QU’EST-CE ? CONFÉDÉRÉS NIANT

Inutile de le nier : L’Initiative pour le rétablissement de la peine de mort en Suisse démontre la recrudescence de l’obscurantiste en vogue.

 

Ce torchon commence par : « Tout être humain a droit à la vie ».

 

Raison de cette demande de mise à mort !

 

Et vise à modifier l’article 10 de la Constitution qui fait des râles ainsi : « Quiconque commet un meurtre ou un assassinat en concours avec un acte d’ordre sexuel sur enfant, une contrainte sexuelle ou un viol perd le droit à la vie … ».

 

Enfin un moyen bien concret pour les ados de se débarrasser de leurs profs, parents, pédiatres, voisins .. dont la tête ne leur revient pas. Quoi de plus facile, à cet âge, que de pleurer sur commande et émouvoir à volonté l’assistance au moyen d’affabulations très convaincantes, ou sur demande d’un adulte souhaitant se venger d’un autre ?

 

Il suffit, à 13 ans, de surfer comme à l’accoutumée sur des sites pornos, pour décrire plus précisément en quoi consistent les prétendues contraintes sexuelles subies, pour lesquelles aucune autre preuve que la parole de l’abusé et de son cupide avocat n’existe, et le tour est joué. Couic !

 

Il serait intéressant, pour les bons chrétiens, acharnés à faire tuer leur prochain, de recenser en un premier temps le nombre de fausses accusations de pédophilie portées par des enfants ou ados, dont l’invraisemblance a fini par un classement de dossier.

 

Pour le reste, j’ai personnellement subi des contraintes sexuelles « légères » vers l’âge de douze ans, de la part d’un désaxé bâlois (épisodes déjà décrits sur ce blog), sans trop grands dégâts psychologiques pour moi.

 

Bien moins graves que ceux qui m’ont tué d’une certaine manière, occasionnés par les viols à répétition durant douze heures, que me firent subir au minimum deux quadragénaires dans la quasi-obscurité d’un appartement des Eaux-Vives, à l’âge de 19 ans, après qu’ils eurent versé une drogue dans ma boisson en ville, à mon avis une forte dose de Rohypnol, puis m’avoir « ramené », vu que je ne tenais plus sur pieds, en fait séquestré, fait subir tous les outrages, détroussé et menacé de mort si je déposais plainte.

 

Ce que je n’aurais de toute manière pas été en mesure de faire, totalement incapable de me souvenir le lendemain dans quel pâté d’immeubles ça s’était passé, ni de décrire mes agresseurs, sinon que l’un était grand et blond, sans accent, le second à l’accent espagnol, plus petit et un peu dégarni ; Et la forte impression dans ma semi-torpeur infernale d’une ou deux voix supplémentaires, odeurs et corps différents dans la nuit. Ce qui est presque certain vu le nombre de fois que j’ai servi de jouet.

 

Il m’a fallu trente ans pour oser enfin en parler, de peur que l’on pense que je les avais aguichés et reçu ce que j’avais cherché. Mais Celui en lequel vous croyez peut-être encore pourrait vous dire combien, pour mon malheur, j’avais juste oublié d’être moche.

 

En l’occurrence, concernant ces déchets humains, s’il n’ont pas encore pourri et s’ils pouvaient être arrêtés, je ne réclamerais que leur castration chimique doublée d’internement à vie en asile psychiatrique. Soit bien pire que la peine de mort !

 

Et tant pis si cette maigre consolation revient un peu cher à une Société dont les modèles sont majoritairement désaxés, Société qui viole et contraint les enfants dès leur baptême, les veut pénétrés de crapuleuses utopies existentielles et tente, par les plus déloyaux moyens, de les obliger à se faire baiser économiquement et philosophiquement leur vie durant !

 

OUI à la mise à mort des supercheries officielles politiques et religieuses, soit financières !

 

NON à la peine de mort pour des individus ! Peine inutile et ridicule, à effet dissuasif nul, dans un monde où chacun naît condamné à mort ! Et peine criminelle, si l’on songe à la probabilité d’une réincarnation de la bête achevée, libre de continuer sur la même lancée, interrompue sans traitement ou, à défaut, sans bris des dysfonctionnements émotionnels, intellectuels et spirituels au moyen d’assommoirs chimiques.

 

Voilà : Tout ceci juste pour vous démontrer qu’il est parfois encore moins avouable de s’opposer à la peine de mort que d’en être partisan.

 

Bref : N’ayons pas à devoir voter NON !

 

…………………..

 

Allez, … allégeons un brin le climat :

 

USA, les grenouilles de bénitiers coupent les vivres à la vivisection de cellules souches embryonnaires, très prometteuses pour la guérison de maladies

 

Où est l’information ? Qu’y a-t-il d’étrange ou de singulier à ce que l’Eglise craigne de perdre son principal fond de commerce, la maladie ?

 

…………………..

 

 

Lever l’immunité des parlementaires !

 

Oui ? Il est préférable de la lever que de la laisser ramper.

 

Pour autant qu’il leur reste encore une fraction du système immunitaire non touchée par la gangrène de la corruption !

 

………………

 

 

Six cent éoliennes au long des côtes françaises !

 

Le dixième aurait suffi ! Mais aux abords de l’Elysée !

 

…………………..

 

Il faut que je vous laisse, j’ai enfin trouvé le moyen d’obtenir une augmentation bien méritée, pour une tâche reconnue d’utilité publique prochainement au concours à l’Etat.

 

Je prépare mon offre de service en qualité de bourreau spécialisé dans les écartèlements publics.

 


Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.