« 2010-06 | Page d'accueil | 2010-08 »

30/07/2010

L'ADIEU AU ROI GEORGES DE CAROUGE

Vous l’aurez constaté, l’esprit de Georges Wod vint me visiter hier. Je vous contai tout à trac épique épisode de mon époustouflante existence, relatif au tournage chez San-An du « Tueur du dimanche » avec José Giovanni, Rufus, Sophie Admiral et Georges Wod. Souhaitais même évoquer, mais n’en eus le temps, notre interminable poursuite sur les toits du Seujet (mais étais-ce plutôt-là sous les ordres de Robert Hossein? Peu importe) : Eût bien lieu en présence de Georges, ce repas où je posai képi factice pour me voir convié à la table de José, son épouse et seuls les principaux rôles, … sauf le mien. Merci aussi, Georges, pour ces moments-là. Je fus à moult reprises rappelé vers d’autres rôles en 1986 … mais l’ingrat Etat employeur venait de mettre le grappin sur ma disponibilité. Grand préjudice en sus au détriment certain de l’Art cinématographique.

 

Je vous parlais ainsi de Georges Wod pour la première fois hier, ignorant tout de son décès survenu samedi à Paris. S’il est (sera ?) inhumé au Père-Lachaise, au cimetière des Rois ou … à Saint-Georges ?


J’associerai pour hommage tel adage à son image : Maître ou ne pas naître !


Dommage qu’il ne puisse assister, prochainement, au coup de théâtre d’une ultime proposition d’arrangement extrajudiciaire à certain argentier cantonal, afin de découvrir si oui ou non le vert porte malheur aux acteurs des finances publiques. J’y planche.


En l'occurrence: Ma sympathie aux proches de Monsieur Wod, endeuillés à qui je conseille pour la circonstance de boire un petit verre d’excellent « Vin de merde ». Cette nouvelle appellation œnologique d’un crû … Bien qu’il était inévitable pour la France d’inventer une ivresse à la hauteur de ses récentes prestations politiques et sportives.


Servi avec un plat d’écureuil? Gouleyant à souhait, paraît-il !


En fait, il faut bien qu’ils servent à quelque chose, à l’heure où plus personne ne parvient à faire d’économies.


And what else ? Oui, pour le café, évitez une certaine marque, la copine de Clooney sniffant de la coke laisse supposer que ce petit noir est bien faiblard.


Rideau bas. Respect témoigné côté cour et jardin.



Ali GNIOMINY

29/07/2010

VOS LEURRES

Sachent à nouveau les matriarches et tous membres de clans spécialisés dans la découpe en masse de cadenas de deux-roues, l’enfournement en camionnette, le désossage et la revente de pièces détachées, que châtiment surnaturel fut invoqué et appliqué le 21.07.2010 à 12h01 à 7'949 kilomètres d’ici, qui frappera l’auteur du vol d’un précis Peugeot rouge et maudira également jusqu’à la septième génération, et ce dès le 01.08.2010 dans un rayon de 200km de Genève, les familles incriminées dans tout type de pratiques nuisibles aux honnêtes citoyens.

 

À noter qu’il est possible, sinon probable, que vous, gitans, n’ayez strictement rien à voir avec le crime de lèse-boguet ayant déchaîné les foudres d’un réel pouvoir, dépassant de loin ceux chargés de bienveillance de votre Dame de la Mer. Auquel cas vous n’avez rien à craindre ! Je compte, d’ailleurs, deux grandes amies issues de lignées tziganes, et sais qu’en période de crise vous êtes facilement accusés de tous les maux. Je m’abstiendrai donc de stigmatiser votre communauté, et serai clément : ne me contenterai, si elle est coupable aux yeux de mes alliées foudres astrales ancestrales, que de lui provoquer des crises de stigmates. En lieu et place de la tétraplégie avec cancer des yeux programmée.

 

Pardon si je me trompe, qu’il ne s’agit que de simple racaille bien de chez nous, me subtilisant mon 4ème pauvre outil de transport et mettant ainsi fatalement son clan en péril.

 

Et dire qu’il eût suffi de remettre le véhicule volé où il fut dérobé. Certes, pareille malédiction peut encore s’annuler avant la prochaine lune noire. A voir …

 

Pour le reste, la fort courtoise, sympathique et serviable Police genevoise, incarnée en l’accueil aux plaignants, a l’honneur insigne dorénavant de faire partie de la dizaine d’interlocuteurs au monde, autorisés à m’appeler sur mon portable. Comme quoi tout arrive. Sauf les boguets retrouvés.

 

En résumé, à l’instar d’un certain Florent pas nais, je l’affirme et répète : Non, vous n’aurez pas ma liberté de confiance !

 

……………………………..

 

Ainsi fûtes-vous lors privé(e)s de cette chronique pour une semaine? Je compatis à vos douleurs. Qui folâtrais en sublime Sarkozye du Sud; Mea culpa. Et Papy Twitter nous l’a si dûment enseigné: Gare aux avis de vacances ! Ainsi, ne vous étonnez pas si, de temps à autre et sans avertissement j’

 

…………………………….

 

Revenons à nos bêlants :

 

ça se crashe pour toi

 

Dommage que le Plastik en toc soit si peu biodégradable !

 

Une monstrueuse crétinerie musicale ne pouvait qu’engendrer des absurdités retardées. Et si, miraculeusement, il y avait quelque malice là-dessous, ce ne pourrait qu’être complice discorde visant à faire parler de produit mis et promis aux oubliettes. Y a des zazous.

 

Ce clin d’œil à limpide Fontaine, juste pour revenir sur ma phobie du plagiat. Jamais ô grand jamais, cherchez, fouillez, retournez tant que le voulez, ne trouverez en les dizaines de milliers de mes pages composées la plus petite copie de phrase, passage, style, issus d’X ou Y et que je ferais passer pour l’une de mes inventions. J’ai toujours évité même de me laisser influencer par tel ou tel courant. Il m’est arrivé, dans des constructions de phrases à jeux de mots mathématiques, d’aboutir à une incontournable tournure ou conclusion logique que d’autres chercheurs ont déjà dû assembler ; Au point d’abandonner, dans le doute, cette construction littéraire s’approchant trop de celle de feu l’immense maître en la matière, Raymond Devos. Ou de renoncer à des néologismes évoquant par trop le langage de Frédéric Dard. Ce génial personnage qui nous accueillit en sa propriété de Cologny, lors du tournage de José Giovanni avec Rufus, Georges Wod .. ou de celui du Caviar Rouge avec Robert Hossein ? … Le doute m’assaille. Même les plus exceptionnels souvenirs finissent en vingt-cinq ans par se chevaucher, pour enfanter mémoire plus générale, des faits essentiels ancrés mais des détails et époques plus instables.

 

Voilà de véritables créateurs, que j’ai eu la chance de côtoyer et dont j’ai la chance de faire partie, qui n’en veulent pas trop à qui les plagie (c’est mon cas) ((non, mais vous le faites exprès : Je ne dis pas que c’est mon cas, que je les plagie, je dis exactement le contraire, que mon style et bien de mes mots sont plagiés, à ne pas confondre, un peu d’attention je vous prie)) !

 

Donc, soyez nul et/ou génial, mais ne copiez jamais, n’imitez aucune influence, ne sortez que ce dont vous recelez, l’inventivité ou la débrouille, fuyez tout prosélytisme et ne croyez que ce que vous savez intuitivement et éclectiquement être juste et réellement moral, même contraire à l’usage.

 

Trouver procure l’œuvre, son plaisir, son immortalité, faire pareil n’émerveille.

 

………………………………….

 

Et sinon, quelles vacheries à tirer de l’actualité :

 

La Catalogne interdit les corridas

 

Les parlementaires ayant voté ça ont vivement intérêt à s’acheter des protège-oreilles et une coquille !

 

Le prosélytisme évangélique chrétien vide l’innocence des petits musulmans

 

Bien dit, Hafid Ouardiri, les innocents enfants musulmans n’ont pas à souffrir de bourrage de crâne religieux.

 

Sur ces paroles d’homme de bonne volonté je vous laisse m éditer.

 

 

Ali GNIOMINY

20/07/2010

Peugeot rouge volé secteur Hôpital : AVIS DE MALEDICTION

Sachent les matriarches des environs, ou l’ordure de Suisse ou non, m’ayant volé ce matin mon 4ème boguet cadenassé en quinze ans, que je maudis ce chien et les siens jusqu’à la septième génération, si ce vélomoteur n’est pas retrouvé dans un secteur de moins de 100 mètres d’où il a disparu avant demain midi.


Je suis passé dans la maison à peau de bêtes des Exus, leur ai dûment sacrifié alcool et tabac à dates adéquates, ai appris à m’en protéger et épargner les miens, un quart de siècle de participation à rare condomblê brésilien non touristique m’a permis d’acquérir un pouvoir guérisseur toujours démontré. Je dispose évidemment d’un potentiel destructif équivalent, que je n’ai jamais voulu auparavant utiliser, et que j’espère encore n’avoir jamais à utiliser.


Malédiction contre laquelle ne peuvent lutter les rigolos superstitieux qui sévissent alentours, je l’affirme. Je dispose de cet avantage sur eux que je suis débarrassé de toute nuisible superstition. Ai appris à faire la différence entre le surnaturel imaginaire et les véritables, irréfragables manifestations extérieures, depuis que je fus témoin en 1977, parmi des centaines d’autres personnes, du passage sur la ligne Draguignan – Toulon, à très basse altitude et très lentement, de trois disques de couleurs changeantes, grands comme des immeubles. Puis, à plusieurs reprises, j’eus la chance d’assister à des évènements particulièrement inexplicables qui, paradoxalement, me poussèrent à rejeter toute croyance basée sur la subjectivité, l’éventualité d’existence … ; Je ne crois plus ni en un dieu ni en un diable, mais connais les ficelles énergétiques capables, très concrètement, d’aider autrui d’une façon surprenante ou de lui nuire au besoin de manière abominable.


La malédiction prendra effet demain, 21 juillet 2010 à 12h01, sauf restitution préalable du véhicule volé.


Ali GNIOMINY

19/07/2010

DIVE ÈRE

Les régions limitrophes doivent-elles être rattachées à la Suisse ?

Pas que les régions limitrophes ! La France, l’Italie, l’Allemagne, contrées à la botte du tyran libyen, ne devront-elles pas tôt ou tard être démantelées ou atomisées ?!

…………………………………………

Bédouinat français, toujours : Karim Boudouba, condamné trois fois aux Assises pour traumatisants vols à main armée, est abattu par la police en braquant un Casino. Son clan sème le chaos depuis et canarde les flics à tout-va.

Tiens, au fait, plus aucune nouvelle depuis des lustres, des membres arrêtés du gang de l’innocent voleur de voitures, abattu à Genève.

………………………………………..

Chauffard lacustre de l’Ile Saint-Pierre introuvable

Un drame qui me touche particulièrement, s’étant déroulé là où j’aime à me recueillir parfois, et où j’ai composé l’un de mes billets préférés (Discours sur l’île et galipettes – 23.10.2009 – page 7 de ce blog, à lire et relire)

Attendu qu’un cossu ex-ministre valaisan, front dégarni, ayant à peine passé les 65ans, adore également cette île, les vedettes sur le lac couleur bordeaux ou non, les bons vins … vous n’allez pas me dire :

Qu’avec le système Echelon sur nos têtes, et les dizaines de satellites espion qui filment la Terre seconde par seconde sous toutes les coutures, il n’en existe pas un, avec la précision stupéfiante qu’on leur connaît à présent,  qui ait capturé la scène à l’heure dite, près de là où potentiellement peut séjourner l’Octodurien, étrangement non Martignais (le nom ayant été piqué plus prestement par le Martigny français) retraité?

Peur du précédent, sans doute. Ou indisponibilité des images, vendues par avance en bloc aux ennemis de l’occident ? Certainement. Et, pendant ce temps :

………………………………………...

Micheline Calmy-Rey va chanter en bärndütsch

Vrai qu’un peu de pluie ne fera pas de mal. Et il faut bien qu’elle se dévoue pour qu’au moins un membre du Conseil Fédéral soit à même, très prochainement, de chanter dans les quatre langues nationales, lors du naufrage final du Titanic helvétique, l’impitoyable: « Ce n’est qu’un au-revoir..»!

Grüezi wohl, Frau Calme-Iran.

………………………………………….

Roman Polanski affirme : -« Pour le moment j’aimerais me consacrer à toutes les choses qui m’ont été défendues »- !

Sauf une, Roman ! Sinon la leçon d’une cavale de trente ans n’a vraiment servi à rien !

Gare aux baignades dangereuses, intimes ou non.

Ali GNIOMINY

16/07/2010

LOQUE À TERRE : LOQUE ATTERRE!

Une loi facilite l’expulsion !

 

Enfin ! Bravo ! Loi qui s’applique bien sûr aussi aux locataires des Chambres … et du Palais fédéral !?

 

……………………………….

 

Cours d’éducation canine jusqu’à fin août, ou l’amende !

 

Votre chien n’a pas de temps à perdre; Si vous ne voulez pas qu’il vous apprenne enfin comment vous comporter correctement, vous allez le payer !

 

……………………………….

 

Vieux magistrats remisés à l’Athénée

 

Ils doivent laisser place nette pour la cohorte de nouveaux juges arrivant. Il serait scandaleux que ceux-ci se retrouvent aussi à l’étroit que ceux qu’ils envoient faire fructifier l’industrie pénitentiaire !

 

……………………………….

 

Des patrouilles vertes d’aînés incitent les usagers des parcs à ramasser les déchets !

 

La Ville de Genève, en mal d’EMS et de Justice correcte permettant de faire sortir des tiroirs l’argent public voté à leur endroit, estime qu’il est normal que les usagers fassent l’effort de s’occuper un peu de ces déchets.

 

……………………………….

 

La Justice des mineurs pourra informer les écoles !

 

Vont fleurir les affiches à l’entrée des préaux : Wanted ! Toto les trois yoyos ! Plutôt mort que vif !

 

À quand l’obligation des fers  et de la muselière?

 

………………………………

 

Je tombe sur ma charmante journaliste TV de voisine de pallier !

 

Pas sur le poste cette fois-ci, ni sur un lit, non, devant l’ascenseur, et elle me salue de manière moins chaleureuse que de coutume. Drame, qu’ai-je fait ? Nous n’avons jamais eu la moindre friction, mais, … nous ne nous sommes revus depuis la fin de la coupe du monde. Tout s’éclaire. Elle était simplement distraite, ne peut rien me/nous reprocher. Bien que, peut-être …

 

Séquelles de l’effet « hurlements & vuvuzelas intensifs » à des moments différents d’un même match ???? Aïe !

 

Combien de guerres froides entre combien de voisins au monde, succédant aux bruyantes manifestations à des instants alternés ? Combien de drames et de ravages de convivialité engendrés, par ce symbole d’Afrique du Sud : De l’éternelle querelle avec un voisinage dont chaque membre n’est ni blanc ni noir dans toute cette histoire.

 

……………………..

 

Le Vatican crée un « délit grave contre la foi » fourre-tout !

 

Tolérance envers l’impunité et l’omerta, l’escroquerie en bande organisée, … mais la pédophilie est considérée comme largement aussi grave délit contre la foi que d’ordonner une femme à la prêtrise.

 

Décidément, l’Eglise ne cesse d’évoluer. Afin de comprendre un jour par quel invraisemblable Miracle des dizaines de millions d’abusés accordent encore leur fric, sinon vraiment leur confiance, à cette élitiste fabrique de discrimination.

 

En dépit des derniers pathétiques soubresauts d’agonie mystique, de par le monde, toutes religions sont inexorablement vouées à proche extinction, faute de crédibilité, incompatible avec la saine évolution naturelle de la Conscience humaine, débusquant les supercheries ayant poussé les nations à la guerre durant des millénaires, au nom d’irrationnelles croyances canalisées en de malhonnêtes buts, exclusivement lucratifs.

 

Le XXIème siècle est objectif et rationnel ou ne sera plus !

 

Le saigneur ne soit avec vous !

 

 

Ali GNIOMINY

 


 

15/07/2010

U.S. & COÛTS TU HUMES

Les puritains ne sévissent plus aux USA. La Justice américaine met fin à quarante ans de pudibonderie. Les seins nus et les jurons à l’antenne resteront impunis !

 

Encore une putain de bordel de chierie de quarantaine d’années et les TV des U.S.A pourront présenter un calendrier des Saints nus.

 

…………………………….

 

La Cour suprême des Etats-Unis juge condamnable de parler avec des groupes classés « terroristes ». L’impact d’une telle décision dépassera les frontières des USA, prédit le Sieur Andrès Allemand

 

L’on comprend mieux alors pourquoi Obama, Sarkozy, Berlusconi et compagnie tiennent tant à ne pas considérer la Libye comme pays terroriste, crachant ainsi, en devenant ses complices, sur la mémoire des victimes de Lockerbie, des infirmières bulgares, etc

 

…………………………….

 

Cadeau pour enfants à la gloire du cannabis : Parents surpris de voir leurs enfants rapporter une curieuse matraque gonflable, lors des promotions !

 

Fort heureusement, le mot -cannabis- offre l’image de cette curieuse matraque, car, coïncidant avec la fin de la pudibonderie américaine, l’on pourrait facilement imaginer que la matraque représente le symbole de Genève, figurant sur le nouveau drapeau concocté par les jeunes socialistes.

 

…………………………….

 

Et les excuses du Commandeur du Parti Railleur d’Extrême-Centre à Madame Esther Waeber-Kalbermatten et aux proches de Bernard Rappaz

 

J’ai, dernièrement, fort mal considéré la ministre en question, la remercie pour ce nouveau revirement où la Conscience l’emporte sur les meurtriers préjugés bourgeois, et lui souhaite beaucoup de courage encore, et d’attention à ce que son honorable siège finisse par choisir la seule chaise fiable et durable, apte à résister à tous assauts obscurantistes.

 

Quant aux proches de Bernard Rappaz, me faisant-ci l’honneur d’intéressants commentaires ou non, qui manifestèrent hier à Genève, qu’ils sachent que de soutenir leur cause à visage de fonctionnaire découvert ne m’aurait aucunement rebuté, presque au contraire. Seulement, il est bien connu que les génies pour certains domaines sont d’une stupidité inégalable sur d’autres points.

 

Vu son transfert à Berne, je me suis de suite persuadé que l’action de soutien le suivrait, et comme il m’était alors impossible de m’y rendre je n’ai plus vérifié sur son site et suis passé à autre combat.

 

Désolé, mais, ainsi que le suggère le pseudonymé Corto, qu’est-ce qu’il y a de lâches, soumis et fachos dans ce pays …

 

J’offre donc mon soutien à mon confrère, enfermé politique, Bernard, au moyen d’une de mes phrases, figurant à un détail trop révélateur près dans le recommandé de six pages que j’ai envoyé ce matin, et pour lequel j’ai promis de ne révéler encore aucune copie : Que ce néo-adage puisse le réconforter et décider à se nourrir : « - Il est impossible d’écraser quelqu’un durant des décennies comme la dernière des merdes, sans que cela ne finisse par sentir mauvais sous les bottes au point de ne plus pouvoir les cacher - »

 

Je puis, soudain, bien mieux me regarder dans le miroir et ça m’a remis en appétit de combat philosophique et politique.

 

Bons clapotis à vous aussi.

 

 

Ali GNIOMINY

14/07/2010

GRISE LIE !

Urs et Berna sont nés bernés sous la Faux. Sots ours ! Commettant le crime de grandir. Ces oursons devenant encombrants, qu’il est difficile de placer, sont, nous dit-on, promis à mort.

 

Encore de balourds symboles exterminés au cœur de l’Helvétie, c’est à la mode. Par la pingrerie, l’absence totale de morale et de responsabilité caractérisant caractérielles autorités.

 

Que le bon peuple, une fois de plus de trop, remédie donc à la bernoise bêtise en collectant de quoi transporter les indésirables innocents condamnés à mort, et les libérer dans les montagnes rocheuses (sous les ailes de Solar Impulse ou que sais-je d’existant encore de vraiment humain) ou plutôt, crise oblige, dans les alpes italiennes où vivent une quarantaine de leurs congénères. Entre autres. Mais encore faut-il pour cela l’accord d’un mielleux ami de libyen mal léché. A étudier !

 

Ainsi en va-t-il en la prude Helvétie. L’on vous accueille attendris, vous chérit en qualité de futur assujetti, vous enferme en l’obligation de divertir quidam au moyen de trois fois rien, et parle de vous supprimer si vous grandissez trop et trop vite, que votre état de captif en un vil complot lucratif devient honteux, par trop criant d’injustices.

 

Urs et Berna la transsexuelle, (-qui vous condamne se plante .. y grade d’aucune manière-, sera notre slogan très très populaire) : Urs et Berna au Canada ! Aux frais de fadas à huer ayant songé à les tuer !

 

Et sinon, comment va votre canicule ? L’avez-vous bien arrosée de glacés jus et pétillantes limpides eaux ? Je vous y prends ! Saisissez illico de quoi sainement boire, et à notre santé ! Les nouvelles, elles, ne méritent pour l’heure que ces quelques réflexions :

 

L’Unité Méprisante Privilégiée (UMP), en transe, perd son trésorier Eric Woerth

 

Égaré à jamais dans les bas-fonds labyrinthiques de banques suisses ! Paix à son absence d’âme !

 

Drame à Gstaad :

 

Cruellement victimes de brusque sevrage, les paparazzi n’ont plus que Johnny, de temps à autre, à se mettre sous la pellicule. Et ça ne durera pas. Qu’ils se préparent aux suprêmes humiliations du chômage surveillé.

 

Les chômeurs seront davantage surveillés

 

Les faiseurs de chômeurs jamais !

 

…………………….

 

 

Et l’on m’informe à l’instant qu’au lieu d’écrire des conneries j’eus pu être allègrement horrifié, par la vue télévisuelle d’une tempête sur le défilé du 14 juillet à Paris. Tout raté. Mais très très très sincèrement je suis triste et désolé pour Monsieur Sarkozy et toute la France, d’un pareil cumul de malheurs divers, d’une telle bastonnade de la fatalité qui ne doit plus durer. Bonne fête nationale malgré tout à vous.

 

Et merci de faire resurgir en moi ces images du 14 juillet 2005, au défilé du matin à Faré, Chef-lieu de l’île de Huahiné et le soir au Heiva de Bora-Bora, à rester hérissés et scotchés durant des heures, puis à regarder se battre hors compétition des policiers français et leurs homologues polynésiens en culottes courtes. Authentique évidemment. Symboles symboles, … croyez que nous nous sommes prudemment éloignés. Mais je m’égare. Comme toujours, donc tout va bien.

 

Mauruuru … Paix aux êtres de bonne volonté ! Et même à ceux de conne volupté !

 

 

Ali GNIOMINY

 

 

IMG_1433.jpg

 

 

 

11/07/2010

ET LÂCHE CES RÊNES E.T.

Le Monde à l’envers, virant à droite, lors qu’en l’univers entier seuls les acides aminés lévogyres (blocs de vie dirigés vers la gauche) génèrent des protéines.

Car les blocs dextrogyres furent brisés à la base par les ultraviolets du Big-Bang. Des poussières cosmiques aux comètes, … à n’importe quel organisme constitué d’acides aminés, vous, … ne trouverez que des éléments ayant évolué vers la gauche ou ayant fini brisés par la couleur du mysticisme, pour avoir tenté de progresser vers la droite, contraire à la vie. D’ailleurs qui ignore que les toilettes sont toujours au fond à gauche de quelque part?

Nul besoin de potentiellement dangereuses recherches en LHC, ou de se sentir cernés, pour réaliser que la voie fondamentale est toute tracée.

Serait-ce la dissolution du Parti Railleur d’Extrême-Centre ? Faut-il carrément axer plus à gauche encore la logique idéologique de son Manifeste ? … encore sans conteste ! ni contexte d’ailleurs.

Réfléchissons un brin, et paraphrasons Edwy Plenel de Mediapart : - De gaulle quitta la France déchu de la nationalité française. Autour de lui, que des gens de gauche, d’extrême-droite, des dissidents, des irréguliers de leur famille. Ce sont ceux qui ont sauvé l’honneur en disant « non » ! –

Examinons un proche exemple de désastreuse droite : Pas de chance, pas de traître français, cette fois-ci pour voler des données bancaires suisses, permettant enfin d’annuler élection bananière de nain politique. Il s’agit aussi de jeter au cachot arrogant sinistre, jadis si pressé de vouer la Suisse à la disgrâce d’une liste noire des devenus enfers fiscaux. Comme pour se dédouaner des tricheries si couramment pratiquées dans son cercle d’influences.

Pas joli joli ce Sarkogate ! L’effondrement des chantres de la Morale fiscale. Il n’existe plus vil que ces êtres-là. condamnant autrui, pour tenter de détourner l’attention de leurs sales agissements. Voyez, pour exemple, le rejet d’une majorité d’étrangers plus ou moins intégrés contre les ressortissants inconnus de leur pays de naissance qui tentent de venir ou sont en Suisse. Ou l’homophobie d’homosexuels discrets ou refoulés à l’encontre de leurs pairs plus débridés ou moins gâtés en testostérone.

Ou l’empressement d’une République calviniste, ayant perdu le sens des Authentiques Valeurs, l’entêtement a ruiner un producteur exceptionnel, de concepts et formes d’utilité publique évidente, en refusant de valoriser décemment de son vivant ses produits et talents. Pas jolis jolis, les fruits du copinage et de la magouille.

Mais sinon en Suisse, masochiste, tout va bien. Bientôt sous le joug de dominatrices ! Happy end d’une gouvernance de femmelettes !

Donc « bienvenue » aux Amazones de l’Helvétie, tribu imbue d’elle-même, qui se veut belle et qu’on l’aime, et se moquer en bloc de failli pays, ou Bienvenue aux Grâces suisses, allègres, guidant gauches vaches maigres !

Mais l’heure approche, où Don Quichotte va affronter les moulins hollandais, et, n’admettant la fiabilité d’un poulpe devin, ayant gain prédit au Seigneur de Cervantès, je mets en jeu mes bientôt légendaires flash visionnaires, en voyant plutôt un jour venant, un jour couleur d’orange … gniarkgniark … juste pour que je puisse titrer :

GUERRE DES GOALS

L’impérial Julio Cesar perdit la guerre des goals, mais seulement contre le champion du monde !

… mais chuut, je miserais aussi plutôt sur les farfelus de la Mancha, ça coule de source.

Voilà vous pouvez ainsi bénéficier d’authentique prédiction à la mode dame Elisabeth, ma nouvelle ligne de voyance susceptible ! Veinards, cessez un peu de vous plaindre et passez à la caisse … d’eau d’eau … (ne pas risquer de fâcher, ne pas douter …)

Ali GNIOMINY

09/07/2010

RAPPAZ CITÉ … À DISPARAÎTRE

 

Action en responsabilité contre l’Etat du Valais ? Plainte pour complicité d’assassinat politique ? refus d’assistance à personne en danger ? Incitation au suicide ? Le chanvrier porte-drapeau doit-il exiger l’asile politique à Genève ? Inutile ce serait sauter de peste en choléra, d’ailleurs les EdG & HUG sont actuellement complices de sa mise à mort pour futiles prétextes.

Car Bernard Rappaz a tous les symptômes d’une anorexie refoulée, se traduisant par des épisodes de grève de la faim à outrance lorsqu’il est mis dans des conditions dégradantes, après avoir été trahi déjà par le laxisme d’ autorités laissant sciemment croire à imminente légalisation du produit cultivé. Il est visiblement malade, à nouveau à son centième jour de grève de la faim demain, et le vulgus populum s’amuse des jeux du nouveau cirque, en leur année de gloire.

Stop ! Son état nécessite sans nul doute que des médecins disposent de toute autorité, pour prescrire au patient le cadre convenant le mieux à sa santé: son domicile et environs. Même si, à ma grande surprise, il soit possible que sa condamnation ne concerne pas que la vente de chanvre. Tant qu’il n’a ni violé ni tué pourquoi coûte-t-il à l’Etat, au lieu de se recycler dans les haricots avec un bracelet électronique ? Et s’il faut en arriver-là, pour éviter l’effet boule de neige chez les autres détenus, croyant que cette grève va les libérer, décrétons à 50 jours de grève de la faim la phase où, si un détenu a tenu jusque là il doit être nourri, s’il est impossible de revoir sa peine, ou celle-ci doit être aménagée. Il n’y en aura pas tant que ça, qui auront la force de conviction et la rage suffisantes pour telle épreuve.

Et puis, qu’attendent donc les proches de Rappaz, sa famille et ses amis pour porter plainte contre le spectacle dégradant des pleins pouvoirs de vie et de mort d’une ministre capricieuse, écervelée au point de ne se soucier des retombées sur son cercle d’influences si SON condamné meurt. Alors que Zurich s’apprête en toute logique à légaliser à nouveau le chanvre, comme durant des millénaires. Magnifique exemple supplémentaire de justice Suisse.

Ironie du sort, cher Bernard, j’ai bien dû consumer 300 clopes, depuis ton transfert au quartier carcéral, juste de l’autre côté du mur de ta chambre, à l’extérieur, où parquent les voitures colorées et le panier à salade. Je pense à toi à chaque fois et, ayant mes entrées à des niveaux insoupçonnés, il n’est point dit que l’on me refuserait de venir un moment t’encourager à manger.

Mais sans Spacecake en main à partager, à quoi bon la visite d’un inconnu pour toi, qui ne ferait qu’avouer l’impuissance générale à lutter contre l’obscurantisme politique contemporain qui nous détruit. Courage, ça changera. Même le crétinisme le plus profond finit un jour par être vaincu. J’en suis la preuve vivante .. ou presque. Prends sur toi, encore une fois, mais vis et continue le combat ! Que soit sauvé le soldat Rappaz !

……………………………………..

Et réflexions en vrac sur les pratiques diverses, voulues par un employeur ingrat ou inconscientes de tiers, m’ayant empêché d’écrire ces derniers jours :

Calme d’avant tempête ? Accroc ! Camouflet de roitelets de trop, m’a atteint, hier matin : Confus refus ! Raffut ? Certes ! Perte sera par ces rats réparée, seront parés de goudron ces larrons, du bitume de ma plume ces tricheurs spoliateurs ! Par rare, prochainement, déferlement d’accusations à sensation, et production en liesse de pièces à conviction.

Mais avant tout, zen et épuration de toute haine et frustration. Accuser les chocs et insultes sans broncher. Réagir en lieu et temps voulu. Se libérer des tracasseries programmées en méditant profondément sur soi. Ainsi :

C’est, en fait, afin de ne dévier de ma ligne éditoriale que je sacrifie quotidiennement la communication avec mes proches. Un téléphone « mal placé », même si provenant d’immensément chère personne, équivaut souvent en mon humilité au meurtre d’une création, voire à l’extermination d’un intemporel chef-d’œuvre. Plus fréquemment certes, à l’avortement d’infâmes conneries qui eussent fini de toute manière dans l’oubli de la poubelle PC. (De laquelle l’on ne sait toujours rien, quant à la destruction de nos rejets …)

Mais signifie souvent aussi l’interruption, finalement fort opportune permettant, ainsi que l’on retrouve un objet dès que l’on a renoncé à le chercher, une reprise de composition plus habile qu’auparavant.

Il n’empêche qu’un coup de fil m’est difficile. J’en rame tant que des araignées doivent bien loger dans ma webcam.

Un rien peut tout chambouler. Votre esprit voltige en fin de couplets d’alexandrins, tout est acquis, tout en bloc qui frétille d’être écrit, ne manque qu’hypothétique élément plus encore marrant et vlan : - Dis … aïe, extinction définitive, … qu’est-ce que t’as fait … de génial truc savamment en tête élaboré … des ciseaux … se souvenir, conserver … et des sacs à poubelle … aux oubliettes pareils trésors des muses ? … remue-toi un peu bordel, si au moins ça payait de passer son temps à faire rire ou rager ! … abominable carnage que celui de tant des bons mots, d’un coup de fil ou de main demandé assassinés, par moult futilités …oh pis zut j’abandonne … merci, moi aussi ne me reste plus que cette solution : R.I.P. l’inestimable poétique foetus!

En toute simplicité : Crime balaise de lèse-inventivité = crime inique à l’utilité publique.

Mais ne les pendons surtout pas, au téléphone ou ailleurs, ces rares interlocuteurs. Qui sont passés au portillon. Nous n’en avons des millions … que d’ici quelque temps, si n’y prenons garde. Admettons le dérangement ambiant en tant qu’élément en toc chaotique, tactiquement OK & taclant en sourdine la routine.

Ainsi, avec l’extrême concision qui me caractérise, je cautérise, chaque jour que fait le grand échange d’ondes chimiques et plus dès qu’entente : la plaie de la révélation, acquise pour les fidèles au long des années de ce blog, de l’inexistence aussi évidente d’un Dieu, bon ou non, que d’une véritable Justice. A peine si ces deux derniers concepts peuvent d’aventure s’imaginer plus humainement modifiés, sinon à jeter. Mieux valant à chacun sa justice qu’une justice faussée, à chacun sa croyance qu’une foi lucrative obligée.

De surcroît, le rire étant ce que l’Homme a de moins sale, généralement, ses propres gags finissent même par le divertir, c’est vous dire.

Tout décousu perturbé, donc, mais ayant l’avantage de servir d’un coup pour nouvelles à l’attention de psys, famille, ami(e)s, juges, quidam .. deux fonctions pour la gratuité d’une seule.

………………………

Sinon, côté actualité voyons ce qu’il en est :

Nos ancêtres sacrifiaient des hommes !

Ah bon, parce que depuis l’époque de ce Sanctuaire du Mormont qui révolutionne l’archéologie, (sauvé de justesse à Eclépens, dans le nord vaudois et non pas à Salt Lake City) quelque chose a donc changé ? Les sacrifices à la gloire d’une folie ont tellement disparu ?

Eclépens, j’ai connu en ma jeunesse, ai failli y rester quelques temps, à une époque où je voyageais avec un ami, fils de célébrité médicale, qui y séjournais souvent, dans une communauté. Je suis finalement resté dans le train, ai renoncé à connaître ses amis, dont un genre de gourou vivant totalement naturellement avec sa famille agrandie qui, me disait-il, m’aurait accueilli à bras ouverts.

C’est plus tard, en Grèce, que l’ami en question m’avoua un jour les terribles penchants qu’il avait pour sa petite sœur de 12 ans. Et me conta la vie dans cette famille où, du plus vieux au plus jeune et invité(e)s, faisaient rituellement l’amour ensemble, selon les préceptes du maître, qui fut arrêté bien plus tard, en grandes pompes médiatiques, et salit ainsi à jamais le nom d’Eclépens.

Comment aurais-je réagi alors, à l’âge de vingt ans, si j’étais entré dans cette communauté et m’étais laissé influencer par un personnage paraissant sage, à une époque où tout suintait de totale liberté des mœurs? Je n’aurais évidemment pas touché aux enfants, mais aurais-je eu le courage de dénoncer ces pratiques à la justice? Cette question de nos jours paraît monstrueuse, mais les pédophiles bénéficiaient à l’époque d’une sorte de condescendance silencieuse, face à ces « pauvres » êtres malades, à guérir ou sauver, connus de tous et souvent très fortunés. Et les influences mystiques servaient déjà à tout embrouiller et faire passer les pires monstruosités pour de sains actes. Il suffisait pour les parents d’interdire aux enfants de s’approcher des pédérastes ou de se rendre seuls dans leur commerce.

J’ai donc, de Delphes à Délos et retour, tout mis en œuvre pour aider cet ami déviant à oublier petite sœur et autres enfants. En vain. Fort heureusement pour moi j’ai également découvert son caractère cynique et roublard plus tard, en France, ai cessé de prendre pitié de lui, et la Xième fois où il se servait dans mon porte-monnaie fut la dernière. Largué par 40 ° à pied sur les hauts de Saint-Trop, dans ce maudit coin où il est inutile d’essayer de faire du stop et où rôdent d’acariâtres rombières veillant à ce que n’écrasiez le dernier escargot. Bien fait, brûlante promenade cadeau de ma part à sa petite sœur et aux gamines d’Eclépens. Qu'elles bénéficient, si elles habitent toujours là, d'une part des trésors archéologiques trouvés sur les terres où elles furent abusées.

Le Kremlin prépare le retour du KGB

Il fallait s’y attendre, le traditionnel modèle suisse de fichage et autres méthodes d’atteintes à l’intégrité font des émules !

Genèvegate :

Un nain pas franc aurait touché des pots-de-vin, pour devenir chef du jardin magicopolitique, s’enrichir, arroser ses amis et paresser au pied des Rollexiers.

Rien de grave, si ces pots-de-vin sont à la hauteur du personnage, sa petitesse ne vaut pas cher, mais les lois du monde enchanté promettent d’annuler bientôt toute élection magouillée. Gageons ensuite que pareil lutin sera transféré au fond de la remise pour servir de tuteur au balai de chiottes, s’il est toujours si chanceux.

Et rien à dire, ne connaissant pas les intéressés, sur la féerique attribution de Légion d’Honneur à ses richissimes amis Paul Desmarais et Antoine Bernheim, entre autres. Devront-ils après annulation d’élection repasser l’examen ?

Et après l’on s’étonne qu’un Parc Aventures pète un câble !

Ouh, là je m’égare trop. Fatigue de bien pénible semaine. Joyeux orages à vous itou et bonne lacustre parade binaire.

Zen, zen, fleurs et nature ...


Ali GNIOMINY

 

IMG_1477.jpg

 

 

06/07/2010

DES PRO. C’EST :

Magistral ! Les joies d’un nouveau carnaval genevois : Procureurs et Juges (se) portent plainte à tour de bras, l’un contre l’autre. Ce système, bien connu déjà pour travailler en obscure autarcie, n’a dorénavant plus le temps de s’occuper des justiciables, trop occupé à se régler le sort entre intouchables.

Pauvres plaignants et accusés, qui risquent de se retrouver, comme moi, privés de toute aide d’introuvables avoués désintéressés, pour défendre leurs intérêts, et qui devront se débrouiller par leurs propres moyens pour affronter tant bien que mal les monstruosités juridiques avides et aveugles, cherchant indignes prétextes futiles servant, contre toute logique, à invalider légitime plainte.

Devront-elles, ces victimes de mobbing, diffamation, vol et discrimination, comme je le fis ce jour, adresser pour exemple semblable recommandé au Tribunal? (recours forcément caviardé-ci, coercition locale oblige)

TRIBUNAL CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES

18 rue du Mont-Blanc

CP 1955

1211 – GENEVE 1

RECOURS CONTRE DÉCISION SUR OPPOSITION

DANS LE LITIGE … ASSURANCE-MALADIE SA

Monsieur le Président du Tribunal, Mesdames, Messieurs,

Par la présente, et dans le délai de 30 jours imparti depuis réception de la décision sur opposition … en litige, je transmets à votre Autorité mon recours contre cette décision erronée.

En effet, si … l’assurance … a raison sur le point 3.9 de la décision concernée, qui vous est adressée en annexe, il n’empêche que la prime avant augmentation inacceptable de 14,7% entre 2009 et 2010, pour des services déplorables, … (à résiliation interdite) … était vraisemblablement déjà trop élevée par rapport aux réserves de la Caisse dont je désire connaître le montant en 2009.

Le point 2.3. du même document ne correspond pas non plus à la réalité. J’estime que les prétentions d’…. sont abusives, étant donné que l’Office des Poursuites de Genève, voyant que je ne parvenais pas, disposant d’un minimum vital très insuffisant, à m’acquitter ponctuellement de ma prime, m’a saisi de septembre 2008 à janvier 2010 la somme de 1'025.- au lieu de 650.- de saisie de base, dans l’unique but de payer régulièrement les primes d’assurance qu’…. exige à double en me mettant de manière illégale aux poursuites. Depuis février 2010 cette saisie insupportable a toutefois été réduite à 925.-

Les récapitulatifs annuels de mes salaires de 2007 à 2010, ci-joints, prouvent ma bonne foi, et vous indiquent le fait que m’ont été saisies sur salaire les sommes de : 2007 – 11'311.70 / 2008 -13'137.85 / 2009 -14'633.80 / 2010 – 01-06 – 7951.40 … soit de - 47'034,75 en trois ans ½

Le Tribunal se rendra facilement compte du fait qu’avec les contributions publiques, à déduire de manière inhumaine sur le minimum vital, ce qui permet de maintenir à vie dans les dettes l’esclave de poursuites, impôts me concernant ne dépassant pas 8'000.- par année, ….. est en premier rang des bénéficiaires de poursuites, et a donc très largement dû recouvrer primes et frais impayés sur la différence entre 8'000 environ et de 11'311.70 à 14'633.80 saisis par an.

En conclusion, je m’oppose fermement à toute prétention d’…. et estime ne plus rien devoir à cette Assurance. Au moins jusqu’à ce qu’un contrôle pointu soit effectué par votre Autorité sur les montants reçus par …. depuis mon affiliation, provenant de l’Office des Poursuites de Genève, et qu’un verdict soit rendu à cet égard.

Vous remerciant par avance pour la suite donnée à ce recours, et dans l’attente de votre verdict, je vous prie de croire, Monsieur le Président du Tribunal, Mesdames, Messieurs, à l’assurance de ma considération distinguée.

………………………………………………………

À peine plus souriant :

Mes Vœux les Meilleurs et un sérénissime anniversaire souhaité ce jour, pour ses 75 ans terrestres, à Tenzin Gyatso, actuel dalaï-lama qui, vers sa cinquantaine, flanqué de deux sains hommes, en présence de témoins médusés, m’avait offert l’immense honneur de bénir en particulier et imposer main sur l’agnostique humaniste oppressé que je suis devenu.

Individu ayant eu le culot d’aller vers si grand homme, de passage à Genève, en récitant un mantra en ancien tibétain littéraire, appris d’Alexandra David-Néel (Mystiques et magiciens du Tibet), dont la prononciation déplorable a sûrement permis à Tenzin Gyatso de n’entendre que Sangaia, mais ce fut suffisant pour déclencher sa bonne humeur et compassion. Mantra toujours en moi, signifiant – Puissai-je devenir comme le Bouddha, exempt de crainte et de souffrances – Assez efficace, finalement, pour qui ne croit plus en ces choses-là, quoi que …

Dans l’espoir, pour le moins, que la succession tibétaine ne se fasse pas trop à la belge : En farce à double gouvernement viscéralement ennemi …

Paix dans le monde et même, n’en déplaise à Dali, en son centre : au Palais de Justice de Genève !

Ali GNIOMINY

All the posts