04/04/2010

JOYEUSES PIQUES

 

Une pensée quotidienne à Bernard Rappaz, otage de la mafia répressive suisse, pieuvre à la botte de lobbystes ayant sciemment, et en un but exclusivement lucratif, laissé croire, durant plus d’une décennie, à une inévitable et imminente légalisation du cannabis et au laxisme à son égard allant de pair, à différentes époques, avec des sursauts de sortie de l’obscurantisme; Malheureusement à nouveau étouffés par trop d’intérêts peu avouables.

Notre sincère soutien à l’otage politique Bernard Rappaz.

 

B.Rappaz-soutien.jpg

 

 

Ali GNIOMINY


 

Les commentaires sont fermés.