PAS RÂPE, LUI

Sa Majesté d'Espagne, ayant mouillé sa chemise afin de démêler la prise d'otage libyenne de ressortissants suisses, ne vient certes pas chercher un parapluie dans notre pays, même si le sien tremble particulièrement!


Mais avez-vous assisté à la scène? Comme moi honteusement, parmi l'ensemble de l'audimat: Soit ceux qui détestent ce type de "peopleries" et ne peuvent s'empêcher de zaper dessus incidemment ... des fois qu'il y aurait à croquer, critiquer ...


Or: L'helvétique protocole immuable, rigide à l'excès, reste bien à l'abri de tous changements. Preuves à l'appui:
Notre sèche Présidente est dûment abritée par costumé prenant bien soin que le parapluie ne couvre que sa protégée.

Lors que l'Illustre Invité se fait copieusement arroser par rosses, irrévérencieux aux abois cieux bernois, durant toute la revue des troupes.

Mieux encore: Des bords du parapluie de l'amie Calmy... dévalent furieuses cascades s'infiltrant sous le col et sur la cravate du stoïque souverain.

Se précipite enfin le porteur d'un pépin. Cafouillage protocolaire, et Sa Majesté est laissée à rincer quelque temps supplémentaire, des fois qu'elle ne demeure totalement adéquatement proprette, c'est à dire apte à fouler le fol sol du dégoulinant pays d'Heidi.

Votre Majesté trouvera-t-elle de quoi nous passer un savon ?

Voilà que, chez Voici et Cie, va couler bien de l'encre !

...............................

Et comme en auberge espagnole entrent autre sujet et à tort héros !

Un conseil aux forces spéciales en Libye: Si vos balles loupent le cerveau démantelé de Kadhafi, au moment de sa proche arrestation, ménagez ce dernier des derniers!

Auquel cas vous échapperez au guignolesque tribunal international d'exception constitué, dont nul semble-t-il ne sait plus rien!

Ne serait-ce un penaud avocat local, dont la lucrative défense du clan du tyran devrait sans doute bientôt permettre de couvrir la dette du canton ! ...


Moralité décalée: À Lorca: Fédère, rico! Gare si ... alibis ... t'en dissuadent.


..........................



Aux laids.



Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.