospitalisée, « guérie », ressort après une infection bactérienne bien connue et reconnue en milieu hospitalier, réhospitalisée un mois plus tard, dans le coma, décède.

Il n'existe ainsi aucune chirurgie anodine, la moindre petite coupure peut avoir une issue fatale plus ou moins rapide. Et pourtant, deux de plus de mes jeunes et jolies connaissances sur deux continents souhaitent , bien inutilement à mes yeux, refaire qui, deux seins, qui un nez, un bout de fesses, ...

Alors, vous voyez bien que finalement on retombe dessus !

............................

Or donc bref brièvement vite :

GENEVE DEVRA SE SERRER LA CEINTURE !

Merci, on sait, on sait ! ça commence comme ça et ça finit par « à l'arrière aussi » !...

Alors, vous voyez bien que finalement on retombe dessus !

............................

Pie « Peul »? : Geneviève de Fontenay arrêtée au volant !

Peu lui en chaut. Même si des mauvaises langues prétendent qu'elle n'aurait pas de permis. Qu'elle se présenta aux examens mais n'aurait aucun alibi, car là miss rata !

..............................

Otan en emporte l'Event !

..............................

Mode : Une application Smartphone pour « détecter les gays » à l'usage de parents tyrans désireux de précipiter le suicide de leur progéniture.

Mais tout rentrera vite dans l'ordre : Smartphone promet que dans sa prochaine version apparaîtra une application intitulée « Détectez les trous du cul d'homophobes enculés par des principes religieux rétrogrades » !

................................

Alors, vous voyez bien que finalement on retombe dessus !

.................................


Non, non, pas là, pas cette fois :

Couchepin2.jpg




Merci Monsieur Pascal pour votre soutien aux revendications du Parti Railleur d'extrême-centre !

Et à l'une de ces éventuelles prochaines à l'Île Saint-Pierre. (Allusion-ci à une antique envolée de ce blog, juste pour emm... les puristes un sacré moment).

... vous voyez bien que finalement on retombe ...

..................................

Réjouissons-nous : Fukushima ne reste pas inactif en matière de décontamination des populations !

Les autorités alliées aux Productions Japlywood sortent prochainement :

La 3ème guerre des boutons !

...................................

Non, vraiment, là ça devient un peu trop cul-cul.


Ali GNIOMINY

 

21/09/2011

HAYKEL GÂCHIS QUE VOILA

Un confrère blogueur (en l'attente que l'Académie des momies daigne imposer : « billetant », « chronicophile » ou « Rédacnet » au pire) ... L'un des chers remplisseurs d'espaces  vides de ce support se retrouve donc condamné, pour avoir publié une affiche par trop taboue ; Abominable dazibao blasphématoire à l'endroit de l'omnipotent adoré bienfaiteur Groupe Mutuel. Reproduction n'ayant nullement effrayé la rédaction de la Tribune, qui en est ci félicitée.

Rien de bien grave, donc. Une armée de sculpteurs et peintres est réquisitionnée, afin de faire disparaître de toutes les statues, tableaux, pièces ... le visage de la Juste Helvétia.

...................

Vous comprendrez sans peine que j'évite, au vu de ce qui se passe en ces sauvages contrées, de dénoncer-ci la saloperie de Lamal, maquerelle de toutes les caisses obligatoires, qui estime normal que ma prime ait augmenté en un peu plus d'un an de 368.- à 475.-, et qu'il me soit interdit, pour cause de retard de paiement de scandaleuses primes et frais de retard démesurés, de m'assurer ailleurs à très moindre coût, pour les mêmes détestables prestations de base de l'actuelle médecine suisse à plusieurs vitesses.

Ainsi va la vie en l'obscurantisme social d'un pays corrompu où l'enrichissement illicite, la trahison des principes contractuels et moraux élémentaires,  sont légiférés, sous le joug de lobbies condamnables, responsables des flagrantes inégalités sciemment entretenues.

Bien évidemment, je ne toucherai surtout pas au secret des secrets du malaise actuel, cette corruption de la simagrée de démocratie suisse par les douteux dons disproportionnés de dangereux industriels aux partis privilégiés. À même ainsi d'influencer à leur avantage une majorité de citoyens naïfs, par leurs cossus représentants aux Chambres, votant presque sans accroc les plus indignes et élitistes lois de l'actuelle timocratie suisse. Lois de véritables mafias officielles, transgressant impunément les plus élémentaires règles contractuelles, pratiquant l'abus de pouvoir et de détresse, protégeant l'escroquerie obligatoire jetée en pâture à des privés rendant malades leurs affiliés plutôt que de les aider à conserver une bonne santé.

Et renoncerai lâchement ainsi à toucher au dieu Votadroitoukrev. Préférant changer de sujet avant de commencer à risquer de déraper ...
...........................

Totalement autre chose : L'affiche UDC du mouton noir expulsé par les moutons blancs, elle, ne reflète ni plus ni moins que très précisément la symbolique du concept fondamental qu'est forcé d'intégrer dorénavant tout bon chrétien.

La noire Ethiopienne Marie-Madelaine, mère des enfants de Jésus Christ, (dont la métisse descendance paraît de moins en moins mérovingienne) fut ainsi véritablement expulsée de la Tradition après quelques siècles, alors qu'une soixantaine d'Evangiles furent fébrilement brûlés de tous côtés.

Ainsi « perdit » une fois encore la femme son âme. Il n'y a pratiquement que chez les hérétiques Cathares, bien plus tard, que la femme redevînt pour quelque temps l'égale de l'homme, avant de sombrer à nouveau sous l'asservissement judéo-chrétien.

Mes plus assidues lectrices et mordus lecteurs le savent bien, j'ai passablement de cases d'avances en matière de Catharisme et Quête du Graal, autant qu'il m'en manque sur d'autres points. Je m'en allai, vingt ans sonnant, après des mois passés à capter l'énergie de certains arbres certains matins ou soirs, et après avoir tout donné ou vendu, rechercher la Lumière en Ariège. Promettant de ne revenir que si Celle-ci finirait par m'envahir et vraiment élever. Promesse tenue.

Si de vieux jours m'en laissent le loisir, je condenserai l'ensemble des époustouflants souvenirs de ma Quête, mais mon poème de 44 quatrains en alexandrins, « La Rose et le Lion » du 07.07.1977 illustre ma maîtrise de ce type d'ésotérisme à l'époque déjà. D'autres de mes textes sont encadrés à Foix, Montségur et autres Lieux de la Légende où je rencontrai des personnages peu ordinaires.

J'acquis ainsi, à Tarascon-sur-Ariège, un très ancien livret ... fus l'un des rares humains à m'asseoir sur le siège incrusté des symboles christiques, au pied du labyrinthe sis sous les ruines de Mountreal-de-Sos, au-dessus d'Horus et face à la montagne surmontée d'un dolmen, sous lequel au solstice d'été s'infiltrent les rayons du soleil frappant le tailloir sacré, et le front de qui d'assis devant. Je vécus ... je vécus aussi ... mais comment partager pareils enseignements, et le faut-il vraiment ?

Qui sera également assez fou et empli de conviction pour s'aventurer ainsi dans d'inextricables fourrés sur les pans escarpés du Royal Mont, jusqu'à la grotte dite ? À moins qu'une autoroute y mène à présent, avec rangées de stands de vente de bibelots templiers en plastique, depuis 30 ans que n'y suis retourné ... et que des conférences y soient organisées, traitant des recherches d'Otto Rahn ou d'Alexis ... pour le compte des nazis, et des risques de criminelle propagation de certaines vérités, toujours cachées dans les Pyrénées, déformées pour tel ou tel intérêt.

Sachez que je guidai, informai, conseillai certains personnages de renom, à travers l'Aude et l'Ariège, ... mais avais préalablement été conduit, sur une quarantaine de kilomètres dans une foret dense possiblement peuplée d'ours, seul (à la recherche en sorte du chemin à parcourir pour comprendre la transition entre Chrétien de Troyes et Cervantes de Huesca, entre la Quête du Graal et Don Quichotte de la Mancha), par un canidé plus loup que chien. Sans lequel je ne serais probablement plus là. J'ai risqué ma vie plusieurs fois, et l'ai regagnée pareillement.

A l'aide de mon précieux livret Tarasconnais, trente ans avant le Code da Vinci, je passai par Rennes-le-Château, et participai avec mon esprit de déduction et ma soif de connaissance des « hérétiques » aux recherches sur les mystères de l'abbé Saunière.

Croyez-moi encore si je vous dis, pour y être pareillement allé, que la Mer Morte garde ses manuscrits très en surface. La principale école Essénienne finira par être redécouverte, possiblement du nabatéen côté de Petra, ou au Yémen ou plus vraisemblablement en Ethiopie. Et s'écroulera enfin la supercherie dans la supercherie.

Un bon début. Le Vatican indemnisera par milliards ses victimes et leurs descendants pour les torts irréparables causés, à commencer aux bronzés descendants d'illustre aïeul injustement crucifié. Puis spolié par manipulations successives de son authentique message essénien de mec sympa, un peu allumé mais bon père de famille bicolore, qui voulait améliorer le monde et a convaincu pas mal de bons types de le suivre en ce sens.

Il faut dire que son épouse, la Marie-Madelaine, était particulièrement vertueuse aussi, si vierge de toute méchanceté que l'on finit par la statufier en Vierge Noire, créant ainsi future mystérieuse confusion.

En définitive : N'allez pas croire que je vais vous affirmer formellement, comme ce qui précède, que le temps a effacé les traces de métissage et que je suis petit- petit- petit- petit- ... fils du Jesus, n'en étant toujours pas revenu de la portée, déportée, de son simple pas toujours si sage passage sur terre.

Rien à voir. À peine si j'ai une certaine parenté avec Thor, mais on ne se voit plus trop.

Bref, gens de couleur, intéressez-vous un brin aux raisons, à l'époque du visible esclavage, que l'Eglise avait de détruire des Livres une si fondamentale figure noire emblématique.

Du coup, toutes femmes, de toutes couleurs confondues, ont souffert de cette discrimination durant un millénaire et demi, pour le moins.

Dommage que ce si civil Jésus  ne fut point homosexuel. Auquel cas les criminels censeurs religieux, n'auraient ou n'eussent ?-je ne vais pas m'emmerder avec ça- pu se nuire à eux-mêmes ! Ni par conséquent à des milliards successifs de femmes et de gens de couleur ! Et d'homos, puisqu'il faut une exception à toute règle.

Certes, existe bien pire que l'asservissement judéo-chrétien de la femme. L'infecte condition des « femelles » en pays barbares. Sous d'innomables régimes, dont la politique suisse prostituée cautionne les agissements, en abritant encore sur son territoire des espaces d'esclavagisme consulaire.

Que la Suisse rase sans délai ce type de Représentations d' « intouchables » attardés milliardaires tortionnaires. Ou passe un jour en Cour de Justice internationale, pour complicité de crimes contre l'Humanité.

Déjà qu'avec ce qui attend la BNS, ayant bradé sans notre avis 1'500 tonnes d'or, nous faisant ainsi perdre 75 milliards en une décennie. Dont la restitution à chaque spolié citoyen se monte à 9'375.- très attendus ...

.....................

Et franchement, vous avez vraiment tenu le coup jusqu'ici ? Qu'y faire, vous devenez sérieusement accros! Il paraît qu'étrangement ce sont les articles les plus longs qui sont le plus lus. Gage de consistance du contenu ?! Pas vraiment, preuve en est presque.

En fait, mes -mine de rien- si hautes fonctions présidentielles me laissent fort peu de temps, et je balance chaque jour un zeste de plus de « divertissante » spontanéité à chaque fois que je rouvre le dossier.

Donc on n'est pas sortis de l'auberge ; ça gamberge, ça gamberge ... et « victimes » toutes choisies, ça repart de plus belle :

CRÈME DES POÈMES :


Homme ! Ô ! Vêts habitat sûr ! Habille ta vie d'envies !


Deux belles rebelles qui les appellent !

Deux petits chéris, sans appétit !

Deux plantes qui se vantent,

Deux gars gâteux qui parlent entente,

Causent à l'autre d'autre choses,

Défient ces filles superbes, et alliés ne les loupent:

...


Sous les pieds l'herbe leur coupe

dès que mâle les emballe !
...


Deux de perdus, et tous les autres, et tout le reste,

pestent, éperdues de gêne,

ces assidues dames en peine.

(Qu'on ne le clame) :

Qui en silence se consoleront

de l'absence de fanfarons,
...
et pour n'avoir, ô gag, « cédé » à la drague

de deux « hideux » ..... !

Ne faisant de mâles à celles qui râlent et les harcèlent.


...............................

Si si, il doit y avoir un fil con du cœur par là-dedans, en cherchant bien, mais on s'en fout et continue le voyage :


6.9 : Intensité du dernier séisme en Inde. À une virgule près il mettait la contrée sens dessus dessous.


..............................

Sinon, côté tabous à ne pas toucher sous régime pas même bananier, non, je ne vois plus.

Allez, comme s'éveillant d'un drôle de rêve aussi authentique que farfelu, l'on trouve à ses côtés l'étrange cadeau dont on connaît vaguement la provenance et le contenu ; Mais à quel point ? Sorte de fantastique et toutefois si réelle continuité de message ancestral, susceptible de mener au Véritable Trésor intérieur :


ROTAS

OPERA

TENET

AREPO

SATOR

 

 

IMG_3504.JPG

.........................


Bonne balade. Front plissé mais sourire aux lèvres.

 

Ali GNIOMINY

16/09/2011

PREFERENCE DONNEE A LA TETE DE VEAU QU'A UN NID DE GUERRE !


Soyons Genevois, quoi, rions plus que prions, mais ne voyons pas ce qui se passe cois! Pas qu'on se ramasse !


Votre Méga-Maximo Leader du Parti Railleur d'Extrême-Centre vous l'affirme  solennellement:



Foi de mastar star, faut pas du toc, faut du bon, du mastoc, dont on n'se moque, faut pas du veau, faut pas du thon ... mais veau, thon ... de nos magistrats lequel se battra, de nos intérêts sera au plus près !


.......................


Tout en ne comptant pas trop sur Léman Bleu pour nous annoncer le résultat: Le Journal des bonnes nouvelles disparaît. Plus moyen d'en trouver une seule.


......................



Et quoi de neuf au-delà de notre œuf ?



Australie : Quand gourous désertent ces terres :


Voyez le résultat : En première mondiale les passeports australiens donneront le choix d'annoncer pour sexe : Masculin, Féminin ou X.


Pourquoi X ?


Croyez-en une solide expérience : Plaire indifféremment aux dames comme aux messieurs vous entraîne doublement plus vite en direction du X


........................



Glissons à plus cochonne transition :


Bari : Hannibal n'y est pas, pas plus que son papa pas fier, qui se terre. Mais le Parquet de Bari s'occupe de huit peu recommandables maquerelles et maquereaux, fournisseurs de viande jeune au pervers Cavaliere et ses invités, lors de réputées soirées bunga-bunga où députés dépravés s'en donnent à queue joie.


Et, les fans, voyez à présent comme trompe énormément tel président de Conseil qui rit, t'allume, se pavane à Strasbourg et Bruxelles, juste pour éviter de paraître con, comparaître au procès de ses excès.


Plus de défense pour lui, tirons-lui les oreilles, posons-lui une chaîne au pied et forçons-le à transporter des troncs d'églises sciées, l'ayant tant payé, ... à arrêter son cirque à cause de quelques souris !


............................


Kadyrov, présumé tortionnaire président Tchétchène dénonce publiquement les méfaits de son ex-bras droit, Bulat Chagaev, (s'étant payé le jouet Xamax et dépêché de le briser) pour avoir entre autre ruiné le club de foot de Grozny avant de s'enfuir en Suisse.


En la matière, l'on ne pourra au moins pas reprocher au tyran de Neuchâtel de manquer d'entraînement.


D'ici que ce dernier ... s'autoproclame Empereur de Nyon, après s'être acheté l'UEFA sans foi ni loi, exonérée d'impôts, secte crachant depuis fort longtemps sur la Constitution du pays qui l'héberge, il n'y a qu'un pas, qu'un constant tintamarre ne pourra entraver.


...........................


L'UEFA peut-elle être blâmée, de violer la Constitution de cette Berne-là, votant l'achat de 22 avions sans référendum possible ?


Alors que si les cochons d'assujettis l'ouvrent trop, cette Berne-là saura contre qui les bombardements d'essai à munitions réelles seront programmés.


...........................


Des Cameron et petits tsars qu'aux idiots l'on fait passer pour des héros, de leurs sanglots l'on se passe, leurs alibis, leur manque de classe ...


............................


Et si si, je vous le jure, treize ans aujourd'hui sans une seule goutte d'alcool et je me sens tellement plus cool ! Ouhlàlà ça ne colle pas côté vers, c'est aussi sévère qu'un mol pool, mais ça colle à la peau, l'abstinence, comme l'essence même de la Délivrance.


............................


En réponse au sympa dernier commentaire en date (ne comptez pas sur moi pour flécher le parcours en vue de le retrouver, n'ai pas que ça à faire, non mais, soyez un peu plus attentifs, que diantre) :


« Fou » est le mot, mais « de joie » fait un peu trop « fille » et je ne saurais toucher à la réputation de si noble corporation.


L'avocat, l'ami, thésaurise que nous doit la banque, ce dont l'on manque, bien plus de onze mille francs par citoyen, au moyen douteux d'artifices coûteux des manœuvres dilatoires ... présumées ...


Ce défenseur de la Volonté du peuple, puisque censé faire de la politique en démocratie, ce sauveur de la veuve et de l'orphelin est bien à plaindre, qui vient de se voir refuser, même par le spectre du copinage, l'abominable Dr Muller : Jusqu'à l'élévation ... de ses propriétés au centre ville !


Comble de l'infortune : Le pauvre voit double ! Double Société, double Médecine, double justice et répression ... Il ne parvient jamais à trouver la fente de sa tirelire destinée à partielle restitution au peuple spolié de ses avoirs volés, las, envolés impunément grâce à de déments agissements !


Ainsi, croyant avoir visé juste, l'élu cher, en toute bonne conscience, ne prend jamais garde au fait que la totalité des fruits gagnés sur le méfait tombe sous sa table. Que range immédiatement quelque gueux domestique. Le Maître ne se préoccupant nullement de ce genre de détails, ses soucis étant d'un bien autre gabarit. Comprenons-le : Il devient presque impossible, sur le marché, de trouver, assorties, deux lolettes incrustées rubis-diamant.


......................


Un espoir, cependant : Une planète tourne autour de deux soleils !


Un autre aisé nanti cossu, mécène dans le même style, pense à débloquer immédiatement les fonds pour la construction de la navette habitée qui partira en direction de Kepler-16b, vers 2037


L'humanité entière remerciera la Maison Ray-Ban.



Ali GNIOMINY

14/09/2011

ELU CHER, ET L'OR ? NIET ? L'abaissé gémit, zappe-là !?

Voici notre bigleux Me Lüscher père de jumelles :

 Espérons que ce bourgeois petit père, défenseur des valeurs du capitalisme potentiellement le plus crapuleux, cessera ainsi de regarder les problèmes du petit peuple avec le mauvais bout des jumelles !

...........................

Et ce 11 septembre fut commis le pire acte de terrorisme de tous les temps :

 

Les 10 ans du plus infect commerce médiatique enrichissant de menus clans sur le dos des disparus et compatissants !

 

Ben Laden en son enfer, entouré de mille moches multidéflorées, doit péter le feu en voyant l'impact voulu de sa destruction des jumelés phalus du capitalisme débridé. Il nous a effectivement bien baisés, au point d'en tant redemander, histoire de vendre plus de désastreux sensationnel !

 

Car l'indécence en vigueur exige d'en faire tout un odieux, mais ô combien rentable, pataquès. Le but étant que l'événement tragique devienne aussi, sinon plus, tabou et ne laissant aucun droit au doute : que la Shoah.

Une horreur récupérée par les proches et descendants de victimes pour tenir le monde sous subtile forme d'obscure censure passe-partout. Style « tu dis ça, on l'interprète de la pire manière manipulée et t'es plus jamais rien ... de bien judéo-chrétien » ...

Et tu finis, comme généralement, musulman par dépit, ainsi qu'actuellement quantité de Brésiliens, tellement abusés par de dangereux businessmans prédicateurs qu'ils se précipitent sur n'importe quoi de différent, à l'opposé de l'abomination sectaire chrétienne. Sans comprendre que les extrêmes se touchent.

 

...........................

Prêche toujours:

 

À m'éditer après avoir mille fois répété rapidement : « Le pataquès du cacatoès » :

 

...........................

 

De l'un des plus éminents spécialistes (sur National Geographic) défenseur de l'usage de la marijuana thérapeutique aux USA :

 

Savez-vous combien il faut de marijuana pour tuer un rat de laboratoire ?

 

Dix kilos ! Tombés sur sa tête d'une hauteur de six mètres !

 

............................

 

D'un autre représentant de médecins révoltés :

 

Jamais nous n'avons eu une seule hospitalisation pour abus de marijuana, mais pour ce qui est de l'alcool ...

 

En substance : Un seul quart des USA a déjà re-légalisé, comme avant 1937, la délivrance de cannabis à titre thérapeutique à ce jour !

 

Mais des irresponsables ou malhonnêtes citoyens, là aussi, ont malheureusement des intérêts personnels à faire rouvrir complètement, ainsi qu'en Suisse et en d'autres pays de retardés, le sinistre marché de la totale prohibition !

 

..........................

 

Voilà toutefois qui pourrait hypothétiquement  atténuer les ravages de la cervelle de veau (plat préféré de Chirac) sur son cerveau.

 

Prion pour lui ? Même si blanchi raquera. À l'aise haï mais ricanant !

 

...........................

 

Qu'il n'imite bientôt cet octogénaire norvégien qui, légèrement éméché, s'engagea à contresens sur l'autoroute en fauteuil roulant.

 

L'homme risque une contravention, (sans doute pour avoir appliqué sans autorisation le principe du producteur au consommateur). En tout cas un retrait de permis lui a été signifié !

 

Aïe ! Parviendra-t-il à nouveau à passer la théorie et la pratique ? Sera-t-il contraint à équiper son bolide d'un siège éjectable ?

 

...............................

 

Restons encore avec la maréchaussée :



Un brouilleur de téléphones est installé à Champ-Dollon :

 

Nos pandores sont parvenus à brouiller les conversations téléphoniques entretenues en toutes les langues, sauf une. La plus couramment utilisée en prison.

 

Personne n'ayant pu, à ce jour, brouiller le téléphone arabe !

 

Ali GNIOMINY

07/09/2011

JEUX DEMO ?

Mes plus vifs, bien que tardifs, remerciements à l'ami (e ?) Cramia, et félicitations pour son évident intérêt  à l'égard de mes jeux de mots. Pas toujours limpides et dirigeant le sens d'une phrase là où ils le veulent, vers la signification la moins tirée par les cheveux.

 

 

Car là est l'art. Assiste à ça ! Recopie ! Voleuses sont les phrases, (qu'y puis-je ?), me délestant du droit de toujours dire que veux. Ce qui, faut-il le préciser, ne m'attriste toujours.

 

 

Ainsi, j'ai pris ce tic dès l'école de commerce de Delémont, certains Rauraques esprits d'alors, habilités à débiter subtilités, me valant presque en nos duels de nases phrases. Bien qu'aucun d'entre eux ne fut alors, tel votre dévoué, champion et fils d'idem au rang supérieur, (champions d'échecs ... appellation paradoxale de qui, réussissant à gagner, font les grands titres échiquéens).

 

 

Car, goûtus jeux de mots se concoctent comme une partie d'échecs. À savoir que, si je pose ce mot-là, l'adversaire (l'obligation que cela finisse par être compréhensible) proposera ceci, cela, cela ou cela encore. Et trois de ces quatre possibilités ne menant à rien de bon, j'avance ceci d'un cran puis effectue un léger sacrifice de sens vers lequel se précipitera le commun des joueurs, baissant ainsi sa garde là où le surprendra en frappant le bon sens, déstabilisant  finalement tous roitelets.

 

 

De cette manière, mes termes, baignant en drôles de tournures, ne mènent généralement les psys qu'au pat. Mais c'est mat et hauts ris souvent.

 

 

Bref, vous connaissez ma hantise de tout plagiat en la matière. Peu me chaut que l'on me copie, mais pas question pour moi d'imiter qui que ce soit. À cet effet, il y a trente ans que je ne lis plus vraiment, ne reviens plus sur les milliers de traités jadis emmagasinés, afin de garder la fraîcheur de ce qu'ils m'apprirent, et améliorer sans plus d'influences ce que j'en fis de manière éclectique.

 

 

J'invente réellement ces formules, toujours étonné que personne dont on a le souvenir n'y ait songé auparavant. Et je me prive de bien des gags, si j'ai laissé passer un jour d'actualité, avant de terminer un billet ; Que j'annule, le cas échéant, car trop proche d'un jeu de situation ou de mots déjà sorti par un confrère, actuel ou passé.

 

 

Donc, rien à faire, je suis né pour tarabiscoter du langage, gager qu'asticoter des pages ne déplaît aux simplets, et ainsi je régale sans égal et sans hic tout public. Jouer avec les sens sans bouter le feu est là le but de ce jeu de ..... Française balaise lutte.

 

 

Le meilleur du pire de mon crû, à mon humble avis de réceptacle à futurs rires, fut l'horrible titre que commis au sujet de l'excès de médiatisation des prêtres pédophiles : Cucurbitacés ! Et j'aime beaucoup, en ma précédente chronique politicomique, « ça ne se fait pas de retirer la Libye qui nie ».

 

 

Pas plus que de se lancer des narcisses, quand on est auteur et en Suisse. Pardon. Car dons ... j'ai reçus, à l'évidence.

 

 

Dans ce cas pourquoi donc m'accorder encore d'autres dons ? Dont je ne saurais trop que faire ... ?! Tragique logique !

 

Mais parfois, lorsqu'en mon champ de vision je déniche et ramasse de Cramia quelques gentils commentaires, j'accepte ce don précieux et l'en remercie pour tous ceux qui se taisent mais n'en pensent pas moins.

 

Comme je remercie la ville, certainement chargée de l'embellissement de mon horizon, sur les falaises de Saint-Jean, qui fit grand honneur à l'une de mes célèbres inventions, peignant l'école d'un si discret jaune fèces-d'éléphant un zeste orangé.

 

 

IMG_3456.JPG


 

 

 

.....................................

 

Bien, il faut que je file illico. L'azur m'attend. Je le répète pour les malfrats me lisant d'aventure, rien à voler, les huissiers sont déjà passés depuis belle lurette. Et quelqu'un reste ici. Je vais faire un petit tour pour quelques jours, histoire de survoler aussi ce 11 septembre les soucis et craintes de notre bête petite planète.

 

......................................

 

Et aucune aimable méchanceté, aujourd'hui ?

 

Non, : Qu'un grand sourire ! Plus joli que celui que souhaite arborer Justin Biberon, désireux, que ne dit-on point pour faire parler de soi, de se faire implanter un dentier en or. Pour faire comme son idole pas cool Joey Starr. Réjouissez-vous gamines en folie, ne défaillez !

 

Aucun problème tant qu'il perdra correctement ses dents de lait !

 

À bientôt

 

Ali GNIOMINY

 

 

03/09/2011

À PART COMME ÊTRES

 

Remontons par à-coups le Rhin, redescendons un brin, nous y sommes presque. Retenons-nous difficilement de détailler monts et collines menant là où, dit-on, sont « bonnes » les teutonnes péripatéticiennes : à Bonn, où bonnes à tout faire et autres fausses soubrettes ne décapitent d’immenses Institutions. Font au contraire preuve de grande civilité en contribuant au partage équitable de l’espace communautaire.



Celles-ci, loin de se trouver parquées en infâme ghetto, disposent de proprets trottoirs à arpenter, parsemés de flambants neufs parcomètres, à leur exclusive disposition. Ces dames y déposent six euros pour la nuit et déambulent ainsi en paix.



Ô géniale invention ! Susceptible de nous exempter de la corvée de déclaration d’impôts ! Plaçons des horodateurs partout. Le citadin paie chaque matin son droit d’être sur la voie publique, de respirer, d’abimer le bitume, d’entrer en un bâtiment, de regarder les fonctionnaires, etc.



Avec amendes sévères pour les resquilleurs, essayant de recharger un appareil sans s’être déplacés. Le monde va vite, l’humain n’a pas à traîner les pieds sur un trottoir ou admirer gratuitement des jardins publics plus longtemps que défini par la loi.



Voilà qui préfigure notre futur, si d’aventure, (qui en est sûr ?) viennent à gagner l’actuelle guerre les hyènes tarées égarées, traitées en ce billet.



………..



Ainsi, l’Hannibal traqué s’est réfugié avec sa tortionnaire égérie en Algérie. Où le régime les accueille « à titre humanitaire ».



Ce complice voisin laissant croire que puisse subsister un reste d’humanité dans ça !



Certes, l’Hannibal ne paraît pas encore recherché par la Haye, comme son père et son frère, pour crime contre l’humanité. À peine par de menus tribunaux, pour tortures abominables répétées. Nuance. N’importe quel psychiatre ne peut que diagnostiquer la maladie mentale du clan, l’interner quelque temps, soigner aux frais de la communauté jusqu’à le laisser s’échapper.



L’Algérie protectrice de milliardaires monstres sanguinaires. Voilà qui, en un cerveau de nabot, peut signifier prétexte à imposer l’hypothétiquement  rentable opportunité d’une seconde guerre d’Algérie. La gégène en frétillant d’impatience …



Dans tous les cas: Le Parti Railleur d’Extrême-Centre exige d’ores et déjà, par ces lignes, qu’obtiennent les plus hauts honneurs les policiers genevois ayant jadis arrêté, de manière circonstanciée particulièrement douce, ces infects criminels !



Que soient nos héros, comme leurs chefs ayant dû gérer pareil cyclone, dûment décorés et félicités pour avoir su secouer avant l’heure ces psychopates. Et que martyrs soient déclarés ceux que cette affaire a lésés !



Gageons que nul ne s’y opposera. Si ce n’est peut-être la SPA.



………………………..



Bon, avec ça je peux fumer mon pétard tranquille jusqu’à 80 ans au moins.



………………………..



Et puis, qu’il est doux d’être né de Suissesse jadis massacrée aux rayons de vélo, dont les conséquences lui furent fatales en sa cinquantaine.



Qu’il est joyeux de découvrir que de véritables criminels demandent à présent que l’avortement ne soit à nouveau plus remboursé par l’assurance-maladie. Ouvrant la porte aux « « bonnes » » vieilles pratiques, à dégâts souvent irréversibles.



Ah, si la mère de ces signataires n’avait été contaminée déjà par la supercherie Vaticane …



…………………………..



SUBLIME TRANSITION :

 

tomates.jpg

Offerte par le plus gratuit des canards publicitaires nationaux, se lançant dans le hard gore dégoulinant, avec ses spectaculaires collisions de sujets.



Les taux de consultation du journal montent ainsi en flèche, pour briller au firmament des impacts de la pub. Alors que cette feuille de choux mérite tout au plus des taux mats !



…………………………




PLUS TRASH ENCORE :



(N’en déplaise aux talibans de la francophonie).



La Libye nie formellement la gravité de sa situation et ne pourra jamais être retirée des principales Instances dirigeantes internationales ! Pourquoi ?



Elémentaire, vous en conviendrez : ça ne se fait pas de retirer la Libye qui nie !



…………………………



SOIF INEXTINGUIBLE, TOUJOURS :



Red Bull et bière sans alcool contaminent les écoles primaires. Les consommateurs sont de plus en plus jeunes !



Etonnant, j’étais dans un tabac, peu de temps avant de lire l’article parlant de ce fléau, surpris de voir des gamins de sept ans environ acheter sans problème des Red Bull. Je me posais la question quant au droit du vendeur de leur délivrer ces produits, et je découvre écoeuré qu’il n’existe aucune limite d’âge à la vente de ces poisons.



Par chance pour moi, je bénéficie suffisamment comme ça des performances caractérisant le taureau pour n’avoir jamais eu besoin de remonter ma forme avec Red Bull. Infame mixture énergétique, effectivement entraînant évidente accoutumance. Certaines de mes connaissances, grandes consommatrices de cette dope légale, sont parfois en véritable manque, avec crises de baillements, épuisement total, maux de tête, larmes qui coulent.



Et croyez bien que, certes souvent plaisantin, je n’en demeure pas moins très sérieux s’il le faut, en témoignant d’authentique véritable vraie vérifique réelle réalité. Ainsi, je jure formellement d’écrire sur ce chapitre la vérité, rien que la vérité aucunement déformée :



Avant mon sevrage définitif à l’alcool, il y aura treize ans ce 16 septembre, j’avais rechuté par deux fois. Grâce à la bière sans alcool. Breuvage enclenchant ce fatal picotement aux lèvres et à la gorge, typique de tous produits provoquant dépendance. Appelant la soif et le renouvellement de la boisson.



Je sortais de clinique, tenais quelques semaines puis me permettais une bière sans alcool par semaine. Dès le lendemain c’était par jour, puis très vite par heure. Toujours sans alcool et presque avec bonne conscience, malgré le fait que je sentais la modification d’état d’esprit bien connue se profiler déjà à partir de la huitième environ, je recommençais à tricher avec moi-même et rompais cet enchaînement ridicule en buvant à nouveau la première vraie bière … alors que depuis des semaines je consommais régulièrement au minimum deux packs ½ de canettes de sans alcool, soit une trentaine de bouteilles ou dix litres par jour !



L’équivalent de ce que je descendais quotidiennement en bière alcoolisée dans les pires époques. Avec effets pratiquement semblables, ébriété, phases d’euphorie et d’abattement.



Actuels adeptes de l’intensif lever de coude me rétorqueront : (Fâchés d’emblée qu’un abstinent puisse être, lui, si visiblement bon vivant) : Qu’existe la potomanie, l’intoxication volontaire à l’eau en quantités démesurées, entraînant jusqu’aux hallucinations.



Certes. L’ivresse devait se voir constituée un peu des trois, de l’eau, du peu d’alcool, et surtout des saloperies provocatrices du réflexe de « reviens-y » : Bien que personne n’apprécie vraiment au fond de soi cette amertume ! Voyez la tête de n’importe quel gosse y goûtant pour la première fois : Le rejet instinctif. Mais il convient de faire semblant d’apprécier plus que les autres, de jouer au savant « houblonogue », jusqu’au jour où cette repoussante amertume transforme vos neuro-récepteurs de telle manière qu’ils vous font croire à un réel plaisir, masquant le carnage de télomères qu’elle pratique en secret.



Plus simplement dit : D’accord ! Restez alors dans votre logique jusqu’au bout : Vendez toutes les bières dites sans alcool, les Red Bull et semblables breuvages n’importe comment, sans contrôle aucun de limite d’âge, mais pour le même prix joignez à chaque produit un petit sachet cadeau-surprise contenant seringue, morphine et remèdes anti-cirrhose.

 


………………………..




PRESQUE AUSSI … RIGOLO … Aux antipodes du sujet précédent :



Le monde va-t-il supporter longtemps encore la main-mise des barbares Wahabites d’Arabie Saoudite ?



Ah ! .. Si la Harley de Poutine consommait un peu moins encore, et si la Chine ne s’échinait à polluer sous les huées, … qu’est-ce qu’un automne saoudien ferait du bien !



Mon sincère soutien à la quasi-totalité des musulmans, pacifistes et victimes comme nous de quelques fous multimilliardaires !



…………………………



Et tout à trac je vous laisse naviguer en ce tout en vrac constitué: De nuées de bon, de con, de réac, de tac au tac et claques,  de pardon, de dons assortis garantis sans arnaque !



…………………………



Mais, je cause, je cause : de Cause à Effet :


 

just.jpg


 



………………………….



David Guetta (des ghettos de la nuit) accusé de plagiat : Le DJ est accusé de voler ses thèmes musicaux à d’autres artistes.



Vrai qu’il n’y a qu’à écouter : Avant ça faisait : Boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, et maintenant c’est : Boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum !



………………………….



Tirons notre tyrolienne en l’honneur de l’inventeur de l’hydrolienne. Cette turbine flottante à hélice, de seize mètres de diamètre et trente de hauteur, transformant les courants marins en électricité. Il fallait y penser.



Quoi que, finalement … pas si génial que ça ! Sans avoir préalablement pensé à protéger l’installation  en exterminant la totalité des bancs d’anguilles électriques !



……………………………



Secouons encore plus :



Triste époque à mœurs si dissolues, où même nos bergers se laissent à pâtres, où ces gens simples, essaim plaisant, chemin faisant exténués, se font par loups tout boulotter.



Ainsi pâtres raquent !



C’est effrayant ! Ce monde est fou ! Voyez ailleurs : Visites intimes de l’épouse ou l’amie du détenu, soit, mais ça ne passe plus dès que je lis : Champ-Dollon, le mercredi c’est le jour des enfants !



Quoique .. couac : pas sûr qu’ils risquent plus en prison qu’au cathéchisme !



Ah, bon ? Le jour DE VISITE … pas de direction ou d’incarcération des enfants ? Merci de le préciser. Je ne vous dis pas le genre de tordus qui vous lisent.



…………………………..



Humour anglais, à présent :



Où l’on apprend que la Grande-Bretagne a envoyé 130 millions de livres vers la Libye.



Vrai qu’un peu de lecture leur fera du bien. Sans doute un lot de bibles !



………………………….



Plus bas sous la ceinture européenne :



Les quatre fers en l’air, le Cavaliere croit en avoir la berlue : Il vient de perdre dans le désert son préféré partenaire de bunga-bunga.



Il déprime, cet exemplaire premier ministre de pays dit civilisé, puis, parlant de l’Etat qu’il représente, s’exclame : «  Dans quelques mois (…) je m’en vais de ce pays de merde qui me donne envie de vomir ».



Il n’est pas faux que l’Italie fait honneur à sa réputation de manque de cran. Son peuple, ayant bien assez de raisons de renverser telle insulte à tous principes gouvernementaux, aurait de quoi fomenter une spectaculaire fin d’été italienne !



……………………………



Sans réelle transition :



Trois jours qu’on nous serine qu’un fou dangereux, détenu en clinique psychiatrique bâloise, s’est échappé ! Tous les détails donnés, sauf de qui il s’agit ?! Quel est son aspect exact ?!



Impossible de publier son identité, il n’est pas instituteur socialiste genevois, et n’est malheureusement pas non plus ni hooligan ni pédophile !



……………………………



Ma compassion vous est témoignée pour ce qui vient vraisemblablement d’arriver.



Je promets d’essayer à l’avenir de produire des billets dont la longueur et le contenu vous permettent au moins de lâcher prise un instant, histoire de passer au petit coin !



……………………………



Le Procureur zappe et libère bernés petits trafiquants de trop intense répression ! Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis !



Incompréhension du vulgus populum !



Alors que l’ONU, tous médecins dignes de ce titre, majorité d’associations d’entraide, … recommandent enfin une planétaire légalisation contrôlée des stupéfiants, seule mesure susceptible de ruiner les mafias profitant de toute prohibition : les minuscules esprits pensent encore que les petits dealers, malades et victimes avant tout, méritent châtiments plus exemplaires.



Bien au contraire. Un dépendant harcelé, poussé à la révolte et au tout pour le tout, car ruiné dans sa santé et ses finances par impuissance de l’Etat à le protéger comme faussement promis, Etat qui de surcroît punit durement ce souffrant, doit pouvoir gagner de quoi éviter atrocités du manque en vendant des petits sachets plutôt qu’en massacrant des grands-mères ;



Ce toxicomane-là peut devenir dangereux, pas celui reconnaissant pour l’intelligence de dirigeants. Lui permettant de se soigner sans accumulation de trop de dettes, ou pour le moins de consommer des produits à prix et dosages contrôlés !



Comble de cynisme en cette histoire : La mesure Zappellienne est due au fait que la dope locale est paraît-il toujours si coupée : que le taux de stupéfiant baisse fâcheusement dans les prises.



Et surtout, personne ne se soucie des effets ravageurs causés par la strychnine et autres saloperies ajoutées au produit pour faire du poids et provoquer irrésistible dépendance. La santé de ce type de consommateurs, ce n’est pas d’aujourd’hui, n’intéresse aucunement la justice contemporaine.



Ainsi, l’infâme bout de prétendu shit que m’étais fait refiler en ville et qu’envoyai, il y a une vingtaine d’années à Catherine Wahli d’ « A bon entendeur »,  pour analyse et dénonciation, va peut-être un jour finir par dévoiler le secret du degré des atteintes évidentes à la santé publique, impunément pratiquées et encore défendues par une majoritaire fange égarée de la trop bien-pensante population, ne prônant que vaine et faussement rentable répression face à ce dont généralement elle ignore tout !



…………………………



Hallucinant, n’est-ce pas, voilà qui vous en coupe le sifflet.



Alors, s’il-vous-plaît : Reprenez encore un peu de :



Tenue adéquate exigée pour nos députés !



C’est la moindre des choses ! Qu’ils représentent les affaires cantonales fidèlement et correctement : en haillons et crâne rasé !



…………………………...



Bandits, manches …



Ali GNIOMINY


 

All the posts