15/06/2010

FEGPA COMME OIE

De grands cris pousser et suivre sans réfléchir? Certes pleine de bonne volonté, la Fédération Genevoise pour la Prévention de l’Alcoolisme se met à inciter au crime.

Le procédé incitatif est en usage depuis des années chez les casques cloutés d’Outre-Sarine, mais la contagion répand ses addictions à ce principe répressif jusqu’ici.

Des ados « acheteurs-tests » d’alcool s’en procurent sous surveillance, et c’est le flagrant délit presque à coup sûr. Des ados de 13 ans d’aujourd’hui ayant une apparence qui nous caractérisait vers 18 de notre temps, il suffit que la vendeuse soit des trois-quarts du siècle passé, un brin bigleuse, oublieuse, inattentive, bien des excuses peuvent annuler la présomption de délit intentionnel, mais rien à faire:

Symptomatique d’une société outrancièrement sécuritariste, à sa guise passée sur la loi et ses dérivés interdisant, par exemple, à des policiers de proposer de la drogue pour arrêter l’éventuel acheteur.

L’incitation à commettre un délit, à titre éducatif?

 

La prévention, ô combien indispensable et généralement efficace, doit-elle vraiment en arriver à fournir au commerçant l’occasion de devenir larron?

Je vous y laisse réfléchir, et en cet intermède, me permettrai de traiter brièvement de ce qui suit :

Genève-Plage: Nos autorités tournent-t-elle Kazakh?

Genève-Pavés : Le staphylocoque doré perd son bouclier

UNIGE & HUG se partagent la toison.

Fini les ravages du staphy, graves, et boucheries opératoires en découlant.

NON, TOUT CE QUI BRILLE N’EST PAS GORE !

…………………………………………….

Mais que brille une nouvelle Star ! Post Tenebras Luce !

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.