ET TANT D’ART

En héraldique, le nouveau drapeau suisse se décrira bientôt: - De gueule en croix de blanchiment sur pourpre de honte en cœur gammé – et comportera les symboles nazis seyant à un pays renonçant à les condamner.

Accueillant, de surcroît, un évêque négationniste au service de sinistre ex-Inquisiteur sorti des jeunesses hitlériennes, évêque Willamson libre comme l’air préféré du führer, chez ses complices d’Ecône.

Sans parler du fichage absurde de la gestapo fédérale, dont je vous décris les gravissimes conséquences depuis des années … : comme d’être esclave, au minimum du minimum d’insalubre rétribution, d’un Etat de Genève prévaricateur depuis 24 ans 23 jours et 9 heures 59 minutes.

Etat totalitaro-timocratique par ailleurs autorisé, par classement de plainte d’un Tribunal Sarkoziste, à traiter de racaille ses plus rentables frontaliers employés; Ceux-ci, paradoxalement généralement surpayés, par rapport à leurs titres et compétences réelles, pour raison de copinage intensif dû à leur coutume de l’éhonté bavardage tous azimuts, n’ayant aucun intérêt à se plaindre du traitement qui leur est infligé. Et le bruit des bottes cloutées helvétiques n’étant majoritairement pas non plus pour leur déplaire …

Ainsi, tout est pour le mieux dans le meilleur des néo-camps de concentration.

Par chance, notre beau berceau du crétinisme dispose aussi de symboles plus valeureux : L’ours mâle Berna, pris jusqu’alors pour une femelle. Reconnu comme mâle mais conservant, au lieu de Berné, le nom de Berna. Au risque d’en « faire » un homosexuel, soit un mal léché dissident UDC de plus.

Auquel cas, les habitués à vendre sa peau, ne manqueront pas de le marquer d’une étoile rose, vu l’actuelle « avancée » de la pensée occidentale. Et de créer une ligne de mode pour hiver-printemps 2010-2011, dont la tendance fourrure sera pimentée de brassards SS, croix gammées, monocle, casquette, bottes, cravache … Tout pour rappeler le « bon vieux temps » aux démons qui autorisent cela.

Méritant bien plus que l’une des courtes peines de prison réintroduites.

Réintroduites étant le terme fort adéquat pour les taulards accidentels.

Exit donc les jours amendes avec sursis ?!

Ainsi, très prochainement, dès que les prisons seront occupées au triple de leur capacité, et que le délai d’attente pour exécuter sa peine sera de 35 ans, sans doute qu’à grands frais réintroduits … le Conseil fédéral décidera de re-revoir le nouveau Code pénal et de ressusciter les jours-amendes présentement abolis.

………………….

Et croyez bien qu’il m’est pénible, souvent, d’être pareillement visionnaire.

En attestent les impressionnantes descriptions de l’époque actuelle, pour bonne part devenues réalités, que j’ai élaborées en avril 1993, dans l’essai philosophique à l’attention du prestigieux Concours Rousseau, proposé tous les quatre ans par l’Ambassade de France, le Ministère des affaires étrangères, de l’éducation, de la culture et pour la revue Lettres internationales, sur le sujet: - Si le rétablissement des Sciences et des Arts a contribué à épurer les mœurs - . A découvrir ici le jour où, les actuels fascistes au pouvoir détrônés, la Valeur de mon Œuvre, soit la Reconnaissance d’une Pensée d’Exception, cessera enfin d’être bafouée.

……………………..

Pas de quoi, pour l’instant, m’aider à soigner moralement cette °°°°°°°° (et croyez qu’il en faut beaucoup pour que je censure ..) de virose, pas grave mais pénible, qui circule et m’affecte alors que, ô ironie, le PC lui est impeccablement réparé, épuré, exempté de tout virus, presque à mon grand étonnement. J’ai tellement bidouillé de trucs pas sûrs au fin fond du registre que c’était tout ou rien, ou je remontais de la cave la bruyante vieille machine à traitement de texte, ou je pouvais postuler à la Sillicon Valley. Bingo. Reste que je viens de passer deux heures à pouvoir naviguer sur tous sites sauf celui de la Tribune pour poster ce billet, ni de 24heures ... serait-ce ainsi que l'on est puni lorsque l'on se mettan danger? Non, foin de stupide paranoïa, le site de ces quotidiens était simplement surchargé, par les nostalgiques du Reich s'empressant de cracher leur haine à travers d'immondes symboles dorénavant autorisés.

Dès que l’uniforme nazi devient obligatoire au Conseil fédéral je fonce donc aux USA, bricole à Silicon Valley pour transmettre un appel de Suisse parlant aux Suisses, et prépare un spectaculaire débarquement d’alliés.

Les carottes sont cuites, … les ours eux sont mielleux … je répète, les carottes sont cuites … les ours aiment les Schleus ...


Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.