20/07/2011

LES VICES QU'A ce RÔLE

Baisé(e)s par Prince charmant vous ayant posé un lapin à la Praille, stade à licencieuse gestion, la perte est pour votre Quarcoopome !

Et contre ça, quel maire veille?

.........................

U.K. : L'empire Murdoch s'effondre et son empereur est entarté !

Pouah. La crème anglaise, quelle horreur. Encore qu'il mente et c'est franchement dégueulasse.
................

Pardonnez-moi ce haut-le-coeur, mais la principale contrariété lors de mon tour du monde, en 2005, fut rencontrée surtout sur l'île paradisaque de Huahiné en Polynésie; Après chaque repas au lait de coco et poisson crû, une délicieuse crème brûlée à la vanille ... COUVERTE D'ABOMINABLE MENTHE capitalisant toute saveur!

Et je hais, j'abomine, j'exècre, j'abhorre la menthe, religieusement ou non par trop m'ayant été servie en brûlant thé, en terres désertiques africaines et moyen-orientales.

M'en tiendrai-je à ce simple aparté culinaire surgissant en l'affaire Murdoch? Pas question, l'affaire est trop irréelle et étrange:

Inconcevable! Qui donc aurait pu imaginer que les journalistes du Royaume Uni comme de partout ailleurs travaillent généralement avec des flics, et usent de tous moyens, même peu reluisants, pour obtenir des scoops? Impossible. Supputations!

Non! Ils restent assis devant leur bureau, à lire leurs confrères faisant pareil, et attendent que quidam les informe qu'il faut vite se rendre où quelque chose se passe!

Et parfois, ils usent de ruses de fans, comme ces admirateurs ayant obtenu des autographes de Ricky Martin totalement nu dans sa chambre d'Hôtel londonien, après qu'ils aient fait irruption dans la pièce par la bouche d'aération!

Nul ne sait si, sur qui de cette bouche sortit, le baiser de l'infame a régné!

...........................

C'est qu'il s'en passe de drôles de choses en ces cossues suites d'Hôtel. Une simple fille d'imam, femme de chambre, y décapite allégrement le FMI et la présidentielle française en sus, des stars y fricotent nu(e)s avec des inconnu(e)s subitement apparus, ....

Et généralement le public n'en sait rien, car du côté des hôtels c'est motus et bouche (d'aération) cousue.

............................

De fil blanc en aiguilles noires et sans espoir sur la pelote de sa cote:

Un jeune ex-employé de banque déambule en ville en homme-sandwich, avec des panneaux indiquant qu'il cherche désespérément un emploi !

Qu'il ajoute vite: Madoff s'abstenir !

C'est honteux de laisser un jeune loup en arriver à pareille extrémité!

Il doit bien exister à Genève, pour l'engager dans le secteur Innovations, une ou l'autre sandwicherie!

........................

Réintroduits par quelques huiles, après leur disparition de nos contrées, le loup est souvent tiré, l'ours lui aussi le sera dans quelques poubelles à venir, comme le castor, causant trop de dégâts !

Vive le retour des trappeurs sauvages et sans scrupules de la gestion animalière, et vivement que l'on puisse les tirer!

Car le gypaède barbu, le plus flemmard des charognards a faim. Déjà qu'il attend qu'il ne reste plus que le squelette totalement nettoyé de la proie pour en saisir os à os, l'amener très haut dans le ciel, le lâcher sur de la pierre pour qu'il se brise et foncer en piqué en picorer au passage la moëlle, sa rare nourriture hyperchargée, l'on comprend que celui-ci, même en période d'abattage intensif de faune récemment réintroduite, est affamé et risque de redisparaître, si toutes les charognes du pays ne lui signent illico le don post-mortem de leur corps.

Pauvre bête. Pas fini d'attendre! Et encore, pour dénicher leur substantifique moelle .......

......................................

Et zut, pourquoi donc n'ai-je écrit ceci en vers ?

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.