LA RUE MEURT ! SARKO PILLE, PLAÎT POURTANT

« - Belle-mère s’énerve car la bru nie - » ai-je malencontreusement ci commis, le 15.03.2010 (dans -Karl abattu-) ce dont je ne prie qui de droit de m’excuser.


En l’occurrence, au vu du caractère planétaire que prend la traque aux auteurs de rumeurs sur la vie du couple Sarkozy-Bruni, je tiens à préciser ce qui suit:


Mon attentif lectorat peut en témoigner, ma fonction exclusivement nourricière au service du scandaleux Etat de Genève, allergique à toute forme de reconnaissance et respect pour compétent élément depuis 24 ans, me donne souvent accès à une connaissance détaillée de l’intimité et à des confidences de moult personnages de renom. Fonction qui, si je trahissais un jour le vital devoir de réserve et secret que m’impose le fondamental respect d’autrui, plus que toute loi sur la protection des données, si je lâchais le millième du morceau, me permettrait l’échange de réalités (et non de rumeurs) contre l’âme de n’importe quel paparazzi (dans l’hypothèse où les représentants de cette profession en auraient une) ou rédacteur, .. assurés de scoops pour le restant de leurs jours.


Ainsi, lorsque le furtif petit président de droite dure d’un grand pays me déplaît, puis déçoit définitivement par la lâcheté qu’il représente face à un cossu tyran, par exemple, et en admettant que, pour lui aussi, j’en sache plus sur sa vie d’homme que l’ensemble des médias: En aucun cas, je l’affirme formellement, je ne plaisanterais sur un sujet approchant de la réalité cachée, ni ne tenterais de sous-entendu à cet égard.


Mes piques sont parfois cruelles, souvent cyniques, surtout lorsque c’est le jeu de mots qui détermine la tournure de phrase qui le supporte, ne laissant de choix pour le sens en découlant, mais jamais je n’attenterai à l’intégrité véritable de ma « victime ».


Or donc, inutile de le préciser mais, malgré tout: Je n’ai strictement aucun lien avec la stupide rumeur sortie d’un blog, que d’ignares journalistes ont propagée sans investigations, sans doute pour l’unique appât du gain plus que par complot international.


Je vous le prédis: Ces malotrus sans la moindre vergogne sont capables de piéger Carla en la faisant poser avec un deux-pièces Gwyneth Paltrow en peau de raie, juste pour titrer: - On lui voit la raie - !


Par conséquent «  - … car la bru nie …- » ne signifie aucunement que son mari la bat et qu’elle ne veut le dénoncer.


La preuve étant que la concernée n’a pas de bleus au niveau des genoux.


Et pour rappel :

scan0003.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ali GNIOMINY

 

Les commentaires sont fermés.