04/07/2010

MES TRANSES, D’OÙ SE DÉGAGENT OUTRANCES DU LANGAGE …

Seront-elles immortelles?

N’auront-elles qu’un grand âge

au rang de sages ritournelles?

Mes transes, qui ne ménagent

les danses

du copinage

seront,

elles, cruelles

mais essentielles

pour qui

d’exquis

mais sans ronds,

sans acquis jamais,

hormis l’or mis

en l’emphase

de ses phrases!

Mes transes remuent,

se dégagent de la rue,

enragent

les pages

de noire histoire

d’une impune

malice suisse

si ingrate,

scélérate

envers qui, en vers pense

Différence!

Mes transes encensent

sans ambages ni prémices

déballage

d’injustices

d’un Silence si complice,

malfaisant,

se basant sur des données disant

de ne donner monnaie,

rasant l’avenir de quidam ou Monsieur

à punir,

et qui rame

sous le joug de précieux

classieux et pédants,

décidant

du dur sort d’humilié

de futur mort à piller!

Mes transes ravagent

sens des hommages

***

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.