03/09/2011

À PART COMME ÊTRES

 

Remontons par à-coups le Rhin, redescendons un brin, nous y sommes presque. Retenons-nous difficilement de détailler monts et collines menant là où, dit-on, sont « bonnes » les teutonnes péripatéticiennes : à Bonn, où bonnes à tout faire et autres fausses soubrettes ne décapitent d’immenses Institutions. Font au contraire preuve de grande civilité en contribuant au partage équitable de l’espace communautaire.



Celles-ci, loin de se trouver parquées en infâme ghetto, disposent de proprets trottoirs à arpenter, parsemés de flambants neufs parcomètres, à leur exclusive disposition. Ces dames y déposent six euros pour la nuit et déambulent ainsi en paix.



Ô géniale invention ! Susceptible de nous exempter de la corvée de déclaration d’impôts ! Plaçons des horodateurs partout. Le citadin paie chaque matin son droit d’être sur la voie publique, de respirer, d’abimer le bitume, d’entrer en un bâtiment, de regarder les fonctionnaires, etc.



Avec amendes sévères pour les resquilleurs, essayant de recharger un appareil sans s’être déplacés. Le monde va vite, l’humain n’a pas à traîner les pieds sur un trottoir ou admirer gratuitement des jardins publics plus longtemps que défini par la loi.



Voilà qui préfigure notre futur, si d’aventure, (qui en est sûr ?) viennent à gagner l’actuelle guerre les hyènes tarées égarées, traitées en ce billet.



………..



Ainsi, l’Hannibal traqué s’est réfugié avec sa tortionnaire égérie en Algérie. Où le régime les accueille « à titre humanitaire ».



Ce complice voisin laissant croire que puisse subsister un reste d’humanité dans ça !



Certes, l’Hannibal ne paraît pas encore recherché par la Haye, comme son père et son frère, pour crime contre l’humanité. À peine par de menus tribunaux, pour tortures abominables répétées. Nuance. N’importe quel psychiatre ne peut que diagnostiquer la maladie mentale du clan, l’interner quelque temps, soigner aux frais de la communauté jusqu’à le laisser s’échapper.



L’Algérie protectrice de milliardaires monstres sanguinaires. Voilà qui, en un cerveau de nabot, peut signifier prétexte à imposer l’hypothétiquement  rentable opportunité d’une seconde guerre d’Algérie. La gégène en frétillant d’impatience …



Dans tous les cas: Le Parti Railleur d’Extrême-Centre exige d’ores et déjà, par ces lignes, qu’obtiennent les plus hauts honneurs les policiers genevois ayant jadis arrêté, de manière circonstanciée particulièrement douce, ces infects criminels !



Que soient nos héros, comme leurs chefs ayant dû gérer pareil cyclone, dûment décorés et félicités pour avoir su secouer avant l’heure ces psychopates. Et que martyrs soient déclarés ceux que cette affaire a lésés !



Gageons que nul ne s’y opposera. Si ce n’est peut-être la SPA.



………………………..



Bon, avec ça je peux fumer mon pétard tranquille jusqu’à 80 ans au moins.



………………………..



Et puis, qu’il est doux d’être né de Suissesse jadis massacrée aux rayons de vélo, dont les conséquences lui furent fatales en sa cinquantaine.



Qu’il est joyeux de découvrir que de véritables criminels demandent à présent que l’avortement ne soit à nouveau plus remboursé par l’assurance-maladie. Ouvrant la porte aux « « bonnes » » vieilles pratiques, à dégâts souvent irréversibles.



Ah, si la mère de ces signataires n’avait été contaminée déjà par la supercherie Vaticane …



…………………………..



SUBLIME TRANSITION :

 

tomates.jpg

Offerte par le plus gratuit des canards publicitaires nationaux, se lançant dans le hard gore dégoulinant, avec ses spectaculaires collisions de sujets.



Les taux de consultation du journal montent ainsi en flèche, pour briller au firmament des impacts de la pub. Alors que cette feuille de choux mérite tout au plus des taux mats !



…………………………




PLUS TRASH ENCORE :



(N’en déplaise aux talibans de la francophonie).



La Libye nie formellement la gravité de sa situation et ne pourra jamais être retirée des principales Instances dirigeantes internationales ! Pourquoi ?



Elémentaire, vous en conviendrez : ça ne se fait pas de retirer la Libye qui nie !



…………………………



SOIF INEXTINGUIBLE, TOUJOURS :



Red Bull et bière sans alcool contaminent les écoles primaires. Les consommateurs sont de plus en plus jeunes !



Etonnant, j’étais dans un tabac, peu de temps avant de lire l’article parlant de ce fléau, surpris de voir des gamins de sept ans environ acheter sans problème des Red Bull. Je me posais la question quant au droit du vendeur de leur délivrer ces produits, et je découvre écoeuré qu’il n’existe aucune limite d’âge à la vente de ces poisons.



Par chance pour moi, je bénéficie suffisamment comme ça des performances caractérisant le taureau pour n’avoir jamais eu besoin de remonter ma forme avec Red Bull. Infame mixture énergétique, effectivement entraînant évidente accoutumance. Certaines de mes connaissances, grandes consommatrices de cette dope légale, sont parfois en véritable manque, avec crises de baillements, épuisement total, maux de tête, larmes qui coulent.



Et croyez bien que, certes souvent plaisantin, je n’en demeure pas moins très sérieux s’il le faut, en témoignant d’authentique véritable vraie vérifique réelle réalité. Ainsi, je jure formellement d’écrire sur ce chapitre la vérité, rien que la vérité aucunement déformée :



Avant mon sevrage définitif à l’alcool, il y aura treize ans ce 16 septembre, j’avais rechuté par deux fois. Grâce à la bière sans alcool. Breuvage enclenchant ce fatal picotement aux lèvres et à la gorge, typique de tous produits provoquant dépendance. Appelant la soif et le renouvellement de la boisson.



Je sortais de clinique, tenais quelques semaines puis me permettais une bière sans alcool par semaine. Dès le lendemain c’était par jour, puis très vite par heure. Toujours sans alcool et presque avec bonne conscience, malgré le fait que je sentais la modification d’état d’esprit bien connue se profiler déjà à partir de la huitième environ, je recommençais à tricher avec moi-même et rompais cet enchaînement ridicule en buvant à nouveau la première vraie bière … alors que depuis des semaines je consommais régulièrement au minimum deux packs ½ de canettes de sans alcool, soit une trentaine de bouteilles ou dix litres par jour !



L’équivalent de ce que je descendais quotidiennement en bière alcoolisée dans les pires époques. Avec effets pratiquement semblables, ébriété, phases d’euphorie et d’abattement.



Actuels adeptes de l’intensif lever de coude me rétorqueront : (Fâchés d’emblée qu’un abstinent puisse être, lui, si visiblement bon vivant) : Qu’existe la potomanie, l’intoxication volontaire à l’eau en quantités démesurées, entraînant jusqu’aux hallucinations.



Certes. L’ivresse devait se voir constituée un peu des trois, de l’eau, du peu d’alcool, et surtout des saloperies provocatrices du réflexe de « reviens-y » : Bien que personne n’apprécie vraiment au fond de soi cette amertume ! Voyez la tête de n’importe quel gosse y goûtant pour la première fois : Le rejet instinctif. Mais il convient de faire semblant d’apprécier plus que les autres, de jouer au savant « houblonogue », jusqu’au jour où cette repoussante amertume transforme vos neuro-récepteurs de telle manière qu’ils vous font croire à un réel plaisir, masquant le carnage de télomères qu’elle pratique en secret.



Plus simplement dit : D’accord ! Restez alors dans votre logique jusqu’au bout : Vendez toutes les bières dites sans alcool, les Red Bull et semblables breuvages n’importe comment, sans contrôle aucun de limite d’âge, mais pour le même prix joignez à chaque produit un petit sachet cadeau-surprise contenant seringue, morphine et remèdes anti-cirrhose.

 


………………………..




PRESQUE AUSSI … RIGOLO … Aux antipodes du sujet précédent :



Le monde va-t-il supporter longtemps encore la main-mise des barbares Wahabites d’Arabie Saoudite ?



Ah ! .. Si la Harley de Poutine consommait un peu moins encore, et si la Chine ne s’échinait à polluer sous les huées, … qu’est-ce qu’un automne saoudien ferait du bien !



Mon sincère soutien à la quasi-totalité des musulmans, pacifistes et victimes comme nous de quelques fous multimilliardaires !



…………………………



Et tout à trac je vous laisse naviguer en ce tout en vrac constitué: De nuées de bon, de con, de réac, de tac au tac et claques,  de pardon, de dons assortis garantis sans arnaque !



…………………………



Mais, je cause, je cause : de Cause à Effet :


 

just.jpg


 



………………………….



David Guetta (des ghettos de la nuit) accusé de plagiat : Le DJ est accusé de voler ses thèmes musicaux à d’autres artistes.



Vrai qu’il n’y a qu’à écouter : Avant ça faisait : Boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, et maintenant c’est : Boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum !



………………………….



Tirons notre tyrolienne en l’honneur de l’inventeur de l’hydrolienne. Cette turbine flottante à hélice, de seize mètres de diamètre et trente de hauteur, transformant les courants marins en électricité. Il fallait y penser.



Quoi que, finalement … pas si génial que ça ! Sans avoir préalablement pensé à protéger l’installation  en exterminant la totalité des bancs d’anguilles électriques !



……………………………



Secouons encore plus :



Triste époque à mœurs si dissolues, où même nos bergers se laissent à pâtres, où ces gens simples, essaim plaisant, chemin faisant exténués, se font par loups tout boulotter.



Ainsi pâtres raquent !



C’est effrayant ! Ce monde est fou ! Voyez ailleurs : Visites intimes de l’épouse ou l’amie du détenu, soit, mais ça ne passe plus dès que je lis : Champ-Dollon, le mercredi c’est le jour des enfants !



Quoique .. couac : pas sûr qu’ils risquent plus en prison qu’au cathéchisme !



Ah, bon ? Le jour DE VISITE … pas de direction ou d’incarcération des enfants ? Merci de le préciser. Je ne vous dis pas le genre de tordus qui vous lisent.



…………………………..



Humour anglais, à présent :



Où l’on apprend que la Grande-Bretagne a envoyé 130 millions de livres vers la Libye.



Vrai qu’un peu de lecture leur fera du bien. Sans doute un lot de bibles !



………………………….



Plus bas sous la ceinture européenne :



Les quatre fers en l’air, le Cavaliere croit en avoir la berlue : Il vient de perdre dans le désert son préféré partenaire de bunga-bunga.



Il déprime, cet exemplaire premier ministre de pays dit civilisé, puis, parlant de l’Etat qu’il représente, s’exclame : «  Dans quelques mois (…) je m’en vais de ce pays de merde qui me donne envie de vomir ».



Il n’est pas faux que l’Italie fait honneur à sa réputation de manque de cran. Son peuple, ayant bien assez de raisons de renverser telle insulte à tous principes gouvernementaux, aurait de quoi fomenter une spectaculaire fin d’été italienne !



……………………………



Sans réelle transition :



Trois jours qu’on nous serine qu’un fou dangereux, détenu en clinique psychiatrique bâloise, s’est échappé ! Tous les détails donnés, sauf de qui il s’agit ?! Quel est son aspect exact ?!



Impossible de publier son identité, il n’est pas instituteur socialiste genevois, et n’est malheureusement pas non plus ni hooligan ni pédophile !



……………………………



Ma compassion vous est témoignée pour ce qui vient vraisemblablement d’arriver.



Je promets d’essayer à l’avenir de produire des billets dont la longueur et le contenu vous permettent au moins de lâcher prise un instant, histoire de passer au petit coin !



……………………………



Le Procureur zappe et libère bernés petits trafiquants de trop intense répression ! Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis !



Incompréhension du vulgus populum !



Alors que l’ONU, tous médecins dignes de ce titre, majorité d’associations d’entraide, … recommandent enfin une planétaire légalisation contrôlée des stupéfiants, seule mesure susceptible de ruiner les mafias profitant de toute prohibition : les minuscules esprits pensent encore que les petits dealers, malades et victimes avant tout, méritent châtiments plus exemplaires.



Bien au contraire. Un dépendant harcelé, poussé à la révolte et au tout pour le tout, car ruiné dans sa santé et ses finances par impuissance de l’Etat à le protéger comme faussement promis, Etat qui de surcroît punit durement ce souffrant, doit pouvoir gagner de quoi éviter atrocités du manque en vendant des petits sachets plutôt qu’en massacrant des grands-mères ;



Ce toxicomane-là peut devenir dangereux, pas celui reconnaissant pour l’intelligence de dirigeants. Lui permettant de se soigner sans accumulation de trop de dettes, ou pour le moins de consommer des produits à prix et dosages contrôlés !



Comble de cynisme en cette histoire : La mesure Zappellienne est due au fait que la dope locale est paraît-il toujours si coupée : que le taux de stupéfiant baisse fâcheusement dans les prises.



Et surtout, personne ne se soucie des effets ravageurs causés par la strychnine et autres saloperies ajoutées au produit pour faire du poids et provoquer irrésistible dépendance. La santé de ce type de consommateurs, ce n’est pas d’aujourd’hui, n’intéresse aucunement la justice contemporaine.



Ainsi, l’infâme bout de prétendu shit que m’étais fait refiler en ville et qu’envoyai, il y a une vingtaine d’années à Catherine Wahli d’ « A bon entendeur »,  pour analyse et dénonciation, va peut-être un jour finir par dévoiler le secret du degré des atteintes évidentes à la santé publique, impunément pratiquées et encore défendues par une majoritaire fange égarée de la trop bien-pensante population, ne prônant que vaine et faussement rentable répression face à ce dont généralement elle ignore tout !



…………………………



Hallucinant, n’est-ce pas, voilà qui vous en coupe le sifflet.



Alors, s’il-vous-plaît : Reprenez encore un peu de :



Tenue adéquate exigée pour nos députés !



C’est la moindre des choses ! Qu’ils représentent les affaires cantonales fidèlement et correctement : en haillons et crâne rasé !



…………………………...



Bandits, manches …



Ali GNIOMINY


 

Les commentaires sont fermés.