14/12/2010

PÉNIS SE TEND : SCIÉ !

LES CRIMINELS SUISSES ENFIN EXPULSÉS :

 

À Prague : Une annexe de la prison de Champ-Dollon est prévue; Prague, où le phallomètre permet à présent de vérifier, face à une vidéo porno, ce qui habite ou non les requérants d'asile affirmant être discriminés pour homosexualité dans leur pays.

 

Gageons que notre Stasi ne tardera pas à passer commande de phallomètres et clitomètres, améliorés d'une petite guillotine pour tout ce qui s'aventure à dépasser la norme de mollesse édictée, afin de mieux encore discriminer la population homosexuelle, récemment considérée comme déviante dans l'un des arrêtés du Tribunal fédéral.

 

En se gardant bien, toutefois, d'appliquer la mesure au moyen de vidéos pédophiles, présentées à tous ceux qui s'occupent d'enfants, occupent une place importante dans la société, disposent de quoi pratiquer le tourisme sexuel, n'ont généralement aucun respect de l'intégrité d'autrui, sont habitués à dominer, ruser et abuser de toute faiblesse, naïveté, détresse.

 

Ceux-là même, aux votes achetés, qui malmènent et ridiculisent ce pays, tiennent à continuer à s'enrichir dans la politique !

 

Non pas à devenir un chœur de castrats !

 

Phallomètre ? J'ai des noms, mais je dis NON !

 

Enfin, reste un espoir que la Suisse ne se munisse de l'appareil de mesure de la démesure de notre appareil, du moins du mien :

 

S'ils souhaitaient vraiment voir tout le monde à leur image, ces bourgeois méchants hommes ne lutteraient pas pour que l'inceste reste punissable !

 

..............................

 

Un salon érotique affiche ses prix au moyen d'une photo de pipe ne nécessitant point l'adjonction du descriptif : - Ceci est bien une pipe - : Dès 160.- !

 

Quelle arnaque ! Ce doit être un salon neuchâtelois hyper protégé. Pour le prix, je vous parie qu'il n'y a, dans cette pipe, pas plus de dix grammes de shit !

 

..............................

 

La machine à café est de retour de réparation, une très pratique Saeco professionnelle achetée 1'100.- il y a cinq ans et m'ayant coûté 1'208.- à ce jour en réparations successives,

 

Je ne jetterai pas le calcaire à Saeco pour autant, le mot détartrage me provoquant de violentes lancées ... et vu la quantité imprévue de cyanure qu'ils extraient du sol, sous confinement total à cent mètres en aval ... et le reste des sournoises saloperies ambiantes, ... bref, tous plombiers vous le diront, les robinets se bouchent ici bien plus rapidement qu'ailleurs.

 

Neuf jours d'ailleurs que la secrétaire de la régie m'a promis qu'elle faisait immédiatement le nécessaire, pour éviter que le faible débit d'eau ne grille à nouveau le moteur de la machine à laver le linge ... mais rien à dire, règne de la terreur créancière et punkt schluss.

 

DONC : Retour de la machine à café. Le perroquet salue son bruit si caractéristique et glougloute de concert en suivant de la tête le mouvement du liquide tombant dans la tasse. Puis fait la fête. Sa copine est revenue.

 

En y songeant bien, dans la petite tête de la bête, la machine émet une température, différents bruits, tremble et crache, elle ne peut qu'être vivante. Eurêkoko !

 

Preuve en est que tant de têtes de linottes croient encore vivante l'actuelle machinerie électorale de droite !

 

..............................

 

Braqués, ils croient à une farce !

 

C'est ce qui me sauva la vie le 27 février 2003, premier jour du carnaval au Brésil, lorsqu'une quadrille de bêtes cagoulées armées a débarqué dans la maison. Le doute d'un instant m'a évité de crier. J'ai d'ailleurs cru à la farce jusqu'au moment où j'ai eu la navaja sous la gorge et le canon d'un revolver sur la tempe et qu'a débuté la soirée de prise d'otages et vol de nos affaires.

 

Croyez-en un spécialiste bien contre son gré, confronté à plusieurs reprises dans sa vie à ce genre de traumatisme : Avant tout, baissez la tête, apprenez ce réflexe, ne décagoulez jamais des yeux vos agresseurs, feignez la résignation et l'obéissance, le mélange en vous d'adrénaline, dopamine, endomorphine ... vous plongera instantanément dans une sorte de détachement de vous-même, vous réfléchirez calmement, analyserez chaque son, ressentirez chaque mouvement autour de vous de manière intensive et presque rassurante, vous serez fier(e) de votre calme et courage impressionnant les adversaires, mais éviterez de les défier ; Vous avez précisément conscience que vous saurez réagir pour tenter de sauver votre vie : qu'à l'instant uniquement où le signal sera donné par quelque chose provenant des malfrats, un ton de parole ou le cliquetis de la sécurité de l'arme, ou l'une de ces intuitions salvatrices qui vous font bondir à côté de la fatalité sans trop avoir compris comment. Mais ceci dans le dernier des derniers cas, face à une détermination certaine de tuer, sinon, ne jamais réagir.

 

Éviter encore si possible de m'imiter. À savoir : Leur indiquer l'endroit où il y a le moins d'argent à voler.

 

Immédiatement le canon est entré dans ma bouche et il m'a été juré que si de l'argent était trouvé ailleurs j'étais mort. Je les ai envoyés vers un sac contenant 400 dollars, alors que la pochette intérieure d'un autre en contenait plus du double. Dans la précipitation de retourner toute la maison, celui qui fouilla le bon sac manqua sa prise. Me permettant conséquemment de vous relater cette charmante variante de la roulette russe.

 

Mais bon, il y a quand même des braquages plus sympathiques que ça :

 

Romont : Deux individus braquent un dancing. Une arrestation, mais ses complices se sont évaporés !

 

Eh bien, pour que des mecs arrivent à s'évaporer comme ça, ils sont bigrement chauds ces clubs fribourgeois !

 

..............................

 

Voilà qui intéressera sûrement un futur requérant d'asile politique romain, dès qu'il aura fini de perdre la confiance de ses proches faisant aussi dans la came aux rats.

 

Va fan, coule l'eau, le bain de ce leader blanchit encore ses finances, mais seul un magistral savon pourra s'attaquer un jour à la noirceur intérieure.

 

Il en va toujours ainsi avec ces bizarrement élus, plongés dans de sales histoires, ils se frayent un passage en secret, pareils à des sous-marins, tout va bien un moment puis l'arrivée d'air chie !

 

 

Ali GNIOMINY

 

Les commentaires sont fermés.