Ô .. MARI MARRI .. BLUES

Omar, émir amer, amarre à mort amour aux bornes, morne mors mord, murmure mais mûrit ; De sa chérie, même mère chérit. Et Omar rit, ô marri mari .. berbère thé .. aux abois boit ; Boîte, éreinté, mais est aimé, même moite est gâté. Omar mâté se mire, sans cœur se marre, puis fuit ; Sans peur se barre au bar appât, à pas d’heure.

 

Émir amer Omar marri a ri arrimé : Et fuit, puis en a marre et se meurt. Le marc au cœur d’Omar égare rancoeurs, et il est tard j’ai un coup de barre ; Omar, rivaux : Tous nous poussent au caveau.

 

………………………

 

Réfrénée, cette innée frénésie de bête poésie : Passons à l’act……

 

Hue alités

 

Injurie les malades, détrousse-les, permets-toi n’importe quoi, pique leur fric impunément, ment sur tes prestations sans considération, tu n’en as cure car tu assures et ta réserve n’a pas de verve.

 

Hue mille lits, ridiculise qui gisent outrés, salis, qui dans ta mouise sont empêtrés. Toi qui n’assures que ton or dure. T’as des amis payés, des Conseillers: Tout t’est permis pour nous souiller, nous appauvrir, rien à en dire, tu nous allèges à tort, ils te protègent … encore …

 

………………………

 

Japon, la publicité des rues change en fonction du profil type des passants

 

Un cadre BCBG, hop : tableaux lumineux vantant les meilleures actions et obligations du moment ; Un éboueur : Savons et shampoings, etc

 

Merveilleux et ingénieux, excepté lorsque les passants sont fascistes, tueurs en série, proctologues .. Tout système à ses défauts.

 

Le jour où un tel détecteur existera en Suisse, évitons de le placer près d’une banque, d’un centre administratif ou politique, d’une ou l’autre assurance, car il deviendrait lassant de voir à longueur de journée sur les écrans des publicités vantant tout ce qui se rapporte aux pénitenciers, aux meilleures protections contre les voleurs, etc

 

………………………

 

N’oubliez pas de pratiquer assidûment le boycott des TPG dès le 10 décembre 2010 … et possiblement à jamais ..

 

L’augmentation du billet de base à 3.50 est inacceptable, et la recrudescence de la répression de cette milice face aux resquilleurs récidivistes d’autant plus. Les tarifs pratiqués ne laissent aucun autre choix à quantité de personnes dans le besoin, mais obligés de se déplacer. Dénonçons pénalement cet abus de détresse. Ce service au public DOIT devenir et rester gratuit, cesser de pratiquer l’élitisme et la discrimination du transport.

 

DÈS LE 10.12.2010 SORTEZ VOS TRACTEURS, VIEUX CAMIONS, BAGNOLES POURRIES ET CYCLOMOTEURS POLLUANT AU MAXIMUM ET CIRCULEZ AU MOINS TROIS HEURES EN VILLE CHAQUE JOUR, JUSQU’À GÉNOCIDE PAR ASPHYXIE OU GRATUITÉ DES TPG !

 

Merci, Vous me raconterez. Car ces jours-là, le hasard du calendrier veut que je doive malheureusement m’en aller prendre l’air en montagne.

 

Eh bien quoi ? Qu’y a-t-il de mal à ce que j’agisse comme n’importe quel politicien, poussant les foules à foutre le bordel jusqu’à l’extermination, et se retirant à l’abri au moment critique pour méditer sur la connerie humaine ?

 

………………………

 

Vai trabalhar vagabundo

 

Et vous vous plaignez ? N’avez-vous pas honte ? Alors que vous ne travaillez au maximum à 100% de taux d’activité que durant 2,6 années dans votre vie, sur quarante ans de vie professionnelle ? Franchement pas une sinécure !

 

Eh oui, scientifiquement prouvé : Nous ne travaillons effectivement et efficacement que durant 17 minutes par heure.

 

Et les seuls qui ne bossent que 17 secondes nous dirigent ?!

 

………………………

 

Lady Gaga, affectée par la mort de son grand-père, revêtira les habits de deuil

 

Nous ne la verrons plus, tant que la viande de sa robe ne sera devenue noire !

 

………………………

 

Je vous laisse à vos pleurs et elle, sans doute à se débattre avec des ex-croque-morts paparazzi !

 

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.