12/04/2010

POSTE, TÉNÈBRES, ET STOP LUXURE

Un facteur évangéliste viré pour refus de livrer des publicités sexy, par conviction religieuse. Les modèles sortaient des critères de la chrétienté. Ils avaient plus de 18 ans ?!

 

La Poste au lit : Hic ! Parce qu’on ne plaisante avec ces choses-là, voyez-vous, l’âge c’est l’âge, comme pour l’alcool, c’est 18 ans.

 

Et surtout ne vous fiez à ce qui arrive lorsque des polonais sont parfaitement sobres, la pire des catastrophes. Pour laquelle l’auteur, hors humour, transmet son affliction et sa sympathie aux familles.

 

Egalement aux fidèles se rendant à Turin, en pèlerinage à la nouvelle foire du Vrai-faux Saint textile. Et ce alors qu’homos lavent plus blanc. Qu’ils et elles prennent garde aux douteuses rencontres autour du Pô et aux intempéries et crevasses, en passant par les montagnes; Côté Tyrol, trois glaciers de la vallée de l’Ötz ont perdu plus de 40 mètres de glace. Le vieil Ötzie va pouvoir retrouver toute sa tribu d’ici peu.

 

Pareil qu’à Gstaad, après la fonte des neiges, allez savoir combien seront retrouvés, dont on est sans nouvelles, de ces cadavres de paparazzi gelés ?

 

Ils eussent été mieux inspirés de traquer la proie de Pablo Ruiz, ce chanteur argentin qui affirme avoir embrassé Ricky Martin alors que ce dernier avait 22 ans et lui 17, lors que la majorité sexuelle est de 18 ans en Amérique du Sud …

 

Ricky, si d’aventure tu passes dans le coin, donne un coup de fil à Roman avant, et vérifie s’il a une petite place et un bracelet à partager dans son chalet.

 

Quant à Pablo, bravo, tu deviens sans doute l’icône d’une nouvelle génération ayant pigé comment se venger vite et sans souci d’X ou Y, de soutirer du fric pour des inventions situées à quelques mois de la majorité, de jouer sur la corde si sensible tendue par les médias et la justice exacerbée. Longue mort à votre mode. Qu’ex-mineurs escrocs affabulateurs débusqués soient extraordinairement condamnés pour cette forme de terrorisme aussi.

 

Et cet autre type de terreur, encore, infligée à un brave prisonnier politique:

24.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ali GNIOMINY


 

Les commentaires sont fermés.