12/11/2010

LA FERME DE RAPPAZ VENDUE HIER POUR UNE POIGNÉE DE COPAINS

Non, Monsieur Kadhafi, la Suisse ne tue pas ses citoyens pour leur voler leurs biens, elle vole les biens avant même la fin de la mise à mort !

 

Biens sûrement moins mal acquis que ceux d'une certaine bourgeoisie valaisanne, et suisse en général, oeuvrant dans le parasitaire, et gérant à sa guise la condition de vie et le fruit de la sueur d'autrui !


Ali GNIOMINY

 

Commentaires

Je ne savais pas que les paysans et les agriculteurs appartiennent à la bourgeoisie.
Encore un plouc donneur de leçons !
Si tu n'es pas à l'aise en Suisse personne ne te retient.

Écrit par : Bordam | 13/11/2010

La Suisse, en tout cas la Suisse romande, s'acharne sur un homme à terre, qui certes l'a défiée, mais sans commettre de crimes, et qui n'est plus apte à se défendre. Ce qui glace, c'est de voir que près de la moité des Romands laisseraient mourir RAPPAZ sans la moindre hésitation. Parmi eux des pères et des mères de famille qui regardent s'approcher une condamnation à mort comme s'ils regardaient une émission de télévision. Qu'est-ce qu'il est advenu de ce pays pour qu'on en arrive à ce que le destin de l'autre indiffère pareillement ? Où est passé l'esprit de solidarité et la conscience d'appartenir à une communauté ? Et quid de ces bons catholiques qui se réservent une place dans l'au-delà sans pratiquer les préceptes chrétiens ?
Le cas RAPPAZ est symptomatique d'une Suisse qui perd son âme.

Écrit par : hortensia | 13/11/2010

La Suisse, en tout cas la Suisse romande, s'acharne sur un homme à terre, qui certes l'a défiée, mais sans commettre de crimes, et qui n'est plus apte à se défendre. Ce qui glace, c'est de voir que près de la moité des Romands laisseraient mourir RAPPAZ sans la moindre hésitation. Parmi eux des pères et des mères de famille qui regardent s'approcher une condamnation à mort comme s'ils regardaient une émission de télévision. Qu'est-ce qu'il est advenu de ce pays pour qu'on en arrive à ce que le destin de l'autre indiffère pareillement ? Où est passé l'esprit de solidarité et la conscience d'appartenir à une communauté ? Et quid de ces bons catholiques qui se réservent une place dans l'au-delà sans pratiquer les préceptes chrétiens ?
Le cas RAPPAZ est symptomatique d'une Suisse qui perd son âme.

Écrit par : hortensia | 13/11/2010

C'est nouveau commettre un hold up dans une banque n'est pas un crime,vendre du chanvre à des adolescents de Saxon n'est pas un crime, faudrait voir pour nettoyer votre binocle et retomber sur terre.

Par la faute de Rappaz combien d'adolescents valaisans sont devenus des accros des drogues dures, combien suite à cette déchéance ont fini dans l'asile psychiatrique de Monthey ?

Écrit par : Bordam | 14/11/2010

cher Bordam énervé, je suis issu de la campagne et sais de quoi je parle concernant une certaine bourgeoisie paysanne ne faisant jamais vivre la cité et bloquant toutes avancées politiques.Et pour Rappaz je n'ai jamais entendu parler de braquage de banque ni de vente à des mineurs, mais je ne connais son cas que par la presse. N'empêche qu'il y a des crimes bien plus graves qui se commettent chaque jour impunément, sans que l'Etat politique ne laisse pour l'exemple crever leurs auteurs. Vente d'alcool et de cigarettes à des mineurs, ruine de leur avenir par des crédits agressifs, invite permanente à la consommation excessive, mensonges religieux et politiques à conséquences très graves, et ceux qui détruisent ainsi la jeunesse n'ont pas besoin de faire de grève de la faim en cellule, ni de tester le degré d'humanité d'esclaves des principes répressifs de l'obscurantisme actuel.

Enfin, j'étais à l'aise en Suisse, de ma naissance à l'âge adulte, dans une Suisse encore honorable, présentable à l'étranger, aux principes que des gens de ton genre n'avaient pas encore trahis; Et si, justement, énormément de personnes me retiennent ici et comptent sur moi pour combattre ce type d'ignorance et de fascisme sournois encore en vigueur pour peu de temps.

Ali Gniominy

Écrit par : Ali Gniominy | 14/11/2010

Bravo Ali, bien répondu à ce limpet de Bordam, complétement chlagué du galetas

Écrit par : cramia | 16/11/2010

cramia pauvre mec.
Ali vous n'avez pas répondu à mes questions, c'est bien normal car cela vous dérange.

Écrit par : Bordam | 16/11/2010

BORDAM = BORDel AMbulant. Ali n'a pas à vous répondre car il est beaucoup trop intelligent et cultivé, il ne veut surtout pas se rabaisser à votre niveau inférieur de "pauvre mec" (je vous renvoie votre amabilité)

Écrit par : cramia | 16/11/2010

Un de ces jours le crétin urbain tu vas cramer après avoir mis le feu à la moquette.

bordam en clair = bordel américain. Ce pseudo est à mettre en relation avec la guerre d'Irak !

Écrit par : Bordam | 17/11/2010

Allons allons, pas d'insultes sur mon blog svp, merci à Cramia de montrer ses dents de lion pour prendre ma défense et à Hortensia, et à Bordam de se dire que la haine qu'il porte à la fumette est sans doute à associer avec le dopage officiel subi par les soldats en guerre.

Je pensais lui avoir répondu, n'estime pas avoir à en rajouter sinon qu'il est démontré que si, à la longue, la consommation de cannabis peut entraîner des sentiments de persécution, liés à la réelle persécution subie par les fumeurs, pour des jeunes qui en consomment depuis peu de temps le THC est surtout révélateur des tendances intérieures. S'il y a un fond de névrose ou psychose celui-ci sera exacerbé, tout autant qu'un fond d'équilibre, de concentration, de spiritualité et/ou de créativité sera mis en exergue.Je ne crois pas à l'herbe qui rend un jeune du jour au lendemain malade au point de devoir l'interner, en dehors de quelques heures de bad trip accidentel. J'ai pour ma part commencé à 14 ans par consommer des acides de LSD50 d'une puissance inimaginable, douze heures à pouvoir très calmement choisir en soi toutes les possibilités de termes à employer dans la conversation entre une seconde et une autre, et ceci à plusieurs reprises avant de fumer mon premier joint. Par deux fois seulement sur une centaine d'acides avant l'arrêt définitif de cette consommation j'ai été victime de terribles hallucinations, simultanément auditives et visuelles, les pires. Je restais une heure dans la position du foetus, me répétant je contrôle, je contrôle ... et passais alors à des phases agréables et inoubliables de voyages intérieurs. Là, vraiment, à mon âge je risquais de graves séquelles, vous ne manquerez pas de dire que ça se voit maintenant, tant pis, autrement plus graves avec cette fabrication d'Hoffmann au service de l'armée qu'avec du chanvre naturel. Et puis, je connais des dizaines de personnes fumant de l'herbe depuis trente ans sans n'avoir jamais essayé de drogues dures, ou ayant abandonné celles-ci après une expérience pénible. Sans parler des dizaines de connaissances ayant fumé durant des années et renoncé sans problèmes à y toucher du jour au lendemain. Qui est prédestiné à l'addiction deviendra toxicomane, avec des substances autorisées ou prohibées, (qu'il y ait un Rappaz ou un autre pour lui fournir ce qu'il recherche importe peu) et qui n'a pas cette tendance générale cessera d'emblée de consommer un produit qui ne lui convient pas ou ne s'y intéressera jamais.

Alors, désolé pour les ados à l'asile dont vous parlez, mais pour moi ils y seraient tôt ou tard passé même sans cannabis.

Cordialement

Ali GNIOMINY

Écrit par : Ali GNIOMINY | 19/11/2010

Les commentaires sont fermés.