U.S. & COÛTS TU HUMES

Les puritains ne sévissent plus aux USA. La Justice américaine met fin à quarante ans de pudibonderie. Les seins nus et les jurons à l’antenne resteront impunis !

 

Encore une putain de bordel de chierie de quarantaine d’années et les TV des U.S.A pourront présenter un calendrier des Saints nus.

 

…………………………….

 

La Cour suprême des Etats-Unis juge condamnable de parler avec des groupes classés « terroristes ». L’impact d’une telle décision dépassera les frontières des USA, prédit le Sieur Andrès Allemand

 

L’on comprend mieux alors pourquoi Obama, Sarkozy, Berlusconi et compagnie tiennent tant à ne pas considérer la Libye comme pays terroriste, crachant ainsi, en devenant ses complices, sur la mémoire des victimes de Lockerbie, des infirmières bulgares, etc

 

…………………………….

 

Cadeau pour enfants à la gloire du cannabis : Parents surpris de voir leurs enfants rapporter une curieuse matraque gonflable, lors des promotions !

 

Fort heureusement, le mot -cannabis- offre l’image de cette curieuse matraque, car, coïncidant avec la fin de la pudibonderie américaine, l’on pourrait facilement imaginer que la matraque représente le symbole de Genève, figurant sur le nouveau drapeau concocté par les jeunes socialistes.

 

…………………………….

 

Et les excuses du Commandeur du Parti Railleur d’Extrême-Centre à Madame Esther Waeber-Kalbermatten et aux proches de Bernard Rappaz

 

J’ai, dernièrement, fort mal considéré la ministre en question, la remercie pour ce nouveau revirement où la Conscience l’emporte sur les meurtriers préjugés bourgeois, et lui souhaite beaucoup de courage encore, et d’attention à ce que son honorable siège finisse par choisir la seule chaise fiable et durable, apte à résister à tous assauts obscurantistes.

 

Quant aux proches de Bernard Rappaz, me faisant-ci l’honneur d’intéressants commentaires ou non, qui manifestèrent hier à Genève, qu’ils sachent que de soutenir leur cause à visage de fonctionnaire découvert ne m’aurait aucunement rebuté, presque au contraire. Seulement, il est bien connu que les génies pour certains domaines sont d’une stupidité inégalable sur d’autres points.

 

Vu son transfert à Berne, je me suis de suite persuadé que l’action de soutien le suivrait, et comme il m’était alors impossible de m’y rendre je n’ai plus vérifié sur son site et suis passé à autre combat.

 

Désolé, mais, ainsi que le suggère le pseudonymé Corto, qu’est-ce qu’il y a de lâches, soumis et fachos dans ce pays …

 

J’offre donc mon soutien à mon confrère, enfermé politique, Bernard, au moyen d’une de mes phrases, figurant à un détail trop révélateur près dans le recommandé de six pages que j’ai envoyé ce matin, et pour lequel j’ai promis de ne révéler encore aucune copie : Que ce néo-adage puisse le réconforter et décider à se nourrir : « - Il est impossible d’écraser quelqu’un durant des décennies comme la dernière des merdes, sans que cela ne finisse par sentir mauvais sous les bottes au point de ne plus pouvoir les cacher - »

 

Je puis, soudain, bien mieux me regarder dans le miroir et ça m’a remis en appétit de combat philosophique et politique.

 

Bons clapotis à vous aussi.

 

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.