LES GROSSES LÉGUMES DU MINISTÈRE PUBLIC BÂLOIS SONT-ELLES INFÉRIEURES AUX ANIMAUX ?

Qui ont classé une plainte contre un imam affirmant que les non-croyants le sont.

 

Après le verdict des déviants juges valaisans, dont je parlais-ci le 31 mars, nous pouvons à présent, impunément traiter quiconque de déviant sous-animal.

 

C’est beau, quand même, le progrès en matière de Justice et de Respect d’autrui.

 

Il ne restera bientôt plus qu’une seule injure sanctionnée: Dire de quelqu’un qu’il est juif.

 

Remercions l’animal imam en question, pour avoir révélé pareille évidente faille d’une justice cantonale chargée de punir la discrimination.

 

Ali GNIOMINY

 

P.S. Titre que je n’ai eu l’impudeur de vous infliger : HAINE : MINE ! NIE ! CETTE ÈRE PUE -BLICK- ! BAT LOIS

 

Et pour rappel, jusqu’au 30ème jour :

 

(Ce soutien paraissant peu soutenu, … no comment … et me demandant bien du temps de modification quotidienne du chiffre, impression, scanner, etc, je vais devoir espacer sa publication, tout en espérant que M. Rappaz soit libéré au plus vite; Persuadé que je suis de sa bonne foi; Il surfait alors sur l’atmosphère politique du moment, comme bien d’autres, sur la vague de proche légalisation du chanvre qui s’annonçait enfin. Avant le retour de bâton de l’actuelle génération d’élus particulièrement obscurantiste.

29.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ali GNIOMINY


 

Commentaires

  • Ce "monsieur Rappaz" ne mérite pas d'effort pour le soutenir, depuis le temps que l'on nous casse les pieds avec ses positions branlantes, si l'on se fait prendre la main dans le sac en vendant des produits prohibés, on ferme sa grande bouche, on purge sa peine sans chercher à se faire plaindre, apparement ce "monsieur" a suffisament de soutien parmi les siens alors basta avec ce trafiquant même s'il dit le contraire.

Les commentaires sont fermés.