SAINT DICK MARTY, RISÉE ?

L’ex-procureur et l’ex-commissaire de la brigade des stupéfiants tessinois demandent la décriminalisation des drogues et l’arrêt de la répression contre leurs victimes et les petits trafiquants. Ils ajoutent très justement que les véritables chefs sont souvent des personnalités intouchables, des politiciens occupant de hautes fonctions.


Imaginons un exemple totalement improbable de politicien qui serait susceptible de régner sur les favelas zurichoises. Disons : le baron Blocher, qui aurait diversifié son industrie de la mort par les armes. Puisque nul n’oubliera que, du temps de l’Apartheid, … les contacts des services secrets entre la Suisse et l’Afrique du Sud ont servi à couvrir le commerce de l’armement. Blocher, alors patron d’EMS-Chemie, y était actif notamment par l’entreprise Patvag Technik, où il siégeait au conseil d’administration, et Ems-Patvag. (Source Comedia, syndicat des médias).


Pas facile de deviner à qui profite vraiment le crime de prohibition, parmi les centaines de Lüscher, Perrin, Stauffer, Longchamp et autres acharnés défenseurs du trafic mafieux de stupéfiants, exagérément chers et dépourvus de tout contrôle qualitatif, mettant gravement la vie en danger des utilisateurs.


Mais décidément, non, Blocher a trop de casquettes et trop peu dedans pour faire un bon trafiquant, bien qu’il s’agisse de l’un des plus virulents adeptes de la répression lucrative … le présumé baron est écarté. Si tel n’avait été le cas, ce politicien du dimanche, haï, tiraillé, devrait être appelé le Baron Dimanche.


………………………………


Zurich, toujours,


Ainsi que je vous le révélais dernièrement, à une ou l’autre gay pride près, cette ville est affligée d’un esprit montagnard indécrottable, les zurichois soutenant que c’est Mauch la Maire. L’on s’ennuie donc ferme dans la cité du bout de l’autre lac, excepté lorsqu’un pachyderme du cirque Knie, (non non, je ne vous resservirai pas mon gag traditionnel sur le rire jaune fèces-d’éléphant) s’en va faire les vitrines de la Banhofstrasse, en quête d’un bon magasin de porcelaine.


………………………………..


Gays, toujours,


Le jour où le pouvoir reviendra enfin à une majorité équilibrée, qu’il soit inscrit dans la loi que tout coupable d’homophobie devra apprendre par cœur le livre « Triangles roses » (256 pages) de Rudolf Brazda, 97 ans, dernier survivant homosexuel parmi les déportés à Buchenwald.


L’UDC, à quelques jeunes près, a intérêt à travailler ses procédés mnémotechniques.


……………………………………….


Autre sympathique ami de l’ouverture d’esprit : Tom Cruise, qui dansait avec jennifer Lopez aux MTV Movies Awards, déguisé en petit gros chauve.


Quel empressement, comme si la bidoche et la calvitie ne viendront pas assez tôt, à force d’abêtissement et d’identification au gourou scientologue.


……………………………………..


Cher payé pour recevoir des bleus


Rama Yade a osé critiquer le bling-bling scandaleux de l’hôtel logeant les Bleus en Afrique du Sud. Crime de lèse-chauvinisme.


La pauvre, si elle pouvait imaginer ce que coûtera l’achat d’une coupe du monde, comme en 1998.


Elle devrait tout de même se demander pourquoi la France se trouve dans une si désastreuse situation financière, et pourquoi le Brésil est prospère comme jamais …


………………………………………..


Scolariser les élèves, ça paie


Ils peuvent ainsi terminer brillamment leurs études, sortir premier de classe et passer 24 ans à l’Etat de Genève avec l’insultante inchangée paie d’un employé sans formation.


………………………………………..


Maison Poulaga, une nouvelle rôtisserie à votre service en France


Inutile en Suisse, on a tout ce qu’il faut en matière de rôtisserie à Bochuz


………………………………………..


SCOOP de dernière minute


INCONCEVABLE, DES SOCIALISTES NON FRILEUX QUI SE MOUILLENT !


Que, d’où il est, Dieu leur pardonne, ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient en snobant par vile jalousie l’un de Ses préférés apôtres.


J’ai longtemps hésité à vous livrer ces photos insoutenables d’espoir en un rose avenir, pour raison de protection de l’image, mais, osant supposer que ce Parti n’est pas totalement dépourvu d’humour et, la manifestation étant manifestement prévue pour être vue .. je ne pouvais faire autrement que de leur piquer la primeur. Bien qu'en publiant ceci, je vois que des photos sont déjà sur le site ... j'ai été trop scrupuleux, une fois de plus.


Et si après tant d’indices l’on prétend encore que je me cache sous l’anonymat

 

 

IMG_1469.jpg
IMG_1471.jpg
IMG_1472.jpg
IMG_1473.jpg
N'y voir aucun signe de prochaine déculottée!

 

Ali GNIOMINY

Commentaires

  • Comment continuer à claquer l'argent que l'on a pas, en construisant des bains sur le Rhône comme le demande nos socialos à la manque, alors qu'il suffit de faire comme les politicos, de se jeter à l'eau d'où on veut, comme à Bale et ailleur!

    Résultat, pas besoin de confier à des copains-architectes un mandat dont on a pas besoin!

    Ayez chers amis politiciens des ambitions à la mesure de nos moyens, faites comme la classe moyenne dont vous ne faites plus partie depuis que vous êtes aux gouvernement!

    J'ai vu tout à l'heure, à quelques centaines de mètres de là 4 dealers monter dans une très belle BMW rouge plaque GE!

    C'est vraiment dur la vie de réfugier à Genève donc!

  • La décence m'interdit de trop vous féliciter, Dominique, pour votre réalisme, mais je n'en pense pas moins. Inutile de préciser aussi qu'on aurait pu, par politesse et sondage dans nos boîtes à lettres, nous demander ce que nous pensons d'une future plage sous nos fenêtres. La jeunesse estivale est certes jolie à voir s'ébrouer, nous en avons déjà quelques centaines de spécimens à admirer certains jours, mais leurs cris sont moins plaisants, et ... si le Rhône prend quelques degrés avec leur urine, les grosses commissions se font plus facilement dans notre buanderie. Or, mes draps en train de sécher, comme tel fut le cas par deux fois, paraissent très absorbants pour les soins de leur auguste postérieur. Donc, plage signifie presque obligatoirement douches, toilettes, buvette. Mais si c'est le seul moyen de faire cesser l'infection séculaire de cette rive espace-toilettes pour chiens indisciplinés (voir très loin sur ce blog mon poème aux incompétents responsables successifs, intitulé -Sentier des Sa.les-) nous n'aurons au moins pour une fois pas tout perdu.

    Bien cordialement.

    Aly Gniominy

Les commentaires sont fermés.