27/04/2010

ÉCHOS NARRE

Condamnons le racisme. Prenons la ville d’Emmen, tristement célèbre pour sa xénophobie, punissons-là en l’obligeant à vendre au pays des cèdres de l’Emmenthal Liban !

 

L’heure est grave, soit propice aux dérives sécuritaires, envisagées jusqu’aux sommets de l’astrophysique. Voyez le génie Stephen Hawking, nous conseillant de nous méfier des extraterrestres qui débarqueront tôt ou tard, nous amenant un cortège de fléaux semblables à ceux qu’entraîna pour les populations indigènes l’arrivée de Christophe Colomb.

 

L’horreur absolue ! Ces E.T. sont capables de nous laver le cerveau et remplacer tout notre bon sens par un puéril concept de dieu invisible, tout-puissant, bien que sourd, muet, aveugle, tyrannique et n’en foutant pas une.

 

Il est grand temps aussi que nous nous armions de plus hargneux sentiments, contre la racaille voleuse transfrontalière. Que les patrouilles autoroutières disposent plutôt de lance-roquettes, kalachnikov, bonus et médaille aux auteurs des meilleurs tableaux de chasse.

 

Heureusement, la situation s’améliore à Genève, où les pipelettes de l’opération Figaro coupent court à l’image helvétique de sécurité, coiffent au poteau les dépenses inutiles du contribuable et rasent l’animation de certains quartiers; Tout ça pour une mise en plis qui va bien vite retomber, finir en chauve qui peut.

 

A Martigny, cependant il y a encore bien du travail sécuritaire à achever. Le « Vain Mainate » et autres canards plus ou moins déplumés nous apprennent que trois JEUNES ouvrent le gaz dans un hôtel où dorment 50 personnes, allument une plaque électrique et déposent un habit dessus pour mise à feu retardée.

 

Arrêtés, ces authentiques TERRORISTES helvétiques sont décrits comme de simples délinquants éméchés. Qui écoperont inévitablement d’une peine ridiculement légère, avant de reprendre leurs activités criminelles.

 

Ainsi : Soyez sommées, autorités coupables : de réintégrer dans leur poste les mâtons sadiques de Bochuz, et qu’une nouvelle aile de la prison, à nommer Guantanamo II, soit créée pour y accueillir et laisser cramer à loisir ces trois connards de terroristes valaisans.

Réservez encore une minuscule cellule, pour y jeter un présumé demi-terroriste tout sauf franc, dès qu’il posera un jour le pied sur sol helvétique, et lui arracher à brûle-pourpoint la vérité sur les commissions illégales touchées, lors de signatures de périlleux contrats d’armement du Pakistan nucléaire, pour diriger la dispendieuse infructueuse campagne présidentielle d’Edouard Balladur.

 

Et pas besoin de se faire du souci pour notre image, le concerné s’est déjà suffisamment cramé comme ça, avec ou sans les feux de l’actualité.

 

Tout comme cet Alard du Bois-Reymond, chef de l’Office des migrations, sous le feu des critiques pour avoir dénoncé le fait que 0,5% des Nigérians en Suisse ne font aucun effort pour fournir salaires et amendes à l’industrie de la répression.

 

Et que la Paix règne sur nos foyers.

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.